Connect with us

Calédosphère

Actualité

Camp est : Brice Kamodji à nouveau dans la nature

Le centre pénitentiaire de Nouméa a de nouveau été le théâtre d’une évasion. Quatre détenus se sont évadés, semble-t-il, en sciant les barreaux de la fenêtre de leur cellule. Parmi eux figure un dangereux récidiviste.

Tôt ce matin, les gardiens ont découvert l’absence de Brice Kamodji, Bernard Madjele, Magdiel Toura et Jordan Siapo. Aussitôt l’alerte a été déclenchée et un impressionnant dispositif a été mis en place mobilisant policiers et gendarmes. Si trois du quatuor sont inconnus du grand public, Brice Kamodji en revanche est plus tristement connu. En avril 2014, il s’était en effet déjà évadé du Camp Est avec un de ses frères et des cousins et il n’avait été repris que le 8 décembre, huit mois plus tard, à la tribu de Saint Louis où il vivait. Outre qu’il s’agit d’un récidiviste, Kamodji est désormais considéré comme dangereux. En effet lors de sa précédente cavale, il avait dérobé l’arme de service d’un gendarme de Plum lors d’un cambriolage. Pour cette première évasion et ce vol, Brice Kamodji avait été condamné à 6 mois de prison, venant s’ajouter à sa peine initiale.

Sécurité

Cette quadruple évasion et la personnalité de l’un des évadés reposent à nouveau la question récurrente de la sécurité du Camp Est. Le Centre pénitentiaire de Nouvelle-Calédonie qui a longtemps défrayé la chronique pour les conditions de vie des détenues et aussi tristement célèbre pour le nombre élevé d’évasions qu’il subit chaque année, et ce en dépit des travaux de rénovation qui y ont été entrepris. Sur le terrain et à l’heure où nous écrivons ces lignes, les recherches se poursuivent pour retrouver les évadés le plus rapidement possible. La tribu de Saint Louis, dans laquelle Kamodji s’était réfugié plusieurs mois l’année dernière, est ainsi l’objet de toutes les attentions.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

40 Commentaires sur "Camp est : Brice Kamodji à nouveau dans la nature"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
X

“Ils ont été escortés jusqu’à La Tontouta en toute discrétion, pour un vol à destination de la région parisienne. Plus exactement dans le Val-de-Marne, à la maison d’arrêt de Fresnes. Jean-Paul Kamodji et Bernard Majele ont été classés comme détenus particulièrement signalés.” (LNC de ce jour)

Jean-Paul?

???

Et il est passé où, le Brice? Trop fort! Il a réussi à envoyer à Fresnes un cousin, à sa place. L’évasion du siècle!

Janloupe Pahune

Il doit déjà être chez caillasse Wamytan…

Bon allez, je vous le dis: un de ces évadés est un ancien élève à moi. Il y a bien des années, j’avais décelé son potentiel de dérapage, de violence. J’ai essayé d’établir un lien avec lui, de lui parler, de lui expliquer. Mais bon, un jour il a décroché et on ne l’a plus revu. Ce que j’ai fait, ce peu d’emprise que j’ai eu, je l’ai fait dans les limites de ce que mon métier me permettait, dans la limite des 3 heures par semaine où je le voyais. Mais bon, vous savez ce que répètent les cons,… Lire la suite »
Tema

Ouais, t’as eu trop confiance en toi et t’as voulu régler le problème toi-même sans le signaler. Quand on parle de potentiel de dérapage et de violence, on pense plutôt à un psychologue qu’à un prof.

Mais quelle est exactement la proportion d’élèves en état de “potentiel dérapage” ?
Admettons que tous les prof décident de signaler les élèves susceptibles de glisser sur la mauvaise pente. On risque pas de se retrouver avec un très gros manque de psy et assistant sociaux pour s’occuper de tous le monde.

Le problème était connu en amont par les services concernés.
J’ai juste essayé d’apporter un petit plus, par humanité et sans excès de confiance.

Merci de me jeter la pierre si vite sans savoir.

La justice étant une compétence régalienne je m’interroge sur ce que deviendrait notre prison en cas de transfert de la compétence ? x)))

Antipodeanman2207S

A mon avis régalienne ou pas il est difficile de faire plus mal.

Je me suis aussi posé cette question.

ça ne m’etonne pas et dire que j’avait un pote qui rentré dans la cours de la prison pour fumer une clope avec un détenu.. un gruyere notre prison.

http://blogs.mediapart.fr/blog/vincent-declercq

A lire pour ceux que ça intéresse …

X

Et si Brice Kamodji était notre Ray Breslin à nous?

Payé par les services secrets pour tester la sécurité du Camp Est?

LOL

Je vous l’ai dit: la culture, c’est dangereux, et surtout la bande dessinée, la télé et le cinéma.

Mais comment interdire certains arts mineurs … aux mineurs?

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top