Connect with us

Calédosphère

Actualité

Justice, éviter l’explosion

La justice soufre d’une mauvaise image de marque. L’opinion, qui ignore tout du monde judiciaire, lui reproche essentiellement un laxisme coupable et une lenteur épouvantable. C’est ignorer que le temps judiciaire est tout à fait particulier.

La justice prend en effet son temps et on ne peut pas lui reprocher de vouloir rendre ses décisions dès lors que tous les aspects d’un dossier ont été éclairés et compris, même si ça n’est pas toujours accepté par les justiciables. Ce qui explique que, hors comparution immédiate, certains dossiers ne sont jugés que plusieurs mois après la commission des faits. Il arrive aussi que, par manque de personnel ou du fait des mutations ou des promotions, des affaires tardent à trouver leur épilogue judiciaire. Ça a été le cas récemment de l’affaire Biscochoc, jugée onze ans après les faits, en raison d’une succession de juges d’instruction en charge du dossier. Il y a également la multiplication des affaires, signe d’ailleurs d’une progression de la délinquance, qui fait que les sessions d’assises sont plus nombreuses chaque année et que le tribunal correctionnel siège désormais tous les jours et parfois même jusqu’à une heure avancée de la soirée. Et puis, il y a des affaires particulières pour lesquelles la justice fait délibérément le choix de se donner le temps.

Des affaires délicates

Il n’y a pas de bonne justice dans la précipitation, c’est l’un des principes fondamentaux que l’on inculque en droit. C’est d’autant plus vrai pour des affaires qui, par leur ampleur ou leur gravité, ont suscité une vive émotion dans l’opinion. Dans ce cas, la justice ne souhaite s’appliquer qu’une fois que le déchainement, la colère ou l’émotion se sont apaisés. C’est l’argument qui a été avancé au prétoire pour demander le report à décembre du procès de l’agresseur d’un policier à Magenta. C’est aussi ce qui explique qu’aucune date n’ait encore été fixée pour le procès de l’affaire Tamaï, appelée à être jugée un jour ou l’autre devant la cour d’assises. La justice estime en effet nécessaire de parfois tarder pour examiner les faits de ces affaires délicates, une fois assurée que ce n’est pas la passion qui animera les débats.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

19 Commentaires sur "Justice, éviter l’explosion"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Piéton innocent
2 poids, 2 mesures…. La justice est elle impartiale de par chez nous ?…… réponse : 1er poid : j’ai pas fais exprès et ai tué (toujours sans faire exprès) un vieux retraité avec la voiture à mon papa et heureusement mon papa est friqué et a de quoi (très) bien rémunérer Mr (son) avocat 2ème poid : j’ai pas de sous, j’ai volé une voiture, ai fait un accident et ai tué mon frère de “beuverie” et on m’a donné un M. futur vrai avocat (il vient de finir l’école) pour dire pardon à M. le juge à ma… Lire la suite »
C’est quoi cet article tout pourri ?!? Justice, Eviter L’explosion Gros titre qui claque, on se dit : “Tiens, un dossier qui ressort, un nouvel arrêté qui expliquerai pourquoi on a tant de délinquants ultra-récidivistes dans les rues…” Et puis je lis, et la… rien… Walou ! Conclusion du truc : La justice prend son temps… Sérieux ? Mais c’est pas une info ça ! Tout le monde sait depuis des décennies que la justice prend son temps, il est ou le scoop ? La justice souffre d’une mauvaise image à cause de sa lenteur ? Mais non… c’est pas… Lire la suite »
Non, non, c’est pas un problème de laxisme, mais de légèreté dans l’application de la loi… En effet, pour ne pas à avoir à appliquer les peines prévues, on a mis en place des mécanismes permettant de réduire voir d’annuler les condamnations… Et surtout, la plus grosse des erreurs c’est de ne pas mettre une sanction pour “punir”, mais pour prévenir ??? Aujourd’hui, on met des sanctions de moins en moins dures, du coup ceux qui “devraient” avoir peur se marre…Résultat, on ne puni pas à la hauteur de ses actes le coupable qui n’intègre pas la raison de sa… Lire la suite »

Comme dirait feu Coluche ‘Il y a l’avocat qui connaît bien la loi et il y a celui qui connaît bien le juge”.

obelix
Plus rien ne m’étonne dans les démocraties soi-disant modernes: En Polynésie (en Gastonie) c’est la même gabegie… au Vanuatu, c’est une vaste rigolade – le Président s’absente pour pisser un coup hors de son territoire et il revient pour constater qu’on l’a baisé et il fout en tôle ses ex-potes (aux armes la disctature, si ça se passait chez nous)… En métropole, ce sont les députés, eux-mêmes, qui s’auto-amnistient… en Calédonie ce n’est ni mieux, ni pire: le peuple ne réagit plus (à part les quelques utopiques ou naïfs fidèles de Calédosphère ou du Chien Bleu – dont je fais… Lire la suite »
X

Les juges français (à part quelques exceptions) sont réputés pour être tous des acharnés du travail bien fait, très courageux, honnêtes, indépendants, et surtout, surtout, IN-CO-RRU-PTIBLES, entourés de collaborateurs recrutés pour leurs nombreuses compétences et innombrables qualités! C’est bien connu!

Mais mettez une petite baffe à John Lâche, à son maître Bob l’éponge, ou encore à un bibendum local ou étranger de la politique, et vous serez suicidé de plusieurs balles derrière la tête avant même d’avoir été convoqué au commissariat de police!

C’est le paradoxe français…

DECENNIE

“LA JUSTICE” n’est qu’un concept ! on pourra nous suriner avec son impartialité avec sa déontologie mais ça ne reste que le jugement d’un homme par un autre avec tout les intérêts, influences et autre déviance inhérente a tout homme aussi juge soit t’il. un milliardaire américain tu et démembre son voisin …il est relaxé pour légitime défense . “Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir”

“« LA JUSTICE » n’est qu’un concept ! on pourra nous suriner avec son impartialité avec sa déontologie mais ça ne reste que le jugement d’un homme par un autre avec tout les intérêts, influences et autre déviance inhérente a tout homme aussi juge soit t’il.”
——————
Bravo DECENNIE, voilà un commentaire très juste et d’une grande intelligence; tout en vérité, tout en finesse intellectuelle, tout en poétique.
ça change des éternels radotages insipides et guerres de tranchées politiques au quotidien qui font que je me désintéresse de ce site depuis quelques temps.

« Selon que vous serez puissant ou misérable, Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir »

En attendant Martin Pinocchio est devant le juge, voyons si demain ce dernier va lui raccourcir le pif.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top