Connect with us

Calédosphère

Chroniqueurs

Nouvelle-Calédonie française : Histoire d’une double prise de possession et du « don » de l’Ile des Pins

Les premiers européens qui mirent le pied en Nouvelle-Calédonie furent l’écossais James Cook (le 4 septembre 1774), La Pérouse en 1788, D’Entrecasteaux en 1793 puis Dumont D’Urville qui se rendait notamment en antarctique. Ils furent suivis de nombreux vaisseaux de santaliers, commerçants anglais qui y firent également halte sur la route Sydney- Asie ou Sydney-San Francisco. Leurs succédèrent les premiers missionnaires protestants de la « London Missionary Society en 1840 puis les missionnaires européens catholiques en décembre 1843.

Ces derniers formaient un groupe de 5 hommes mené par monseigneur Douarre et étaient membres de la société de Marie qui s’était vue confiée par le Pape Grégoire XVI l’évangélisation de cette région du monde « pour le triomphe de la civilisation chrétienne. » Le gouvernement français, qui favorisait ces desseins apostoliques, mis ainsi à leur disposition la frégate de guerre l’Uranie.

Un mois après l’arrivée des missionnaires catholiques en Nouvelle-Calédonie était célébrée le 21 janvier 1844 une messe solennelle réunissant l’équipage du navire et les pères. Le commandant français Vicomte de la Ferrière plaça alors au-dessus de la mission le pavillon national et pris symboliquement, pour la première fois, possession de la Nouvelle-Calédonie au nom de la France.

Le commandant confia à l’évêque la garde du drapeau. Cela ne fut accepté qu’à la condition expresse que le gouvernement français enverrait rapidement des navires et marins pour protéger les couleurs de la patrie. Le gouvernement de Louis Philippe manquât cependant à cet engagement et fut alors retiré le pavillon déployé.

Il faudra attendre 10 ans de plus (et une révolution), ainsi que le massacre de l’équipage du grand canot de l’Alcmène dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, pour que la politique coloniale de la France entre dans une nouvelle ère. C’est ainsi au contre-amiral Auguste Février Despointes que fut confiée la mission de prendre possession, à nouveau, officiellement de la Nouvelle-Calédonie.

Après avoir quitté le port de Païta au Pérou, où il était basé, il fit route vers l’ouest. Ainsi après « s’être entendu avec Monseigneur (Douarre), (…) l’amiral doit acquérir la certitude que l’île est libre, qu’aucune expédition anglaise n’a été tentée et surtout que le pavillon de l’Angleterre ne flotte pas ou n’a pas flotté sur un point quelconque des côtes est ou ouest. Cette certitude acquise, il faudra se hâter de prendre possession de la Nouvelle-Calédonie, au nom de l’empereur et pour la France».

Monseigneur Douarre étant décédé le père Rougeyron ne put cependant répondre de manière catégorique sur la présence des anglais ou encore sur une éventuelle prise de possession dans la mesure où il voyageait peu au-delà de la région de Ballade. Il en vint à déduire cependant que la Nouvelle-Calédonie n’avait sans doute pas été prise par les anglais car si tel avait été le cas ils en auraient rapidement fait le tour et informé les missions françaises qu’ils tenaient en si piètre estime. L’amiral, convaincu par ses propos, s’estima alors en droit d’exécuter la prise de possession.

Sous ces ignorances le père Rougeyron venait de donner une nouvelle colonie à sa patrie. Il reçut pour cela la Croix d’Honneur. Le jour suivant le père, ayant réfléchi toute la nuit à la question de la présence des anglais, vint informer l’amiral qu’il avait eu connaissance de la volonté des anglais de faire de l’Ile des Pins le lieu d’établissement d’un dépôt à charbon pour l’approvisionnement des paquebots devant faire la liaison entre Sydney et Panama.

Cette information en tête, l’amiral décida de prendre possession, pour la seconde fois, de la Nouvelle-Calédonie. Ce fut chose faite le 24 septembre 1853 à 15 heures après une cérémonie de plus de deux heures. C’est cette prise de possession qui fait foi aujourd’hui au regard du droit international.

Le 26 septembre 1853 ils levèrent l’ancre en toute hâte à destination de l’Ile des Pins. Sur le chemin ils croisèrent deux goélettes santalières anglaises qui les informèrent que deux navires de guerre anglais étaient partis de Sydney il y a deux mois environ afin de faire de l’hydrographie et créer en même temps à l’Ile des Pins un dépôt à charbon.

Le 28 au soir, après une navigation périlleuse entre les récifs et ilets ils arrivèrent en baie du sud à l’Ile des Pins où ils aperçurent au mouillage la corvette de guerre anglaise le Herald. L’amiral fut atteint d’une cruelle déception, pensant qu’il avait été devancé et que la prise de possession à Ballade avait été vaine. Il lui restait une seule lueur d’espoir qui tenait au fait que les Anglais avaient sans doute entamé leurs travaux hydrographiques avant de réaliser la prise de possession.

Les Anglais envoyèrent alors un officier à bord d’un canot en direction du Phoque. L’officier anglais ne fit qu’évoquer leurs recherches hydrographiques quand les Français signifiaient être en tournée des missions catholiques françaises du pacifique. L’officier anglais parti, son laconisme fut interprété unanimement en ce sens que s’il ne s’était pas vanté d’avoir pris possession de l’île, c’est que leur intention inavouée n’était pas encore réalisée.

Afin d’être sûr du contexte existant l’amiral fit chercher le père supérieur de la mission, le père Goujon, qui indiqua qu’il était quasiment sûr que le roi de l’Ile des Pins, Vendegou, donnera sa préférence à la France vu qu’il avait été molesté à plusieurs reprises par les Anglais qu’il craint et déteste encore plus.

Le roi canaque, ainsi dénommé, s’était enfui dans le centre de l’île à la vue des Anglais, raison pour laquelle ces derniers, ne pouvant traiter avec lui, avaient décidé de commencer les travaux hydrographiques et attendaient le départ des Français pour le faire revenir et traiter avec lui. La corvette le Herald était arrivée le 26 avec le but d’acheter l’Ile des Pins et de faire l’hydrographie de la baie. Cela achevé elle devait ensuite repartir pour Sydney avant que le commodore anglais et son escadre n’aillent prendre possession de la Nouvelle-Calédonie dans la baie de Saint Vincent.

L’amiral Février Despointes ayant fait part de sa volonté d’acheter l’Ile des Pins, le missionnaire répondit qu’il entreprendrait lui-même les négociations et qu’il obtiendrait probablement non pas une vente, mais une donation tellement grande était la peur des Anglais. Il repartit ainsi à terre à trois heure du matin afin d’aller négocier directement avec le roi Vendegou alors caché dans les brousses du centre de l’île.

L’amiral tenait même à ce que cette entreprise soit menée à de bonnes fins sous les yeux même des Anglais. Il s’agissait là ; à titre de revanche, de réparer l’affront fait à la France douze ans auparavant par l’Angleterre lors de la prise de possession de la Nouvelle-Zélande à ses yeux et à sa barbe.

Le 29 septembre 1853 à 9h fut ainsi dressé le drapeau français sur le mat de la mission. Le chef Vendegou, ou Zimi comme l’appelaient les Anglais, n’avait cependant pas fait totalement don de son île. Il était convenu qu’il toucherait un solde mensuel de 125 francs qui ne pouvait dans le futur qu’être augmenté. Il préférait se livrer aux Français plutôt qu’aux Anglais bien qu’ayant aimé ne se donner ni à l’un ni à l’autre.

Ce n’est que 2 jours après, les Français partis, que les Anglais forcèrent le roi à monter à bord de l’Hérald pour une raison qu’il connaissait d’avance. Après lui avoir fait don de nombreux présents en échange de son île celui-ci répondit sans se dédier que c’était trop tard. Le capitaine anglais comprit alors qu’il avait été joué par les Français et dans sa colère décidât de faire jeter par-dessus bord le chef Vendegou.

Ainsi il en va de l’histoire de la prise de possession de la Nouvelle-Calédonie qui est beaucoup plus complexe que ce que l’on pense et où l’église a joué un rôle capital. Sans les missionnaires catholiques présents aucune des prises de possession n’aurait pu être réalisée ni l’Ile des Pins « cédée » à la France. La Nouvelle-Calédonie n’aurait alors pas été colonisée par la France, mais sans aucun doute par les Anglais. Pour aussi violente que fut la colonisation de la Nouvelle-Calédonie est-ce qu’elle aurait été « meilleure », si tant est que cela soit possible, pour les populations kanak si elle avait été opérée par les Anglais ? La destinée des Maoris, Aborigènes ou du peuple Tasman peuvent ici nous donner des éléments de réponse. A défaut de pouvoir changer le passé, que celui-ci nous serve à construire le présent et à définir la meilleure sortie possible de l’Accord de Nouméa. Il en va du bien-être des populations et de notre capacité à ne pas nous retrouver sous le joug d’un nouveau type de colonisation…

GILGAMESH

Afficher la suite

Créateur le 18 octobre 2006 du blog Calédosphère, Franck Thériaux est papa à temps plein d'une petite fille née le 1er Juin 2012. Selon son entourage, il passe beaucoup trop de temps sur internet… Membre émérite de la rédaction, il vit aujourd'hui en métropole après 23 belles années passées sur le Caillou. Il est en contact quotidien avec l’équipe et continue à participer à la vie de son « bébé numérique »



111
Laisser une réponse

avatar
10 Comment threads
101 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
14 Comment authors
FJPClarkFermelaCrabe de cocotier Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Alikantitra

@ XYY, pour votre calédothèque :

Le devenir colonial d’une chefferie kanake (Houaïlou, Nouvelle-Calédonie)
Michel Naepels, Annales Histoire Sciences sociales, 2010
http://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=ANNA_654_0913

Remarques intéressantes sur le lignage Mandaoué.

XYY
XYY

Alik.”calédothèque”. Grant marci !

FJP
FJP

Curieusement est passé sous silence les avatars de la frégate “La Seine”
Si ils ne s’étaient pas trompé de passe( Pouebo pour Ballade),ils embarquaient les missionnaires et le drapeau. l’histoire en eut été bien changée avec les anglais qui mataient cet archipel . Langue officielle anglais, pas de revendication indépendantiste 2 siècles plus tard.

Inforétif

Belle affluence à la manif BBR, ce midi.

Eric

Ah enfin une info…
Combien d’après toi…???

Crabe de cocotier
Crabe de cocotier

Si la Calédonie avait été colonisée par l’Angleterre, y aurait plus de probléme avec l’indépendance comme en Australie et en Nouvelle-Zélande actuellement. La prise de possession par la France a interrompue le cannibalisme et donc le déclin de la population kanak. Ils devraient plûtot la remercier.

José paldir
José paldir

Autre. Chose RT c est fuck niouz ,TVfrancaise c est trouniouz .vu à la TV hier,. Reportage sur le caillou hier soir Toujours beau mon caillou … Chapitre 1 Le cow boy Louis Ballande reprend le rôle de Lafleur ou santacroce ,lui le pionnier .,.caldoche depuis toujours contemple du haut de son cheval son domaine .nostalgie il avait plus de terres mais avec les événements il a dû se séparer d’une partie au profit des kanaksmais dit la journaliste lEtat a acheté le domaine et l a. donne aux kanaks Ballande n en veut pas aux kanaks si si il… Lire la suite »

José paldir
José paldir

Ok ,cours d histoire qui vient confirmer une evidence niee desormais sur ce blog La Caledonie est francaise parce qu il’ya eu prise de possession unilaterale Des lors que Macron y renonce officiellement et entend la remettre on Ne sait a qui , soit aux kanaks ,ce qui aurait pour effet de remettre les choses en 1853 (bonjour les degats) soit a une entitee denommee nouvelle caledonie ,entitee bizaroide qui serait une collectivite a la fois Francaise car dans la constitution. mais aussi en meme temps pas francaise vu que la France a renonce a la cause juridique de sa… Lire la suite »

XYY
XYY

José. “y renonce officiellement”. Je m’adresse au juriste. Si je vous remets l’exemplaire original d’un contrat que nous avons signé tous deux, est ce que je renonce , ‘de jure ‘ et ‘de facto’ au contenu du contrat. Votre avis m’intéresse fortement.

Alikantitra

XYY : “Je m’adresse au juriste.” Je ne suis pas juriste, mais si je ne devais parler que de ce qui fut mon domaine … * il n’y a pas eu contrat, mais déclaration unilatérale conforme aux règles de l’époque, s’agissant du bout de papier qui va changer symboliquement de mains (vaudra mieux quand même éviter d’y toucher). * s’il existe des copies certifiées conformes (et ça peut être fabriqué très vite avec la numérisation et trois coups de tampons), elles pourraient valoir original et le remplacer en cas de perte accidentelle de l’original. * votre exemple est mieux appliqué… Lire la suite »

XYY
XYY

Alik. acte de possession. Au fait, vous auriez un lien pour avoir le texte de cet acte ? Et l’identité des signataires.

Alikantitra

XYY : “vous auriez un lien pour avoir le texte de cet acte ?”

Je ne suis que de passage.
Le régional de l’étape, c’est Omega.

Omega, à toi la balle.

XYY
XYY

Alik.”texte”. J’ai trouvé un lien.
http://enianaong.canalblog.com/archives/2016/11/25/34607480.html
La lecture des articles de ce blog me procure de bons moments.

Inforétif

“auguste Febrier Despointes contre amirale ”

Bien curieux genre féminin attribué à un homme contre-amiral : l’original, hélas illisible ici, ne comporte certainement pas ce e à la fin de amiral.
Hubert B conserve cette faute dans son article “Macron va rendre l’acte de possession de la Nouvelle-Calédonie”.

Sinon, en effet, c’est fort de café ce blog.
L’auteur(e?) est juste un peu fâché(e) avec les nombres, en plus de l’orthographe :
” En 2016, les 451 220 Kanak doivent sortir des syndromes de Stockholm, du Larbin, de Peter Pan, de Pinocchio “.
A moins que tous les Mélanésiens du Pacifique-Sud ne soient Kanaks (?)

XYY
XYY

Inforétif.
“e à la fin de amiral”. dû au dactylo du blog. Pêché au hasard dans un autre article du blog: “Aujourd’hui encore sa statue prône devant la Mairie de Numéa”

Inforétif

““e à la fin de amiral”. dû au dactylo du blog”

du dactylo du gentil blog “enianaong.canalblog”, Hubert B a simplement copié-collé.

Numéa, c’était quand toutes les baigneuses étaient topless sur ses plages, dans les années 80/90.

Alikantitra

XYY : “La lecture des articles de ce blog me procure de bons moments.”

J’ai eu l’occasion de consulter quelques autres de leurs pages.

José paldir
José paldir

Il n y a pas eu de contrat au sens juridique du terme 1/par ce que les kanaks qui ont mis une croix ne pouvaient engager le clan d a côté dans une coutume orale 2/comme je l’ai roujours dit Kanaky est une invention linguistique des foulards rouges 3/ s’il y a eu contrat pour le clan du coin ou l île des pins Comment ne pas penser que le consentement n a pas été vicié par la force? Il s agit juste de la pratique coloniale de l époque que nous ne pouvons juger avec notre regard présent MAIS… Lire la suite »

XYY
XYY

José.”Voir comment la Dominique a changé de mains”. J’ignorais tout de cette histoire. Vas-y, vas-à , un scénariste de série n’aurait pas mieux fait.

jose Paldir
jose Paldir

Alik qui se repose pendant la visite Présidentielle est un VAZAHA selon les malgaches
https://journals.openedition.org/jda/2703

Alikantitra

José Paldir “Alik qui se repose pendant la visite Présidentielle est un VAZAHA” Rien de plus exact, je dirais même que j’étais (dans les rizières) un vazahabe (en toute modestie). J’ai retrouvé dans l’article (très intéressant) de ce jeunot (passé 25 ans après moi) un tas de notions familières. Sa connaissance de la langue était bien supérieure à la mienne. Sa région (Nord-Ouest) était à l’opposé de la mienne (Sud-Est), et c’est grand, Madagascar. Quelques remarques : – la catégorie des “Vazaha lany mofo” (l’étranger qui n’a pas de pain, celui qui doit manger du riz) n’a pas retenu son… Lire la suite »

Jose Paldir
Jose Paldir

je t’ai déjà dit que j’avais eu comme associé dans les année s80 un type qui avait dirigé la distribution de boissons à Madagascar et entre autres de whiskies .il m’avait d’ailleurs raconté comment le même whisky fabriqué au même endroit en Ecosse mais vendu avec 2 étiquettes différentes ( bleue et noire je crois me rappeler) se vendait à 2 prix différents et pire que les gens du coin juraient que le plus cher était le meilleur ( on en revient au luxe qui doit coûter cher) -:) PS tas vu Paulette OS a écrit le discours du Président;… Lire la suite »

Alikantitra

Jose Paldir : “je t’ai déjà dit que j’avais eu comme associé …”

Me souviens pas.
Je te situais plutôt du côté du Cameroun.

“PS tas vu Paulette OS a écrit le discours du Président”
Ouais, et t’as remarqué qu’il avait une oreillette pendant l’entretien.

Je me prépare à des jours difficiles, mais si j’étais à la place de Brigitte, je me ferais aussi du souci.

Jose Paldir
Jose Paldir

j’ai eu en métropole un associe qui venait quitter la direction d’unesocité a Tananarive, société qui distribuait des boissons et dont la maison mère était à la Reunion.je tai même demandé si tu connaissais YVES D et tu n”as pas répondu Au fait voila une bonne nouvellepour commercialiser la cannabis local Une start-up canadienne propose de la bière au cannabis ! RSS 0 0 0 0 0 0 Surfant sur la dépénalisation imminente du cannabis au Canada, une jeune entreprise et une université ont entrepris de brasser ce qu’elles décrivent comme la première bière du monde parfumée à cette drogue… Lire la suite »

Alikantitra

Jose Paldir : “je tai même demandé si tu connaissais YVES D “

Me souviens.
Mais ça collait pas avec le seul Y.D. que je connaissais, que j’aimais bien, un quarteron stratif qui, en plus, a levé la femme d’un de mes collègues, et qui ensuite a été affecté à Abidjan.

Pour la visite de Macron, j’écoute encore le JT de NC1ère.
Je veux ré-écouter le discours du théâtre de l’Île.
Ensuite, on en reparle.

Eric

José,

Pourquoi tu écris n’importe quoi ???

On sait à qui Macron va remettre ce document, il va le remettre au Président du Gouv NC…

Quand à la signification de ce geste, il ne peut être que symbolique. A aucun moment le Président ne va dire qu’il renonce à ce que celui-ci signifie…???
Il ne le peut pas et n’en a pas la capacité. En effet, la constitution ne lui permet pas de passer outre…

Ton commentaire n’a pas de sens…

Mister Eric

Les Kanak sont libres d’interpréter ce geste comme bon leur semble. Rien n’empêche de pousser la chose vers un sens moins symbolique et plus réel et la manier à leur guise dans le champ politique.

La leçon du double drapeau n’a pas été retenue…

Eric

Mister Eric,

Autant le drapeau c’est une erreur “visible” et “technique”, autant ce papier remis au Gouv est sans conséquence aussi bien visible que technique…

Y a vraiment pas moyen d’avoir des rėactions normales et mesurées avec toi…

Question : demain pendant la marche il sera où le Président ??? J’espère qu’il sera en ville parce que si vous et qu’il ne vous voit pas c’est encore plus con que je le pensais…

Mister Eric

Qu’est-ce que tu en sais ? Mon pauvre Éric je désespère complètement de toi. J’ai des réactions normales mais apparement j’explique des choses qui te sont inaccessibles. Je te rexplique quand même : personne ne décide ni ne peut anticiper le sens et l’utilisation politiques que les Kanak et leurs leaders font des choses. Le double drapeau en a été une preuve. Geste d’apaisement pour ceux qui l’ont entrepris, nouvelle impulsion, un pion qui avance pour les indépendantistes. On l’a tous vu, pas toi ? Tu saisis la nuance ou pas ? Si t’es trop bête pour comprendre ça… Moi… Lire la suite »

Eric

Mister Eric,

Bien entendu que certains pourront dire et faire n’importe quoi mais ça ne pourra pas avoir la moindre envergure…

Pour ce qui est du drapeau, heu de quel geste d’apaisement tu parles ?
Y avait zéro problèmes lorsque PF a décidé de lever le drapeau…
Lui il voulait juste purger l’indépendance…!!!

Mister Eric

La levée du drapeau FLNKS à été défini comme “geste d’apaisement” par ceux qui l’ont fait et soutenu. Tu vas le nier ? Tu as des problèmes de mémoire toi. Que s’est-il passé après? Attitude agressive des indépendantistes pour les radiations, regain de militantisme. Aucune envergure ? Ils ont donc interprété et utilisé cela comme bon leur semble et dans leur intérêt point barre. Tu vas nier l’évidence ? Tu va nier les preuves que je te mets sous le nez ? Tu vas encore répondre avec une connerie vide de sens ? Entre ça et tes arguments fulgurants sur… Lire la suite »

Eric

Mister Eric, Non PF à dit un geste d’ouverture, de partage de respect et de reconnaissance de l’autre… Pour qu’il soit question d’apaisement il aurait fallu qu’il y ait eu à l’époque des problèmes, or il n’y avait pas de problèmes… Le seul soucis de PF à l’époque c’était l’effondrement de son mouvement au dépend de CE…!!! Il a tenté un coup et ma fois c’était pas une réussite pour le camp loyaliste, on fait le même constat sur ce point… Mais là aussi, je fais avec plaisir mon méa culpa si j’ai tout faut… Pour la concurrence, c’est toujours… Lire la suite »

Mister Eric

Oui, il n’y avait pas de problèmes, ça n’a jamais empêché Yanno et d’autres de dire à la télé que c’était “un geste d’apaisement”.

Je l’ai bien entendu, j’ai meilleure mémoire que toi.

Fermela
Fermela

“Attitude agressive des indépendantistes pour les radiations, regain de militantisme.”

Avec ou sans la levée du drapeau, ils auraient eu la même attitude mais cela n’est qu’un point de vue… comme vous en fait.

“Tu va nier les preuves que je te mets sous le nez ?”

Va falloir vraiment revoir la définition du mot “preuve”, moi je ne lis que des ressentis, des on-dits de la part de Miter Eric…

Mister Eric

Arrete de troller. T’as rien de mieux à faire ?

Fermela
Fermela

“nouvelle impulsion, un pion qui avance pour les indépendantistes. On l’a tous vu, pas toi ?” + “je prouve ce que j’explique” = 😆

Le “tous” est vraiment une preuve irréfutable.

“Mon pauvre Éric” “Si t’es trop bête pour comprendre ça…” “machine à débiter des conneries sur ce forum” ” Tu vas encore répondre avec une connerie vide de sens ?”

Le grand débatteur du blog en pleine action, ça fait rêver… et le gars va se plaindre du manque de réponses, d’arguments de ses interlocuteurs.

Mister Eric

Avec Eric malheureusement je ne vois pas comment faire autrement. Faut dire aussi qu’il a été tres convaincant dans ses arguments sur la concurrence en NC; où etiez-vous ?

Eric

Mister, Montre moi en quoi je n’ai pas été en mesure de vous montrer que la prétendue libre concurrence n’était pas toujours l’alpha et l’oméga… Car c’est bien de çà dont il est question… Quand je te donne des exemples comme les vêtements de marques, les accessoires multi média type téléphones, toutes ces choses ou il n’y a ni taxes particulières, ni protections de marchés… Quand on voit les prix pratiqués ici et que la multiplicité des acteurs économiques ne fait pas baisser les prix, qu’est-ce qu’il faut penser de la sacro sainte vertu de la concurrence, si ce n’est… Lire la suite »

XYY
XYY

Eric.
“vêtements de marques”. Sebago docksides: 119 euros sur Spartoo, 18000 cfp chez Marine Corail. Coef 1.25
“téléphones”. Samsung S9 64 GB dual sim: 809 euros sur Amazon. 119000 cfp chez Bureau Vallée NC. Coef 1.23
Acceptable ou pas ?
Maintenant décomposez moi le prix d’une bouteille d’Eau du Mont Dore qu’on rigole un bon coup.

Eric

XYY,

Deux articles en exemple parfait.
Mais la concurrence elle fait baisser les prix ???
Y sont partout à ce prix là ou pas ???
Moi je veux des exemples de concurrence…!!!
L’idée étant de démontrer qu’elle n’est pas si efficace que ça cette fameuse concurrence…!!!

Par contre si on décompose le prix de la bouteille d’eau et son impact en terme d’emplois, d’impôts directs et indirects…
Il faut pouvoir faire la même chose avec tes docksides et ton Samsung…
Ben oui si tu connais le prix en Métropole tu ne connais pas la marge net et la marge brute des importateurs…

XYY
XYY

Eric. “Moi je veux des exemples de concurrence…!!!” Pas de distributeur exclusif pour Sebago docksides ni pour Samsung S9 64 GB dual sim. “L’idée étant de démontrer qu’elle n’est pas si efficace que ça cette fameuse concurrence…!!!”. Donc à vous de nous le démontrer avec des exemples concrets et chiffres à l’appui pas seulement des formules creuses. “Par contre si on décompose le prix de la bouteille d’eau et son impact en terme d’emplois, d’impôts directs et indirects…” Je voudrais un truc tout simple: prix de vente – prix de revient. “Ben oui si tu connais le prix en Métropole”.… Lire la suite »

Clark
Clark

Le problème de la concurrence, c’est qu’il faut parler de la même chose en terme de produit, service, garanties…

Clark
Clark

Alors.. moi j’a acheté plein de trucs récemment, que j’ai fait transporter, sur lesquels j’ai payé des taxes, et j’ai aussi compté le temps que j’y ai passé, au tarif horaire minimal que je fais a mes clients… Ben.. il ne reste pas toujours une grosse marge…

En fait, “ça dépend”…

jose Paldir
jose Paldir

YES

Mister Eric

Merci XYY.

Clark
Clark

Ah! j’avais pas vu que la burne de service , “fermela” s’était joint au concert de tambours en peau d’âne percée…

Hé, machin! fume c’est du belge!

José paldir
José paldir

Si tu le dis 🤢c est cela les espaces parallèles …attendons la suite

melchisedek

En fait, la Nouvelle Calédonie française à quoi ça tient? Selon le texte de Gilgamesh, à l’arrogance anglaise, à l’entregent des missionnaires catholiques et … à la capacité du chef Vendegou, jeté par dessus bord, de rejoindre le rivage kunié à la nage. Plus sérieusement, en ce temps de polémiques sur la nature du fait colonial, il serait bon de relire Albert Memmi : C’est Albert Camus qui en parle le mieux: «Voici un écrivain français de Tunisie qui n’est ni français ni tunisien… Il est juif (de mère berbère, ce qui ne simplifie rien) et sujet tunisien… Cependant, il… Lire la suite »

Voir plus dans Chroniqueurs

Tendances

Les derniers comm’s

To Top