Connect with us

Calédosphère

Actualité

Tempête sous un crâne

Qu’est-ce qui fait que 137 ans après sa mort, Ataï continue-t-il à susciter le débat, la polémique et la discorde ? Chacun y va de sa position et de son avis dans un dossier qui devrait être historique et mémoriel, mais qui tourne à l’affrontement politique.

Cela fait maintenant un an que les restes d’Ataï et de son sorcier, en l’occurrence deux crânes, ont été restitués à la Nouvelle-Calédonie, conformément à l’engagement pris devant le Congrès par Jean-Marc Ayrault alors Premier ministre. Depuis lors, de multiples réunions ont eu lieu pour déterminer où et comment seraient installés les restes des deux hommes. Et un an après, force est de constater que la polémique fait rage.

La fondation Ataï

La polémique est née de ce que cette fondation Ataï, coachée par le Grand Chef Bergé Kawa dont on connaît la réputation, a présenté un projet d’aménagement du site du Mausolée Ataï qui laisse pour le moins perplexe. Du point de vue financier tout d’abord, la fondation évalue le projet à 580 millions, excusez du peu. En ces temps de restriction budgétaire, quelle institution pourrait participer à un projet d’un tel coût ? Mais c’est sur le terrain politique que les choses se corsent. En effet, la Fondation Ataï n’envisage rien de moins que la réalisation d’un mausolée et d’un musée « de la colonisation et de la résistance à l’oppression coloniale » (sic) ! Et la Fondation va encore plus loin, puisqu’elle assure qu’il faut profiter de l’occasion du retour du grand chef sur ses terres pour :

Permettre dans le même temps, le retour et leur installation sur leurs terres ancestrales, de tous les clans originaires aussi bien de la vallée de Sarraméa-Fonwhary, que du pays Thiri dans son ensemble, spoliés de leurs terres et exilés

On comprend que ces points, que nous ne donnons que dans le détail, suscitent quelques émois. C’est la raison pour laquelle, afin que le projet ne soit pas mort-né, qu’il a été décidé de créer un Comité Mémoriel.

Comité mémoriel

Ce comité dans lequel siègent, outre le sénat coutumier et les représentants coutumiers, le Haut-commissaire, le gouvernement, le congrès, les trois provinces, les communes de Farino, Sarraméa, La Foa, Moindou, le Conseil Économique, Social et Environnemental, les deux associations des Maires de Nouvelle-Calédonie, l’ADCK et le comité technique culturel, s’est fixé deux objectifs. Il s’agit selon lui de réhabiliter la mémoire d’Ataï, mais aussi de partager et assumer l’histoire commune avec les colons. Le projet Ataï, précise le comité

A pour ambition de jeter les bases d’un programme de réconciliation et d’un vivre ensemble, sur la question des terres en rapport avec les hommes, le développement, le respect des traditions et de la nature

D’un point de vue à la fois politique et coutumier, la création de ce comité a surtout pour but de ne pas laisser seuls à la manœuvre la Fondation Ataï et Bergé Kawa, qui sont loin de faire l’unanimité, y compris chez les autorités coutumières et les clans.

Des suites politiques

Cette affaire a maintenant des suites politiques puisque Gaël Yanno, s’exprimant en tant que président du congrès, l’institution qui dit-il, « représente l’ensemble des Calédoniens dans leur diversité », déclare :

Je reconnais et salue le processus de réconciliation effectuée par les clans, mais je ne peux approuver ce projet dans sa forme actuelle, car sous l’apparence d’un projet Pays consensuel, il traduit la volonté d’utiliser des fonds publics importants dans le but de satisfaire une revendication politique partisane en faisant du grand chef Ataï, un héros national reconnu par tous les Calédoniens

Le président du congrès ne référence là qu’au projet défendu par la Fondation Ataï, et non pas par le Comité Mémoriel. Ce qui lui a valu les foudres du Sénat coutumier, par la voix de son président Jean Kays

Les informations présentées par Gaël Yanno sont fausses, et la manœuvre n’est ni plus ni moins de la désinformation qui frôle la diffamation

Et Calédonie Ensemble à son tour, faisant référence au Comité Mémoriel créé ce 18 mars, n’a pas non plus mâché ses mots

Gaël Yanno s’est livré dans cette affaire à un mélange des genres au travers d’une instrumentalisation de la présidence du Congrès et à une manipulation au travers de la stigmatisation de propositions non soutenues par le comité mémoriel …/… Nous considérons que, sans mémoire commune, il n’y aura pas de destin commun possible pour notre pays

Afficher la suite

Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »



Laisser une réponse

105 Commentaires sur "Tempête sous un crâne"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
janloupe Pahune

Tout çà pour un os ! Rex, va chercher…

lortic

Pourquoi personne ne semble penser à ensevelir dignement ces restes humains si indignement traités ?… Aprés “ils” auront tout le temps de se chamailler.Pierre

Je me demande comment réagiraient tous ceux qui l’ont combattu à cette époque, ils doivent actuellement se retourner dans leur tombe. Qu’on ramène, à grand frais, les nonos à la famille, j’en convient, mais s’ils veulent un mosolé à 600 millions, qu’ils fassent des kermesses. Il serait scandaleux que ce soit le contribuable qui finance ce projet. 

Une bonne lecture que je conseille, dont voici in extrait:
https://books.google.fr/books?id=QeJniV2IgUcC&pg=PA7&dq=Rebellion+de+1917+Canaques&hl=fr&sa=X&ei=XdoVVcziFIi0mwW1zYCYCg&ved=0CCAQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false
La page 13 nous donne une bonne idée du tempérament Canaque (en 1900)…

Tempête sous un crâne? c’est plutôt une tempête dans un verre d’eau. Le seul “Hic” c’est le coût de l’affaire, qui fait un peu mal à la tête et qui forcerait bien à la prise de Doliprane, surtout au moment où une autre tempête a ravagé quelques îles voisines (… et qui auraient bien besoin de cet argent).

Claude Victor

Kranaky XXcra…pas

Je ne trouve pas mon post envoyé depuis quelques heures déjà.Donc je remets la 1ère partie de ce j’avais envoyé à savoir ce que Ph Gomès vient de nous faire savoir : “Il n’est pas inutile à la lumière de ces commentaires (FB) de reprendre les principaux éléments de cette affaire : 1/ CE est opposé aux propositions de Kawa Berger ( l’investissement de 580 millions , la restitution des terres , Atai héros national etc….) qu’il porte au nom de la fondation Atai, un membre parmi d’autres ( gouvernement,provinces ,communes,etc…) du comité mémoriel.Pour tous ceux qui connaissent Kawa Berger il… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top