Connect with us

Calédosphère

Actualité

24 avril : Et toi, tu viens marcher ?

« Tous Calédoniens. Tous Français. Non à l’indépendance », c’est le slogan choisi par celles et ceux qui appellent à manifester le 24 avril prochain en pleine visite du président de l’assemblée nationale. Malgré les récupérations politiciennes, l’enjeu mobilise et rassemble. Marchons.

Convergence-Pays l’annonçait hier sur les réseaux sociaux. Le Front Pour L’Unité, l’Union pour la Calédonie dans la France ont présenté la démarche ce matin devant la presse. De son côté Philippe Dunoyer, porte-parole de Calédonie Ensemble a déclaré que son parti se joignait à l’appel : tous les partis loyalistes encouragent donc les Calédoniens, et particulièrement les Loyalistes à manifester le 24 avril prochain afin disent-ils de :

Montrer aux parlementaires métropolitains, notamment MM. Bartolone, président de l’Assemblée Nationale et Urvoas, président de la Commission des lois de passage sur le territoire à cette date, mais également à la communauté internationale, la volonté des calédoniens à rester dans la France

En cause, le choix du gouvernement de Manuel Valls d’ignorer l’avis de la majorité des élus du congrès quant à la modification de la Loi Organique qui, en l’état, avantage le vote indépendantiste. Il y a quelques semaines, les non-indépendantistes se sont en effet prononcés pour l’inscription automatique des personnes nées en Nouvelle-Calédonie afin qu’ils puissent voter au référendum de sortie de l’Accord de Nouméa. Car si rien ne change, plus de 30.000 personnes (non-kanak car n’ayant pas le statut coutumier) devraient donc effectuer elle-même les démarches pour s’inscrire dans leur mairie et fournir les preuves « qu’ils sont calédoniens », de quoi refroidir quelques ardeurs.

La récup’ des partis politiques

Si l’enjeu en vaut la chandelle, on ne peut néanmoins pas nier les intérêts politiques qui se cachent derrière cette future grande manifestation. En effet, Calédonie ensemble appelle à participer alors que ses leaders assuraient il y a encore quelques jours que « la porte restait ouverte » sur l’inscription des natifs, puisque Manuel Valls doit engager des consultations en ce sens. Quant au FPU et à l’UCF, grands perdants du changement de présidence au gouvernement, toutes les occasions de s’opposer au « pouvoir socialiste » semblent dorénavant les bonnes pour ces deux partis. Enfin, cette manifestation voit le retour de Simon Loueckhote, de Stéphane Henocque, de Pierre Bretegnier et d’autres anciens élus ou non-élus dans le débat politique. Ceux-là semblent vouloir profiter de la vague « manifestation loyaliste » afin de redorer un blason parfois écorné auprès de l’opinion publique.

Où sont Frogier et Martin, Yanno et Gomes ?

Quatre personnalités du monde politique sont pour autant aux abonnés absents. Ainsi, c’est Thierry Santa qui représentait Pierre Frogier ce matin et Willy Gatuhau, le 1er adjoint au maire de la ville de Paita, qui a été envoyé pour représenter Harold Martin. De même, c’est Philippe Dunoyer qui informait ce matin les journalistes de la position de son parti et non le député Gomes. Quant au MPC, ce fut Sonia Backes et non Gaël Yanno qui s’est exprimée lors de la conférence de presse. Les quatre hommes se font donc très discrets.

Reste que Sonia Backes apparait à la manœuvre et au coeur du dispositif. Les observateurs du monde politique ayant remarqué que la ministre de l’agriculture s’était positionnée au centre et entourée par huit loyalistes : quatre à sa droite et quatre autres à sa gauche. Et, ne dit-on pas, tout comme pour l’immobilier, que le pouvoir est avant tout une affaire de « localisation, localisation, localisation »… Mais au-delà de la politique politicienne, vous, irez-vous marcher ?

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

435 Commentaires sur "24 avril : Et toi, tu viens marcher ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
XXX
Les conseillers membres du Front pour l’Unité (FPU) étaient absents lors de la séance solennelle du Congrès au cours de laquelle le président de l’Assemblée Nationale de la République française a fait son discours officiel. Il s’agit de toute évidence de la poursuite du boycott et dans le cas présent, devant le troisième personnage de l’Etat. Contrairement à ce qui s’est passé pour l’élection du président du Gouvernement calédonien, les deux élus du Parti travailliste ainsi que les représentants de l’Union pour la Calédonie dans la France (UCF) étaient présents. Présence, absence, boycott officiel sont à l’échelle de la Nouvelle-Calédonie… Lire la suite »
XXX

Correctif : @Beru – C’est vrai qu’entre les sigles MPC – MRC – RPC (on pourrait croire à un club de rugby) c’est compliqué à l’UCF. On peut se demander si vous n’avez pas fait cela pour perdre les électeurs. Je n’ose y croire. Mais à coup sûr, il y a de quoi y « perdre son français ». C’est un comble. Dans mon propos il s’agit bien du mouvement républicain calédonien (MRC) et non du MPC.

dupui

bonjour à tous .moi je pense c pas une marche qui vas changer les chose.quart il faux se dire comme L.U.M.P des voleur et des menteur .

XXX

Bac 2015 Nouméa – sujets de philo : N° 1 – ” Peux-t-on penser l’avenir en ne regardant que vers le passé ?” – N° 2 – “L’autruche : un projet politique ?”

Aaah quel bonheur de re-marcher
avec les vieux et les vieilles du RUMP,
avec Frogier en clown blanc,
avec Breteignier au péage de parking,
avec E Nouar en pom-pom girl,
avec quelques signataires en déambulateur,
et sur la même musique qu’il y a 40 ans !
Pfff….

[… et pendant ce temps-là, les … Bof ! ]

les independantistes cryptomarxistes se chamaillent sans arret mais lors des elections ou de manifs ,ils font bloc.Alors républicains peut etre que l’on se chamaillent nous aussi sans arret mais nous avons un point commun celui de rester FR .Alors faisont bloc nous aussi pour cette mobilisation comme avant (helicoptere de Mitterand) et surtout filmer envoyez twettez,commentez et montrez aux chaines infos style bfmtv itele et a nos freres métro que les socialos et extremegauche discriminent des propres francais aux autres elections .Car plus nos freres métros et ultramarins seront informés plus les socialos feront marche arriere car ils redoutent que… Lire la suite »

Jenny Briffa la “grande correspondante de Nouvelle caledonie ” aux chaine metro et Claudine WERY biographe des indepandantistes correspondante du monde et de l’AGENCE FRANCE PRESSE vont elles informer de cette manifestation aux Francais ? ou vont elles faire un “filtre ideologique” comme les annees Pisani fabius . De toute facon Marine va le faire pour avertir les francais qu’ici les socialos les pasteques et le fdg font de la discrimination aux nationaux alors qu’en france ils imposent le vivre ensemble et veulent donner le droit de vote aux non francais!

XXX
La dramatisation d’un enjeu a cela d’intéressant qu’elle oblige les différents leaders d’opinion à des prises de position de plus en plus tranchées. C’est le cas de la marche de demain. « Contre l’indépendance, Pour le maintien dans la France, Contre les traîtres, Contre les menteurs à leur électorat, Contre les socialistes, Contre un projet de société marxiste » (rien de moins, il fallait l’oser celle-là) et j’en passe et des meilleurs. Mais, c’est peut-être cette dernière phrase qui est la plus révélatrice du véritable enjeu. Car derrière les slogans, est-ce que le véritable enjeu, n’est pas tout simplement le… Lire la suite »
XXX

@Beru – C’est vrai qu’entre les sigles MPC – MRC – RPC (on pourrait croire à un club de rugby) c’est compliqué à l’UCF. On peut se demander si vous n’avez pas fait cela pour perdre les électeurs. Je n’ose y croire. Mais à coup sûr, il y a de quoi y “perdre son français”. C’est un comble. Dans mon propos il s’agit bien du mouvement républicain calédonien (MRC). Mes excuses à Yanno et à Backès pour leur avoir accolé le qualificatif d’Ultra. (Carriéristes ok, mais pas Ultra)

Beru

A nouveau une méconnaissance des sujets. MPC, composante ultra de l’UCF ? Ah bon… Il y a une composante ultra à l’UCF ? Ah bon… Mais ultra quoi au juste ? Et puis quoi ? Tu veux faire une Calédonie socialiste, pour reproduire tes petites valeurs métros ? Tu considères que la Calédonie est has been et que l’arrivée de fonctionnaires comme toi va la sauver ?
Tu sais quoi XXX ? C’est à cause de l’influence et des encouragements à aller dans le mauvais sens de mecs comme toi, que CE est en train de dérailler.

XXX

@Beru – Quand je vous vois réagir comme cela, je me dis que vous faites partie des gens qui doivent regretter le belle époque de l’Office des Postes.

XXX

ça y est, je suis dévoilé. Vous en avez mis du temps. L’Union Calédonienne a laissé des traces dans l’histoire des gens et pas seulement chez les Kanaks. .

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top