Connect with us

Calédosphère

La colonne cérébrale de Franck

Nickel: Les montagnes ne repousseront malheureusement jamais

Notre orgueilleuse civilisation a été fondée sur l’intelligence et l’invention technique ; mais aussi sur l’égoïsme et le pillage. Depuis 100 ans, la production de nickel est 33 fois plus importante que celle de l’argent. Le nickel fait la fortune de la Nouvelle-Calédonie, qui recèle à elle seule 30 % des réserves mondiales… Quand on observe ces jours-ci les différent conflits qui concernent les métiers de la mine et que d’un autre coté on sait qu’il reste grosso modo 90 ans d’exploitation, et bien on a des raisons de s’inquiéter pour les générations futures. Je vais certainement prendre beaucoup de raccourcis dans ma réflexion mais j’aimerais qu’on l’aborde car le vide qui englobe notre reconversion économique fait peur à voir !

La démographie est implacable : plus nous sommes, plus la pression que nous mettons sur nos ressources naturelles augmente. Nous sommes 7 milliards d’habitants sur Terre. Chaque jour, 200 000 nouveaux humains s’ajoutent à la population mondiale (naissances – décès). On prévoit 9 milliards d’habitants d’ici 2050 et déjà, en 2008, le rapport Planète vivante WWF indiquait que l’empreinte écologique de l’humanité sur la planète a plus que doublé au cours des 45 dernières années en raison de la croissance démographique et de la hausse de la consommation individuelle.

Faire prendre conscience qu’il est totalement inconscient et dangereux pour l’humanité de continuer à consommer de façon frénétique et sans limite relève de l’impossible… Pourtant, les ressources ne sont pas illimitées, et c’est bien le cas ici de notre Nickel. Ce type de comportement va à l’encontre même des lois de la physique : consommer de façon illimitée dans un monde limité, c’est là qu’est le BINZ en fait

D’un autre coté comme je l’indiquais un peu plus haut, il est inimaginable de demander à tout le monde une prise de conscience globale sur les problèmes relevant directement de notre façon de vivre. C’est tellement tabou. Changer de fusil d’épaule, réduire sa consommation, prendre le bus, le car et non plus la sacro sainte voiture. Eteindre la lumière en sortant d’une pièce, arrêter l’eau quand on se brosse les dents ou que l’on se lave: c’est tellement compliqué…. Ne pas consommer bêtement quand on va au supermarché, ne pas encombrer inutilement les urgences pour un rhume, un grippe, une gastro enfin bref rien d’important; tout ceci participe à cette mentalité d’assistanat et de déresponsabilisation du citoyen ignorant et inculte (ignorance bien entretenue par les grands groupes qui détiennent en même temps l’information !). Ce qui est énervant finalement dans cette histoire c’est le refus du citoyen « con » sommateur de voir, d’entendre autre chose que le son de cloche abrutissant des JT et autres médias. Bref, vous l’aurez compris, plus le monde consommera, plus vite nos massifs s’effriteront.

Il est de toutes manières trop tard pour changer les choses, on pourrait écrire des heures sur le sujet, rien n’y fera. Visiblement les multinationales n’ont pas encore saisie le signal d’alarme. Mais quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière polluée, la pluie infestée, le dernier glacier fondu (en NC ca va être dur..), le dernier poisson pêché, la dernière abeille morte, le dernier hectare de terre impur, etc.. ; ces multinationales toujours à l’affût de collections de comptes en banque bien garnis découvrirons alors que l’argent ne se mange pas et que par conséquent l’accumulation de profits ne résoudra absolument rien. D’un autre coté, la mine est un vecteur d’embauche important, ca apporte du travail aux calédoniens. Mais vu que dans moins d’un siècle, nous ne pourrons plus exploiter le moindre gramme de Nickel, quelle reconversion économique exactement pour la Nouvelle-Calédonie ?

Nous pensons tous au tourisme bien évidemment, la Nouvelle-Calédonie étant plantée dans un écrin naturel tout à fait exceptionnel. D’un autre coté cette surexploitation du nickel laissera sans aucun doute des traces indélébiles dans nos paysages. Il n’y a pas d’effet visible direct de l’impact de cette pollution sur l’environnement, on ne voit pas directement les conséquences de ce comportement industriel sur l’environnement, bien qu’on nous le dise souvent par l’intermédiaire de l’information et de la prévention. Cela ne nous empêche pas de vivre, ça n’a pas d’impact non plus sur notre vie quotidienne et vous savez pourquoi ?. Parce que nous sommes égoïstes, et que nous ne pensons qu’à notre confort à court terme sans là encore penser aux générations futures. Que deviendra la Nouvelle-Calédonie sans son nickel, quel sera son poids économique dans un monde si grand qui bouge en permanence. Les indépendantistes ont-ils dans leur programme une aternative à cette économie éphémère qui a fait et qui continue de faire les beaux jours du Caillou ? Personnellement, je me le demande…

Je pense que la gouvernance du monde n’est pas en phase avec les réalités. J’ai l’impression qu’ils entretiennent coûte que coûte un modèle qui se rue vers un suicide. Et ce système s’assure que les futures générations ne réfléchissent pas. Je rêve d’une dictature de l’harmonie avec la nature. Car la Terre nourricière ne nous appartient pas, nous appartenons par contre à la Terre, nous sommes en fait nature. Nous devons nous vouer à notre propre vocation, qui pour moi n’est pas de piller, détruire mais de répandre la vie en respectant ses lois. Enfin, si rien n’est possible de changer ; alors nous pouvons commencer à enseigner aux enfants dans les écoles et aux ados dans les collèges/lycées comment la planète va périr, non pas comme une probabilité mais comme l’histoire du futur (d’un futur proche même).

Je sais, je suis un peu (beaucoup même) utopiste dans l’âme mais je n’y peux rien… et dire que comme vous je suis un sur-consommateur… Bien compliqué ce sujet en fait, vous en pensez quoi ?

Afficher la suite

Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d’une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd’hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »



Laisser une réponse

25 Commentaires sur "Nickel: Les montagnes ne repousseront malheureusement jamais"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Damien Ligeard
Bienvenu au monde Franck.. Alors, est-il trop tard? Il est trop tard pour éviter un réchauffement global inférieur à 2° au cours du siècle, ce qui entraînera de graves conséquences, trop tard pour sauver des espèces menacées aujourd’hui disparues, trop tard pour éviter des millions de réfugiés climatiques.. Mais il n’est pas trop tard pour éviter l’effondrement de nos civilisations. Comment faire? Oublier le développement durable car il est trop tard, adopter un développement de survie basé sur la résilience. C’est la capacité d’un groupe humain à continuer de produire des services essentiels après un choc. On ne réglera pas… Lire la suite »

2100: Mad Max.

LE MIEUX EST DE FAIRE DES USINES DE LEGUMES ET PLANTER DES ARBRES LOL !!!

ENI ANA
Le respect des autorités C le B A BA de toute vie sociale. Ne plus respecter les institutions du pays, vouloir avoir gain de cause par la force, c’est l’anarchie qui s’installe. Est-ce l’objectif visé par les instigateurs de cette épreuve de force contre des institutions issues du suffrage universel ? Dans l’affirmative C faire peu de cas de la volonté de changement d’une majorité de Calédoniens. Cet état d’esprit jusqu’au-boutiste, surtout pour défendre des intérêts corporatistes, va dans le même sens que cette consommation dénoncée par Franck Thériaux (« de façon illimitée dans un monde limité »). Entre «… Lire la suite »
DECENNIE
Y’a un mec en 48 qui a donner un semblant de solution a la “source du mal” c’est un peu long mais tellement vrai ! Je suis maintenant arrivé au point où je peux indiquer brièvement ce qui constitue pour moi l’essence de la crise de notre temps. Il s’agit du rapport entre l’individu et la société. L’individu est devenu plus conscient que jamais de sa dépendance à la société. Mais il n’éprouve pas cette dépendance comme un bien positif, comme une attache organique, comme une force protectrice, mais plutôt comme une menace pour ses droits naturels, ou même pour… Lire la suite »

Le (vrai) socialisme nécessitait plus de 3 neurones
quand le néocapitalisme n’en nécessitait aucun…

[ Les deux sont en voie d’extinction au profit de l’économie circulaire consensuelle etc.. ]

La plupart des gosses qui naissent aujourd’hui connaitront
– Mr Bœuf sous le niveau de la mer
– Un commissaire politique chinois au gouvernement
– La fin du nickel en NC…

[… et E. Nouar radotant toujours La Rochefoucauld ds une institution… ]

Frogier sénateur à vie , Léques maire honoraire !!! en plus

X

Modérateur, pourquoi mon commentaire n’a-t-il pas été publié?

DECENNIE

il avait honte de l’être ! mais ne pouvant faire autrement il a donc prit son temps.

wpDiscuz

Voir plus dans La colonne cérébrale de Franck

Tendances

Les derniers comm’s

To Top