Connect with us

Calédosphère

Actualité

Un livre suffira-t-il à sauver Nicolas Sarkozy ?

Au plus bas dans les sondages et impopulaire aux yeux des français, Nicolas Sarkozy lance sa dernière cartouche en sortant un livre ou les regrets et les excuses s’accumulent. Ce dernier fera-t-il remonter sa cote de popularité ? L’avenir nous le dira…

«La France pour la vie»

Le livre de Nicolas Sarkozy attendu la semaine prochaine, met l’accent sur les regrets de l’ancien chef de l’Etat, qui troque les parures bling-bling pour l’aura d’un homme de culture.

Plusieurs médias français livrent aujourd’hui leurs impressions au sujet de l’ouvrage à paraître de l’ancien président. C’est de bonne guerre, les journaux de droite considèrent cet ouvrage comme surprenant voir génial, les médias de gauche eux se moquent de ce pamphlet.

Cet ouvrage de Nicolas Sarkozy longtemps tenu secret à paraître le 25 janvier aux éditions Plon,  dresse, en 270 pages et 10 chapitres, le bilan de son quinquennat à la tête de l’Hexagone (de 2007 à 2012).

Dans cet ouvrage obtenu jeudi soir par l’AFP, M. Sarkozy a choisi de mettre en exergue une citation de Confucius, censée traduire l’état d’esprit qui l’a animé pour l’écriture de cet ouvrage:

“L’archer est un modèle pour le Sage. Quand il a manqué le milieu de la cible, il en cherche la cause en lui-même”.

Une chose est sure, cet ouvrage lance officiellement sa campagne pour la primaire des Républicains ou il a accumulé un certain retard sur son premier opposant Alain Juppé…

2048x1536-fit_nicolas-sarkozy-asnieres-seine-24-mars-2015

Quelques extraits du livre (AFP)

La défaite de 2012 “me conduit à analyser ce que j’aurais dû faire différemment, à la fois dans la conduite des réformes et dans l’exercice de la fonction présidentielle”, reconnaît l’ex-chef de l’Etat.

“Aujourd’hui, je regrette d’avoir retardé des réformes qui auraient dû être engagées dès les premiers jours de mon quinquennat”, affirme-t-il, à propos notamment de “la baisse des charges”, qui aurait dû être “plus immédiate et plus forte”.

“J’aurais également dû aller au bout de deux sujets plutôt que de les contourner : les 35 heures et l’ISF”. Autres “erreurs” : l’exonération fiscale des heures supplémentaires et le bouclier fiscal, qui, “pour habile qu’il fut d’un point de vue technique, (l)’a exposé à un coût politique”. Ca a été “un raté de communication grave”.

M. Sarkozy regrette également avoir “cédé à la colère” au Salon de l’agriculture (il avait lancé “casse-toi pauvre con” à un homme qui l’avait insulté), et être parti en vacances tout de suite après son élection sur un yacht (celui de son ami Vincent Bolloré).

La campagne de 2012 fut “décevante quant aux débats de fond”, écrit-il également.

A propos de l’affaire Bygmalion, qui vaut à plusieurs de ses proches d’être mis en examen, le président des Républicains affirme : “on aura sans doute du mal à le croire. C’est pourtant, je le jure, la stricte vérité : je ne connaissais rien de cette société jusqu’à ce que le scandale éclate”.

Le livre, composé de dix chapitres d’une lecture fluide, alterne les réflexions personnelles – “les deux années qui ont suivies mon départ ont été heureuses (…) Force m’est de reconnaître que cet échec de 2012 m’a apaisé” – et les propositions de fond.

“Ce livre n’est pas une déclaration de candidature à la prochaine élection présidentielle. Il est trop tôt” mais “tout dire avant le grand rendez-vous de 2017 pour tout faire après, telle est bien, me semble-t-il, la seule stratégie possible pour être à la hauteur des défis qui attendent la France”, explique M. Sarkozy.

Pour que “l’alternance ait lieu – si ce n’est pas nous, ce sera, hélas, la présidente du Front national” – l’ancien président avance ce qui apparaît quand même comme une trame d’un futur projet : Europe, immigration, fiscalité, retraite (“première étape à 63 ans dès 2020”, “64 ans en 2025)… “Ce sont le travail et les entreprises qui redresseront la France”, affirme-t-il.

Finalement, il ne reviendra pas sur le mariage homosexuel, comme il l’avait annoncé pendant sa campagne pour la présidence de l’UMP : “il ne saurait être question de démarier les mariés, ce serait injuste, cruel et en outre juridiquement impossible”.

“Au risque d’être à contre-courant, je veux dire mon oppositon au mandat unique”, écrit-il également.

L’ex-chef de l’Etat assure également n’avoir “ni amertume, ni détestation envers (s)on successeur” François Hollande, “aucun compte à régler, aucune vengeance à assouvir”.

Afficher la suite

Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »



Laisser une réponse

5 Commentaires sur "Un livre suffira-t-il à sauver Nicolas Sarkozy ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
gil

Pauvre De Gaulle, il a du se retourner dans sa tombe en voyant de quoi etaient fait ses derniers successeurs.

Son bouquin ?
Même pas en rêve !
Même pas feuille par feuille, accroché dans la cabane où ça pue, au fond du jardin…

Bof….. Sarko perd son temps et le notre, le prochain Préz de la République sera Valls et son Premier Ministre sera Macron.
Et pourquoi je dis ça?
Bikoz on a la droite la plus conne du monde qui est à moitié dévoré par le FN.à sa droite et complètement minée à gauche par le centre (qui votera pour un socio démocrate comme Valls à la moindre occasion).

Qui a menti, mentira. La preuve ? Il se renie déjà sur l’abrogation du mariage pour tous, comme il a fait pour quasiment toutes ses promesses lors de la campagne de 2007.

Alors lui ou un autre, la politique: c’est Pinocchio au pays de la mythomanie.

Michele Fricheteau
Un jeu sur l’express proposait de trouver un autre nom pour le livre de Sarkozy allez voir très amusant et un particulièrement à propos pour un livre l’internaute proposait le titre suivant “lybien”. le magazine sans conteste de droite ” Le Point ” a réalisé un sondage auprès de ses lecteurs la question était lirez vous le livre de Sarkozy ? 67% on répondu non ! qu’il ait un sacré retard dans sa cote de popularité ne fait aucun doute mais il est vrai qu’en politique rien n’est joué d’avance. Il serait pourtant necessaire de laisser la place à un… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top