Connect with us

Calédosphère

Actualité

Pour que leur voix porte

Il faut saluer l’initiative, née d’un profond raz le bol, des personnels du service des urgences du CHT. Ce 22 décembre, ils ont débrayé pour attirer l’attention de tout le monde sur la situation dramatique d’alcoolisation du pays.

Aux urgences, on s’attend au pire. Comme chaque année en cette période de fêtes de fin d’année, le service prévoit une arrivée massive de blessés plus ou moins gravement atteints, pour cause d’alcoolisation. Accidents de la route, violences conjugales et domestiques, bagarres, imprudences diverses, vont se multiplier en cette période ou l’alcool, plus que durant le reste de l’année, coule à flots. Les personnels médicaux en ont donc marre de devoir s’activer à réparer autant que faire se peut, les conséquences de l’inconséquence de la population. Leur mouvement d’humeur avait pour but d’alerter la population, mais aussi de nous faire prendre conscience que la situation avait atteint un seuil critique et que cela ne pouvait pas durer.

La force du message

Ce débrayage n’avait pas de portée revendicative, mais cherchait seulement à montrer l’état de délabrement dans lequel se trouve notre corps social vis-à-vis du problème de l’alcool. Que ce message ait été porté par les personnels médicaux et l’ensemble des syndicats représentatifs au CHT, ne lui en donne que plus de force. D’ordinaire, ce sont les associations concernées qui montent au créneau pour s’alarmer, cette fois ce sont les derniers acteurs de cette dramatique chaine qui se lèvent pour dénoncer à la fois les comportements des Calédoniens, l’inaction des pouvoirs publics et la relative « complicité » de la population dans son laisser-aller et son laisser-faire. Le mouvement avait également pour espoir de mobiliser les politiques pour que des décisions soient enfin prises en termes de lutte contre l’alcool, car il faut bien convenir qu’à l’exception des interdictions de vente le week-end, à la portée limitée, et des campagnes de prévention aux résultats incertains, rien n’est vraiment fait.

Une situation dramatique

Le personnel des urgences a mis en avant la détérioration de la situation, insistant sur certains points comme l’alcoolisation de plus en plus précoce des Calédoniens, évoquant les comas éthyliques des moins de 15 ans ! Sans parler des accidents de la route provoqués essentiellement par l’alcool au volant. Jugée comme un phénomène culturel, l’alcoolisation n’est pas véritablement condamnée, ce qui conduit les Calédoniens, notamment les plus jeunes, à ne plus craindre la transgression. Du coup, ces dernières années, les taux d’incivilités, de violences et d’accidents dont l’alcool est la cause principale, n’a cessé de grimper jusqu’à atteindre des niveaux qui désormais sont insupportables.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

25 Commentaires sur "Pour que leur voix porte"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
MINOU ,il existe un “CLUB” A.A. au gouvernement à l’ étage , ils se réunissent 3 ,4 fois semaine Lecrin (le pire) anime cet aréopage avec l’ aide empressée de SELEnumberONE, cette semaine ils ont perdu un de leur membre( pas perdu pour tous ,il lest au CAMP EST . Souvent ils finissent par une séance (coups et violence variée) Les coups de bière et autre appelant les coups de poing , ils siégeaient chez MONSIEUR BOEUF . Tu seras bienvenue , n’ oublies pas la pommade d’ ARNICA ….. Les lunettes de soleil pour les yeux pochés . ..… Lire la suite »
X

“il lest au CAMP EST”

C’est qui, l’heureux élu?

LNC du 23/12/15
” Quatre mois fermes pour violence sur son ex.”
” Le prévenu déjà condamné plusieurs fois pour des faits similaires ”
“L’ homme qui travaille comme chargé de mission au CONGRES ”
“A violemment frappé son ex-femme ….l’ assommant également avec un pied de table …..”
QUI QUI c’est l’ agité abruti ?
Qui a prétexté le ” le stress de son emploi ” …
ON CROIT REVER !!!

X

Merci Nestor pour l’information.

Ce profil me fait penser à un intervenant de Calédosphère, mais il doit s’agir d’une coïncidence! Ce serait trop drôle que ce soit notre Jean Lâche.

De plus, je crois avoir repéré une faute de frappe dans l’article: ce ne serait pas “chargé de soumission”, plutôt?

Minou

Pfffff… Du haut vol ….

Minou

Je suis arrivée sur le territoire il y a un an environ. Je suis alcoolique et abstinente depuis cinq ans et un mois. Je me suis rétablie grâce à l’aide de groupes anonymes. Et ici, rien… Aucune réunion AA. Vu le pb d’alcool qu’il y a ici, c’est dingue… Je ne peux pas croire qu’il n’y ait pas sur le territoire quelqu’un d’autre qui ait envie d’ouvrir une réunion aa ici… J’attends votre réponse …

Damien

Merci Minou de votre témoignage , merde !!!!! je savais pas qu’il n’y avait pas de groupes pour aider les alcooliques à arrêter !!!!! j’étais persuader que ça exister sur le caillou ….. je suis déçu , y’a vraiment une envie de ne pas soigner ce mal 🙁 . En tout cas je suis pour la création d’un groupe !!!!!

X
Merci Minou pour votre témoignage. Le problème ici, c’est que les alcooliques n’ont pas du tout envie d’arrêter de boire, bien au contraire: il y en a même un au Gouvernement qui fait régulièrement parler de lui dans la rubrique des faits divers des media locaux! Il a avoué avoir “un petit problème avec l’alcool” (petit pour lui, mais gros pour ceux qu’il croise). La plupart des élus indépendantistes sont des alcooliques d’ailleurs, ou de gros amateurs d’alcool… Vous devriez en discuter avec Jean Lâche: c’est le porte parole des Alcooliques pas anonymes; il vomit sa bile régulièrement sur Calédosphère.… Lire la suite »

Oui Minou, je vous confirme qu’il y en a pas mal au gouv qui siphonnent… Et bravo pour votre témoignage. Le problème ici, c’est que la moitié de la population est alcolo. Si si, y’en a combien qui peuvent pas passer une journée sans toucher une topette ??…. Au fait, à quand la boite à 200 balles ??!……

Des pleines pages de pub dans tous les magazines, des hommes politiques pochetronnés et non-condamnés, le non-dit sur les origines des tueurs de la route, l’abandon parental face à l’alcool chez les mineurs, la quasi-inexistence des contrôles d’alcoolémie sur les routes (pas une seule fois contrôlé depuis plus de 20 ans que je vis en NC)… Comment voulez-vous qu’il en soit autrement que cette situation dramatique ?

à quand une sonde anal pour les lavages d’estomac ? (pour les mecs saôuls)
à quand une déposition de plainte systématique en cas de violence conjugale avec comparution imminente (rapide) et mandat de dépôt ?(pour les victimes)

X

“à quand une sonde anal pour les lavages d’estomac ?”

Malheureux! En plus des mecs saouls malgré eux, les urgences vont devoir se taper tous ceux qui vont venir rien que pour se faire sonder le fondement!

Billy The Kind

le vecteur commun : l’alcool ?
oui d’accord
le problème c’est l’assistanat mis en place de “l’après alcoolisation massive”
juste à faire savoir : tu as bu de l’alcool ? et ben il faut assumer !
service minimum
tu as été victime d’un ivrogne : tu signes on le fout en taule ou en désintox avec plainte à l’appui
tu es “plein” ? on te met une sonde anal pour te laver l’estomac avec la version hard de la désintox
et là plus personne ne prendra les urgences pour une garderie pour grande personne.

Abdul

on peut se demander si finalement l’alcool c’est pas culturel ??? Car meme “nos” politiques, censés montrer l’exemple qui se bourrent la gueule, en public et se font chopper, ne sont pas sanctionnés par leur pairs…..

Ben si c’est culturel ! t’en doutais ??!! Y’ répondent quoi au juge ??…” ben c’est pas de ma faute m’sieur, j’étais fin saoul…”

L’hôpital est un lieu public : s’y présenter saoul c’est donc de l’ivresse public manifeste. Il suffit d’avoir quelques policiers en faction à l’entrée des urgences, et passer les menottes aux saoulards et les foutre en cellule. Dégagez-moi ça ! Le gouvernement calédonien n’a qu’à faire ce choix, le mettre en pratique et le faire savoir : vous arrivez saoul à l’hôpital, on vous arrête. Et comme l’ivresse public est un délit est passible d’une amende, faire payer. Vous inquiétez pas, le problème se résoudra par lui même. Mais bon, ça c’est de la répression c’est pas bien. Un tel… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top