Nous ne présentons plus le personnage bien connu sur nos réseaux sociaux depuis ces différentes interventions vidéo qui ont défrayées la chronique.
Suite à la bande annonce de la semaine dernière, Olivier nous a fait parvenir la première partie de son acte 3. Encore une fois il nous montre qu’il maîtrise parfaitement son sujet. Que l’on soit d’accord ou non avec sa théorie, il faut reconnaître qu’il existe encore beaucoup de zones d’ombre sur la fameuse date de 2012 et que les avis divergent. (Vidéo vu sur Koodji)
Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »

Articles similaires

par -
2

par -
21
218 Commentaires

Ajouter un commentaire


4 + = 11

En publiant votre commentaire vous acceptez notre charte.

Vous pouvez joindre une image au format jpeg, pjpeg, png et de taille maximum : 2MB.

  1. « La vie est le bien le plus précieux dont nous puissions jouir, car en dépit des vicissitudes qu’elle comporte et des épreuves qui la jalonnent, elle est le fondement de notre évolution spirituelle, c’est-à-dire de notre raison d’être. Elle doit donc être vécue pleinement ».
    Mysticisme rosicrucien

     (0)
     (0)
  2. « La vraie richesse, c’est appartenir à une nation qui œuvre pour le bien-être de tous ses citoyens, et à une humanité qui s’intéresse à la prospérité de tous les pays. Autrement dit, c’est vivre dans une société et un monde qui privilégient les relations humaines et œuvrent au bonheur de tous et de chacun ».
    L’utopie rosicrucienne

     (0)
     (0)
    • ‎ »Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. »
      - Pierre Rabhi -

       (0)
       (0)
  3. « D’une manière générale, l’intégrité consiste à respecter les valeurs morales auxquelles nous croyons, à condition que ces valeurs ne portent pas atteinte au bien-être physique, mental et spirituel d’autrui. Être intègre, c’est donc vivre conformément à ses idéaux, dès lors qu’ils ne s’opposent pas aux intérêts des autres ».
    L’idéal éthique des Rose-Croix

     (0)
     (0)
  4. On ne juge pas un homme selon le nombre de fois qu’il tombe
    mais selon le nombre de fois qu’il se relève.
    En voyant ce que je vois et en entendant ce que j’entends,
    j’ai raison de penser ce que je pense !

    Bonne semaine à toutes et à tous !!!
    Emprunté à MAX

     (0)
     (0)
  5. Tiens, mon pantin préféré…Bonjour Olivier…combien t’as tué de moustiques aujourd’hui ?
    (Aux autres : ce n’est pas parce qu’il est fou, qu’il faut le maltraiter…les fous souffrent beaucoup… et ils ont quand même droit à un peu d’humanité…)

     (0)
     (0)
  6. La faim dans le monde ce n’est pas la faute de la religion, c’est la faute des cons qui y croient !!! Comme toi….
    Si vous n’aviez pas besoin de croire à ces sornettes, il n’y aurait pas de guerre pour que les uns et les autres imposent leurs fadaises…
    Commencer par ne plus y croire c’est le début du bonheur….
    Et donc, de la fin de la plupart des guerres. Et ensuite, peut-être de la faim dans le monde…
    Mais bon sang, comme donc par le début l’ami, sort de cette spirale bêtifiante qui t’enferme dans une croyance ou une autre…

     (0)
     (0)
  7. Toujours pas fini ce cirque…???
    Vous n’avez pas autre chose à faire que de vous masturber la neurone…
    C’est des gens comme toi Blanc qui foutent la merde dans le monde…
    Arrête de te regarder le nombril et passe ta route, ni plus, ni moins… !!!
    Les faux intello dans le genre çà me fait juste gerber…
    Les gens on faim, si tu veux faire quelque chose donne leur à bouffer…

     (0)
     (0)
    • Merci pour les encouragements !
      C’est lorsque tous le monde à le regard fixer sur « un » nombril que cela devient plus facile !
      Régler le problème de la faim dans le monde c’est possible, mais pas tant que les religions n’auront pas appliqué certaines reformes dans leurs croyances !
      Très bientôt, dans le monde religieux et scientifiques, il va y avoir un séisme !
      Soyez attentif aux prochaines vidéo !
      Si aujourd’hui il y en a un qui peu faire quelques chose pour nous, je veux être sur que je ne me suis pas tromper !

       (0)
       (0)
    • Ce qui n’est pas raisonnable, c’est de ne pas cherché sur ce qui en vaut la peine !
      Clark, tu cherche pourtant, a foutre ta merde, est-ce raisonnable ?
      Pose-tu question pertinente aillant un rapport avec le sujet sans « jouet », avec des billes ?

       (0)
       (0)
      • Je joue avec UNE bille! (*) (cfr un peu plus haut: le boulet et la bille).

        Je fous la merde, moi? dis Olivier: qui t’obliges à te montrer dans des démonstrations d’eunuque décapité (**)?

        Personne.

        Pourquoi poserais-je une question? je n’ai aucune question à te poser: tu n’as aucune réponse crédible.

        (*) (cfr un peu plus haut: le boulet et la bille)
        (**)(sans queue ni tête pour les malcomprenants)

         (0)
         (0)
  8. Exact clark, j’aime ton com !
    « Sans la vase du fond de l’étang: la fleur de Lotus ne pourrait pas vivre » (Clark).
    Sans l’ésotérisme, l’exotérisme n’aurait pas lieu d’être !
    Sans ce qui n’est pas observable, rien ne pourrais ce contemplé ! 2
    Merci de ton com constructif !

     (0)
     (0)
  9. « Certains regardent la vase au fond de l’étang,
    et d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau.
    Il s’agit d’un choix.
    (Dalaï Lama) »

    « Sans la vase du fond de l’étang: la fleur de Lotus ne pourrait pas vivre » (Clark).

     (0)
     (0)
  10. «Ce qu’on ne veut pas savoir de soi-même finit par arriver de l’extérieur comme un destin.» …
    «En chacun de nous existe un autre être que nous ne connaissons pas.
    Il nous parle à travers le rêve et nous fait savoir qu’il nous voit bien différent de ce que nous croyons être. »
    [Carl Gustav Jung]

     (0)
     (0)
  11.  » Il n’y a pas de surnaturel, il n’y a que du naturel inconnu.
    Etre médium c’est simplement être un intermédiaire entre ce qui se voit et ce qui ne se voit pas.
    Qui n’a pas vécu, au cours de sa vie, une expérience, même minime, échappant aux réalités banales du quotidien et que nous appelons, selon les cas, rêves prémonitoire, télépathie,
    ou encore intuitions suivie d’effet ?
    Jean-louis Victor

    A qui cela n’est jamais arrivé ?
    Qui ?

     (0)
     (0)
  12. Toutes ces conneries pour ne pas admettre l’incommensurable: il n’y a pas de début, pas de fin, pas de limite à l’infini ni à l’éternité.

    Blablabla d’explications alambiquées, faites de cordes et de bulles, un chapelet de théories qui ne mènent à rien. Et au bout du chapelet, forcément, un Dieu quelconque…

    Pourquoi? parce que, pour un mec qui conteste le Darwinisme, Olivier est bien prompt à s’appuyer sur des théories démesurément plus invérifiables. Plus facile de spéculer sur celles-ci…

    A chaque chercheur, professeur d’université réputé, qui émet une thèse sur les formes de l’univers, répond une antithèse, par un autre chercheur tout aussi qualifié. Faire un choix est possible, mais n’est pas vérité.

    Et comment ces gens appellent-ils l’ensemble englobant de façon complète leurs « multiunivers »? un « supraunivers »? ou simplement l’ »Univers »? Un tout est un tout, peu importe ce qu’on y trouve de nouveau, de parallèle: c’est un tout, infini et éternel. On peut émettre des idées, mais prétendre comme OB, avoir compris, c’est au mieux de la fatuité, au pire de la pure folie.

    Et « ADN », ça ne t’as jamais fait penser à « ADAM »? histoire de faire un peu d’ »anal-logisme »…

    Dire qu’on est partis d’un seau avec des plantes et des poissons pour manger de larves de moustiques.

    Tiens un truc sympa: comment écrit-on le mot dans la phrase finale???

    Un Sot voulu attraper le sceau du Roi sur une étagère.
    L’objet étant trop haut, il ramassa un seau pour lui servir de promontoire.
    Le sot , juché sur le seau, tenait en main le sceau, quand il glissa…

    ET LES TROIS S????? TOMBERENT!

    (comment écrivez-vous le mot qui manque?)

    Les trois sots tombèrent?
    Les trois seaux tombèrent?
    Les trois sceaux tombèrent?

    … Ou alors c’est simplement une phrase impossible?

     (0)
     (0)
  13. L’inflation éternelle
    C’est dans les années 1980 que le cosmologiste d’origine russe Andrei Linde, aujourd’hui à l’université Stanford, a développé un modèle détaillé d’inflation [4] . Selon cette théorie, notre Univers a connu une gigantesque phase d’expansion, juste après le Big Bang : à 10-35 seconde, la taille du tout jeune Univers extrêmement chaud et dense aurait brusquement été multipliée par un facteur 1050. Cette accélération démesurée permet d’expliquer pourquoi l’Univers est si homogène à grande échelle et également de rendre compte de l’apparition des grandes structures cosmologiques, comme les amas de galaxies, telles qu’elles sont aujourd’hui observées. Mais la théorie de Linde va encore plus loin : elle suppose que l’espace-temps est en perpétuelle inflation. C’est l’inflation éternelle. Plus précisément, certaines régions continuent à connaître une phase d’inflation conduisant à autant de bulles distinctes et donnant lieu à une infinité de big bang. Chaque big bang crée un univers. L’hypothèse est très spéculative. Mais il s’agit là d’un multivers bien plus divers que le précédent.

    Depuis quelques années, ce « multivers-bulle » s’est vu renforcé par le développement de la théorie des cordes, qui cherche, elle, à décrire toutes les interactions fondamentales de la physique : électromagnétisme, forces nucléaires et, surtout, gravitation. Cette théorie en quête d’unification des lois de la nature, où toutes les particules apparaissent comme des modes de vibration d’une corde élémentaire, à l’instar d’une corde de violon qui peut générer toutes les notes de la gamme, est encore loin d’avoir atteint son but. Pour l’instant, au lieu de mener à une seule théorie, elle a conduit à 10500, voire 101000, théories différentes !
    « Magasin la recherche »
    Ainsi lorsque l’inflation éternelle est pensée dans le cadre de la théorie des cordes, la diversité du multivers-bulle explose. C’est cette version que défend Léonard Susskind, l’un des pères de la théorie des cordes, lui aussi professeur à Stanford [5] . Ce multivers est une structure gigogne composée d’une infinité d’univers-bulles, dotés chacun de ses propres lois de la physique, et abritant chacun une infinité d’univers élémentaires. Là encore, dans cet insondable paysage, nous nous trouverions simplement dans un îlot, particulièrement bien adapté à la vie.

     (0)
     (0)
  14. Burp! Ca devient de plus en plus indigeste ces copiés-collés, avec une forme de « battle » proche du concours de bite.

    De la soupe tout ça.. de la mauvaise soupe rance, tout juste bonne à jeter aux cochons.

     (0)
     (0)
  15. Edgar Cayce…WIKI
    Edgar Cayce (18 mars 1877 près de Beverly, Kentucky, États-Unis – 3 janvier 1945 à Virginia Beach, États-Unis) est parfois considéré comme le « prophète dormant » et l’un des « plus grands mystiques » des États-Unis. Pendant des « lectures » (readings), entrant en transe par hypnose, il répondait à des questions relatives à un individu. Ces lectures évoquent, au début, la santé physique. Puis, les conseils se diversifient et portent sur les vies antérieures, les interprétations de rêves, les phénomènes psychiques, la santé mentale, la méditation, la prière, le développement spirituel, mais aussi le commerce et l’Atlantide.
    Il reste connu pour les parties de son travail qu’il considérait comme les plus importantes, telles que le soin (la grande majorité de ses « lectures » ont été faites pour des personnes qui étaient malades) ou la théologie chrétienne (Cayce a été toute sa vie un membre des Disciples du Christ, une église protestante). Il pourrait être à l’origine de l’idée que la Californie sera un jour « submergée ». Bien qu’il ait vécu avant l’émergence du New Age, il a eu une grande influence sur certaines idées de ce courant.
    Les sceptiques doutent de ses prouesses psychiques, ainsi que les chrétiens conservateurs qui se posent des questions sur son orthodoxie.
    Selon Louis Pauwels, qui relate sa biographie dans Le Matin des magiciens, Cayce est un homme très simple, de faible formation culturelle, capable en état de sommeil de prescrire la solution médicale de toute maladie. Ses dons viendraient d’une maladie contractée à l’âge de 5 ans qui le mit dans le coma. Dans cet état, il donne alors à son médecin, à voix haute, la cause de son état et le type de cataplasme qu’il faut lui appliquer. Depuis, en état de « transe », il prescrira un traitement pour les maladies qu’on lui soumettra. Il aurait prédit le jour et l’heure de sa mort, victime d’une maladie incurable qu’il ne voulut pas désigner.
    En 2009, il existe plusieurs dizaines de milliers d’adeptes de Cayce. La plupart d’entre eux habitent aux États-Unis et au Canada, mais les centres Edgar Cayce se trouvent dans 25 autres pays. L’Association for Research and Enlightenment (ARE : « Association pour la recherche et l’enseignement spirituel »), basée à Virginia Beach, est l’organisation qui promeut le plus les travaux de Cayce et conserve toutes les lectures.

     (0)
     (0)
  16. Les pseudo-sciences nuisent-elles à l’image de la science ?

    par Jean-Paul Krivine

    Des croyances très répandues
    Force est de constater que la croyance dans les phénomènes paranormaux est encore largement répandue comme en témoigne une série d’enquêtes menées depuis une vingtaine d’années par la SOFRES et dont le dernier sondage réalisé (2000) confirme les précédents :
    Croyances %
    La guérison par magnétiseur, imposition des mains 54
    Transmission de pensée 40
    Rêves qui prédisent l’avenir 35
    Astrologie (explication des caractères) 33
    Prédiction des voyantes 18
    Horoscopes, prédiction par les signes astrologiques 18
    Les tables tournantes 15
    Fantômes et revenants 13

    Outre l’étonnante stabilité de ces croyances au long de ces deux décennies, une autre leçon se doit d’être soulignée : le niveau d’instruction ne semble pas prémunir de ces croyances. Ainsi, des populations comme les enseignants en primaire ou collège semblent adhérer plus largement que la moyenne à certaines croyances. De même, toujours selon la même étude, l’intérêt affiché pour la science n’influe que peu sur les croyances relevées. Complétons toutefois le tableau par d’autres résultats d’enquêtes. À la question « À qui faites-vous le plus confiance pour résoudre les problèmes de l’humanité ? », 38 % des personnes interrogées répondent : les scientifiques, qui arrivent ainsi en première position, bien devant les politiques, ou les personnalités religieuses. Enfin, une très récente étude publiée par le magazine La Recherche indique que pour 33 % des jeunes de 15 à 25 ans, l’astrologie est une science, arrivant ainsi en 12e position, juste derrière la psychologie ou la sociologie, mais devant la géographie, l’écologie ou encore la linguistique.

    Un business important et lucratif
    L’autre facette du tableau, c’est un fabuleux commerce qui se développe, où chacun, de l’escroc au fisc, en passant par des cabinets de conseil en recrutement et les groupes de presse, tire sa part de bénéfice. Ainsi, le chiffre d’affaires de la seule voyance était estimé en 1988 à plus de 20 milliards de francs. Pour fixer les idées sur l’importance de ce montant, une telle somme représentait à l’époque trois fois les dépenses faites en consultation des médecins généralistes. A peu près les crédits alloués cette même année au ministère de la Recherche. Une consultation chez l’astrologue ou le voyant se situe entre 50 € et 100 €. Et on évalue à 10 millions le nombre de Français s’asseyant chaque année devant un voyant.

    On le voit, les pseudo-sciences sont incontournables dès lors que l’on s’interroge sur l’image de la science ou sur la diffusion de la science. S’agissant des lycéens, il n’est pas certain qu’il fassent toujours une grande distinction entre science et pseudo-sciences, et ces dernières sont sans doute plus présentes que les premières dans les émissions qu’il peuvent suivre le soir à la télévision.

    Quels dangers ?
    « Bien sûr, chacun est libre de croire ce qu’il veut. Mais l’idée de réseau suggère que les effets des croyances sont loin de se limiter aux individus qui y adhèrent. Et que la critique rationaliste ne peut être efficace que si elle s’attaque simultanément à différents piliers de l’irrationnel, y compris parfois à certaines idées, philosophiques par exemple, qui semblent à première vue ne faire de tort à personne. » (Jean Bricmont)

    Faut-il laisser les gens croire ce qu’ils veulent ? Quel danger y aurait-il à laisser les pseudo-sciences se développer sans critique ? Trois exemples, forts différents en apparence, vont servir à illustrer l’idée de réseau évoquée par Jean Bricmont.

    La « thèse de sociologie » d’Élizabeth Teissier
    Le 7 avril 2001, la célèbre astrologue Élizabeth Teissier soutenait à la Sorbonne, devant un jury de l’Université de Paris V, une thèse de sociologie. La thèse a été analysée en détail par un groupe de personnalités reconnues dans leur domaine : philosophes, sociologues, astrophysiciens et spécialistes des pseudo-sciences. Il ne subsiste aucune ambiguïté : la thèse ne contient rien de sérieux en sociologie et s’avère un plaidoyer pro-astrologique digne des meilleures pages de Télé-7-Jours. Mais précisons ce qui pose problème dans cette soutenance.

    Tout d’abord, au vu du manuscrit de la thèse, on ne peut que s’interroger sur le dysfonctionnement des procédures, pour ne pas dire plus, qui a conduit un jury universitaire à accepter un texte qui ne respecte aucune des règles académiques en usage. Comme le souligne le sociologue Bernard Lahire : « la thèse d’E. Teissier n’est, à aucun moment ni en aucune manière, une thèse de sociologie. Il n’est pas même question d’un degré moindre de qualité (une “mauvaise” thèse de sociologie ou une thèse “moyenne”), mais d’une totale absence de point de vue sociologique, ainsi que d’hypothèses, de méthodes et de “données empiriques” de nature sociologique »… Nous ne nous attarderons pas sur cet aspect, qui n’est certainement pas un des moins scandaleux de cette affaire.

    Le second point à retenir, et le plus important pour notre propos, est la légitimation donnée à l’astrologie par la reconnaissance universitaire donné à un texte, plaidoyer pro-astrologique. Que les professeurs qui ont décerné le doctorat à Mme Teissier ne croient sans doute pas à l’astrologie ne change pas grand chose à l’affaire : il y a là une légitimation globale de la pratique astrologique, du prétendu sérieux scientifique des horoscopes de journaux et des consultations astrologiques de quartier.

    Enfin, la dernière conséquence néfaste est le discrédit, ou la confusion, jeté sur les sciences humaines et la sociologie en particulier.

    Une expérience d’« astro-pédagogie » en collège
    À l’inverse de la thèse de Mme Teissier, une expérience d’« astro-pédagogie » menée entre en 1992 dans un collège du sud de la France a été peu médiatisée. Heureusement sans doute.

    Sous la responsabilité du principal du collège, une expérience d’« astro-pédagogie » était en cours à la rentrée 1994. L’histoire avait commencé trois ans plus tôt avec une enquête statistique sur « les lunes » dont l’objectif était de « trouver une correspondance entre les indications données par les maîtres du primaire sur le comportement de l’enfant, et celles résultant de son potentiel lunaire ». Ainsi, dès la rentrée 1992 et sur la base d’une prétendue unanimité, était procédé à la « constitution de quatre classes expérimentales de 6e et d’équipes pédagogiques associées selon la dialectique soleil/lune ». L’année suivante, de nouvelles classes expérimentales sont créées : en 6e, les « Lents, (lunes d’eau et de terre) » sont séparés des « Rapides (lunes de feu et d’air) ». En 5e, trois classes permettent de distinguer les « Actifs », les « Rêveurs » et les « Sérieux » rejoints par les « Curieux ». Pour l’année scolaire 1994-1995, les promoteurs de l’expérience proclamaient leur intention de poursuivre et affiner leurs observations. Hélas, les astres n’avaient pas prévu qu’un syndicat d’enseignants saisirait l’inspection d’académie. La réponse de l’inspecteur a été une opposition sans ambiguïté à toute utilisation d’une prétendue « astro-pédagogie ». S’agissant d’un projet d’établissement, l’Inspecteur d’Académie rappelle par ailleurs que celui-ci n’a pu être mené qu’avec l’accord du Conseil d’Administration.

    Ce qui est finalement le plus surprenant dans cette histoire est la vraisemblable toute bonne foi des enseignants : l’astrologie n’a, à leur yeux, pas moins de légitimité que l’astronomie.

    Darwin face au créationnisme dans les écoles américaines
    Dans l’exemple précédent, le système scolaire français et son organisation ont fait qu’il a été mis un point final à une expérience plutôt malheureuse et isolée. Mais regardons de l’autre côté de l’Atlantique pour imaginer ce qui, dans un contexte différent, aurait pu se produire…

    « A l’intérieur de l’État, les écoles publiques devront dispenser un enseignement équivalent du créationnisme et de l’évolutionnisme ». Loi votée par 69 voix contre 18 à la Chambre de l’État de l’Arkansas en 1981. Depuis, beaucoup de rebondissements juridiques et législatifs… mais la question reste d’une brûlante actualité, aux USA mais aussi par exemple en Australie.

    L’histoire remonte loin, au début du siècle, avec ce qui a été appelé le « Procès du Singe ». Le 21 juillet 1925, un juge du Tennessee condamnait un enseignant, Thomas Scopes, à une amende de 100 $ pour avoir enseigné l’évolution aux élèves de l’école publique de Dayton. On retient surtout de cet événement le formidable débat qui embrasa les États-Unis.

    Le créationnisme d’aujourd’hui ressemble sur le fond à celui du début du siècle : il cherche à se concrétiser sur un plan législatif. Mais en plus de sa version d’avant guerre, il revendique un statut « scientifique ».

    Des colloques sont organisés, les débats publics sur le thème « création et évolution » se multiplient, la « science officielle » y est qualifiée de dogmatique et conservatrice. Cette campagne, relayée par radios et télévisions, obtiendra même l’appui du président Reagan, alors en poste à la Maison-Blanche, et qui déclare : « Si l’on doit enseigner l’évolution, qui n’est qu’une théorie, alors on doit enseigner aussi le récit biblique de la création ».

    La suite de la campagne est édifiante. Un enseignant partisan du créationnisme dans une école met à l’ordre du jour la modification des programmes et des manuels scolaires. Des parents qui le soutiennent se constituent en organisation, interviennent dans les « bureaux scolaires », font pression sur les autres enseignants. Finalement, le directeur de l’enseignement secondaire décide de préparer un programme scolaire présentant aux élèves « plusieurs théories de l’évolution concurrentes ». Aussitôt, la presse locale donne un immense écho à la nouvelle. Voilà donc le début du processus qui conduira à la décision législative au niveau de l’État de l’Arkansas en 1981. Groupes de pression, campagnes de presse, assemblées, pressions sur les enseignants, tels sont les ingrédients utilisés dans de nombreux endroits à travers les USA.

    Mais une autre méthode encore plus pernicieuse est mise en place par les « créationnistes » : la réforme des manuels scolaires. L’édition scolaire est en effet un des maillons les plus importants du système d’enseignement américain. Les efforts sont portés tout d’abord sur la Californie qui représente 10 % du marché du livre scolaire. Les pressions sont organisées : intérêts commerciaux obligent, les éditeurs aseptisent leurs manuels d’année en année. Darwin a de plus en plus de mal à y trouver place.

    Longtemps incrédules devant ce phénomène, les enseignants en biologie, les chercheurs, les laïcs seront véritablement surpris et abasourdis par la décision de l’Arkansas. Ils découvriront une gangrène profonde, s’appuyant sur un obscurantisme savamment entretenu.

    Quelles leçons tirer ?
    Ces trois exemples sont fort différents, bien que tous touchent l’institution scolaire ou universitaire. Mais ils montrent finalement les conséquences possibles de ce « réseau » évoqué par Jean Bricmont, qui va d’une thèse universitaire où peut-être aucun des protagonistes ne croyait réellement en l’astrologie, à la « vie quotidienne » dans un collège chargé de former nos enfants, où sans doute tous les enseignants étaient de bonne foi, à une situation plus qu’inquiétante aux États-Unis.

    Les pseudo-sciences et l’image de la science
    L’attitude des parasciences vis-à-vis de la science est paradoxale. D’un côté elles dénoncent une science officielle jalouse de ses prérogatives et de son territoire qui ne voudrait pas prendre en compte les « nouveaux Galilée », d’un autre côté, elles se proclament elles-mêmes « hors du domaine scientifique » pour justifier un refus des méthodes classiques d’évaluation. Elles se revendiquent alors comme un art ou comme une « science humaine » (sous-entendu, en science humaine, on pourrait tout dire et il n’existerait pas de méthode d’évaluation, de méthode scientifique). Dans le même temps, les parasciences affichent auprès de leurs adeptes la qualité de « scientifique », gage de crédit et de sérieux.

    Cette question n’est sans doute pas sans conséquence sur l’image de la science que contribuent à apporter les pseudo-sciences, en particulier auprès des élèves, lycéens ou étudiants :
    * les découvertes seraient des œuvres individuelles, de génies méconnus et souvent rejetés par une science prétendue officielle ;
    * la science relève de cercles d’initiés et l’accès à la connaissances scientifique relève plus de l’initiation que de la vulgarisation ou l’apprentissage ;
    * « on nous cache des choses », les scientifiques ne nous disent pas tout (le grand complot de la science dite officielle).
    * les scientifiques n’aiment pas ne pas avoir l’initiative des questions qui se posent (variantes : il y a des phénomènes inexplicables) ;
    * la science a réponse à tout et n’aime pas ce qu’elle ne sait pas expliquer ;
    * il n’y a pas de vérité objective (différentes formes de relativisme cognitif)

    Le message le plus fort étant sans doute celui d’une science officielle dont il faudrait se méfier, responsable de tous les maux : pollutions, guerre, etc. Cette argumentation est bâtie sur une confusion entre les différents sens que l’on peut mettre derrière le mot science, les critiques pouvant être portées à l’une des acceptions ci-dessous étant généralisées à la « science » dans son ensemble… :
    * une démarche visant à une compréhension rationnelle du monde naturel et social, ou du moins de certains aspects de ce monde ;
    * un ensemble donné de connaissances, acceptées à un certain moment ;
    * une institution sociale, des scientifiques avec leurs propres normes et leurs liens sociaux et économiques avec la société qui les entoure ;
    * la science appliquée et la technologie.

    La critique rationnelle des pseudo-sciences comme moyen pédagogique d’enseignement des sciences
    L’enseignement de Zététique a été créé à la Faculté des Sciences de Nice en 1993-1994 par Henri Broch, Docteur ès Sciences, Professeur de Physique. Placé sous l’égide du Département de Physique de l’Université. En 7 années d’existence, plus de 1700 étudiants s’étaient inscrits dans les modules optionnels. A la rentrée 2000-2001, 500 étudiants assistent au cours dans le cadre du tronc commun : « l’objectif de l’enseignement de Zététique est d’aboutir – via le support motivant des parasciences et des phénomènes paranormaux – à une mise en forme de l’approche nécessaire pour qu’une hypothèse ou un résultat acquière le qualificatif “scientifique”, et cela sous une forme accessible et surtout facilement mémorisable ».

    Pour Henri Broch, l’impact à long terme d’un tel enseignement ne peut être évalué avant une décennie, laps de temps nécessaire pour que les étudiants s’insèrent dans une vie professionnelle et soient impliqués dans des médias ou associations. Toutefois, les résultats d’une enquête réalisée auprès des étudiants ayant suivi le cursus de formation sont très encourageants, en particulier les réponses à la question suivante : « Le cours vous a-t-il incité à modifier votre attitude sur l’information reçue, quel que soit le sujet ? ». 87 % des étudiants interrogés répondent oui. Pour plus de détails sur cette expérience d’enseignement de la « Zététique », on se reportera à l’article d’Henri Broch dans Science et pseudo-sciences, n° 246, avril 2001, ou bien entendu au site de l’université.

    Introduire dans l’enseignement des sciences, mais aussi dans tous les autres enseignements, cette réflexion critique est sans aucun doute extrêmement bénéfique. Les pseudo-sciences sont un moyen sans doute très vivant et motivant pour introduire cette dimension nécessaire dans la formation scientifique, et l’expérience de l’Université de Nice devrait sans aucun doute être généralisée.

     (0)
     (0)
    • Merci inforétif pour ce document très intéressant !
      Ma fallu un peu de temps (occupé) me suis délecté de cette ouvrage !
      Le mystère reste entier sur les univers parallèles !
      La théorie des cordes est quelques chose de difficilement observable !
      Albert Einstein pensé qu’au delà de nos sens se caché des mondes insoupçonné !
      Des médecins, chirurgien et anesthésiste français démontre scientifiquement une vie après la vie !
      Si Darwin est resté perplexe en ce qui concerne les 13 espèces de poissons électrique, par apport à ça théorie de l’évolution, j’aimerai bien savoir comment il aurait pu attribué ce phénomène de la vie après la mort, au hasard !
      La magie reste entière !

       (0)
       (0)
  17. Olivier Blanc, vous venez d’écrire :
    « Didont ! Victor Hugo aussi !
    Ils devraient tous regretter de ne pas avoir connu Clark de calédosphére plus tôt !
    Les tables tournantes de Victor Hugo à Jersey. Vers une explication du mystère
    par Michel Rouzé – SPS n° 256, mars 2003
    Si Allan Kardec devint au XIXe siècle le « pape du spiritisme », Victor Hugo en fut l’un des plus célèbres adeptes (etc…)
    En ce temps la vogue des tables tournantes, venue d’outre-Atlantique, a gagné toute l’Europe (etc…) Durant plus de deux ans Victor Hugo, sa famille et quelques rares invités n’ont cessé de dialoguer avec Chateaubriand, Dante, Racine, Marat, Charlotte Corday, Robespierre, Annibal, André Chénier, Mahomet, Jacob, Shakespeare, Luther, Eschyle, Molière, Aristote, Anacréon, Lord Byron, Walter Scott, Galilée, Josué, Platon, Isaïe, Louis XVI, Napoléon 1er, Jésus-Christ, sans compter les fantômes familiers de Marine Terrace, la Dame blanche, la Dame noire et la Dame grise (etc…). »

    Dommage que vous ayez supprimé la suite, comme déjà écrit précédemment par un autre intervenant, OLIVIER BLANC VOUS NE CITEZ QUE CE QUI VA DANS VOTRE SENS !
    Voici la suite zappée du document que vous avez copié-collé sur

    http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article86

    (un comble de MALHONNETETE INTELLECTUELLE, tout de même, de se servir d’un texte rationaliste pour faire la promotion de l’irrationnel !!!) :

    « Un secrétaire inspiré
    Pour ce qui est du spiritisme en général et des tables tournantes, notre propos n’est pas d’en parler aujourd’hui3. Avec le Dr Jean de Mutigny, on peut penser que les tables, ou plutôt les guéridons, ne sont pas remuées par des esprits, mais par les mouvements, généralement inconscients, de gens qui croient recevoir des messages de l’au-delà, et en fait ne les reçoivent que d’eux-mêmes. Mais à Jersey, ce qui s’est passé, c’est autre chose. Les pages de prose qui semblent jaillir tout droit des Misérables, les strophes qui pourraient figurer dans la Légende des Siècles, tout cela est évidemment du Victor Hugo, quand bien même il ne le sait pas et en attribue la paternité à Shakespeare ou au Lion d’Androclès. Seulement voilà : le plus souvent Hugo n’est pas assis lui-même devant le guéridon. Il laisse le soin d’officier à deux de ses familiers, parfois à un seul. Les autres sont là en témoins, parfois ils posent des questions aux esprits. Hugo, tout en posant lui-même la plupart des questions, assure le secrétariat. Il écrit, il écrit, plus tard il mettra au net les procès-verbaux qui nous ont été conservés.
    Pouvoirs de médium et télépathie ?
    Vous voyez bien, diront les spirites orthodoxes, les messages dictés par Annibal ou Jésus-Christ sont authentiques, ils ne sauraient être de Victor Hugo, puisqu’il ne touchait pas au guéridon, il ne faisait que compter les coups. Tout au moins avait-il des pouvoirs de médium : sa présence favorisait la communication. Parmi ceux qui auront lu les textes, il se trouvera sûrement peu de gens pour accepter une telle explication. On peut alors se rabattre, si l’on y croit, sur ce que d’aucuns appellent les phénomènes para-psychologiques : les messages s’élaboraient bien dans la tête de Victor Hugo, il les transmettait par télépathie aux personnes qui manipulaient le guéridon. Ou bien encore on peut combiner les deux systèmes : les esprits parlent à Victor Hugo et ce dernier, traduisant leurs messages dans son langage personnel, les transmet télépathiquement aux assistants.
    Ou plutôt « écriture automatique » ?
    Mais le docteur Jean de Mutigny démontre qu’aucune de ces explications n’est valable : « Prenons un exemple, la séance du 17 décembre 1854 : les propos de Galilée… La séance a eu lieu entre 21 h 45 et 1 h 20 du matin, soit 215 minutes, presque 13000 secondes. Il existe à peu près 4 000 lettres dans le texte. Si l’on considère qu’il faut en moyenne dix coups frappés par la table pour définir une lettre (en considérant que la lettre A ne compte qu’un coup et que la lettre Z nécessite vingt-six coups), on en arrive à ce chiffre ahurissant de trois coups par seconde sans tenir compte des arrêts indispensables. La chose n’est pas possible. Avec la meilleure bonne volonté du monde il est totalement impossible, pendant deux ans et demi, de décrypter des messages matin et soir à raison de trois coups par seconde ».
    Que s’est-il donc passé ? Il faut se rappeler que toute la maisonnée de Marine Terrace, Victor Hugo le premier, avait intégré le spiritisme comme une véritable religion. Pendant les séances, sauf le cas assez rare de messages très brefs, les assistants ne pouvaient pas suivre et n’y comprenaient rien. Ils voyaient la table bouger, ils l’entendaient frapper, mais ce n’est que lorsque Victor Hugo avait transcrit les messages noir sur blanc qu’ils pouvaient en prendre connaissance. C’est vraisemblablement au cours de ce décryptage, pense le docteur Jean de Mutigny, que Victor Hugo a fraudé sans le savoir, faisant ce qu’on appelle de l’écriture automatique. « Il était parfaitement honnête avec lui-même et avec les autres et c’est en toute bonne foi, croyant simplement décoder les messages spirites, qu’il a rédigé les révélations qui sont sorties de son esprit génial et non point de la bouche des esprits. »4
    Une maladie mentale ?
    Comment le poète a-t-il pu arriver à ce véritable dédoublement de la personnalité ? Le diagnostic du docteur Jean de Mutigny est simple Victor Hugo était atteint d’une maladie mentale appelée la paraphrénie fantastique.
    Voici quelques-uns des symptômes de cette maladie, tels qu’on les trouve dans l’Abrégé de psychiatrie (Éditions Masson) : Début. La paraphrénie fantastique débute généralement avant la trentaine par une phase d’inquiétude et d’anxiété… Peu à peu, des idées extravagantes et des hallucinations se succèdent, qui visent non seulement les relations du sujet avec son entourage, mais tous les éléments, les conflits politiques anciens ou actuels, et surtout les forces cosmiques.
    Période d’état. Le délire est une production luxuriante, extraordinairement étrange, de représentations mentales vives, décousues et mobiles. Les idées mégalomaniaques sont absolument démesurées et extravagantes. On y trouve des idées de filiation illustre et surnaturelle (il est descendant de Christ sur la terre), d’héritages fabuleux, d’entrevues secrètes avec les grands personnages de la mythologie.
    On décrit trois aspects cliniques principaux. Dans l’un d’eux, le malade se croit l’objet d’agissements magiques, d’envoûtements. Dans un autre (syndrome de Cotard fantastique) on observe un délire de négation englobant toute la réalité et portant sur l’absence des organes essentiels à la vie, sur des idées de transformation corporelle et d’immortalité du corps : « Rien n’existe plus et tout existe éternellement en moi ». Le malade expose, d’une façon détachée, ses thèmes de la fin du monde. Enfin, dans la paraphrénie cosmique, il jongle avec l’astrologie, le magnétisme terrestre, la métaphysique des sciences. Il pense être le moteur universel, le centre des transformations cosmiques.
    Successeur des grands prophètes
    Certes, on ne peut dire que cette description se superpose trait pour trait à la personnalité de Victor Hugo : aucun cas individuel ne peut correspondre exactement à un tableau clinique moyen. Mais les similitudes sont plus que troublantes. Dans toute l’œuvre, il serait facile de trouver mille passages qui justifient le diagnostic du docteur Jean de Mutigny, comme cette phrase des Travailleurs de la mer : « Je passe des nuits entières à rêver en présence de l’abîme ». Prés du guéridon de Jersey, la mégalomanie du poète se donne libre cours : « … Il est le nouveau messie, le successeur de Moïse, de Mahomet et de Jésus. Il parle à ses illustres invités sur un plan d’égalité, voire de supériorité : en complétant leurs révélations, il leur est supérieur ». [...]
    Un beau sujet de thèse
    Bien sûr, les paraphréniques ne produisent pas tous des poèmes dignes de la Légende des Siècles ou de l’Ane. Il faut encore être Victor Hugo, ce qui n’est pas donné à tout le monde. On touche ici à un problème qui a déjà fait couler beaucoup d’encre : les complexes rapports du génie avec la folie. Sans apporter de solution définitive – car il reste encore des détails mal expliqués – la thèse défendue par le docteur Jean de Mutigny apporte une contribution majeure à un débat qu’on souhaiterait voir s’ouvrir avec toutes les pièces du dossier : les procès-verbaux originaux qui se trouvent à la Bibliothèque Nationale, les récits des participants aux séances jersiaises (plusieurs ont été publiés), une analyse psychologique, non seulement de Victor Hugo lui-même, mais du délire collectif qu’il entretenait autour de lui. Quel beau sujet de thèse psycho-littéraire pour qui voudrait entreprendre un tel travail !  »

    La paraphrénie fantastique…

     (0)
     (0)
    • Tu te trompe sur beaucoup de chose , j’ai publier le « numéro » afin que tu puisse le retrouvé et évité de publier des com trop long !
      Victor Hugo est un parmi tant d’autre, le plus mystérieux pour bon nombre de chercheur est Edgar cayce, un homme qui à laissé la communauté scientifique dans l’insondable !
      Je ne cache rien, je donne juste des éléments qui pousse à l’interrogations et à la recherche !
      Aujourd’hui la science moderne et la science religieuse sont encore dans la recherche !
      Clark, lui à déjà trouvé, mais il garde ça pour lui !
      Je ne défend pas et ne pratique pas ce genre de séance Spirit, j’étudie uniquement des réponse écrite par apport des questions bien précise et fondamental, dans la somme de toute les suppositions je garde un ensemble d’idée et de mots clé.
      Je ne suis d’aucune appartenance religieuse ou autre, j’ai chercher et j’ai trouvé quelque chose plus que surprenant, quelque chose que amis et détracteurs vous pourrez tous en profité !
      Un peu de patience la suite arrive !

       (0)
       (0)
    • Je viens d’appelé le pavillon 5 qui me dise qu’il n’y a pas de pierre chez les soignants !
      Flute, c’était une bonne raison pour pouvoir réglé quelques comptes !
      Les 2 docteurs responsable sont, le Dr Lehéricy et Schlecht !
      « Pierre » ta pas grand chose dans le froque !

       (0)
       (0)
      • Olivier : que tu sois allé jusqu’à appeler l’hôpital dénote une franche paranoïa! je serais toi je ferais un pause internet, parce que tu est à deux doigts du burnout..

         (0)
         (0)
        • Je n’ai pas peur surtout !
          je rêve d’une expertise psychiatrique avec aux moins 3 experts !
          Que je puisse commencez à développé mon plein potentiel !
          Vous voulez pas faire le nécessaire ?
          Heureusement pour vous je prend des raccourcis !
          Vos petites injures mesquines ne me heurte en aucun point !
          Bon courage !

           (0)
           (0)
        • Ce ne sont pas des injures, mais des remarques.. tu es fou Olivier. c’est simple. Tu es complètement fou. Je te soupçonne même d’être potentiellement violent. C’est pour cela que personne ne va entrer en conflit IRL avec toi, parce que ça terminerait mal.

          « Où serait le mérite, si les héros n’avaient jamais peur ? »

           (0)
           (0)
        • Parole de celte.. ce sont les celtes qui ont dit ça à Alexandre le Grand, quand il leur a demandé de quoi ils avaient peur: « uniquement que le ciel nous tombe sur la tête »: ce qu’ils savaient impossible, donc ils disaient ainsi n’avoir peur de RIEN…

          Mais celui qui dit ne pas avoir peur est un menteur, ou un fou.

           (0)
           (0)
        • le ciel qui leur tombe sur la tête était des allusions à certaine pluies de météorite qui aurait vécu il y a bien longtemps !

           (0)
           (0)
        • Faux… pas plus de pluies de météorite que de beurre au cul. Tu prends les celtes pour des cons?

          en – 335, des émissaires celtes d’Illyrie viennent à la cour d’Alexandre pour un traité d’amitié et d’hospitalité :
          « le roi, qui les avait accueillis avec cordialité, leur demanda, dans les fumées du vin, ce qu’ils craignent le plus, persuadé qu’ils allaient le désigner lui-même ; mais ils répondirent qu’ils n’avaient peur de personne, qu’ils craignaient seulement la chute du ciel sur leur tête, mais qu’ils plaçaient plus haut que tout l’amitié d’un homme comme lui »
          relaté par Strabon

           (0)
           (0)
        • Tu n’ai pas très fort en analogie !
          « la chute du ciel sur leur tête ».
          Clark, tes commentaires sont navrant et manque de pertinence sur un sujet dont tu manque encore beaucoup d’information !

           (0)
           (0)
        • Tiens t’en veux une d’analogie: L’ « oliver blanc »: quand un olivier est blanc, c’est qu’il est atteint d’Oïdium…

          T’es malade. La preuve!

          T’est trop fort en analogie, au point d’en voir partout, même quand y’en a pas.

           (0)
           (0)

        • Yann YORO – Juillet 2011
          Fin du calendrier maya, Apocalypse de Saint-Jean, prophéties de Nostradamus ou d’Edgar Cayce… les théories conspirationnistes ou cataclysmiques fleurissent en ce moment sur la Toile, telles les révolutions modernes dans les pays oppressés.

          La menace qu’un astre percute notre belle Planète bleue fait également les gros titres de milliers de sites Internet : pluie de météorites, nuages de photons intersidéraux, comète Élénin dont la queue va balayer la trajectoire de la Terre, planète géante rouge Nibiru ou Hercolubus, les exemples ne manquent pas. Et l’inversion des pôles magnétiques terrestres, les tempêtes solaires géantes ou les monumentaux bouleversements gravitationnels dus au passage du système solaire à travers le plan écliptique de la Galaxie nourrissent le reste du buzz du catastrophisme actuel.

          De plus, comme si les dangers cosmiques et les risques que le ciel nous tombe sur la tête ne suffisaient pas, il faut avouer que, depuis la dernière décennie, l’accumulation des catastrophes naturelles ou provoquées par l’Homme oblige les populations et les gouvernements – ainsi que les compagnies d’assurance – à reconsidérer sérieusement leurs perspectives et leurs prospectives d’avenir.

          Pollutions atmosphérique et terrestre, côtière ou maritime, réchauffement climatique global, montée et acidification des océans, tremblements de terre et éruptions volcaniques, tornades d’air, d’eau ou même de feu, incendies, cyclones, tsunamis, déforestations, fonte des glaces, marées noires, rejets radioactifs, extinctions massives des espèces… La liste est longue et semble ne plus vouloir s’arrêter, encalminée dans une spirale destructrice infinie.

          Et venant se greffer désormais à ce bilan écologique effrayant, l’effondrement de la qualité de la vie des masses populaires rajoute encore à la détresse humaine générale. Chômage et pauvreté, épidémies virales et bactériennes, malnutrition et famine, faillites personnelles et étatiques, mainmise des mafias sur l’économie, esclavagisme et prostitution infantiles, conspirations corporatistes, fanatismes religieux, spéculations boursières mercantiles à très court terme, manipulations médiatiques, lobotomisation culturelle, généralisation des addictions à l’alcool, la drogue, les divertissements, l’information, le sexe ou la violence, surpopulation, guerres mensongères, ainsi que terrorisme gouvernemental ou extrémiste grignotent peu à peu les fragiles équilibres mondiaux, nationaux, familiaux et individuels.

          http://www.didactiblog.com/2012-Fin-du-monde-ou-debut-d-une-nouvelle-ere_a110.html

           (0)
           (0)
        • La foi c’est bien et ça mets à l’abris des commentaires comme celui-la !
          Je reconnais qu’il faut où être fou ou avoir un sérieux répondant !

           (0)
           (0)
  18. Wiki
    Iobatès fit grand accueil à Bellérophon et le laissa manger et boire à sa table une semaine durant avant de lire le message. Il lui demanda alors d’éliminer la Chimère, un monstre qui causait de grands ravages dans son pays, persuadé que le jeune homme y trouverait la mort.

     (0)
     (0)
  19. Tu ne dois point appeler folie une chose dont tu ne sais
    rien.
    TERTULIEN.
    Apologie. Ch. I.
    Ceci n’est point l’affaire d’aujourd’hui, Ni d’hier, cela a
    existé de tous temps ; Et nul ne peut dire d’où cela vient
    ni comment c’est venu.
    SOPHOCLE.
    La croyance au surnaturel est un fait naturel, primitif
    universel et constant de la vie et de l’histoire de la race
    humaine. Ne pas croire au surnaturel engendre le
    matérialisme ; le matérialisme la sensualité ; la sensualité
    les convulsions sociales, et au sein de leurs tempêtes
    l’homme apprend de nouveau à croire et à prier.
    GUIZOT.
    Si quelqu’un trouve ces choses incroyables, qu’il garde
    son opinion pour lui, et qu’il ne cherche point à
    contredire ceux qui, grâce à ces effets, sont portés à
    l’étude de la vertu.
    JOSEPHE.

     (0)
     (0)
    • Ces textes sont écrit pour maintenir le peuple dans les croyances, et les garder loin de la vérité. Ces cabales n’ont qu’un but: maintenir le pouvoir des commandeurs croyants sur la populace, en leur niant tout libre arbitre.

      « Si quelqu’un trouve ces choses incroyables, qu’il garde
      son opinion pour lui, et qu’il ne cherche point à
      contredire ceux qui, grâce à ces effets, sont portés à
      l’étude de la vertu. »

      Cette phrase est intéressante: elle démontre non pas que ces choses sont vraies, mais qu’il ne faut pas dire qu’elles sont fausses.

      Quand à la vertuon parle ici de « Vertus théologales »: la foi, l’espérance et la charité.

      « Croire n’est pas penser ». voilà ce que j’en dis, moi, « Clark__Gaybeul de Yahoué » pour paraphraser Alain:

      « Penser n’est pas croire. Peu de gens comprennent cela. Presque tous, et ceux-là même qui semblent débarrassés de toute religion, cherchent dans les sciences quelque chose qu’ils puissent croire. ils s’accrochent aux idées avec une espèce de fureur ; et, si quelqu’un veut les leur enlever, ils sont prêts à mordre. (…)Lorsque l’on croit, l’estomac s’en mêle et tout le corps est raidi ; le croyant est comme le lierre sur l’arbre. Penser, c’est tout à fait autre chose. On pourrait dire : penser, c’est inventer sans croire ».

      Olivier croit en quelque chose, il essaie de penser autour de ce en quoi il croit, et il croit trouver.

      « Finalisme », dit Inforétif. Je suis d’accord avec lui.

       (0)
       (0)
  20. @calcit, sans tenant ni aboutissant tu arrive à évalué la pertinence d’une équation !
    Est ceci sans connaitre le dénouement de l’histoire !
    Tu me fait penser a ceux qui parle et juge un film sans l’avoir vue !
    On observe à la qualité de ton écriture que tu est cultivé !
    Mais voila ! faut croire que cela ne suffit pas pour faire preuve d’analogie !

     (0)
     (0)
    • Que tu fasses de fautes d’orthographe ou de grammaire passe encore. mais la moindre des choses, serait d’écrire correctement le nom de ceux à qui tu t’adresses. Ca clarifierait le propos.

      On peut parler et juger de la pertinence d’un film avant même qu’il ait été tourné. on peut juger, sans l’avoir vu, de l’impact qu’il a sur ceux qui ne l’ont pas vu non plus, mais qui l’encensent déjà.

      En fait tu ne fais que parler de choses que tu, et même personne de vivant n’a jamais vu. Tu ne les déduis que de pseudos-signes que tu penses être capable de déchiffrer.

      Alors, si on ne doit pas préjuger de quoi que ce soit sans l’avoir de nos yeux vus: TAIS TOI!

      « Anal-logie » = étude du trou du cul?

       (0)
       (0)
        • Rien de nouveau sous le soleil dans ce film, cela va bientôt faire un siècle que l’on sait expérimentalement faire apparaitre SPONTANÉMENT en éprouvette certaines des molécules organiques composant le vivant à partir des éléments simples gazeux et autres ainsi que des énergies (UV, éclairs, forte chaleur) supposés avoir existé sur Terre il y a 4,5 milliards d’années. C’est enseigné en lycée depuis au moins 40 ans. Voir par exemple :

          http://astrosurf.com/luxorion/bioastro-prebiotique.htm

          Et aucun scientifique ne s’amuserait à affirmer que la vie n’existe que sur Terre, c’est même le contraire qui est très improbable, vu le nombre probablement gigantesque de planètes qui, dans l’univers, offrent les conditions physico-chimiques (dont l’eau liquide) nécessaires à l’apparition SPONTANÉE, INÉLUCTABLE, de la vie, moyennant des temps immenses (entre 100 et 1000 millions d’années) difficiles à intégrer par notre esprit humain.

          Mais la phrase : « ces constantes physiques ont été réglées POUR QUE la vie apparaisse », c’est du FINALISME et ce n’est scientifiquement pas acceptable, évidemment.

           (0)
           (0)
        • Dieu à crée une tenace pertinence au hasard car si les choses était aussi évidente pour tous les hommes, nous n’aurions aucune notion du libre arbitre, nous ne serions même pas des Zombies car c’est l’expression d’un terme sur un état relatif à un autre, 2 !
          Ces manifestations sont subtiles, discrètes, mais d’une force !

          @infochétive ! la vie, c’est l’ADN !
          Le hasard peu engendré une formule créatrice et évolutive ?
          La grande question reste, comment la matière inerte à pu passer à la matière vivante ?

          « cela va bientôt faire un siècle que l’on sait expérimentalement faire apparaitre SPONTANÉMENT en éprouvette certaines des molécules organiques composant le vivant à partir des éléments simples gazeux et autres ainsi que des énergies » .

          Cela équivaut à dire, j’ai réussi à reproduire un écrou dont le hasard c’est servi pour faire une navette spatial (ADN) .
          Si le hasard fait bien les choses ! hum ! ton com, lui, n’a pas était fait par hasard !
          Quand je te lis, finalement je ne regrette pas d’avoir esquivé le lycée !
          Cette vidéo est notamment intéressante dans le chiffre 2, cet antagonisme de matière et antimatière, électron et anti-électron, proton et antiproton !
          Information et désinformation est la force forte et la force faible.
          En partie, voici ce qu’il y avait à retenir de cette vidéo, le chiffre 2 !
          Sans le 2, rien ne serait présent !
          Je te remercie tout de même pour ton com, parce qu’il ouvre un débat que je vais bientôt aborder dans les prochaines vidéo, et puis je t’aime bien mon petit inforétif, au moins, toi, tu envie de développer !
          c pas comme « Calcyt », le boulet celui la aussi !
          Vous n’êtes pas au bout de vos surprises et c’est tant mieux !
          Tous les sentiers que vous emprunté afin de me déstabilisé dans mes théories, je les ai déjà sillonné, arpenté, pour ensuite résonné par triangulation, une formule géométrique indéformable !
          Enfin, c’est à ces fruits que l’on reconnaît l’arbre !
          Olivier blanc

           (0)
           (0)
      • @inforétif, ce message amical :-) : à mon humble avis ne perd pas ton temps à argumenter contre le salmigondis abscons de notre  » aware » blogueur. Si les internautes qui ont vu et écouté jusqu’au bout la vidéo de monsieur O. Blanc persistent à y trouver une cohérence quelconque, ni toi, ni moi, ni personne, nous ne pourrons faire quoi que ce soit pour eux… Il ne nous reste plus qu’à savourer le comique au deuxième degré de la chose et tu avoueras qu’à ce titre, dans ce brassage moustico-numérico-mystico-léonardien, on est franchement bien servi.

         (0)
         (0)
        • Calvicie du cerveau !Tu ne serai pas des nouvelles Calédonienne par hasard ?
          Je sens un air de famille !

           (0)
           (0)
        • Message parfaitement synthétique et percutant, Calcyt ; sauf, hélas, en effet, pour Olivier Blanc et ses « disciples » ici déclarés.

           (0)
           (0)
  21. « Ptain..on vous entend plus !
    Alors la petit escadrille de poisson d’eau douce !
    On vous lit plus vomir vos médiocrité !
    Pourtant, je vous ai tendu un sacré bâton ! »

    On ne tire pas sur les ambulances.

     (0)
     (0)
    • Info chétive, ta changer de politique ?
      Ta peur des ricochets ?
      T’es devenu un mec bien ça se voit tout de suite !
      Parce que tu n’a pas toujours dit ça dégonflé !
      Allez les hyènes courageuses, vous n’êtes pas à la hauteur !

       (0)
       (0)
  22. Encore des citations, toujours des citations… Rien de perso !

    Si j’écoute les autres je ne m’entend plus, si je ne m’entend plus je n’écoute plus les autres…
    (Eric)

     (0)
     (0)
  23. Olivier le harcelé du blog :)), quelle mission périlleuse tu mène la ..:)
    ça me fait rappeler un extrait d’une fable  » qu’aux grands périls tel a pu se soustraire,
    Qui périt pour la moindre affaire. »

     (0)
     (0)
  24. “ Efforcez -vous de mettre au point une sorte d’échantillon intérieur grâce auquel vous pourrez évaluer avec certitude tout ce qui s’offre à vous : les conditions, les objets, les êtres…et sentir si, en vous engageant avec telle personne, en acceptant telle proposition, en vous lançant dans telle entreprise, vous vous rapprocherez ou vous éloignerez de votre idéal spirituel. On peut appeler cela tout simplement le discernement.
    Mais cette faculté dont je vous parle appartient plus au domaine de la sensation qu’à celui de la compréhension. C’est quelque chose de très difficile à expliquer. Cette faculté s’acquiert par l’observation, la réflexion, la méditation, la prière, mais surtout la vigilance : après chaque expérience faite, il est important que vous vous analysiez pour savoir où vous en êtes. En vous appliquant à mettre au point cette faculté, cet échantillon…ou ce radar, vous pourrez vous orienter correctement dans toutes les conditions de la vie. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

     (0)
     (0)
  25. Bon sinon à part ça… les moustiques…

    Le mec a un procédé simple et plus ou moins efficace pour amenuiser le nombre de mousitques dans notre environnement, et il relie ça à la cosmogogologie précolombienne, sumériennne, atlante, et et la Grèce en toc.. euh… antique…

    Olivier: tu sais il y a un mot très ancien pour décrire ce que tu as dans la tête: un « Capharnaüm »…

    Le gars qui pense en insulter un autre en le traitant de « Darwiniste « (ouah quelle injure!) me fait penser à ce gros adjudant-jardinier qui, lors de la construction d’un bac à sable pour des gamins de pouilles en allemagne pour lequel on avait réquisitioné mon peloton de hussards à la pelle et au rateau, n’ai rien trouvé d’autre à me dire, quand je l’ai vu attraper une salamandre, la poser sur une bille de bois, et l’éclater à coup de pelle, que: « il a quoi l’intellectuel? », en voyant mon air navré devant autant de connerie…

    (putain ça c’est de la phrase: essayez de la lire sans respirer!)

    ah oui au fait??? « Sébastien », c’est pas « Géronimo Bailly »?

     (0)
     (0)
  26. Grâce à ce Grand Monsieur Blanc, on en apprend de bonnes sur l’utilisation des deniers publics : un informaticien à l’Institut Pasteur ? Pour installer l’anti-virus une fois l’an? Mieux encore, il aurait un chef. Et je parie qu’au dessus on trouve une armada de directeurs et de secrétaires généraux. Grassement payés pour surfer sur le Net ? C’est Pasteur qui doit se retourner dans sa tombe !

     (0)
     (0)
    • Vous n’avez aucune idée de la montagne de travail qu’un informaticien se doit d’abattre. Si pour vous ça se résume à « installer un antivirus » c’est que vous êtes non seulement inculte mais en plus insultante. Est-ce que je viens vous parler moi de votre travail et vous reprocher l’inefficacité probable avec laquelle vous utilisez votre ordinateur ? Non ? Je vous invite alors à faire de même et à respecter un peu les gens qui bossent, ceux dont je fais partie.

       (0)
       (0)
      • Pour votre information, nous possédons 90+ clients lourds/légers, plusieurs bases sous Oracle, MySQL, PostGreSQL, MsSQL, un réseau que nous administrons nous même (que je ne peux détailler pour des raisons de sécurité), nous faisons du développement web et applicatif sur lequel il faut rajouter les interventions « premier niveau » vers les utilisateurs et la connaissance obligatoire de l’ensemble des outils de l’IP : de ceux de bureautiques à la PAO en passant par les outils de stats et autres progiciels.

        Donc,
        quand on sait pas, on ferme sa gueule.

         (0)
         (0)
        • Des bonnes raison de me prendre pour un cinglé !

          Si j’arrive à crée une secte, c’est que j’ai échoué !
          Être le plus riche du cimetière ne m’intéresse pas !
          Je suis un altruiste pur et dur et je suis dans l’incapacité d’avoir le moindre contrôle sur les émotions que cela génère !
          J’ai connu des moments de détachement total et des états de conscience modifié très difficile à porté !

          Fin 2006, j’ai été responsable de l’assassinat d’une personne âgé, à la baie des citrons, sauvagement tué à coup de poing par un marin australien !
          Ce démon avait tenté de me neutralisé quelques heures aux paravents devant le « 3 brasseurs », le commandant Didier Hiler, à l’époque en poste au commissariat central de Nouméa à été informé de mes observations, et ceci en temps réel, pour sollicité le Vatican afin qu’ils interviennent pour cet homme qui a été condamné à 12 ans de prison.
          Mes démarches auprès des avocats du marin mon servie à passé pour un détraqué, mais au moins, aujourd’hui, ils se souviennent de moi et ceci a un prix !

          Dans les jours qui suivait le meurtre et après avoir prévenu avec insistance Fabrice Colin, directeur de l’IRD a l’époque « observé bien ce qui va ce passé dans le ciel monsieur colin » et je passe les détails sur ovni !
          Dans les jours qui suivait, mon exaltation ma poussé, accompagné du GIPN dans les oubliettes du pavillon 5 au CHS de Nouville avec 5 points de sutures et 2 yeux aux bords d’un « noir » peu commun, menotte au poignet et camisole chimique !
          J’ai alors déclaré aux Docteur Charlot, responsable du pavillon.
          - « je suis venu vous apporté le code de Léonard De Vinci ! »
          - « que pouvez vous nous dire ? »
          - « il me manque encore des éléments !»
          Aux alentours du 12 janvier 2007, ne pouvant me pendre dans ma cellule je me suis laissé mourir consciemment, j’ai alors vécu une expérience spatio-temporel et me suis retrouvé dans mon corps quand j’avais 7 ans…. comment écrire ce texte et ne pas pleuré …pause !
          Je sentais mon corps en position fœtale à Nouville en Nouvelle Calédonie, mon esprit était prés de 30 ans en arrière à 18 000 Km !
          Aux 15 rues de l’union Foncière, 5 éme étages, je suis dans le salon et devant moi le sur canapé, mon père, Jean-Pierre, à coté, son frère, Michel !
          A ma gauche se trouve l’école Saint Michel, ma première école, à droite le sacré cœur et l’école saint Anne !
          Derrières, le quartier Croix rouge et devant, la cathédrale de Reims (51).
          Ce sentiment de paix qui m’envahit me fait m’endormir dans mon rêve !
          Au même moment un bloc de la taille d’Auckland au cœur de glace, de pierres et de poussière passe dans le ciel juste entre nous et le soleil, la comète fait son show !
          Venu mettre du froid dans le cœur de l’abbé pierre pour le faire retourner poussière,
          MC Naught sans va et laisse dans sa chevelure le souvenir de son interprétation !
          Un symbole meurt, un autre né !
          Un symbole devient invisible, un autre devient observable !

          Je ne fais ça ni pour moi ni pour vous !
          Je fais ça pour nous !
          Aujourd’hui je suis prêt !

          Accrochez vous bien nous allons y allé crescendo !
          Suivez les vidéos sur koodji et vous allez voir !
          L’arbre de l’éveil vous souhaite bon courage et pardonner mon orthographe!

          Olivier blanc

           (0)
           (0)
        • Ptain..on vous entend plus !
          Alors la petit escadrille de poisson d’eau douce !
          On vous lit plus vomir vos médiocrité !
          Pourtant, je vous ai tendu un sacré bâton !
          De quoi pouvoir régler vos comptes bien planqué derrière vos pseudo, vos instituts, vos bureaux, vos rédactions !
          Je vous donne des éléments qui pourrait compromettre se dont pourquoi je me suis investit le plus, les moustiques, un concept qui serait une tromperie !
          Vous avez une occasion formidable de pouvoir « prouver », que je ne suis qu’un fêlé !
          Si vous avez à présent de la compassion mettez vous la ou je pense momentanément quelques semaines !
          Vous êtes prêt à étalé des lignes et des lignes à la pertinence déplorable dans l’unique raison de me faire mal et maintenant que je vous donne les moyens de vous sortir les doigts des fesses, silence radio, plus de son plus d’image fin de transmission, les rats qui quittent le navire !
          Marin d’eau douce !
          Enfinnnn !, je prêtant que le diable en « personne », à tenté de me neutralisé, qu’un dibouk, un Poltergheiste, un djin, une saloperie de ce genre, a massacré une septuagénaire à coup de poing à la baie des citrons devant le MV, et vous, vous ne profité pas de l’occasion pour me massacré et tenté de me mettre à genou !
          Intéressant, vous êtes des cas d’école !
          De quoi avez-vous la frousse ?
          Peu être adoptez-vous le principe de précaution !

          J’ose espérer que vous avez lancé quelques torpilles !
          Que je me retrouve à nouveau chez les flics, avec se cout ci une armada de psy prés a me sauté dessus avec leurs seringues !
          Bougez-vous !
          (clin d’œil) vous préféré la soupe politique de Tardy, soupe de chef oui, mais de la soupe, de la soupe dans laquelle vous aussi vous pouvez mettre vos coups d’épées !
          Remarquez !, ces toujours mieux que dans l’eau, avec un peu de chance on peu heurté quelques légumes voir un morceau de lardon, un crouton, sa freine et donne de la consistance à l’action sur le bouillon ! Tous dépend du chef !
          Lorsque vous vous inquiétez sur le devenir de votre paquet de Chocapic vous me faites pensez à un troupeau de mouton bien conditionné, poussé à la matraque électrique vers l’abattoir ! Et lorsque il y en a un qui demande « ou va-t-on », il y en a toujours un plus malin que les autres pour répliqué « Commence pas à faire ton intellectuel », aaaah ça donne envie de développé !
          !
          La différence entre vous moi, c’est que lorsque je me retrouve avec une côtelette dans l’assiette, je suis celui qui réfléchit à savoir pourquoi nous mangeons de la viande alors que nous pas la dentition d’un carnivore !
          Quand je vois quelqu’un boire du vin, je me demande comment et pourquoi sapiens, en Mésopotamie, en es venu à boire le jus des pilles de Bagdad !

          Quand l’élite de la franc maçonnerie internationale aura mis l’économie mondial dans le chaos et la disette, que vous comprendrez que l’argent ne se mange pas, vers qui vous allez vous tourner ?
          Vous pourrez toujours survivre en bouffant la confiture que vous faites sur mon orthographe et mon passé judiciaire et psychiatrique !
          A ceux qui s’éclatent a joué aux foots ou à la guerre et à celui qui pisse le plus loin, qui souhaitez brillez à n’importe quel prix, quitte à écrasé votre voisin déjà en mauvaise posture, je vous ferai posé un genou sur le seuil de la connaissance !

          Si vous êtes responsable, aux nouvelles calédoniennes, à l’institut Pasteur de Nouméa, de la CCI Nouméa, IRD, SIPRES, DAS, CPS, gouvernement, tremblé, car avec patience j’attends le bon moment pour frappez à cout de Verbes et de Mots, plus de mots gras, je serais bien plus pertinent, plus subtile, préparez vous ! !
          La Vérité sur vos Mensonges et vos incapacité à faire votre devoir, en travaillant afin d’anticiper l’épidémie et assuré la santé de nos familles !
          L’épidémie de chikungunya en nouvelle Calédonie n’est qu’une histoire de temps !
          Combien allons-nous déploré de victime ?
          Comme à la Réunion, allons-nous avoir besoin d’un soutien militaire ?
          Comme à la Réunion, combien de calédonien vont se retrouvé handicapé à vie suite à la piqure d’un moustique ?
          Combien de litres de pesticide hautement toxique vont ‘ils être pulvérise dans notre environnement ?
          Combien d’abeille et de papillon vont mourir ?
          Comme à la Réunion, nos rare touristes vont-ils annulé leur séjour estival sur le territoire ?

          Combien de litres de répulsifs (pesticide DEET) vous êtes vous appliqué à même la peau ces 10 dernières année ?
          Un français avale en moyenne 1 kilo et demi de pesticide par an, cela ne vous suffit pas ?
          Devrions-nous mettre à l’amende les riverains laissant des gites larvaires ?
          Devrions-nous mettre à l’amende la mairie de Nouméa pour les gites de la voie publique et autres lieu ou ils sont censés intervenir ? Preuve en image a l’appui !
          Les pouvoirs publics sont ils capable de sortir de leur immobilisme névrotique insupportable ?
          Sont ‘ils capable de changé de disque et de adressé à des personnes compétente plutôt qu’a des institutions complètement dépassé par les événements ?

          Le service entomologie de L’institut pasteur, machin-chose a but non-lucratif, emploie un technicien vétérinaire qu’ils payent 380 000 XPF par mois !
          La crise ! Faut faire des économies !
          Sont contrat doit stipulé l’importance de ce présenté comme entomologiste auprès des collectivités qui pense cotiser pour un Docteur !
          Lorsque que l’on est payé pour cherché, il serait bien stupide de trouvé !
          Qui plus est avec un concept qui ne leur appartient pas !
          Laurent Guillaumot, scientifique recruté chez pas cher, devrait expliquer aux calédoniens des astuces, comment gérer les gites dans : Les flamboyants, les aisselles de pandanus, les regards d’eau pluies et les bacs de rétention d’eau derrière les frigos !
          Sans nous trainé la bonne vielle casserole du pneu et du sous pots !

          Olivier blanc

           (0)
           (0)
        • Tiens par exemple qui pourrait m’expliquer qu’avec Internet explorer sur l’un de mes PC, Caledosphere fait planter le navigateur, alors qu’il fonctionne sous Chrome sur ce portable? y’a des informaticiens qui méritent des baffes…

           (0)
           (0)
  27. « La t******* qui m’insulte de f*** de p*** sur calédosphére, « Ghalaad », et F********* R*******, informatichien à l’intitut Pasteur de Nouvelle calédonie, sont supérieur est Monsieur C*****, et je ne plaisante pas. »

    Putain c’est clair! dis Olivier? c’est qui C**** ? l’autre je comprends à moitié…

    En tout cas si ça veut dire « Clark » t’as tout faux: je le connais il est travailleur indépendant, et certainement pas fonctionaire (pout lui c’est une insulte me semble-t’il!)

    M’enfin arrêtes de t’énerver comme ça!

     (0)
     (0)
  28. Moi a écrit :
    « Le probleme c’est que de formation scientifique et cherchant souvent a comprendre ce qui m’entoure, je comprend ce qu’il dit. »
    ————————————

    Vous comprenez ce que dit Olivier Blanc…
    Dans ce cas pourriez-vous nous donner un exemple de ce que vous comprenez, grâce à votre formation scientifique, de ce qu’il dit ?
    En effet votre affirmation est à mes yeux un formidable paradoxe : comment la science (dont s’exclut la psychanalyse), par essence rationnelle, peut-elle aider à comprendre des propos totalement délirants ?

     (0)
     (0)
  29. La t******* qui m’insulte de f*** de p*** sur calédosphére, « Ghalaad », et F********* R*******, informatichien à l’intitut Pasteur de Nouvelle calédonie, sont supérieur est Monsieur C*****, et je ne plaisante pas.
    Ces deux petits bran**** lance leur commentaires à partir de leur travail et pendant les heures de bureau !
    L’institut Pasteur me boycotte dans mon activité professionnel et faux qu’ils viennent aussi me vérolé sur les réseaux sociaux, je les soupçonne de m’avoir envoyé des virus ayant causé de grave dommage a mon PC !
    Ro***** tu me corrigera les fote !
    Bonne journée
    Olivier Blanc

     (0)
     (0)
      • Hey olivier, t’es toujours aussi ronchon quand on te balance tes 4 vérités ? C’est pas très beau joueur de balancer les infos personnelles alors même qu’elles ont été censurées auparavant … Bref, j’ai relancé les demandes de « nettoyage », en espérant que tu ne recommenceras pas une nouvelle fois.

         (0)
         (0)
  30. Là aussi, c’est encore plus simple… Sourit et on te sourira… !!!
    Pas besoin de roses-croix pour çà non plus !!!
    Et pour le coup, concernant les moustiques, leur éradication serait une erreur fatale pour l’équilibre de notre système…

     (0)
     (0)
    • Erreur, les moustiques responsable des épidémies sont des espèces « envahissante »qui ne sont pas originaire du territoire !
      En calédonie seul le moustique de type Vigilax, moustique de mangrove, est endémique et nécessaire a l’équilibre de du milieu, en plus il ne dépendant pas de l’homme pour survivre !
      Ceux qui sont responsable des épidémies ne pique que l’homme ou principalement !
      AEDES, CULEX et ANOPHÈLES, les 3 types de vecteur !
      Merci de ton commentaire !

       (0)
       (0)
  31. « Le meilleur moyen d’être heureux est de rendre les autres heureux. C’est ainsi que plus nous sommes altruistes, plus nous créons les conditions de notre propre bonheur. Inversement, plus on est égoïste, plus on assombrit son avenir ».
    L’idéal éthique des Rose-Croix

     (0)
     (0)
  32. Punaise, mais t’as vraiment besoin de toutes ces conneries, juste pour dire des choses aussi simple, que les anciens ne sont pas si con que çà et nous, et les « hommes » modernes, pas si intelligent que çà ???

     (0)
     (0)
  33. Ce qui me pose problème, c’est tout ce bazar mystique pour une histoire de moustique… Ok c’est un fléau d’importance, mais de la à le mettre au centre de truc faut pas pousser…
    LDV, OB, la santé publique et les moustiques = la quadrature du cercle !!! ???

     (0)
     (0)
  34. J’ai regardé jusqu’au bout, le matin là où mon esprit est plus réceptif….
    J’ hésites, je ne sais pas comment dire…………
    Voir des X dans une perspective d’une peinture, s’imaginer, y voir un message divin et/ou mystique tenter de faire adhérer un peu tout le monde à des théories où l’on mélange tout et n’importe quoi ……………..je passe sur le reste.
    La différence entre un fou et un génie c’est que le génie utilise sa folie pour construire alors que le fou utilise son génie pour détruire et Olivier dans tout ça………….
    A ce jour Olivier devrait voir quelqu’un et en parler un peu avec lui, il existe surement des solutions pour lui.

     (0)
     (0)
    • Tu n’a pas compris parce qu’il te manque encore des éléments !
      Nous n’en sommes qu’au début !
      je reconnais que cela peu paraitre, pour l’instant, encore un peu confus !
      Si il y était facile de déchiffré LDV en 30 minutes, ces œuvres n’aurez pas fait couler autant d’encre !

       (0)
       (0)
      • Je pense qu’il te manque aussi quelques éléments (et aussi des neurones)…!
        j’ai bien rigolé avec ton sketch. Ton copain Marius Palmer jour dans la catégorie supérieure. Il doit en fumer de la sacrément bonne.
        Ce qui est bien avec internet, c’est que des gens à qui on enfilaient des camisoles de forces il y a quelques années deviennent des attractions comiques de première main.

        Vas-y Olive !! Envoie la saison 4, demain c’est week-end, je te regarderai avec les copains pendant l’apéro… Tu vaut largement un paquet de cheeseballs.

         (0)
         (0)
        • Le te manque le 5éme élément de Platon pour comprendre le reste !
          Attend la suite et accroche toi bien ! !

           (0)
           (0)
        • 5eme voir 6eme bon….
          Je vais faire plus simple: Olivier va te faire soigner consultes quelqu’un tu racontes n’importe quoi tu vois des choses là où elles ne sont pas!!!!
          Tu as besoin d’aide…
          je décroches……………….

           (0)
           (0)
        • Ah non désolée, je ne suis pas une poule de ton maître…je ne vole pas…oh bon, je vais aller me promener parce que je sens qu’il va y avoir de la tronçonneuse…

           (0)
           (0)
  35. mardi
    F******* R******

    Apparemment tu es trop stupide pour rajouter /******* sur facebook donc je me dévoile directement.

    Je ne suis PAS LAURENT G*********. Maintenant, tu prends tes petits pilules et tu arrêtes tes délires.

    A vous d’apprécier !

     (0)
     (0)
        • D’ailleurs, bien qu’elle ne soit un secret pour personne, je demande à ce qu’on supprime cette information immédiatement. Je suis le seul apte et autorisé à dévoiler ma vie privée.

          Ce qui est sûr c’est que je ne laisserais pas un illuminé notoire le faire à ma place sans réagir !

           (0)
           (0)
        • Toutes les nuits, d’un monde plus juste et débarrassé des gens vexés !

          Aller, on me demande de calmer le jeu, je vais donc stopper mes commentaires dans ce sujet. (Merci pour le nettoyage)

           (0)
           (0)
  36. Salut Olivier,

    L’important pour moi c que tu arrives à te comprendre :) , je rentre volontairement dans ton voyage mais je sais comment revenir chez moi avec une Marre de Rire,
    ne relèves point les méchancetés et les agressions, le nobel du rire ne guette pas les gens trop sérieux :), et y en a des coincé du cul dans ce forum !

    Amicalement,

     (0)
     (0)
  37. Je me demande juste pourquoi vous êtes toujours obligé de citer des personnes ???
    Vous ne faite référence qu’à des personnes connues, vous n’avez finalement « rien à vous » ???
    Ni dieu, ni maître, çà convient mieux finalement quand je lis ce je lis, ici !!!

     (0)
     (0)
  38. Bon.

    Je vais être très clair avant de fermer mon clapet vis à vis de cet abruti, complètement allumé et qui ne mérite pas qu’on s’intéresse plus avant à ses « super idées » toutes aussi timbrées les unes que les autres.

    D’une:
    - ce ne sont pas des idées ni même des préceptes. Il s’agit de coller entre eux des principes dont il a vaguement entendu parlé et d’en sortir des interprétations qui sont non seulement totalement premier degré (oui c’est le nombre d’or mais ça signifie quoi et l’intérêt est où ?) mais en plus complètement erronées.

    - ce bonhomme se permet de m’insulter à tout va, me traitant de boulet mais ça, francky il aime bien , alors il censure pas (à moins que ça ne soit Sebastien ?). Alors, il laisse. Par contre, dès que je rétorque alors là, évidemment, je touche à l’ »arbre lumière » et c’est un crime de lèse majesté. Vite, vite, nettoyons et plaisons vite à notre petit copain préféré. Ya quoi avec lui franck ? C’était ton dealer et il t’a fait des prix ? C’est le copain de ta soeur ? C’est un bon pote à toi et vous vous envoyez des joints en parlant présence divine vers un avenir réminicent ?

    - la « théorie » de l’évolution n’est plus une théorie. C’est un principe prouvé. La seule chose qui me fait en douter c’est lorsque je vois des bonshommes pareil en vie …

    - le « nombre d’or » est une représentation mathématique de ce qui nous apparait comme étant à l’oeil la « proportion idéale ». Ce mec confond symbolique et sémantique et il va nous sortir de la numérologie pondue à une époque où les types ne connaissaient ni le zéro ni les nombres imaginaires (pourtant présents PARTOUT).

    Enfin, quand on est « capable de lire Leonardo Da Vinci » comme lui, on n’a besoin de rien d’autre qu’un bon psychiatre histoire de remettre un peu d’ordre dans le bon gros décalage de sa pendule interne.
    Et quand je parle d’ordre, je ne parle pas de formatage, je ne parle pas de lavage de cerveau, non. Je parle d’être capable de structurer un tant soit peu, de consolider sa pensée et d’y associer des idées clairement et non via des détortifications tarabiscotées. Exemple simple de sa « démo précédente ».

    Le taureau c’est représenté par 3. Le gémeau c’est le 2. Donc si on prend 2 et 3 ça fait 5, 5 s’écrit V comme vecteur.

    Où est le sens de tout ça hein ?

    À part dans mon cul …

     (0)
     (0)
  39. @ Moi et Yutaka2007 :
    « C’est une erreur de croire nécessairement faux ce qu’on ne comprend pas. »
    Gandhi

    @ Olivier :
    « Laisse parler ton cœur, interroge les visages, n’écoute pas les langues… »
    Umberto Eco

     (0)
     (0)
    • Salut ôm,

      Le probleme c’est que de formation scientifique et cherchant souvent a comprendre ce qui m’entoure, je comprend ce qu’il dit. Mais il se sert soit disant d’argument et de soit disant calcul sorti de leurs contextes pour faire avaler des « anneries » a des gens qui pourrait le suivre.
      C’est exactement le mecanisme des sectes qui essaient de prouver la superiorite du gourou, la fin d’une epoque et qui si elles font rire certains peuvent en convaincre d’autres qui serait plus sensibles ou plus faibles a un moment donne.
      Par experience c’est ce qui a failli arriver a une personne de ma famille et encore a l’epoque pas d’internet pour se faire de pub…
      Et effectivement si je respecte Gandhi pour ce qu’il a fait je ne suis pas sur que ses paroles puissent s’appliquer a tout le monde en tout temps…

       (0)
       (0)
      • « Le probleme c’est que de formation scientifique et cherchant souvent a comprendre ce qui m’entoure, je comprend ce qu’il dit. »

        Vous comprenez ce qu’il dit…
        Dans ce cas pourriez-vous nous donnez un exemple de ce que vous comprenez de ce qu’il dit grâce à votre formation scientifique ? Merci par avance.

         (0)
         (0)
        • J’ai surement deja du dormir avec des moustiques car le matin en me reveillant apres avoir bien dormi j’avais plein de piqures de ces cochonneries sur moi (arrive surtout en camping, a ouano, quand on oublie l’aerogard).
          Alors, non, les moustiques ne m’empechent pas de dormir, mais je me demange un peu le matin.
          Et ce que j’ecris vient de moi pas de phrases sortient de leur contexte pour me justifier.
          Et tu devrais sortir un peu te faire ta propre experience, prendre un grand bol d’air frais (tu en as bien besoin) et tu verrais qu’on peut tuer des moustiques juste avec ses deux mains.

           (0)
           (0)
  40. On fait grave dans le sensationnalisme à moins de deux balles. Et peut importe le contenu du moment que le contenant brille un peu !!! Le maître Blanc fait rouler le blog et c’est tout ce qui importe ????? Après Canigou.com , Calédosphère foutre !!! Lamentablement ésotérique !!

     (0)
     (0)
  41. OK ! cette fois, j’ai tenu trois minutes…trois longues minutes d’ailleurs, et j’ai honte de les avoir avoir perdu à écouter ce ramassi de connerie. Par pitié, si, comme moi vous vous n’adhérer pas aux idées de l’illuminé, ne perdez plus votre temps à lui expliqué pourquoi il est barré, ca ne fait que le murer dans ces certitudes débiles, et en plus ca fait le buzz et il est content qu’on parle de lui….dans son truc précédent ya eu 170 post et plus de 70 étaient de Mr Blanc ! tu woi un peu la taille de l’égo ? rendons lui service, ignorons le !

     (0)
     (0)
        • Oui Seb, donc laissons Olivier s’exprimer sans l’insulter… Surtout quand on a regardé sa vidéo que 3 minutes !……….. :-D

           (0)
           (0)
      • Merci Signund, le meilleur dans le domaine est ghaalad, il a remporté le boulet d’or dans les com de la bande annonce !
        Freud nous disait  » l’interprétation des rêves est la voie royal vers l’inconscient !

         (0)
         (0)
        • ghalaad tu doit vrement être un pommer de la vie pour te cacher et insulter comme sa!si t aime pas tu la f…e et tu retourne jouer a world of warcraft!!
          c »est le genre de jeux que ta s*** r** de no life joue.

           (0)
           (0)
        • Zadess, mon petit imbécile au miel,

          il va falloir qu’on discute.

          tu sais, le CP, le CE1, tout le primaire en fait, ça n’est pas facultatif. C’est même très important pour ta scolarité. Alors, je sais qu’à 20 années passées c’est un peu difficile de se remettre en question mais sincèrement, tu penses vraiment qu’il est raisonnable d’écrire « pommer » à ton âge ?

          Concernant le « te cacher », le Sieur Arbre de Lumière a mon nom, prénom et même ma photo. Il sait parfaitement qui je suis, en tout cas au moins autant que je sais qui il est. J’ai bien du me dévoiler puisqu’il est trop ignorant pour réussir à me découvrir (ça n’a rien de compliqué puisque même un sous doué dans ton genre y arrive).

          Ensuite, Sebastien, je pensais qu’on était « libre de donner son avis ». J’apprends qu’on est libre d’insulter si tant est qu’on propose du « contenu qui fait venir du monde ». Peu importe la qualité de ce contenu, peu importe s’il est issu du cerveau malade d’un type qu’il serait plus sage de ranger dans une jolie cellule capitonnée avec de bons calmants et anti psychotique.

          Pour le reste, je ne vois pas trop le rapport avec World of Warcraft ni le fait que les « no life » sont une s*** r***.
          Après tout, je laisse les gens intelligent tranquilles. Il est vrai qu’il m’est arrivé à plusieurs reprises de me moquer des quelques déficients mentaux qu’on peut rencontrer sur le jeu, t’as du probablement en faire partie à un moment …

           (0)
           (0)
        • ben écoute le mieux c est que tu me dises tous sa en face ;) tu te rend compte que tu refoule ton mal être a travers ton écran et ton clavier et oui je suis jeune et la vie devant moi par contre toi…c est pas grave on se cotisera pour ta retraite.tous sa pour te dire que tes commentaire a la c.. on s en passe sans problème. bon Ghalaad maleh sort de ta grotte et pousse la porte de chez nous au lieu de cracher ton venin on va t accueillir les bras grand ouvert espèce de tanche!! :) amicalement

           (0)
           (0)
        • « amicalement espèce de tanche » et on dit que c’est moi …

          Zadess, retourne cuver dans ta grotte s’il te plait.

           (0)
           (0)
        • sa fait plaisir au moins tu la f…e!De tes 50 lignes t est passer a 2 lignes au moins tout le monde voit que du haut de mes 23 petites années tu t est fait calmer.sans rancune a plus bob l éponge ;)

           (0)
           (0)
        • Tout ca pour te dire ghalaad moi j ai rien contre toi juste que je ne comprends pas pourquoi tu es aussi infect avec Olivier ? il s exprime et voilà tu approuves tant mieux tu n’aimes pas, tant pis pas besoin de le traiter de f..s de P..e.
          Mes mots on dépassé mes pensées c’est sûr, mais toi aussi,tu en penses ce que tu veux.Mais c’est bien dommage de réagir comme ca.bref bonne continuation.

           (0)
           (0)
        • Parce que ça fait 50 fois que ce mec me traite de boulets, parce que ses concepts sont le fait d’un cerveau malade, parce que les pièges qu’il cherche à refourguer à tout prix sont dangereux en étant des gîtes potentiels, parce que ce type insulte des amis sans raison et parce qu’il n’est absolument pas capable de comprendre ni même d’accepter un avis différent du sien.

          Du haut de tes 23 années tu prouves surtout que ta maturité est du niveau de Brice de Nice avec ton « HTKC » …

           (0)
           (0)
  42. Il meurt lentement,
    celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves.
    Vis maintenant! Risque-toi! Agis tout de suite!
    Ne te laisse pas mourir lentement!
    Ne te prive pas d’être heureux!
    [Pablo Neruda]

     (0)
     (0)
    • « Quoi que tu te dises capable de faire, où que tes rêves te disent capable d’aller, entreprends-le.
      L’audace porte en elle génie, pouvoir et magie. » (Goethe)

       (0)
       (0)
    • 666 : FOX, est le fameux chiffre de la Bête, ou plutôt de Beth = la maison. C´est le nombre et le nom de l´arche où se tient l´homme qui a compris quand il est allé au bout de la prise de Conscience, la fin de son travail est la Révélation ( Apocalypse ). Le Feu de OX, le Khi des grecs est devenu le X par évolution phonétique. F est le symbole du Feu, celui de la foi intérieure qui brûle d’Amour Divin. O, phonétiquement, c´est l´Eau, par son graphisme c´est le cercle, la forme complète donnée par Pi, où s´inscrivent toutes les autres, les tables géométriques et la pyramide Phi, c´est aussi la boucle du cycle accompli. X c´est la croix du travail qui relie le Feu et l´Eau, et l´intersection qui fixe le repère. 666 permet de fixer quelque chose qui a rapport avec l´Origine. Là où se trouvait le début pour l’humain bestial, se trouve la fin pour l’homme carbonné et la résurrection de l’Homme.

       (0)
       (0)
  43. Sur les premières minutes du film (pas pu aller plus loin), je cite à peu près Blanc, entre deux stupidités ésotériques :
    - « je prétends que j’ai le savoir pour engager la plus grande chasse au virus de l’histoire de l’humanité »
    - « je suis quelqu’un avec qui il faut éviter de rentrer en conflit »
    - J’ai l’intention de débarrasser la planète des épidémies »
    - « (je suis prédestiné à cette mission) de par mon prénom qui est un arbre et mon nom qui est la lumière »

    Le « diagnostic » semble se préciser, n’est-ce pas docteur ?
    Et dans ce cas les soutiens d’Olivier Blanc ne lui rendent pas service, bien au contraire.

     (0)
     (0)
  44. paradigme : Un paradigme est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent de vision du monde qui repose sur une base définie (matrice disciplinaire, modèle théorique ou courant de pensée). C’est une forme de rail de la pensée dont les lois ne doivent pas être confondues avec celles d’un autre paradigme et qui, le cas échéant, peuvent aussi faire obstacle à l’introduction de nouvelles solutions mieux adaptées.

    Il manque la partie « cohérent »[e] de la vision du monde…

     (0)
     (0)
  45. Merci et félicitations Olivier pour ton travail de recherche et de synthèse. Tout cela soulève évidemment bon nombre de questions passionnantes… Pas facile de retranscrire en quelques dizaines de minutes ce qui prend des années à être étudié et décrypté dans la mesure d’une possible ouverture d’esprit, d’un détachement de la personne et d’un projet de vie… La majorité des idées que j’ai vu dans tes vidéos entrent en résonance avec l’Oeuvre actuelle d’élévation de paradigme de beaucoup d’entre nous !-) J’ai très hâte de voir tes suites !-)) L’acte 4 vite !!! [img]http://timbreetdent.free.fr/portraits/vinci.jpg[/img]

     (0)
     (0)
    • « Les douze constellations zodiacales sont les douze portes de notre univers, et ces douze portes se retrouvent dans notre corps physique. Oui, car les yeux, les oreilles, la bouche, les narines et plus bas encore certaines ouvertures, sont aussi des portes. Et de la même façon que les portes du zodiaque sont un lieu de passage pour les influences cosmiques, les portes de notre corps permettent le passage des forces et des esprits.
      Pour celui qui a réalisé en lui-même un véritable travail de purification, les portes de son corps servent à entrer en relation avec les éléments subtils, lumineux de l’espace. C’est pourquoi il est dit dans la tradition initiatique qu’un ange se tient auprès de chaque porte. L’ange est pure énergie, et cette énergie qui attire les influences bénéfiques transforment aussi les courants négatifs qui tentent de s’infiltrer. Des anges veillent aux portes de tous ceux qui ont travaillé à faire de leur être le tabernacle du Dieu vivant. »
      Fasciné par ce personnage hors du commun, Albert Einstein a déclaré un jour : « Le monde s’incline devant moi, mais moi, je m’incline devant le Maître Peter Deunov ! »
      Extrait de « Hommage au Maître Peter Deunov » d’Omraam Mikhaël Aïvanhov

       (0)
       (0)
      • « Tout individu a vécu sur Terre plusieurs fois et se réincarnera à nouveau, jusqu’à ce qu’il puisse être considéré véritablement comme un sage. Cela suppose que d’incarnation en incarnation, nous avons connu nombre de personnes et changé de famille, de pays, de métier, de religion, etc., ce qui fait de nous des voyageurs du temps et de l’espace ».
        Mysticisme rosicrucien

         (0)
         (0)
        • Entre les rivages des océans et le sommet de la plus haute montagne
          est tracée une route secrète que vous devez absolument parcourir
          avant de ne faire qu’un avec les fils de la Terre.
          [Khalil Gibran]

           (0)
           (0)
        • Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs.
          Chacun y joue successivement les différents rôles d’un drame en sept âges.
          [Shakespeare]

           (0)
           (0)
      • Leonard De Vinci, la physique théorique, les symboles religieux et notre quotidien.
        par Olivier Blanc, lundi 6 décembre 2010, 00:45
        Vos changements ont été enregistrés.
        Dans l’œuvre du maitre, l’unité du scorpion 1, son doigt, est oriente vers le haut, en haut de l’œuvre, au plafond nous comptons 36 Carré .
        3 6 peu donner le nombre 666 et 18, + 18 = 36 on peu aussi donnée une suite logique qui serait 3 6 9.
        Ces chiffres pourrait correspondre au triangle, symbole du taureau, chiffre 3 et du symbole trinitaire, 3éme millénaires, 3 = la grande pyramide(nombre d’or), 2 = la moyenne pyramide, 1= la petite est le premier millénaire, 3éme millénaire, 21éme siècles, l’age d’or !
        3 points, 3 vecteurs 6, 3 angles 9, 3 6 9, une formule géométrique indéformable, le triangle, une équation.
        Dans ces 3 chiffres, 2 s’assemble, le 6 et le 9 pour nous donnez le 69.
        Cette assemblage de ces 2 chiffres nous amène au symbole du yin et du yang, symbole de la dualité.
        La balance est associé au chiffre 2 et 8, symbole de la dualité le yin et le yang et la justice universelle le 8 symbole aussi de l’infini et l’eternel recomencement.
        Dans le symbole du yin et du yang, le 69, se dessine le 8 des 2 serpents, des 2 iles central.Le serpent est associé au chaos primordial, on le retrouve dans toutes les grandes civilisations !
        Les 2 serpents qui ce morde la queue forme le 8, et 2 8 donnent 88, le nombre de nos constellations !

        Ces 2 chiffres, le 69 entre en symbiose, une association réciproquement profitable de 2 courants opposé et qui ont la même origine, par la lutte du bien et du mal, son accomplissement et la finalité.
        Ces 2 chiffres sont dextrogyre lorsque l’on leur donne une dynamique de « germination » et levrogire avec une dynamique stellaire, quelle que soit leur dynamique le 6 devient 9 et vise versa.
        Sur un 360° comme sur un 180° la géométrie ne change pas, par contre sur 90°, les chiffres deviennent le symbole du cancer, du scarabée !
        Cette dualité symbolisé par le 2 est analogiquement étroitement lié à la théorie de la relativité universelle, la loi des contraire, ainsi que celle de la force de gravitation universelle, la force forte et la force faible, + et -. 2
        Dans la cène, les mains de jésus symbolise un vice et un versa, une dualité de 2 hémisphères.
        Le coté animus et le coté anima !
        On constate un rapprochement des cranes aux coté de jésus, de chaque coté 3 cranes sont très rapproché, 2 sont superposé et 1 frôle l’autre, de part et d’autre on retrouve exactement les mêmes écart, 2 et 1.
        Le coté anima de Jésus symbolise la faiblesse venant de la Balance, du scorpion et du sagittaire.
        Son coté animus symbolise la force venant de la vierge, du lion et du cancer.
        Nous ne pouvons que constaté que cette relativité est présente dans absolument tous les domaines, elle est universelle et dans notre langage, elle nourrie le siège de nos émotions, elle est le zénith et le nadir, elle est la matière et l’anti-matière…etc

         (0)
         (0)
        • Le médium, Jeanne Laval, fut suivie pendant près de 20 ans par d’éminent spécialistes (Le professeur Chales Richet «prix Nobel de médecine» et surtout le docteur Osty « ancien directeur de l’institut Métaphysique à Paris ») qui réussirent à communiquer scientifiquement avec plusieurs entités distinctes du médium ayant chacune sa personnalité propre, son écriture et son savoir. La plus étonnante se nomme : Symbole
          Symbole est une entité désincarnée qui s’est manifestée au travers du médium Jeanne LAVAL. Lire l’ouvrage l’ouvrage remarquable « l’heure des révélations », (édition pygmalion) qui donne la réponse à plus de 1000 questions concernant la vie, la mort et l’au-delà sous l’angle scientifique, philosophique et poétique.
          -Cet ouvrage qui fait autorité est considéré par les spécialistes comme la base de toute recherche en ce domaine.
          Ce document exceptionnel, qui est offert à vos réflexions, nous le devons à Jeanne Laval, un des plus grands médiums des temps modernes.

          Question.
          Quelle sera l’évolution de l’humanité ?

          Réponse.
          L’esprit humain est en progrès, malheureusement il sera suivi d’une décadence brute car les inférieurs vont monter. L’humanité va vers son apogée comme elle la déjà fait plusieurs fois depuis l’existence de la terre : moment brillant suivie de bouleversement et de chaos.
          Cette fois, ce sera le renouvellement même de la terre. La vague animal à déjà commencé.

          Votre évolution s’agenouille sur le seuil du mystère et le mystère agrandit l’insondable de son mutisme.
          Pourquoi parlerais-je autrement qu’en paraboliques allusions, moi le « sans nom » d’aujourd’hui qui possède tant d’origine au livre de l’éternité ?
          Pourquoi livrerais-je le secret des magiques arcanes célestes alors que le sphinx jaloux se tait de zénith au nadir ?
          Quand les temps seront révolus…, à l’heure où, de la terre maternelle, la mamelle sera vide magnétisme nourricier, et créateur ; à l’heure où, la terre agonisant dans les champs d’éther…, les hommes rendu plus clairvoyants par l’action directe des astres et des forces environnantes, arracherons au sphinx muet le dernier secret de l’humanité.
          Les réponses ont été données médiumniquement en 1920 env.

          Question.
          Jésus parlait ‘il plusieurs langues ?

          Réponse.
          Il parlait l’hébreu et quand il s’adressait au peuple, les dialectes araméens ou égyptiens, analogue a vos patois.
          Jésus n’a pas apporté une religion mais des conseils et des exemples pour l’application…Il y a corrélation entre les 12 apôtres et les 12 signes du zodiaque, entre les 7 planètes et le chandelier à sept branches.
          …Jésus n’est pas un dieu ! Satan n’est pas un démon ! Ils sont, sous des enveloppes successives, l’expression réalisée de 2 courants opposés bien que d’origine semblable.

          Jésus est le point d’interférence d’harmonies spirituelles évadées d’un orbe supérieur et venues pour offrir, au ralentissement terrestre, la transfusion de leur énergie radiante et magnétique.

          Satan est le point d’exaltation d’un orbe inférieur plasmique, venu pour reconstituer les forces organiques de la terre sevrée d’aliments matériels.

          Ils maintiennent, par leurs forces opposées, l’équilibre gravitique nutritif et évolutif sans lequel aucune création ne saurait vivre. Ils sont les nerfs moteurs de cette motricité éternelle qui régit tous les éléments. Chaleur et froid sont leurs masques.
          Si la chaleur donne le mouvement, l’impulsion, seul le froid condense, limite, nourrit…

          Question.
          Jésus a-t-il souffert, douté au moment de la mort ?

          Réponse.
          Jésus a souffert de son vivant. Quand on l’a fixé sur la croix sa nature humaine était abolie. Sa plainte ne signifiait que la crainte d’avoir échoué dans sa régénération de l’humanité.

          Question.
          Cela indique donc la nature purement humaine de Jésus ?

          Réponse.
          oui.

          Question.
          Certain disent que le christ s’est incarné en Jésus que de 30 à 33 ans, que faut-il en croire ?

          Réponse.
          Non ! jésus Christ (et sa souffrance la plus grande a été celle-la) s’est soumis aux règles de l’incarnation complète et a fait sa prison de chair; il a ensevelit dans la matière sa lumineuse beauté. Il a accepté d’être l’enfant ignorant qui épelle; il a voulu être l’homme afin de parler le langage de l’homme.

          Question.
          Quelle était l’évolution de la Vierge Marie par apport a Jésus ?

          Réponse.
          La Vierge Marie est d’une évolution supérieur à celle de Jésus. celui-ci s’est incarné dans la chair proprement dite, c’est la que fut sa première grande douleur. Sa mère avait accepté la mission douloureuse également.

          Question.
          Pouvez-vous nous parler du rôle de Jésus ?

          Réponse.
          Jésus, âme de lumière et de douceur, n’a jamais dit qu’il était Dieu, mais » je suis le fils de l’homme et mon Père qui est aux cieux m’a envoyé vers vous non pas pour changer la loi de vos prophètes, mais pour l’accomplir ». Certes, Jésus n’ignorait rien de ses luttes et de sa vie douloureuse mais il pensait que le grain semé germerait aussitôt et qu’il aurait la joie, avant de repartir, d’apercevoir une moisson florissante. Or, il ne vit que le trouble ou il mettait les âmes, il n’aperçut que la perturbation intense qui soulevait le monde dans le travail formidable de germination; il espérait que son amour rayonnant obtiendrai davantage, Un jour, ayant épuisé sa force magnétique, son espoir sombra dans son grand cri de détresse: Eli, Eli Lamasabacthani ! L’enveloppe terrestre avait eu raison du rayonnement intérieur.

          Non, Jésus n’est pas l’archétype humain; L’homme pour fuir sa sphère, c’est-a-dire pour échapper aux lois et aux pesanteurs terrestre de spiritualité de Jésus.

          Jésus est bien venu dans un monde où l’égoïsme réfrigérant des masses montrait le ralentissement du magnétisme tellurique spirituel. Il apportait à la terre le total des rayonnements multiples de la Vierge, de la couronne, de l’âne, du bouvier, etc., le résultat des émanations radiantes du mouvement stellaire descendant, en voie de réalisation. ce faisceau lumineux et magnétique réunissant, en les fondant, tous ces rayons énergétiques, laissait, dans le firmament d’alors, sa trainée blonde et étoilée et les mages comme les Initié, savaient et connaissaient la valeur de ce signe stellaire, de ce signe des temps. a son tour, à son heure, jésus vint régénérer, en les exaltant, les dynamismes spirituels humain. Spirituellement grandi, l’être n’aspire qu’a se donner aux autres, à s’infuser, à se combiner en les élevant dans une absorption lumineuse et l’œuvre de jésus est toute dans cette transfusion voulue du meilleur de lui afin que le chaos vive … »
          Symbole

          C’est encore à l’entité Symbole que furent posées de nombreuses questions concernant le devenir des animaux.
          Question.
          Ou vont la faune et la flore terrestre après leur mort ?

          Réponse.
          Les plantes et les invertébrés qui meurent rentre dans le sol, les animaux vertébrés vont dans l’atmosphère terrestre qu’ils ne peuvent dépasser, ayant besoin des fluides telluriques.(Il s’agit bien sur du périsprit et non du corps physique).

          Question.
          Quelle est la psychologie de l’animal au sujet de la mort ?

          Réponse.
          L’animal pressent le changement, comme une cause particulière à sa vie, cependant, il n’a pas le sentiment de final qu’on rencontre souvent chez les humains !

          Question.
          Un animal aimé cherche-t-il à nous retrouver ?

          Réponse.
          Il vous retrouve et s’incarnera dans votre entourage pour vous servir.

           (0)
           (0)
        • Didont ! Victor Hugo aussi !
          Ils devraient tous regretter de ne pas avoir connu Clark de calédosphére plus tôt !
          Les tables tournantes de Victor Hugo à Jersey. Vers une explication du mystère
          par Michel Rouzé – SPS n° 256, mars 2003
          Si Allan Kardec devint au XIXe siècle le « pape du spiritisme », Victor Hugo en fut l’un des plus célèbres adeptes. Sur cette bizarrerie de « l’homme océan », il nous a paru intéressant de publier à nouveau un article écrit il y a plus de vingt ans par Michel Rouzé, le président-fondateur de l’AFIS1. Il semble que la réflexion sur le spiritisme de Victor Hugo n’ait pas beaucoup progressé depuis la publication de cet article…
          Au mois d’août 1852, Victor Hugo, chassé de France par le coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, se réfugie d’abord en Belgique, puis à Jersey, où il loue prés de Saint-Hélier, pour y vivre avec les siens, Marine Terrace, une maison isolée dans une vallée sinistre où s’engouffrent les tempêtes de la Manche. Dans son ouvrage Victor Hugo et le spiritisme, le docteur Jean de Mutigny décrit cette demeure prédestinée à abriter bientôt des scènes étranges : « Pour tout paysage, la mer, les ruchers dantesques, un dolmen et un cimetière voisin pour égayer le tout. D’ailleurs la plage, si l’on fait foi aux habitants du pays, est hantée. On peut y voir, pendant les nuits de pleine lune, un décapité qui erre inlassablement à la recherche du repos éternel, il y a aussi la Dame blanche, jeune femme infanticide qui apparaît de temps en temps sur les rochers, une Dame noire, ancienne druidesse qui aurait immolé son père sur un dolmen au cours d’une cérémonie et une certaine Dame grise, dont on ignore les antécédents ».
          Séances presque quotidiennes pendant deux ans et demi2
          C’est là que débarque l’année suivante, pour rendre visite au poète exilé, son amie Delphine Gay, l’épouse du publiciste Emile de Girardin, elle-même poétesse et considérée un peu comme l’une des égéries de la génération romantique. En ce temps la vogue des tables tournantes, venue d’outre-Atlantique, a gagné toute l’Europe. En France, le Lyonnais Hippolyte Rivail découvre qu’il est lui-même la réincarnation d’un druide celtique et sous le nom d’Allan Kardec, il devient le pape de la religion spirite. A Jersey, où elle ne séjournera qu’une semaine, Delphine de Girardin convertit ses hôtes, d’abord sceptiques, puis bouleversés par une séance où s’est manifesté l’esprit de Léopoldine, la fille chérie du poète, morte noyée au cours d’une promenade sur la Seine. Désormais, durant deux ans et demi, les séances de spiritisme se poursuivront à Marine Terrace, presque chaque jour et souvent plusieurs fois par jour. Les procès-verbaux, généralement dressés par Hugo lui-même, ont été publiés, au moins en partie, par son exécuteur testamentaire Gustave Simon. Ils viennent d’être réédités chez Stock, avec le commentaire de Gustave Simon. Par une coïncidence remarquable, sort presque en même temps, chez Fernand Nathan, le livre dans lequel le docteur Serge de Mutigny propose une explication scientifique de la genèse de ces textes trop peu connus et qui constituent vraiment une énigme.
          Dialogues avec des morts illustres
          Après l’apparition, brève et incertaine, de Léopoldine, et quelques séances assez ternes, le rite s’est institutionnalisé et durant plus de deux ans Victor Hugo, sa famille et quelques rares invités n’ont cessé de dialoguer avec Chateaubriand, Dante, Racine, Marat, Charlotte Corday, Robespierre, Annibal, André Chénier, Mahomet, Jacob, Shakespeare, Luther, Eschyle, Molière, Aristote, Anacréon, Lord Byron, Walter Scott, Galilée, Josué, Platon, Isaïe, Louis XVI, Napoléon 1er, Jésus-Christ, sans compter les fantômes familiers de Marine Terrace, la Dame blanche, la Dame noire et la Dame grise.
          … et avec le double de Louis-Napoléon et le lion d’Androclès !
          Et ce n’est pas tout, nous dit le docteur Jean de Mutigny : « A côté de ces personnages illustres, morts depuis fort longtemps, il arrive aussi que des esprits vivants, mais endormis, viennent faire fonctionner le guéridon. C’est le cas du prince Louis-Napoléon qui eut la mauvaise idée d’envoyer son double dans la table de Marine Terrace, ce qui permit à Victor Hugo de le blâmer sévèrement pour ses crimes. Les grands animaux de l’histoire firent l’honneur à Victor Hugo de se présenter à son appel. C’est ainsi que le Lion d’Androclès, l’Anesse de Balaam et même la Colombe de l’Arche vinrent molester le guéridon. Jusqu’à cette époque, l’homme ignorait que les abstractions de l’esprit humain possédaient une âme. C’est une cruelle lacune… Le poète appela à maintes reprises les corps astraux de l’Idée, de la Mort, du Drame, de la Poésie, de la Critique, de l’Ombre du Sépulcre et même de la Blaque ! Et tous ces esprits lui répondirent ».
          Ils lui répondirent en français, souvent en vers bien frappés, grandiloquents, bref très hugoliens. Parfois avec des hésitations, des remords, des rectifications. Il est étonnant que les spécialistes de Victor Hugo n’aient pas songé, à ce qu’il semble, à expertiser ce matériel littéraire où l’on surprend l’écrivain en plein processus de création, où l’on voit son verbe torrentiel encore en fusion comme une coulée de métal avant qu’elle se solidifie dans son moule définitif.

           (0)
           (0)
        • HOMME, TU N’EST POINT SEUL

          Homme, tu n’est point seul en ta désespérance…
          L’être mystérieux lance, avec l’espérance,
          Ses désirs lumineux…
          Ecoute, dans le soir, la voie qui psalmodie
          La divine, apaisante et tendre mélodie
          Sur les souffles haineux…

          Le vent arrache au front du nuage qui passe
          Le simulacre obscur frissonnant en l’espace
          Et le change en clarté….
          La douleur, ouragan aux terribles rapines,
          Fait, avec l’aiguillon des terrestres épines,
          Jaillir la vérité…

          Quel que soit ton destin en ce monde éphémère,
          Où chaque heure s’ajoute à la minute amère,
          Soit confiant et fort…

          Élève ton essor ! Conquiers sur l’invisible
          Ta place confiante en l’Orbe intraduisible,

          (Paiement de rude effort !)

          Aucun geste n’est vain, nulle étude inutile ;
          Totalise en savoir, en volonté subtile,
          Ton être intérieur…
          Afin que, délivré de l’affreuse enveloppe
          Son acquis le meilleur…

          Fuis les mornes pensers où la colère gronde,
          Les désirs vaniteux où s’étire la ronde
          Du vaste écœurement.
          Que ta soif de grandir soit une soif sublime
          Au frais ruissellement !

          Aime ! Ne maudit point même ce qui te blesse.
          Sans l’étreinte des pleurs, connaitrais-tu l’ivresse
          Du baiser fraternel ?
          Aime l’ami, la sœur, l’enfant, l’ombre, le traitre,
          Le « méchant obstiné » qui sanglote, peu être,
          En son cœur criminel…

          Chaque être, quel qu’il soit, va de « l’ombre » au « prodige »
          Et tout ce que l’horreur ou extase rédige
          Au livre « Éternité »
          Va des errements cils aux lucidités franches,
          Accrochant, par lambeaux, honte et douleur aux branches
          « De l’énorme unité » !

          Homme tu n’est point seul ! L’invisible se penche…

          Et comme le printemps verse sa moisson blanche
          Sur les aubépiniers,
          Il laisse, sur les fronts alourdis de souffrance,
          Tomber, en chauds rayons, les fleurs de l’espérance
          « Divin et pur denier » !

          Homme tu n’est point seul ! Côtoyant l’âpre route,
          Mais de plus haut, plus loin, proche de l’humble voûte

          Que tu vois resplendir,
          Des frères, des amis ayant payé la dîme,
          Veillent sur tes tourments soubresauts que l’abime
          Parait approfondir !

          Arrache, de ton cœur, la ténébreuse ivraie ;
          Sarcle ; chaque labeur détruit l’immense raie
          Qui cache le ciel…
          Ami, tu n’es point seul ! Je sais le prix des larmes
          Et mon amour fervent, sur toutes les alarmes,
          Allume l’arc en ciel…
          Relève-toi ! Grandis ! Lutte ! Ensemence ! Espère !
          Combats en toi ! Nourris en ton œuvre prospère
          Ton désire affamé.

          Élève-toi ! Les corps passent, l’être demeure…
          Ton âme renaitra s’il faut que ton cœur mesure,
          Ton âme se trésor…
          Enrichis-la d’amour comme de connaissances.
          Sois vrai, sois bon ! Sois doux ! Que la toute puissance
          Azure ton essor !

          Pense à moi ! J’ai connu les sanglots qui déchirent,
          Les hontes, les erreurs, les luttes où surgirent
          Tout à coup les lueurs…
          J’ai pleuré, mais grandi ! Mon aile est un trophée
          De glaive douloureux où glisse la bouffée
          Des humaines sueurs…
          Lorsque le soir jaloux rallume tous ses astres,
          Invisible, je viens pencher sur les désastres
          Mon amour grandissant…
          Homme, tu n’es point seul ! Symbole, l’Anonyme,
          T’apporte le baiser rédempteur magnanime
          De ton cœur frémissant.

          Symbole

           (0)
           (0)
    • « Si vous partez de rien et n’arrives nulle part, vous n’aurez de merci à donner à personne »
      Un autre marnais a dit ça un jour…

      … Moi un mec qui a encore cet accent dégueulasse du fin fond de la Champagne pouilleuse après des années de vie ailleurs, ça me laisse penser qu’il au un deux neurones cristallisés.. et c’est un Mengeot qui parle… (un marnais aussi, quoi…)

      Olivier ? rappelle-moi de quand date la muleta du torero? (à propos de ton explication sur le signe zodiacal du Taureau)

      Allez je t’aide:

      « Francisco Romero, généralement considéré comme « l’inventeur » de la corrida, passe pour être celui qui introduit l’usage de la muleta vers 1726″

      … ahem.. opɹɐuoǝן était mort depuis plus de 200 ans…

      .. Mais tu vas me répondre que LDV était visionnaire….

      Tu n’as pas trouvé le capricorne? Je suis né le 25 décembre… et me voilà pour compléter le tableau… ça te dit quoi: 25 12 1964 ? .. si tu additionne, ça fait 30! si tu enlèves zéro (la sainte trinité) et que tu doubles le 3 , tu obtiens 33! l’age auquel le christ est mort!

      Et, à la fin de l’envoi.. je touche!

       (0)
       (0)
        • Sinon à part ça, c’est quand donc que tu te débarrasse de ta beuglante champenoise? je suis né là bas et j’y ai vécu longtemps, mais ce que j’entends là, c’est l’accent des boeufs, même en terre pouilleuse!

          Même mon père, paysan qui a tout juste son certificat d’études, qui a 83 ans et qui n’a jamais quitté Courtisols(sauf pour aller faire l’Indochine), n’a pas cet accent!

          Regardes-toi Olivier.. regarde ta vidéo:

          Regardes l’image de péquenot prétentieux que tu y arbores..

          Regardes l’approximation coupable de tous tes arguments, la façon un peu trop facile de ne pas étayer dès que tu sens que c’est un peu « capillotracté », en prétendant ne pas avoir le temps de préciser…

          Reparles-moi donc de tes lectures: comme la plupart des « bouffeurs de bouquins », tu ne choisis de lire que ce qui abonde dans ton sens, et tu ne cites que ce qui t’arrange. Et tu oublies le reste…

          Comme tu viens de le faire sur mon message précédent, en n’en tirant qu’une phrase.

          Tu n’es pas autodidacte, tu es « autodictat » …
          Et je ne rentrerai pas dans le concours de bite qui te fait dire que ceux qui se sont attaqué à toi ne sont pas à la hauteur. Je m’en fous.. tes élucubrations ridicules font bien marrer le « scientifique » habitué à « modéliser » la nature (ce qui est en fait impossible), que je suis…

          Moi, un mec qui ne sait pas parler , qui ne finit pas ses phrases, qui saute du coq à l’âne et fait autant de fautes de français ( je ne parle pas de l’orthographe: je fais aussi des fautes, mais bien de la construction des phrases)

          .. Je ne lui accorde pas plus d’intelligence que ça.

          Tu n’es pas un ignare, tu n’es pas un idiot

          T’es juste complètement à la masse.

           (0)
           (0)
        • Je suis connecté tu veut dire !
          Tu possède toutes les caractéristiques du parfait Darwinistes complexé prés à l’obstination absurde et névrotique !
          Tu doit probablement être de ceux qui pense que mon concept anti-moustique est une imposture ?
          Dans un avenir proche, tu te souviendra de tes prêt de 30 lignes pour dire que je suis un con parce-que tu n’a pas compris !
          Les plus malin, dans cette aventure, reste encore ceux qui attendent la suite afin d’apprécier, oui ou non, la pertinence de l’équation !
          Mais toi, avant la fin du film tu connait déjà le dénouement !
          T’en sort des bonnes quand tu t’ennuie !
          Je donne des cours de « Dieu les nuls », 76.18.14 si ta quelques dans le froque !
          Merci de ton commentaire tu m’a bien fait rigolé !
          Au fait, je t’ai reconnu !
          Tu est supernaze !

           (0)
           (0)
    • Depuis un temps incalculable, un effort constant est mis à supprimer notre histoire ancienne pour ne laisser que des histoires respectant le dogme.  » Je ne peux rien pour qui ne se pose pas de questions  » Confucius. L’illusion est trompeuse, mais la réalité l’est bien davantage… Frédéric Dard Nous ne vous demandons pas de croire à telle ou telle option de l’histoire. Ni de critiquer ce genre de preuves, non cette page a pour seul but d’éveiller votre intérêt et de remettre en question vos certitudes. On nous enseigne aujourd’hui comme quoi la culture de l’homme aurait évolué de manière linéaire « on n’arrête pas le progrès», de l’homme primitif jusqu’au glorieux citoyen si fier de sa révolution industrielle et pourtant…faudrait bien remettre en cause la sacré sainte chronologie de l’homme sur la terre ! ! !
      Car les preuves s’accumulent et plus nous avançons dans notre technologie plus nous remarquons que ces bâtiments son parfait et nous sommes loin de les égaler ! ! !
      Qu’avait-ils a nous dirent ? Laisser comme messages ?
      L’histoire n’est pas comme on nous la enseignée, un progrès continu, alors c’est leur vision du monde qui devient un délire ! Ils inventent l’Histoire, contrôlent l’Histoire et effacent l’Histoire! La planète Terre a porté à plusieurs reprises plusieurs humanités aux civilisations développées, même très développée ayant connu apogée et déclin selon la Loi des Cycles de la Vie. Les dogmes de l’histoire conventionnelle ne résultent que d’une manipulation orchestrée de la conscience humaine associée à la dissimulation de faits essentiels hautement
      dérangeants pour l’élite. La vérité et la réalité ne peuvent être éternellement tues. Il vaut mieux connaître sont berger ;-) et un berger qui ment a ce point n’est absolument pas un bon berger …. A bonne entendeur Salut

       (0)
       (0)
  46. Comme écrit plus haut j’écris très bien et je reste très courtois et aimable avec les personnes intelligentes. Peu importe leur avis, qu’il soit contraire ou pareil au mien, tant que le discours reste cohérent et ne fais pas appel à de la mauvaise foi ou des insultes personnelles je respecte. Dès lors que ce point est dépassé, je craque et je balance. L’autre couillon l’a dépassé depuis bien longtemps. Vous ai-je raconté ses divers passages à l’Institut Pasteur où l’on a vu débarquer un blond aux cheveux hirsutes dans la cour du bâtiment est, insultant à tout va le pauvre entomo qui avait eu la malchance de tester ses pièges inefficaces ? Le même pauvre homme, lui plus honnête et plus respectable sûrement que nous tous ici, qui se ramasse des définitions de « caramel mou » et autres « abrutis » de la part de la blondasse que tu défends bec et ongles ?

    Apprends à connaitre l’autre olive, tu sauras pourquoi je suis si agressif face à sa bêtise.

     (0)
     (0)
  47. Moi je suis Dieu, et je commence à en avoir assez que Olivier déballe mes petits secrets… J4ai décidé d’envoyer mon Achange Clarkounet faire évaporer tous ces pièges à c.. … à moustiques…

    comme si un responsable du CHS allait écrire ça… z’êtes cons ou quoi?

     (0)
     (0)
  48. « La chose à laquelle je crois », Sébastien.

    Tiens, un petit texte intéressant de Serge Lacour, pour en rester aux « citations » :

    En ce début du 21e siècle, la connerie humaine a envahi la quasi-totalité de la planète. On peut même dire qu’elle s’est mondialisée et les exemples de ses manifestations deviennent au fil des ans de plus en plus nombreuses et variées. L’engouement pour ce jeu stupide qu’est le football, la fréquentation des fast-foods, la déification de l’automobile, la généralisation du portable, l’intérêt pour la télévision voyeuriste dite de “réalité”, la sacralisation du jeunisme, la mode des pilules anti-vieillissement, le goût pour l’astrologie, l’adoration des top-models, l’abonnement au Loto et autres jeux de hasard constituent les balises par l’intermédiaire desquelles les cons d’ici et d’ailleurs se reconnaissent, formant un immense réseau par-delà les frontières et les cultures grâce, notamment, au phénoménal développement de l’Internet. Mais sommes-nous absolument certains que tout va pour le plus connement dans le plus con des mondes ? Et si l’intelligence, c’est indéniable, recule, sommes-nous sûrs de l’avoir définitivement vaincue ?A cette question et au risque de provoquer une certaine panique, l’Association Française de Prévention contre l’Intelligence répond non !
    Non l’intelligence n’a pas complètement disparu et elle surgit parfois là où on l’attend le moins risquant de transformer sournoisement d’authentiques cons purs et durs en des demi-cons et bientôt, pourquoi pas, en des intelligents potentiels. Notre association n’a pas, amis cons, pour simple objectif de vous alarmer. J’ai voulu aussi vous sensibiliser aux premiers symptômes de l’intelligence, à ses conséquences désastreuses si rien n’est fait, aux solutions envisageables dont la principale reste pour moi la prévention.
    Les premiers symptômes . L’intelligence apparaît de diverses manières. La forme la plus grave est évidemment l’intelligence innée encore appelée “intelligence congénitale” bien que dans ce domaine l’hérédité ne soit toujours pas clairement démontrée. L’enfant est dit précoce ou surdoué et il semble bien qu’au niveau actuel de nos connaissances on ne puisse pas faire grand chose contre cette pathologie, si ce n’est de procéder à un avortement lorsque l’échographie la révèle assez tôt. Fort heureusement, les autres formes d’intelligence sont dites “acquises” et l’on peut ici les stopper ou mieux, s’en prémunir. La première responsable de l’apparition de l’intelligence chez un enfant est sans conteste l’influence de parents eux-mêmes déjà plus ou moins contaminés. Il faudra dans ce cas traiter toute la famille.
    La deuxième responsable est l’école et une éducation trop axée sur l’éveil, l’esprit critique, la réflexion. Bien que cette pédagogie ne déclenche pas automatiquement, loin s’en faut, la moindre lueur d’intelligence, on a vu de petits cons se mettre soudainement à raisonner sous le regard inquiet de leurs parents complètement dépassés par leur rejeton.
    Le troisième et dernier responsable est ce que l’on appelle la culture, non pas la culture de masse ou la culture populaire mais “La” Culture noble, celle soit-disant réservée à une élite qui devrait se mériter au terme de longues études et de douloureux efforts. La musique classique, le journal “Le Monde”, le cinéma d’art et d’essai, la chaîne “Arte”, les musées, les bibliothèques et leurs milliers d’ouvrages abscons sont autant de dangers pour qui est vraiment con et tient à le rester. Certains vulgarisateurs comme Luc Ferry, Taddei ou Michel Field pour ne citer qu’eux s’ingénient à vulgariser cette culture avec la seule et unique obsession de vouloir déconifier le bon peuple qui ne leur a rien demandé et qui s’abrite comme il peut derrière Gala, Géo,Vincent Lagaffe ou Lady Gaga . On peut certes minimiser le danger en se disant que 95% des cons victimes de cette culture deviennent des cons pédants, et qu’ils sont finalement encore plus cons qu’avant. Mais la vigilance reste de mise face à certains cas de gros connards trouvant soudain un véritable intérêt à la poésie de Mallarmé ou aux conséquences de la mécanique quantique sur la façon d’appréhender l’humain au sein du cosmos. A suivre, demain : Les méfaits de l’intelligence.
    Serge Lacour

     (0)
     (0)