Connect with us

Calédosphère

Actualité

TGC : pourquoi Gil Brial a essayé de faire baisser la taxation sur les boissons sucrées

A contrario des produits alimentaires de base taxés à 3%, le congrès a décidé de taxer au taux supérieur de 22% les boissons sucrées, qu’elles soient fabriquées localement ou importées. Dans un amendement soutenu par Gil Brial, le Rassemblement-LR a pour autant tenté, sans succès, de faire diminuer la taxation sur le sucre… Explications.

L’alcool et le sucre pourraient-il être taxés au même taux que le lait ou le pain ? C’est un peu le message qu’aimeraient faire passer certains élus du congrès à l’occasion des examens des textes de loi portant création de la TGC, la future TVA locale. On se souvient que les limonadiers avaient eu la peau du plan ISA en 2008 et, il y a deux ans, ils avaient déjà tenté de se payer la tête de la TGC. C’est ainsi qu’en octobre 2016, dans un hallucinant mouvement collectif, les élus indépendantistes et Républicains du congrès avaient décidé de ne pas taxer les boissons sucrées ni alcoolisées. L’amendement déposé alors par l’Union Calédonienne avait obtenu le soutien des élus du Rassemblement et de l’ex-UCF pour, disaient-ils, « soutenir l’industrie et protéger l’emploi local ». Les limonadiers et les alcooliers, en particulier Le Froid et la GBNC, passaient donc entre les gouttes. Car si l’imposition d’une TGC à 22% sur les boissons sucrées et/ou alcoolisées n’anéantirait ni l’obésité ni la délinquance, tout le monde sait en revanche qu’augmenter les prix de ces produits en limite la consommation. Preuve en est la baisse de la consommation d’alcool de 20% en Nouvelle-Calédonie depuis la mise en place d’une taxe spécifique sur ce produit depuis le 1er janvier 2018. Et alors qu’hier, les élus du congrès examinaient les différents taux d’imposition de la future TGC, Gil Brial a défendu un amendement visant à moins taxer les boissons sucrées :

« L’amendement que j’ai déposé c’était un sous-amendement à un amendement qui excluait, en commission, toutes les boissons non alcoolisés fabriquées localement (…) A partir de ce moment-là ben j’ai demandé à ce que les boissons à base de jus sans rajout de sucre ajouté ne soit pas traité de la même façon mais la logique de notre groupe c’est bien de travailler sur une taxe spécifique (…) pour le reste, il faut que le gouvernement travaille rapidement sur une taxe sur le sucre (GIL BRIAL, 22/08/2018 ; sources : Congrès.nc) »

Visiblement surpris, les autres élus de l’hémicycle ont constaté que le Rassemblement-LR était en fait opposé à considérer les boissons sucrés comme nocives pour la santé et qu’elles devaient donc être taxées comme les autres produits alimentaires de base, à l’instar du lait, de la farine ou du beurre :

« La meilleure façon d’aider la production locale, encore une fois, c’est de faire ce qu’on a fait déjà pour les boissons alcoolisées : taxer à 3% pour la production locale et à 22% pour les produits importés (…) Pourquoi on se complique la vie ? Sauf à avoir des visées électorales pour dire “bah voilà les boissons sucrées elles sont taxées plus chères et on lutte contre la consommation de sucre en Nouvelle-Calédonie en taxant davantage les boissons sucrées locales” Je sais pas, ça me parait pas cohérent (Thierry SANTA, 22/08/18 ; source : congrès.nc) »

L’ex-RUMP plaide ainsi pour une baisse immédiate du taux de taxation sur les boissons sucrées et – dans le même temps – pour la création future et éventuelle par le gouvernement d’une « taxe comportementale » qui ciblerait certains produits jugés trop sucrés.

Consommation de sucre : un danger majeur pour la santé des calédoniens

Soutenu uniquement par les six élus du Rassemblement-les Républicains, l’amendement déposé par Gil Brial a cependant été rejeté par l’ensemble des autres élus du congrès qui lui ont préféré celui déposé par Monique Jeandot, lequel classe les boissons sucrées à 22%. Le président du gouvernement s’étonnant à cette occasion qu’on veuille lutter contre la trop grande consommation de sucre en commençant par diminuer la taxation sur celui-ci, plaidant plutôt pour une fiscalité dissuasive ou incitative selon les produits :

« Les alcools importés, les boissons sucrés, la confiserie, etc… doivent être taxés à 22% car ce ne sont pas des produits de première nécessité et, en outre, ils peuvent avoir un impact sur la santé des Calédoniens (…) De plus, on peut réduire les taux sur nos produits alimentaires grâce aux taux sur les produits nocifs (…) C’est en fonction de l’utilité ou de la nocivité des produits qu’ils sont imposés (Philippe GERMAIN, 22/08/18 ; source : congrès.nc) »

Lui emboitant le pas, Philippe Gomes a alors déclaré qu’il s’agissait « de mettre aujourd’hui les boissons locales – exception faite de certains jus de fruit – à un niveau équivalent aux produits importés ». Et face aux objections des élus du Rassemblement, le député calédonien a cité les dernières études de la DASS :

« En Nouvelle-Calédonie, la DASS révèle que, je cite, “la consommation de boissons gazeuses sucrées dites hygiéniques, a été banalisé et celles-ci sont considérés désormais comme des produits désaltérants, elles représentent un danger majeur pour la santé considérant leur forte consommation. Leur disponibilité est très grande : on en trouve dans la plupart des commerces, supermarchés, stations-services, mais aussi dans des distributeurs automatiques, y compris ceux présents dans les établissements scolaires” ! Autant empoisonner à la source d’ailleurs, ça va plus vite et ça créé des business beaucoup plus lucratifs… Le baromètre-jeune-2014 rapporte une consommation de boissons sucrées de manière quotidienne par un tiers des jeunes. Le baromètre-santé-adulte-2015 montre qu’en dehors des repas 28% des adultes consomment des boissons sucrées tous les jours… Donc voilà pourquoi les boissons sucrées (…) ont une place particulière dans le mode de vie calédonien et dans les déficits de nos comptes sociaux (Philippe GOMES, 22/08/18 ; source : congrès.nc) »

Il faut dire que, sur le Caillou, près d’un adulte sur dix serait diabétique (contre 4% en métropole) et 13000 patients sont suivis et traités quotidiennement ce qui représente un coût de plus en plus important pour le système de santé. De plus, 8000 Calédoniens seraient diabétiques sans le savoir : la maladie restant longtemps « invisible »…

Dis-moi pour quoi tu votes, je te dirai pour qui tu bosses….

Pour expliquer ces soubresauts législatifs, il apparaît que lorsqu’il faut plaire à des amis les réflexes de protections de marché reviennent au galop et sont souvent utilisés pour empêcher toute nouvelle mesure fiscale dissuasive. Proche des actionnaires et donc des intérêts économiques des groupes GBNC (groupe Heineken) et de la société Le Froid, le positionnement du Rassemblement-LR s’explique aussi peut-être par les intérêts personnels et financiers de certains de ses élus. Tout juste revenu dans le giron du parti de Pierre Frogier, Gil brial est en effet, en sus de ses responsabilité d’élu du congrès et de vice-président de la province Sud, un homme d’affaire puisqu’il est aussi le gérant et actionnaire de la société Center Ice SARL (Sud Glaçons), laquelle est justement spécialisée dans la fabrication et la vente de glace hydrique. Un secteur qui fait de cette société un prestataire des limonadiers et des alcooliers locaux, lesquels voyaient d’un mauvais œil la taxation à 22% des boissons sucrés et de l’alcool… Preuve de l’agissement des lobbys (parfois discrets ou comme ici ostensibles) cet amendement déposé mais rejeté, démontre une fois encore que certains élus ne s’expriment parfois que sur des sujets qui les tiennent à cœur mais aussi et surtout qui intéressent leur propre portefeuille. Reste que les examens de la loi de pays portant sur la TGC ont finalement abouti au vote des textes, les Républicains Calédoniens et le Rassemblement-LR n’ayant ni voter contre, ni voter pour et ayant préféré s’abstenir.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



160
Laisser une réponse

avatar
27 Comment threads
133 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
vieuxcaledo
vieuxcaledo

Normal quand o est payé par une société de milliardaires !

paul
paul

La campagne de prévention et de sensibilisation à la sécurité routières a été décriée mais elle a le mérite d’exister et si elle ne sauve qu’une vie ou qu’un paralysé, bravo, continuons là. Mais tous ses efforts sont réduits à néant par une campagne télévisée en cours de conduite débile et d’incitation à des actions violentes anodines sur écran mais mortelle dans la vraie vie: le nouveau feuilleton pour débiles mentaux : le transporteur. Les jeunes préfèrent jouer au transporteur qui séduit les nanas et n’ a jamais une égratignure plutôt que de mettre un ruban rouge au volant, mais… Lire la suite »

julien
julien

Une majorité de 59% des Britanniques voteraient en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne si un référendum sur cette question était organisé aujourd’hui, montre une enquête d’opinion mercredi.
Seuls 41% des électeurs se prononceraient à nouveau pour le Brexit,

Faudrait bien que les électeurs comprennent que le train ne passe qu’une fois, que les plats ne sont servis qu’une fois. En Calédonie de même. Pas si sûr et les sondages peuvent toujours être contredits.

Alikantitra

Julien : “Faudrait bien que les électeurs comprennent que le train ne passe qu’une fois”

Quand il dicta le saint Coran à Mohammed (béni soit son nom), Allah (que son nom soit glorifié) fit preuve de moins d’intransigeance puisqu’il exigea que le mari annonçât trois fois son intention de divorcer, avec des délais de réflexion de plusieurs mois (2ème sourate, de la Vache, verset 225 et suivants).
http://www.hisnulmuslim.com/coran/index.php?num_sourate=2

Dommage que les rédacteurs de l’Accord de Nouméa n’aient pas prévu quelque chose d’analogue.

Inforétif

“hisnulmuslim.com/coran/index.php?num_sourate=2”

“C’est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur […] ceux qui tiennent pour vrai ce qui a été révélé à toi et à tes prédécesseurs et qui croient fermement à la vie future. ”

fermement à la vie future : c’est ça, t’as qu’à croire.

Floyd

On souhaite bon courage au Rassemblement avec leur nouveau recrut Brial.
Aux dernières élections municipales de Dumbéa, on se souviens du fameux “Effet Brial” (de moins -15% des voix) lorsqu’il avait viré sa veste entre les deux tours de scrutin. La claque qui démontre que les électeurs n’ont pas aimé ses manières de faire.

julien
julien

Il sera casé au CESE, où sont grassement replacés les perdants pour donner un avis sans interêt sur l’eau tiède, si on en croit les articles sur le CESE en France, encore une belle arnaque avec les impôts des contribuables !

janloupe Pahune
janloupe Pahune

Je me moque complètement de Bil Grial, mais je voudrais féliciter les habitants de St Louis pour leur si belle fête à l’occasion du procès des assassins d’Aurélie… Vive kanaki…

Claude
Claude

Et si nous , vous, ouvriez le débat sur autre chose? Plus rien d’important sur le caillou? Le béton qui ne tient pas 5 ans en Calédonie? par exemple, ou bien comment sera financé la maintenance srtucturelle des complexes sportifs ultra bling-bling mais qui s’éffritent déjà ? des hôpitaux ? Le cout de l’aéroport, payé par qui au final ?, procès compris? Parce que inaugurer une chose flatte toujours les inaugurateurs qui se gargarisent (comme si c’était eux qui avaient poussé les brouettes!!!), ils sont ravis d’avoir explosé le budget avec l’ argent des contribuables, mais la maintenance st toujours… Lire la suite »

jose Paldir
jose Paldir

je me marre un type qui se prend modestement pour Dieu avait fait une analyse psychanalytique de comptoir sur mon pseudo..pourquoi pas on est là aussi pour se détendre juste pour rigoler ya un mec ou une meuf qui écrit sous le nom LedZep analyse primaire /juste un(e) fan de Led Zeppelin analyse psychanalytique de c omptoir LED se prend pour une lumière Zeppelin juste un ballon gonflé à l’helium vous réunissez iles 2 inconsciemment ce mec va finir par exploser de suffisance Comme vous le savez je ne crois pas à la psychanalyse comme des milliard d’asiatiques donc ce… Lire la suite »

Eliot Nenesse

La psychanalyse c’est comme Dieu on y croit ou on n’y croit pas.

Pandora
Pandora

Pas tout à fait
Dieu ? Va savoir ? Les religions ?faut pas confondre avec Dieu.
La psychanalyse ça remplit le portefeuille des analystes mais ça n a jamais soigné qui que ce soit d ou les utilisations comportementalistes qui cherchent elles un résultat, pas des explications ,projections de la pensée du spécialiste

Claude
Claude

Martine Cornaille qui sait tout va nous l’expliquer tantot!

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top