La réponse du berger à la bergère ne s’est pas fait attendre, on sait tous que le groupe politique Caledonie Ensemble ne porte pas dans son coeur la première radio d’information du Pays, n’ayons pas peur des mots… Un article nommé « Transparence Médiatique, RRB répond à ses détracteurs » devrait faire un petit peu de bruit dans les jours qui viennent, c’est pour ceci que j’ai décidé de le relayer pour lui donner un peu plus de visibilité.

(Source rrb): Ce qui va sans dire… Transparence médiatique

D’une manière générale, et depuis toujours, RRB ne répond pas aux attaques, mesquineries, jalousies, et autres coups bas.

Mais la campagne de désinformation, mensongère et politicienne, lancée par Calédonie Ensemble, et très très complaisamment relayée, appelle cette mise au point. Certes, non pas pour soigner les obsessions de Gomès et de ses disciples Michel, Lagarde, Blaise, Dunoyer, Loueckhote, Lafleur, Crombez, Brizard et autres… mais pour une vraie transparence à destination du grand public et notamment de nos auditeurs.

Bas le masque !

Tout d’abord qui est Gomès pour se poser en chantre de la liberté d’expression? Ce harangueur qui appelle à tuer RRB dès son arrivée au pouvoir en 2004 et qui continue aujourd’hui ? Et comment peut-il être assez suffisant pour imaginer que nous allons nous laisser faire ?

Ce triste tyranneau qui, promu à la tête de la Province Sud, prive brutalement RRB des subventions et de la publicité institutionnelle qu’il contrôle ?

Ce président de Province Sud ordonnateur d’une véritable gabegie, plusieurs fois dénoncée, au service de sa communication et largement en faveur, ou plutôt au bénéfice, des Nouvelles, de TNC et de RNC ?

Cet écorché qui, sur les finances de la province, ou du Gouvernement, ou de son parti, a trainé les médias de presse écrite, de radio ou d’Internet en justice, à chaque occasion ?

Ce beau parleur qui a « su faire » pour bénéficier largement, en tout cas au-delà de sa représentativité, d’un traitement de faveur du quotidien et de la télévision ? C’est le même qui, aujourd’hui, en veut plus encore ?

Les faits sont là !

Ceci posé, revenons à RRB.

Année après année, sondage après sondage, RRB est la première radio de Nouvelle-Calédonie. (Enquête Médias tns 2011)

Première partout, avec parfois 10 points et plus d’avance sur la deuxième.

Première en audience cumulée,

Première en part de marché,

Première sur la Grande Terre et les îles,

Première à Nouméa,

Première chez les femmes,

Première chez les hommes,

C’est clair, il n’y a pas photo !

Ce résultat découle de l’addition d’un engagement, de beaucoup de travail, de quelques sacrifices, d’un vrai professionnalisme et… d’un peu de talent.

A ceux qui ne voient RRB que par le petit bout de la chronique de la semaine écoulée, rappelons d’abord que la chronique est un exercice éditorial libre et clairement identifié.

Mais ajoutons, ensuite, que Radio Rythme Bleu est une radio d’information, de musique, de jeux et de services voire de service public ! Et qu’elle est performante dans tous ces domaines. Il est donc vain de vouloir la réduire.

Il faut savoir

A propos du paysage radiophonique de Nouvelle-Calédonie, le dernier communiqué du CSA est limpide et d’une grande sagesse. Il s’inscrit dans l’esprit du législateur des accords de Matignon et Nouméa.

La teneur de ses délibérations n’est pas publique, mais on peut penser que certains éléments n’étaient pas étrangers aux débats et réflexions des 11 Sages.

D’abord, il était important de reconduire les deux réseaux de RRB et de Djido, avec le même nombre de sites et les mêmes puissances autorisées que RNC, pour établir et garantir un vrai pluralisme sur l’ensemble du territoire avec : un réseau pour la Calédonie dans la France, un autre pour l’indépendance, et enfin celui du service public.

Or, les radios politiques candidates, au prétexte d’un pluralisme de courants, voire de dissidences ou d’ambitions personnelles, auraient contribué à rompre le pluralisme géographique et politique général de radios émettant « partout et pour tous »

Observons aussi que toutes les radios candidates l’étaient sur le pré carré de la publicité. Pas question pour elles d’aller, comme RRB et Djido, là où il n’y a pas de contrepartie publicitaire !

Le cas du groupe Hersant appelle trois réflexions.

- La première est que le groupe prend déjà autour de 80% de la publicité en Calédonie. C’est beaucoup ! C’est même ce que l’on peut appeler une position dominante.

- La deuxième est que le modèle des radios proposées par le propriétaire des Nouvelles est le modèle »ramasse pub » qui crée peu d’emplois. C’est déjà un bénéfice de 45 à 50 millions que NRJ retourne en métropole chaque année.

- La troisième réflexion, et non la moindre, est que le quotidien, la radio, les IRN et les autres sociétés calédoniennes du groupe sont à vendre. Le CSA pouvait-il donner des fréquences qui valorisaient un groupe avant sa cession ?

Pouvait-il attribuer des autorisations sans connaitre le repreneur ?

Bien sûr que non !Cela tombe sous le sens…

Il est d’ailleurs amusant et très édifiant sur la mauvaise foi, voire la malhonnêteté et les contradictions de nos détracteurs, de voir et d’entendre Gomès et ses supplétifs critiquer la décision du CSA de ne pas avoir accordé de nouvelles fréquences au groupe Hersant pour NRJ et « Rire et Chanson » et, dans le même temps, de dénoncer le prochain rachat des sociétés du groupe Hersant en Calédonie par, selon eux, des investisseurs proches du RUMP.

C’est ce qui s’appelle se mélanger les crayons.

A l’évidence, pour le « Gourou » de Calédonie Ensemble et ses disciples, peu importe la vérité, quand les obsessions tiennent lieu de réflexion.

Précisions

On a tout entendu sur les chiffres de Radio Rythme Bleu. Mensonges, contre-vérités, intox parfois, consciemment et complaisamment repris par les médias qui, il faut bien le dire, sont assez partisans et contre nous dans cette affaire.

A ceux qui affirment et écrivent que « RRB a 19 millions de publicité seulement, et que la station vit, pour l’essentiel, sur des subventions », nous répondons que c’est archi faux !

Nous avons, pour 2009-2010, un budget moyen de 237 000 000 dont 55% de ressources propres, publicité pour l’essentiel et 45% de subventions destinées principalement à notre diffusion par l’OPT, sur l’ensemble du territoire, et notamment là ou il n’y a pas de contrepartie publicitaire,(environ 60 millions pour toutes les fréquences autorisées) aux communications internationales, au financement et au transport du signal d’Europe 1 à des fins de continuité nationale, sans oublier les quelques 9 millions pour la SACENC.

A ceux, insinuateurs mesquins, qui dénoncent notre résultat positif de 25 000 000, précisons que cette somme était destinée à notre déménagement, au renouvellement et à la modernisation de nos équipements techniques, opérations que nous avons dû reporter à notre corps défendant.

Rappelons aussi qu’après les agressions, les coups bas et le chantage de Calédonie Ensemble sur les ressources de RRB, en 2004 et après, les responsables de la station, qui ont en mémoire ces temps injustes et difficiles, ont différé recrutements, réparations et achats de matériel et qu’ils s’appliquent, aujourd’hui, à constituer une réserve de bonne gestion, par ailleurs souhaitée par le CSA.

Invitons, enfin, ceux qui clament sur tous les toits que les autres collectivités d’outremer disposent de radios par dizaines, à s’informer plus sérieusement ! Ils constateraient,ainsi,que sur le nombre annoncé, les unes n’émettent pas, les autres n’émettent plus ou n’ont jamais émis. En Polynésie Française, par exemple, seules quatre radios sont au-dessus de 8% en audience cumulée, les autres sont presque toutes à moins de 1%, voire à zéro. Il y a quelque temps, Star FM,radio du groupe Aline a fermé, faute de publicité…

Pour terminer, quelques éclaircissements sur une véritable manipulation menée par nos adversaires.

Depuis son arrivée au pouvoir – hormis pendant la « trêve » de l’entente républicaine – Gomés et ses suiveurs, Philippe Michel et d’autres, boycottent RRB. Il faut savoir que, jamais, nous ne sommes invités à leurs conférences de presse et, lorsque nous imposons notre présence, il arrive que notre journaliste soit viré, sans ménagement, sans d’ailleurs que les confrères – prêts pourtant à tous les corporatismes – s’en émeuvent.

Autre volet de la manip : sur ordre de leur chef, les élus de Calédonie Ensemble refusent toutes nos invitations. Dernièrement, et à deux reprises, Philippe Dunoyer a décliné notre proposition d’intervenir en direct, après avoir demandé un délai de réponse, pour solliciter l’autorisation de Gomès, qu’il n’a pas obtenue.

Ainsi, ils le reconnaissent et même s’en vantent, ils organisent leur absence sur notre antenne pour mieux pleurer sur un traitement qu’on leur infligerait.

Tout est permis !

Ces pratiques leur sont tellement familières et leur ressemblent tant…

Ces précisions et cette mise au point, avouez-le, s’imposaient.

Lorsque l’on ne dit pas qui on est et ce que l’on fait, d’autres se chargent toujours de dire qui on n’est pas et ce qui n’est pas.

Donc acte !

Merci de votre attention, de votre confiance et bonne année à tous !

Radio Rythme Bleu

Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »

Articles similaires

70 Commentaires

Ajouter un commentaire


2 + = 5

En publiant votre commentaire vous acceptez notre charte.

Vous pouvez joindre une image au format jpeg, pjpeg, png et de taille maximum : 2MB.

  1. Moi je partage l’avis de ZIZ. On sent bien dans les différentes réactions pour cet article ou les autres, le réglement de compte entre les divers clans politiques dit « loyalistes ». En vérité, il y a autant de repproches à faire au RUMP qu’à CE et vis versa. Ni les uns ni les autres ne peuvent se prévaloir d’avoir la science infuse. en tant que Calédonien ce qui me désole, c’est qu’au final cette rivalité fratricide nous enménera droit dans le mur.
    Quoi qu’on en dise, il y aura toujours des gens pour voter CE et de même pour le RUMP. Croire que l’un va absorber tous les électeurs de l’autre et/ou inversement c’est pure utopie. Pour certain, il y a autant d’aversion pour un personnage comme PG que pour PF. Alors au final il serait plus judicieux de dépenser notre énergie à faire entendre raison à ces leaders pour qu’enfin cessent tous ces enfantillages pour le bien être de notre beau pays

     (0)
     (0)
    • Je ne peux qu’approuver ce post plein de sagesse et qui me prouve que sur ce blog, il y a aussi des lecteurs qui ne sont pas forcément là pour vendre leur soupe politique. J’applaudie des deux mains quant à mettre CE, RUMP, AE et consors ex-loyaliste d’hier et je-ne-sais-pas-quoi de demain dans le même panier. Il est grand temps de sortir de ce vieux clivage qui n’aura plus cours demain. Quels que soient les résultats des prochaines élections ou référendum. Il est grand temps de trouver les nouveaux leader, les nouvelles têtes pensantes des vingt prochaines années. ceux là auront un beau défi à relever, encore une fois, quel que soit le résultat. En attendant, il ne sert plsu à rien de faire le procès d’untel ou d’untel, d’essayer de réhabiliter tel ou tel autre. Ceux d’aujourd’hui ne valent pas mieux les uns que les autres. Dans les deux camps d’aujourd’hui. Et les camps de demain ?
      Qui a proposé quelque chose de constructif pour après. Chacun sait que vote il y aura. A peu de chose près, le résultat est connu et proche de ce que nous avons aujourd’hui. Et après ?
      Pour l’instant rien. Personne n’avance. Courageux sera celui qui le premier portera un étendard quelconque en regardant sur l’après-vote.
      Alors si on arrêtait de vendre pour demain, les reste d’hier ? Et si on commençait à chercher les nouveaux cuisiniers et les nouvelles recettes ? Il est plus que temps. Du coup il y aura enfin des choses intéressantes à dire pour E Nouar dans sa rubrique hebdo.

       (0)
       (0)
      • les « nouveaux » ???, ben generalement ils se font casser , detruire par les anciens, ben ouais pourquoi voudrais tu qu’ils cedent leur juteuses places a de petits jeunes aux dents longues ???….alors avant que des « djeunes » arrivent a prendre la place de nos ventouses, y se passera un peu (beucoup) de temps…..

         (0)
         (0)
      • Le problème des partis politiques, ici comme ailleurs, est qu’ils ne fabriquent que des clones. Ils ne font émerger que ceux qui pensent et raisonnent exactement comme ils le demandent. C’est le principe même d’un parti politique, et c’est pourquoi pour faire évoluer les choses, il y a des scissions qui se font avec l’émergence de nouvelles idées, de nouveaux cadres. Encore faut-il qu’ils soient crédibles. Là est la difficulté…

         (0)
         (0)
  2. Ah ouais, j’avais oublié… RRB aime Europe 1 :
    Europe 1 = la radio « Voici », « Closer », « Paris-match »…
    De l’émotion convulsive, truffée de pubs, de sports & de jeux RRB
    pour ceux qui ont des alizés entre les oreilles et du Coca dans la vessie…
    (avec des SMS à 0,5 €/minute ! Quand même…)

     (0)
     (0)
  3. Force est de constater qu’aucun commentaire ne remet en cause la manière dont CE gère sa communication…

    Il y en a au fond du trou qui continue à creuser et d’autre qui se sont reconstruits et repensés…..

     (0)
     (0)
    • Ça serait avec plaisir mais il y en a tellement à dire …. De plus il a quand même toutes les fines plumes du territoire !!!! Force est de constater sa suprématie et d’espérer qu’il oubli ceux qui ne se sont pas rallié à sa cause … J’aimerais temps rejoindre cette fine équipe de bimbo et petit requin ne serait ce que pour les fêtes d’après victoire …. Ou les fêtes qu’il donne avec notre argent histoire de profiter pleinement de mes impôts !!!!! Mais je ne suis pas assez menteur filou voleur usurpateur et peut être trop fier aussi …
      Mais bon vent à eux qu’ils en profitent rien ne dure ….

       (0)
       (0)
  4. Ils me dégoutent de plus en plus chaque jour qui passe ! Quand je pense que j’ai défendu ces gens la …. J’ai été très con je l’avoue …. IL n’est jamais trop tard pour réagir !

     (0)
     (0)
  5. Au Rump, à force de vivre dans un vase clos clientèliste et dans le déni total, on ne voit pas de le monde réel tel qu’il est. Comme sur le Titanic, l’orchestre jouera jusq’au bout……..pendant que d’autres feront leurs prières.

    Pathétique.

     (0)
     (0)
  6. Tout le monde sur ce blog, y compris les piliers de comptoirs sont très forts pour annoncer les mécontents (et leurs nombres, vive Irma la voyante) de tel ou tel parti politique. Tout ceci sans aucunes preuves à l’appui de leur dires. Mais ça fait plaisir à leurs chefs respectifs. serait-il possible que l’on commente tel ou tel fait sans avoir à rappeler une appartenance à une mouvance politique quelconque ? Ou tous ces gens n’ont d’opinions qu’à travers la soutenance d’une idéologie ou d’une personne en particulier, ou leur serait-il possible d’énoncer leur avis personnel ?
    Il est fatiguant de voir ce blog repris par des partis politiques ou idéologiques et perdre sa substantifique moelle…

     (0)
     (0)
    • Tu raconte n’importe quoi… incohérent et ridicule, j’espère que les admins de ce blog vont réagir … Protagoniste à 2 balles. Va partager ailleurs, si ici ça ne plait pas ! Tu n’est pas beaucoup soutenu dans tes propos à ce que je vois.

       (0)
       (0)
      • Que tu ne comprennes pas ce que j’écris me surprend car c’est assez clair. je n’ai pas envie d’aller voir ailleurs car je trouve ce blog plutôt bon, excepté pour ce que je dis plus haut, i.e ceux qui détourne les infos pour nous abreuver de politique et de soutien de leurs chefs respectifs (je t’ai refais une petite explication de texte, vu que tu n’avais pas compris…). je comprends que le type de remarque que j’ai faite ne plaise pas. Car tu dois faire parti de ceux que j’apostrophe dans ce post, autrement dit ceux qui ne savent pas penser par eux-même et ont besoin de faire intervenir un groupe politique. Pour ce qui est de savoir si ce que j’ai dis plait ou non, il me semble que les chiffres parlent d’eux-mêmes…

         (0)
         (0)
        • Non je ne fait pas parti des gens que tu cite plus haut, c’est juste dommage de lancer ce genre d’accusations, je n’ai besoin de personne pour penser, j’en ai juste marre que nous Calédonien soyons pris pour des cons … Un gros ras le bol des politiques actuellement au commandes. Je ne fait que répondre mon opinion politique sur un article politique ! J’ai juste peur pour notre avenir, de jour en jour les décisions des politiques en place agrave notre futur. Et oui je m’inquiète pour ma Descendance !!!

           (0)
           (0)
  7. En effet, pas de réponses sérieuses…
    Pour la com du Gouv Gomes, ben c’est la com du Gouv, un Gouv collégiale si j’ai bien compris…
    Alors que pour RRB, c’est un outil qui ne sert pas, qui ne sert plus le camp loyaliste, mais bien uniquement le RUMP…
    Et comme le fait EN depuis quelque temps, on peut se rendre compte que le RUMP s’isole de plus en plus, car la liste des mécontent annoncé régulièrement par EN est de plus en plus importante… ???

    Donc, il ne faut pas confondre le Gouvernement avec ses outils, et le service « publique » avec nos sous ???

     (0)
     (0)
  8. Ben putain ça coûte cher une radio qui quand même, se permet de diffuser tout au long de la journée les mêmes émissions en mode repeat, et dont la moitié du temps d’antenne c’est Europe 1 qui fait le boulot…Comment est ce qu’elle arrive à se féliciter ouvertement d’être la première radio du territoire avec ça ? J’aurai plutôt honte à sa place…Et forcément on se pose des questions…

     (0)
     (0)
  9. Techniques de réponse des blogueurs de la coalition démissionnaire indépendante-associative Rump/AE/UC/PT, lorsqu’on les prend en flagrant délit, les doigts dans le pot de confiote :
    1) les autres y font pareil.
    2) le pot de confiture, ça fait trente ans qu’on l’a, on fait ce qu’on veut avec, non mais sans blague.
    3) ceux qui dénoncent nos pratiques sont rien que des traîtres. Ils ont intérêt à faire attention à eux parce qu’on sait qui ils sont.
    De réponse sur le fond ? Jamais. Faut dire que le plus souvent c’est pas très facile… Difficile de défendre l’indéfendable.

     (0)
     (0)
  10. Rappelons simplement que durant le proconsulat de Gomès à la PS (2004-2009), son service d’information-communication-renseignement-manipulation avait recruté du beaux linges grassement payés par l’argent public. Ainsi DN, débauché un temps de RFO et rémunéré environ 900.000 fcfp/mois puis plus tard, CB des LNC dans les mêmes cordes. Acheter des journalistes avec l’argent public, pour faire du contrôle de masse pour le seul bénéfice d’un chef et d’un parti cela à un nom: le diktat. Faire la vierge effarouchée devant RRB après en avoir tant profité sans rien dire pendant de très longues années, cela à un nom: l’hypocrisie. GP veut donc nous imposer la dictature de l’hypocrisie… Sacré programme!
    Décidément, GP n’a plus d’autres ficelles à tirer que les lignes de fonds, celles qui peuvent ramener les Béryx…

     (0)
     (0)
  11. Moi je dois réfléchir Movieworld ?

    Je n’ai jamais dit qu’Océane « appartenait » à PG, j’ai dit que c’était sa radio à lui…
    Pour les maires Rumpistes, comme pour la Province Sud, ça n’a pas été sans heurts, tu ne dois pas bien suivre l’actualité. Moi je me rappelle bien ce qui s’est passé. Mais c’est hors-sujet. Ce que j’ai dit précédemment n’est pas faux, il suffit d’écouter ou regarder ces médias pour s’en rendre compte. Mais pour cela il faut se renseigner : si tu l’étais tu connaitrais la grande proximité entre les le présidente d’Océane et PG, qui n’est pas un secret dans le landerneau…
    Tu vois tout par le petit bout de la lorgnette Movieworld, et tu as une vision au ras des pâquerettes comme en attestent tes litanies sur la trahison de Frogier.

     (0)
     (0)
    • « j’ai dit que c’était sa radio à lui… »…..ha bon ??? tu trouves que radio oceane fait de la leche a PG ??? ben perso je trouve que radio oceane fait son travaille d’information sans prendre le moindre partie…..ils invitent tous le monde et pose les questions qui fachent a tous…..alors sa radio a lui….MDR
      « tu ne dois pas bien suivre l’actualité. Moi je me rappelle bien ce qui s’est passé » , ouais….t’inquietes je suis au courrant, mais ce qui ma surtout supris, c’est que pas de subvention pour radio oceane, et d’un seul coup de la pepette qui arrive de partout……bizarre non ????
      « Tu vois tout par le petit bout de la lorgnette Movieworld, et tu as une vision au ras des pâquerettes comme en attestent tes litanies sur la trahison de Frogier. »
      hum ….ben perso je prefere voir par le petit bout de la lorgnette , (au moins je vois quelques choses) contrairement a toi qui ne vois que par ton gourou……ca s’appele de la lobotomie…

       (0)
       (0)
  12. @nelly: radio oceane touche des subventions des mairies rumpistes…..penses tu vraiment que le RUMP subventionnerait une radio qui appartiendrait a PG ???? allons allons…..reflechis un peu
    quand au manipulateurs, et bien on est vernis en caledonie, on a meme le « KING OF MANIPULATION »,si si c’est celui qui c’est fait elire sur un programme par des milliers d’electeurs puis une fois elu a retourné sa veste et completement changé son programme ……..trop facile

     (0)
     (0)
  13. Et alors Gomes aussi a sa radio, elle s’appelle Radio Océane.
    Il est également chouchouté par Les Nouvelles et s’invite quand il veut à RFO grâce à Nathalie Daly. Mais non il nous fait croire au complot et que c’est lui la victime. Ce mec est vraiment un manipulateur de base.

     (0)
     (0)
  14. Ce qui est intéressant c’est de voir RRB répondre aussi violemment contre CE, dont la capacité de nuisance n’est pourtant pas énorme face à la machine RRB. Je pense qu’il faut aller chercher jusqu’en 2004, et toutes ces années de guerre entre Gomès (alors à la Province Sud) et Nouar, qui a nourri un sentiment d’inimitié personnelle entre les deux protagonistes. Je ne pense donc pas qu’il s’agissent d’une réaction autoritaire d’une « radio au service d’une coalition toute puissante qui ne supporte plus la critique », Je pense simplement qu’Elisabeth Nouar c’est fait un petit plaisir en envoyant un coup de griffe à un Philippe Gomès pourtant déjà en difficulté sur le terrain politique (et médiatique de plus en plus).

    Il est de même difficile de comprendre pourquoi Gomès continue de vouloir ferrailler contre RRB, on n’en voit pas bien l’utilité pour lui à ce stade, d’autant qu’il est effectivement mal placé pour faire des commentaires sur cette station. Il devrait garder un discours plus en hauteur sur la pluralisme, en ménageant les puissances en place que sont RRB et Djiido.

    Notons la grande prose de Tom Varennes qui comme à son habitude se regarde écrire, à défaut de pouvoir s’écouter parler. Ca m’a fait sourire de voir un gamin aussi prétentieux s’adresser de cette façon à une E.Nouar qui, qu’on l’aime ou pas, est quand même d’une autre trempe que le petit caniche de Gomès qu’est Tom Varennes.

    Au fait Tom il paraît que tu vas faire ton retour au Gouvernement comme collaborateur ? Comment pourrais-tu y travailler après avoir déblatéré autant de critiques sur ce gouvernement tout nul comparé au précédent qui était tout bien ? Mais j’imagine qu’en te regardant dans la glace tu te trouves toujours aussi beau….
    Tu es bien comme les autres Varennes, une p… prête à toutes les compromissions pour te trouver une place et satisfaire ton ego.

     (0)
     (0)
  15. Aujourd’hui, j’ai rencontré dans la rue un petit gars très sympa qui m’a vendu un bouquin : « Race et esclavage dans la France de l’Ancien régime » de Pierre H Boulle. Il a eu une réflexion très intéressante. Il m’a dit : « Il y en a marre de Johnny « Noir, c’est noir, il n’y a plus d’espoir » (ça c’est pour Tardy, en particulier). Je lui ai alors indiqué qu’il ne fallait jamais se référer à des couleurs, que le noir n’était pas forcément la couleur du désespoir, et que d’ailleurs, dans certaines cultures d’Orient, c’était plutôt le blanc, symbole de la mort, qui représentait le désespoir. Il était content de l’apprendre et m’a demandé mon numéro de téléphone ! J’étais contente aussi du coup ! :-)

     (0)
     (0)
  16. JE VOUS DEMANDE DE VOUS ARRÊTER !!!

    La mairie de Nouméa c’est pas 40.000.000 XPF de subventions qu’elle donne…

    C’est 40.600.000 XPF, faudrait pas voir à oublier les places de parking gratuites en plein centre-ville…

    Y’en a pour 600.000 XPF à l’année. ;)

    Namého ! D’abord !

     (0)
     (0)
    • @Nerima
      (Rire) Moi aussi, je zappe entre 6h30 et 8h, à l’heure du café. Sinon c’est
      – soit le PQ Nuage, plus parfumé, plus doux, triple épaisseur sur Cal. 1ere,
      – soit la « pensée » édifiante pompée dans le dictionnaire (pages roses)
      N’est pas Wittgenstein ou Desproges qui veut !
      Sinon, c’est du G. Marchais, du Kim-il-sum…Ou du Canteloup qui s’la pète !

      Après avoir craché dans le bougnat pendant 25 ans
      (et sur Dang, Morlet, Harold, Leroux, Cherrier, Wamitan, Ukeiwé… j’en oublie)
      voilà l’tour à Gomès et Néaouthyne… (J’voudrais pas être son psy ou son garagiste !)
      Normalement, la parano maniaque, c’est des comprimés et au lit,
      pas une station radio a 40 plaques (avec p’têt une télé)
      pour faire oublier le coup d’Etat affairiste entre amis !…

      Et l’coup du Vatican, alors là… La queue de’la comète ! Bof…

       (0)
       (0)
    • ahahahhahahahah !
      Sacré Maussade ! quel rigolo ! … berto…
      Ben là je crois pas …
      Le grand Charles avait dit :

      « A tous les Français.
      La France a perdu une bataille !
      Mais la France n’a pas perdu la guerre !
      Des gouvernants de rencontre ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l’honneur, livrant le pays à la servitude. Cependant, rien n’est perdu ! (…)

      Notre patrie est en péril de mort.
      Luttons tous pour la sauver.
      Vive la France.  »

      Et là tu vois, c’est pas la parole d’un dignitaire du Rump…
      Les dignitaires du Rump au contraire, ils correspondent aujourd’hui parfaitement à ces « gouvernants de rencontre (qui) ont pu capituler, cédant à la panique, oubliant l’honneur, livrant le pays à la servitude.

      Parfaitement, exactement, impeccablement, dans le rôle des mauvais, des défaitismes, des collabos, que les patries en danger ont toujours connus dans l’Histoire. Si un autre Kassovitz, un meilleur réalisateur j’espère, fait un jour un film sur cette misérable et pathétique capitulation, il n’aura pas loin à aller pour embaucher les figurants et acteurs de ces rôles de capitulards…

       (0)
       (0)
  17. [img]http://www.google.com/imgres?q=de+gaulle+bbc&hl=fr&gbv=2&tbm=isch&tbnid=CA-hqRRQRQX58M:&imgrefurl=http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Fichier:De_gaulle_bbc.jpg&docid=BYNcCICqt3VvVM&imgurl=http://images2.wikia.nocookie.net/__cb20100527171111/desencyclopedie/images/1/12/De_gaulle_bbc.jpg&w=640&h=472&ei=wVH6TuvHGbP-iQLB9pzMDg&zoom=1&iact=hc&vpx=186&vpy=215&dur=350&hovh=193&hovw=262&tx=138&ty=107&sig=115753279279783306373&page=1&tbnh=142&tbnw=193&start=0&ndsp=22&ved=1t:429,r:0,s:0&biw=1280&bih=885[/img]

    Un dignitaire du Rump, au micro d’RRB.

     (0)
     (0)
  18. Thomas Piednoel Varenne.
    Alors comme ça on n’a aucune reconnaissance au RUMP et à la première proposition de Gomez ajoutée d’un joli petit poste au gouvernement (tu as échappé au carton de poulet) hop tu changes de coté! On appel ça des convictions magiques! Avis au parti indépendantiste : si vous souhaitez acquérir cette belle plume qu’est Tom, renchérissez sur le poste, sur la liste par exemple!

     (0)
     (0)
    • Mon cher, c’est Thomas Piednoel-Varennes. Avec un trait d’union entre les deux et un « s » à la fin.
      Dans le même ordre d’idée c’est Gomès, pas GomeZ ; avec un « s » à la fin aussi.

      Si tu veux faire de la calomnie, fais ça bien: Essaie au moins de le faire sans faute d’orthographe et sans écorcher nos noms. C’est quand même le minimum…

      Sinon, merci pour le « belle plume » !

       (0)
       (0)
  19. Vous ne savez donc pas lire…
    B-a = ba et b-e = be non mais c’est vrai c’est très compliqué…
    Donc RRB ment, TNS ment, le père noël existe, on va tous mourir le 21/12/12, Gomez n’a jamais rien fait et on s’acharne sur lui (povr tit bouchon), la petite sourie passe quand vous perdez vos dents, Gomez n’a jamais démissionné du Gouvernement c’est le RUMP qui l’a viré (trop fort ), si vous mettez votre doigt dans l’oreille gauche il ressort par l’oreille droite, Chuck Norris a déjà compté jusqu´à l´infini. Deux fois. Gomez est parti de son plein grès du RUMP et il s’est jamais fait mettre dehors (voyons!) et n’oublions pas : la soupe fait grandir!!! Comme dirait le maitre spirituel de Mr Gomez (avec sa tite coquille d’œuf sur la tête) : C’est trop injuste!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     (0)
     (0)
  20. Pauvre malheureuse petite Radio. Y’en a qui vous disent du mal ! C’est vilain ! C’est pas beau, c’est méchant-méchant.
    Vite… Mairie de Nouméa, donne vite 40.000.000 F de subventions à cette petite marchande d’amulettes et d’idées toutes faites.

     (0)
     (0)
  21. XPTDR !! je me marre à vous voir vous bouffer la gueule : « seul accalmie pendant la tréve de l’entente républicaine … » lol !! faites nous plaisir ne faites plus d’entente car ça fait faut cul !

     (0)
     (0)
  22. Les plus gros détracteurs d’RRB sont ceux qui hier en ont le plus profité.

    Lamentable de voir Isabelle Lafleur critiquer RRB en hurlant au monopole….

    Où était elle lorsque papa Jacques Lafleur, dont elle revendique l’héritage, était le maître incontesté de l’antenne et qu’il subventionnait la radio à bout de bras ?

    On ne l’a jamais entendue se plaindre de quoi que ce soit à l’époque.

    L’héritière estime t’elle que la radio lui revient de droit et qu’elle est victime d’un détournement d’héritage ?

    Quant à Philippe Gomès, il en a bien profité également à l’époque où il était cadre du RPCR, des passages fréquents à l’antenne, sa compagne de l’époque aussi dont les dessins étaient amicalement publiés dans le journal demain, annexe d’RRB dont l’achat était obligatoire avec le journal le mercredi.

    Avait on entendu Philippe Gomès se plaindre de la situation, pas du tout, il en profitait pleinement.

    Alors se présenter comme des chevaliers blancs aujourd’hui après avoir profité goulument du système, faut vraiment ne pas manquer d’air.

    Le culot, c’est bien la spécialité de Gomès, plus c’est gros plus ça passe.

    Quant à

     (0)
     (0)
    • ouais t’as raison rigo, tu te souvient de la mise en exam de HM ???? tous les medias du caillou en avaient parlé, ta radio en avait juste dit 2 mots dans son edition de 6h puis blackout total le reste de la journée…..mince alors ta radio a oublié cette info et en plus pas de chronique de la semaine ecoulé le lundi suivant ……c’est fou non ??? enfin oubli ou censure ????

       (0)
       (0)
    • Rigoberto,

      « Jacques Lafleur, dont elle revendique l’héritage, était le maître incontesté de l’antenne et qu’il subventionnait la radio à bout de bras ? »

      Pas tout à fait exact : qu’il FAISAIT subventionner à bout de bras.

      Comme pour beaucoup d’autres choses, il ne payait bien entendu pas lui-même.

       (0)
       (0)
    • Oui, c’est vrai, Gomes faisait partie des sbires de Lafleur, mais il a su se détourner d’un mouvement qui ne lui correspondait plus : en as tu le courage ? parce que je suis sure que tu n’approuves pas la plupart des actions du RUMP, mais tu sens redevable à vie, alors, tu suis comme un âne. Passe moi l’expression, mais « il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis »

       (0)
       (0)
  23. La désinformation a ses techniques basiques depuis 1939.
    On les retrouve (presque) toutes sur RRB :
    – Tronquer, oublier ou taire une info (qu’on peut trouver ailleurs.)
    – Orienter ou gonfler un détail (ou en créer un)
    – Exhiber un « sondage » en omettant le nombre des participants
    – Calculer l’enchaînement des sujets en fonction des autres stations
    – Bidouiller des micro-trottoirs pour simplets
    – Ironiser ou tirer sur tout ce qui n’bouge pas dans le bon sens !
    – Se faire subventionner avec de l’argent public (40M ?)

    Mais E. Nouar y rajoute sa touche personnelle depuis 30 ans :
    – Elle nous inflige son vernis de « culture » plein de condescendance
    – Elle a lu « La p’tite maison ds la prairie » & prend les auditeurs pour des demeurés
    – Elle se considère elle-même comme une journaliste très intellectuelle…
    – Elle n’a pas encore pigé que l’info à la Tonton Marcel, c’est caduque.
    – A-t-elle été au Vatican ? Pas besoin d’entendre des voix. Elle est la Voix !
    (C’est vraiment du fric public gaspillé)

    Quant à « RRB, la meilleure des radios… »
    En Calédonie, quel audimat sérieux a pu pondre une truc pareil ? On l’paie combien ?
    (Si c’est comme les sondages RRB, j’préfère croire à l’horoscope !)

    Euh… Faudrait p’têt prévenir RRB… Qui se dévoue à l’oral ? (Pas trouvé de comment. sur leur site)

     (0)
     (0)
  24. Chère madame Nouar,
    une seule question, qui n’appelle qu’une seule réponse : oui ou non, RRB, radio d’opinion rumpiste perçoit-elle une subvention de 40 millions de la mairie de Nouméa ?
    Vos digressions partisanes, vos réflexions dignes de celles d’adeptes d’une secte régressive n’ont pas la moindre valeur au regard de cette interrogation citoyenne.

     (0)
     (0)
    • Bonjour,

      La question ce n’est pas tant de savoir si oui ou non l’association « Culture et loisirs » perçoit une subvention d’un montant de XX millions ou de XY millions de FCFP.

      La vraie question en l’espèce serait plutôt : si l’on retient l’argument officiellement avancé par la directrice de la dite radio, selon lequel les subventions sont, je cite, « destinées principalement à notre diffusion par l’OPT, sur l’ensemble du territoire, et notamment là ou il n’y a pas de contrepartie publicitaire » ; on peut dès lors s’interroger sur le bien fondé de l’intervention de la commune de Nouméa à financer une diffusion sur le reste du territoire.

      Concrètement et pour caricaturer : est-ce que la commune de Nouméa finance le ramassage des ordures sur Lifou ? Il parait évident que non.

      La question en résumé pourrait être posée en ces termes : quel est l’intérêt à agir pour la commune de Nouméa ? si ce n’est un intérêt politique, qui dès lors n’est pas compatible avec l’intérêt général. Ce serait une question à poser au juge administratif dans le cadre d’un recours en annulation de la délibération du conseil municipal attribuant cette subvention, pour motif de détournement de pouvoir.

      Peut-être qu’un élu de Calédonie ensemble au conseil municipal pourrait nous donner les références de cette délibération ? Peut-être même qu’il pourrait l’attaquer lui-même au tribunal administratif ?

      Si en plus l’élu était avocat, ce serait idéal.

      Cordialement,

       (0)
       (0)
  25. Moi je dit qu’il ont raisons de ne pas se laisser faire CE. Le Rump se paye la tête de tout se qui peut leur faire de l’ombre pour 2012 (personne ou média), pour le principe j’espère que ces manipulateurs seront démasqués ! Je suis pas FAN de Gomes, mais au moins sur les décisions qui concerne l’avenir du pays je le trouve beaucoup plus respectueux des Calédoniens. Je pensais pas dire ça il y a encore quelques temps, mais aujourd’hui comment faire encore confiance au Rump-AE ? …

     (0)
     (0)
  26. tout est dit et écrit noir sur blanc :
    RRB est la radio du RUMP-AE
    16 000 électeurs de 2009 de CE sont privés de médias.

    mais c’est une bonne chose de lutter pour ne pas devenir crétin, ça aiguise l’esprit.

     (0)
     (0)
  27. Ahahahahhahahahhahahahahha !
    Nouar est énervée !
    Elle a peur de pas avoir sa télé ?! Enfin « sa » … la télé de nos impôts plutôt…
    RRB c’est la Pravda ! ni plus ni moins !
    On a un monument historique en NC ! Ça, avec les Kim Jong, II, Oun etc … c’est un vrai musée stalinien :-)

     (0)
     (0)
    • Ma très chère Elisabeth,

      Je vous en prie calmez-vous. Ne vous laissez pas aller ainsi, il y a du monde qui regarde ; c’est indécent à la fin. Je sais bien que Calédonie Ensemble vous embête. Je sais bien que ses élus vous empêchent de chroniquer en paix. Je sais bien que désormais le simple nom de Philippe Gomès vous donne des boutons, mais tout de même, reprenez-vous.

      Le « triste tyranneau » est vaincu : Il a été viré du pouvoir. Cet « écorché » n’a plus la main sur quoique ce soit. Le « harangueur » ne peut plus haranguer tranquillement. Le « beau parleur » est presque bâillonné ou, en tout cas, le plus gros est fait. De même, ses « disciples » – au rang desquels Isabelle Lafleur, Simon Loueckhote et Philippe Blaise se trouvent, par vous, for peinés de se voir ainsi catalogués – n’ont absolument plus de responsabilité dans aucun exécutif institutionnel :

      Bureau du Congrès : ils ont été virés.
      Présidence du gouvernement : virés.
      Exécutif de la Province Sud : encore virés.
      Conseils d’administration des établissements publics : virés pareil.

      Alors vous voyez, tout va bien. Les empêcheurs de radioter s’en sont allés au paradis des rythmes bleus. C’est une grande victoire pour vous ! Vous devriez être fulminante et non pas radoter sur les quelques petits tracas qu’ils vous causent encore. Ce n’est vraiment pas grand-chose. Résumons-donc leur vieille rengaine à ces immondes « supplétifs » :

      Vous nous dites qu’ils sont « très très complaisamment relayés » par les autres médias. Mais ça c’est normal Elisabeth, les autres médias : ils relatent les faits qui ont lieu en Nouvelle-Calédonie selon leur degré d’importance (et la plupart du temps sans prendre leurs ordres d’un parti politique). Alors quand la deuxième force politique du pays fait une conférence de presse, et ben les autres médias ils y vont ! Si-si ! Et là (encore plus fort) ils retransmettent l’information qui a été exposée d’une façon qui se veut objective. Naturellement, je comprends bien que si ces médias pouvaient ne pas diffuser les informations qui vous gênent, ça serait beaucoup plus simple pour vous. J’en conviens aisément. Ça, Elisabeth, ça s’appelle la P.L.U.R.A.L.I.T.E de la presse. Ça veut dire, grosso modo, que dans un même pays, il peut y avoir plusieurs médias qui ne relatent pas tous l’information de la même façon. Et oui. Généralement ça va avec des systèmes démocratiques ou du moins qui cherchent à l’être.

      Donc ne vous inquiétez pas, jusque-là tout va bien.

      Vous nous dites ensuite que votre radio est la première radio de Nouvelle-Calédonie par son audience. Ben c’est très bien Elisabeth. Vous pouvez être fière. Moi à votre place je serais fin fier. D’ailleurs je l’écoute des fois RRB. Sur la route surtout. Malheureusement, ce n’est pas parce que c’est la première qu’elle a vocation à le rester. Ça, ça dépend du choix du public. Encore faut-il qu’il en est un de choix, le public. Et aujourd’hui, il en a très peu, de choix. Justement : c’est ça le problème.

      Mais pour le reste, ne vous inquiétez pas, jusque-là tout va bien.

      Vous nous dites également que vous avez le soutien du CSA. Mais c’est très bien ça Elisabeth ! Vous devriez être contente puisque le communiqué du CSA indique que les Calédoniens pourraient être perturbés (les pauvres chéris) par l’arrivée de nouvelles radios. Le CSA le dit noir sur blanc, ils ne veulent pas déstabiliser « la donne institutionnelle » qui résulte des accords de Matignon et de Nouméa. Ainsi, en brousse si t’es indépendantiste : t’écoutes Djiido. Si t’es non-indépendantiste : t’écoutes RRB. Si tu sais pas trop c’que t’es : t’écoutes RNC et si par malheur t’es un intello : t’écoutes France Inter. C’est génial non ?

      Donc ne vous inquiétez vraiment pas, jusque-là tout va bien.

      Après vous nous dîtes des chiffres. Allons, allons, cessez avec vos chiffres Elisabeth. On dirait une épicière de Ménilmontant. On s’en fiche de vos budgets. 237 millions c’est pas grave. Perso j’aurai même dit que c’était plus. Et puis c’est vachement bien si vous réussissez à économiser 25 millions sur votre dernier exercice. On est très content pour vous. Non, ce qui nous gêne, pour vous dire la vérité, c’est la centaine de millions que vous recevez et qui vous vient exclusivement des différentes collectivités locales aux mains du RUMP et qui sont – vous savez quoi – issus des impôts des Calédoniens. Ça c’est gênant, par contre. Parce que le contribuable Calédonien (moi par exemple) il n’aime pas trop que ses impôts servent à financer une radio à vocation politique. Vous pourriez me répondre que nos impôts sont déjà très mal utilisés par ailleurs, j’en conviens. Mais tout de même, lorsque je fais mon chèque au fisc, savoir qu’une partie va financer votre chronique du lundi matin (où ceux qui ne pensent pas comme vous se font systématiquement conchier), comment vous dire, pour être poli : ça m’énerve un peu. Voilà, ce n’est pas très grave, mais quand même ça m’ennuie. Et puis je ne comprends pas votre argument sur les radios de Polynésie. En quoi le fait que quelques-unes d’entre elles fassent moins de 1% d’audience nous empêcherait, à nous en Calédonie, d’ouvrir le paysage radiophonique ? Vous savez, à Fidji il y a 15 radios et à Mayotte 18. Si certaines d’entre elles ne sont pas terribles ça ne devrait pas nous empêcher d’en avoir de nouvelles, nous. Si ?

      Donc arrêtez de vous inquiéter, jusque-là tout va bien.

      Enfin, vous nous dîtes que ces affreux « suiveurs » de Calédonie Ensemble refusent les invitations de votre radio et qu’ils utilisent leur absence « fabriquée » pour « mieux pleurer sur un traitement qu’on leur infligerait. »

      Mais, ma chère Elisabeth, les élus de Calédonie Ensemble ne demandent pas l’ouverture du paysage radiophonique parce qu’ils sont « maltraités » par votre ligne éditoriale. Les élus de Calédonie Ensemble ne demandent pas la venue de « Rire et Chanson » en Nouvelle-Calédonie pour avoir un meilleur traitement. Les élus de Calédonie Ensemble, Elisabeth, demandent simplement à ce que le paysage médiatique, dans sa globalité, soit à l’image de l’ambition que nous avons tous pour la Calédonie : Libre, audacieux, moderne et respectueux des sensibilités de chacun.

      Sentiments que, à lire vos chroniques, vous êtes encore loin de partager tout à fait.

      Je vous embrasse,

      Tom

       (0)
       (0)
      • Tom, tu dis :
        la P.L.U.R.A.L.I.T.E de la presse. Ça veut dire, grosso modo, que dans un même pays, il peut y avoir plusieurs médias qui ne relatent pas tous l’information de la même façon.
        Mais en Calédonie la plupart des médias pour s’informer lisent les Nouvelles Calédoniennes
        et LNC comment font-ils ?
        Ils écoutent la radio et regardent la télé pour s’informer…
        Ils sont où les journalistes chez nous ?
        Je sais tu vas me répondre : DTC
        Et pour le coup, tu auras raison

         (0)
         (0)
        • Ah bon !
          Ca c’est une nouvelle !
          Comment se fait-il que les Nouvelles sont souvent les derniers à réagir ? (au-delà du lendemain bien sûr)
          En général juste après RFO, qui est bien à la masse aussi.

           (0)
           (0)