Connect with us

Calédosphère

Actualité

Le Yacht de Didier Leroux fait scandale

Les Nouvelles Calédoniennes ont évoqué dernièrement une scabreuse affaire ayant eu lieu sur un Yacht de luxe amarré au port de Nouméa. Mais le quotidien n’a pas précisé le nom de son propriétaire : or il s’agit de celui de l’homme d’affaire Didier Leroux. La croisière s’amuse ?

Décidément, la famille Bolloré joue de malchance concernant les yachts de luxe. Celui du célèbre milliardaire français Vincent Bolloré avait déjà créé la polémique en 2007 lorsque Nicolas Sarkozy avait choisi de partir sur la méditerranée à son bord, quelques jours seulement après l’élection présidentielle. Une « croisière» qui aura fait couler beaucoup d’encre et qui aura surtout handicapé le début du quinquennat de l’ancien président. Désormais, c’est le yacht de son beau-frère Didier Leroux, un homme d’affaire basé en Nouvelle-Calédonie, qui se retrouve au cœur d’un scandale médiatico-judiciaire.

En effet, dans son édition du 7 mars, les Nouvelles Calédoniennes ont rendu compte des suites du procès en correctionnelle d’un des employés du « Espiritu Santo », le navire de Didier Leroux. Son ancien mécano était accusé d’avoir violenté une autre collègue un soir de beuverie à bord du yacht. L’article intitulé « le Kiwi et l’espionne russe » rapporte que l’année dernière, une fois rentrés au port après quelques jours de mer, des employés de Didier Leroux ont écumé les bars nouméens et, après avoir consommé de l’alcool et du cannabis, l’un d’entre eux (Duncan, un néo-zélandais âgé de 28 ans) aurait eu une sorte de « Bad trip » et s’en serait pris à sa jeune collègue dans l’une des cabines :

J’ai cru que c’était une espionne russe. Alors je me suis mis sur elle, je l’ai étranglée et lui ai mis des coups (Duncan, mécano sur le Espiritu Santo, LNC)

Si ses explications paraissaient légèrement alambiquées, le président du tribunal correctionnel ne l’a pourtant condamné qu’à six mois de prison avec sursis, estimant que l’importante consommation de drogue par les deux individus pouvait « expliquer » l’agression. En accord avec son patron, Greg Palmer le capitaine du navire l’avait de toute manière exfiltré l’année dernière après que la jeune femme néo-zélandaise ce soit plainte à la police. Une manière de conserver une certaine confidentialité autour de l’affaire ? Toujours est-il que depuis lors, on explique du côté de la Marina de Port du Sud que les employés servant sur le yacht seraient maintenant principalement d’une autre origine ethnique et surtout beaucoup plus discrets…

Un Yacht à l’histoire sulfureuse

Construit par la société OCEA, le Espiritu Santo avait été commandé en 2002 par Didier Leroux, deux ans avant que celui-ci ne devienne membre du gouvernement en charge de l’économie. Basée aux Sables d’Olonne, la société OCEA, présente en Allemagne, en Italie et en Russie via ses partenaires, est notamment connue pour avoir construit de célèbres yacht de luxe tels que le Elisabet ou encore le Aldabra. Mais elle est surtout spécialisée dans la construction de patrouilleurs rapides chargés de la surveillance et du contrôle des aires maritimes pour la défense nationale et dans l’équipement des navires des sociétés pétrolières basées dans le golfe de Guinée, au Gabon et au Congo (principalement pour la multinationale Total). Si ses principaux clients se trouvent au Moyen-Orient* et en Afrique de l’Ouest, il est très rare que des particuliers lui commandent des navires, le yacht de Didier Leroux étant – selon son site internet – le seul battant pavillon français. Une étrangeté que d’aucuns expliquent par les liens étroits entretenus par son beau-frère Vincent Bolloré et les réseaux proches de la DCNS**.

Reste que la discrétion étant l’une des principales caractéristiques de la société Océa, selon nos informations, les services fiscaux calédoniens ne connaîtraient absolument pas le prix exact d’achat du yacht “neuf” car ce n’est que très récemment que le Espiritu Santo a jeté l’ancre dans les eaux calédoniennes (en aout 2014 exactement). Une conséquence de son « détour » par Wallis et Futuna d’abord où il a été enregistré et le Vanuatu ensuite durant la dernière décennie où le yacht était parfois loué à des touristes aisés à la semaine pour plusieurs milliers de dollars. Il faut dire que dans cet archipel le régime fiscal est beaucoup plus avantageux qu’en Calédonie, le Vanuatu étant placé par l’ONU sur la liste noire des paradis fiscaux. De plus, Didier Leroux y a créé des sociétés et détient quelques participations dans de nombreuses autres. Quoi qu’il en soit, son yacht étant un exemplaire unique “d’occasion” passé, en outre, par d’autres ports d’attache depuis son achat, il a été impossible pour les services des douanes calédoniens d’établir sa valeur exacte et donc les taxes afférentes. Ce serait donc uniquement sur les affirmations de son propriétaire que se serait basée la DSF (Direction des Services Fiscaux) pour en établir les droits de douanes. Didier Leroux en aurait-il profité pour déclarer une valeur inférieure à son coût exact ? C’est une possibilité que les inspecteurs des douanes n’écartent pas, d’autant que l’homme a déjà prouvé par le passé qu’il savait défendre âprement ses intérêts financiers. D’une longueur de 31m, et d’une autonomie de 4.000 milles nautiques, ce navire de 180 tonnes appartient néanmoins à la catégorie des « Superyacht cruising » d’où une estimation de son coût évalué à plusieurs millions d’euros.

Quand Leroux fait du lobbying…pour lui-même

Au-delà des frais de douanes, Didier Leroux aurait influé pour améliorer les services offerts aux propriétaires de yachts. En juillet 2012 le Conseil Economique et Social décidait en effet d’établir un rapport pour soutenir le tourisme nautique de luxe dit “haut de gamme” qui, selon son président Yves Tissandier représenterait « à n’en pas douter, l’un des atouts majeurs pour le pays ». Parmi les propositions du CES figurait ainsi la création d’un « Yacht Club Calédonien » pour être « un point de réunion » des propriétaires de yacht, attendu qu’il est « important de répondre aux besoins et aux exigences de cette clientèle aisée ».

Parmi les personnes auditionnés par le CES figuraient donc les professionnels du secteur mais aussi des personnes gravitant autour de cette « clientèle aisée ». C’est ainsi que le célèbre couple de communicants Frédéric et Florence DHIE avaient été entendus sans qu’il soit spécifié dans le rapport les raisons précises de leur audition (Gérant actuellement la communication d’Anthony Lecren et du très couteux évènement Océania 21, le couple DHIE avait suscité la polémique lors de l’élaboration du programme « Un arbre, Un jour, Une vie » qui aura couté depuis 2011 plus d’un million d’euros à la Calédonie). Beaucoup plus curieux, Didier Leroux a lui aussi été entendu par le Conseil Economique et Social en qualité affichée de « propriétaire de bateau de luxe ». Un positionnement encore une fois plus qu’ambigu de la part de l’homme d’affaire, puisqu’en tant que propriétaire d’un yacht il ne pouvait qu’être juge et partie dans ce dossier. De là à croire qu’il a usé de son influence auprès du CES pour améliorer l’accueil et les services de son propre bateau… il n’y a qu’un pas.

Parti sous d’autres cieux ?

Fidèle à l’adage expliquant que « celui qui se sent morveux se mouche », les habitués des marinas nouméennes auront remarqué que le Espiritu Santo n’est plus amarré au Port du Sud. Selon un voisin des lieux, il n’y serait plus depuis l’article paru dans les Nouvelles Calédoniennes… Courage, fuyons ?

* La société Océa se positionne actuellement sur un projet de vente de patrouilleurs à l’Arabie Saoudite

** Groupe industriel français spécialisé dans l’industrie navale militaire et les infrastructures marines


Photos du Espiritu Santo (extérieur & intérieur)

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

77 Commentaires sur "Le Yacht de Didier Leroux fait scandale"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Il arnaque l’Etat et Nousautres et va aller comme Lesautres planquer son magot en Suisse:http://www.wikistrike.com/article-la-liste-des-44-familles-francaises-les-plus-riches-exilees-en-suisse-118994754.html

Ou sont basé les sociétés Nouméennes de Dédé Le Rusé ?Merci…………………………………………………………

“En fait, il semble que l’attaque de Didier Leroux contre Calédosphère soit plutôt préventive et vise à empêcher d’autres révélations. En effet, depuis plusieurs mois, nous menons une investigation poussée concernant le passé trouble d’un yacht désormais amarré au port du Sud de Nouméa. Un dossier complet est en préparation et est en cours de finalisation avant sa publication dans ces colonnes. Est-il possible que le propriétaire de ce yacht (en l’occurrence Didier Leroux) l’ait appris et qu’il ne souhaite pas que ce dossier soit diffusé ? Voire.”+1000, il aurait mieux fait de raser les murs comme dit l’autre, il… Lire la suite »

Oui mais… finalement c’est pas plus mal qu’il se la joue frimeur avec son rafiot au milliard passé. Si il avait été discret on aurait pu penser que c’était un “bon” mec, là au moins tout le monde voit le vrai visage du gugusse.

chanourdie

Didier Leroux a une belle fortune et sait en faire profiter , outre sa famille ( c’est normal?)différentes causes louables: il vient de donner à titre personnel une contribution substantielle et a dépéché un bateau avec des tonnes de médicaments pour le VANUATU , arrétez de le poursuivre de vos sarcasmes, Gomés n’en fait pas le 1/10 ième !!!

 Ce type né avec une cuillère en or dans la bouche a passé son existence à sodomiser tous ceux avec qui il a été en affaire, jusqu’à des copains de lycée devenus pharmacien ou entrepreneur. C’est l’archétype du politicien uniquement motivé par ses intérêts au dépens de l’intérêt général, avec des tentacules partout, que les calédoniens devraient jeter à l’eau.

pascal

tas raison

titanchois
Il se trouve encore dans cet article certains qui viennent au secours de Didou, mais le mal est là et bien là à essayer de s’enrichir sans contrepartie le boomerang a fait mal, où est il aujourd’hui pourquoi ne s’exprime t-il pas comme il le fait bien souvent dans ce blog, un grand proverbe, “qui ne dit mot consent. Ce n’est pas la peine d’aller crier haut et fort porter plainte contre Calédo alors qu’il y a moyen dans ce blog de se justifier déjà, au contraire il laisse toute la petite  bande du rassemblement  monter au créneau, mais c’est… Lire la suite »
JIBENE

Démagogie ? Vous avez dit démagogie ??? 

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top