Connect with us

Calédosphère

Actualité

Investitures : pantalonnade Républicaine

Une seule investiture mais trop de prétendants. A Paris, confronté à la foire d’empoigne à laquelle se livrent des élus des Républicains, la commission nationale de l’ex-UMP a décidé ce week-end de repousser la délivrance des investitures pour la Nouvelle-Calédonie. Bordel bleu ?

Désigner les meilleurs candidats pour une élection est un art difficile et délicat et c’est à cet exercice que s’est pliée la commission d’investiture pour les législatives des Républicains ce vendredi et ce samedi. A Paris, l’un des cas qui aura posé le plus problème est la Nouvelle-Calédonie. C’est même abasourdie et quelque peu désabusée, que la commission nationale a assisté chez nous à une vraie pantalonnade ! En définitive, pour l’heure aucun candidat Républicain calédonien n’a obtenu ce précieux sésame qu’ils convoitent tant et la décision a été repoussée sine die. Explications :

Un fauteuil pour 8

Dans la saga calédonienne des investitures des Républicains, il y a en fait plusieurs épisodes. L’histoire commence il y a déjà six mois, en juillet 2016. Les nominations pour les investitures étant annoncées pour décembre. On assiste alors à une véritable course à l’échalote dans laquelle sont engagés Sonia Backes, Harold Martin et Gaël Yanno qui réclament pour eux le précieux sésame. Thierry Santa fait savoir qu’il est « prêt » à y aller si Pierre Frogier le lui demande. Cynthia Ligeard s’y verrait bien. Gil Brial prend date. Devant la cacophonie, la commission nationale des investitures des Républicains se hâte de ne délivrer aucune investiture, espérant vainement que la raison l’emporte. La célérité dont ont fait preuve les challengers à réclamer l’investiture dès juillet 2016 s’explique par le fait qu’ils étaient persuadés de la victoire sans coup férir de leur champion (Sarkozy ou Juppé) aux primaires de la droite et du centre. Patatras ! Sarkozy fait trois petits tours et puis s’en va et Juppé est Out. A la surprise générale, Fillon s’impose sans contestation, or, aucun d’entre eux ne l’avait vu venir.

Investiture : la saga sans fin

La donne est donc totalement bouleversée avec la victoire de François Fillon, qu’a soutenu en Nouvelle-Calédonie Bernard Deladrière. Les espoirs de décrocher le Graal s’éloignent puisqu’en toute logique, le candidat François Fillon devait décider de soutenir officiellement celui qui – seul – avait appelé à voter pour lui lors des primaires dès 2015, c’est-à-dire Deladrière. Pierre Frogier organise derechef un comité de son parti et annonce que celui-ci soutient officiellement Bernard Deladrière en vue de la commission d’investiture des Républicains. Faute de pouvoir obtenir ce qu’ils souhaitaient, ils ont alors décidé de faire fi des décisions du rassemblement-LR et que désormais l’investiture devait être précédée d’une primaire. Ils le font savoir dans un communiqué :

« Les candidats aux élections ne peuvent plus être désignés par un homme ou par un état-major parisien » (Communiqué des Républicains 10 janv)

Les tenants de cette ligne multiplient les interventions médiatiques pour réclamer la tenue rapide d’un congrès des Républicains au cours duquel les militants désigneraient eux-mêmes leurs candidats.

« Il ne revient pas d’ailleurs aux instances parisiennes de désigner tel ou tel candidat sans consultation préalable des militants et des sympathisants des Républicains de Nouvelle-Calédonie » (Grégoire BERNUT, OFM 11 janv)

Un congrès et des primaires pour désigner les candidats du mouvement dans les deux circonscriptions. Une « pétition » circule même sur le Net depuis plusieurs jours :

« Pour donner l’occasion à nos électeurs, à nos militants et à nos sympathisants de choisir en toute transparence les meilleurs de nos candidats pour les élections législatives de 2017 et leur donner ainsi localement une légitimité incontestable » (Sources : FB des Républicains)

C’est le moment pour qu’une autre responsable des Républicains leur réponde et vienne contester cette vision des choses. Secrétaire Générale du Rassemblement-Les Républicains, Virginie Ruffenach a ainsi expliqué sur les ondes tout le mal qu’elle pensait de cette démarche, d’autant que ceux qui demandent des primaires « locales » s’affranchissent selon elle des règles du parti, lequel a prévu que dans toute la France, ce soit la commission nationale qui dicte les investitures et non des primaires locales :

« Les Républicains au niveau national, dès lors qu’on s’en revendique, eh bien encore faut-il en respecter le fonctionnement, les règles et les statuts. Ces statuts, que prévoient-ils ? Qu’il y ait une élection primaire pour les présidentielles, pour désigner le candidat aux présidentielles, mais en aucun cas pour les élections législatives. Dans aucune circonscription au niveau national, qu’il s’agisse de la métropole ou de l’outre-mer, il n’y aura d’élections primaires pour désigner les candidats aux législatives (Virginie RUFFENACH, RRB, 12 janvier) »

Ce qui ajoute au cocasse, c’est que sans complexe certains annoncent que dans le cas de primaires des Républicains en Nouvelle-Calédonie, Gaël Yanno ne pourrait y participer au prétexte que sa candidature aurait déjà été écartée par Paris ! Et Yanno, justement, qui revendique haut et fort son appartenance aux Républicains, que devient-il ? Et bien lui aussi, faute de pouvoir obtenir l’investiture, il décide que le mieux serait de ne pas en délivrer du tout.

« J’ai sollicité, l’année dernière, une demande d’investiture, mais au vu des investitures multiples, je pense qu’il est mieux qu’il n’y en ait pas et que Paris, n’intervienne pas directement » (RRB, 11 janvier)

Paris assiste donc éberlué au spectacle et se garde bien de prendre parti, tout en indiquant que la primaire pour désigner localement des candidats ne figure pas dans les statuts des Républicains. Face à cela, l’équipe de François Fillon s’inquiète de l’état dans lequel, en cas de victoire à la présidentielle, elle va trouver le mouvement Les Républicains en Nouvelle-Calédonie alors qu’il lui faudrait préparer le référendum de 2018.

« Ce qui est encore plus incompréhensible, c’est que ces mêmes personnes qui aujourd’hui réclament des primaires, n’ont pas attendu ces primaires pour déposer, il y a plus de six mois déjà, leur demande d’investiture auprès de ladite commission d’investiture. Donc c’est assez contradictoire, on ne peut pas à Nouméa, ne pas être Républicain, être à Paris, être Républicain, demander une investiture à un parti national et dire ensuite qu’il n’a pas son mot à dire pour la désignation des candidats. C’est assez contradictoire. (Virginie RUFFENACH, RRB, 12 janvier) »

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

84 Commentaires sur "Investitures : pantalonnade Républicaine"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Rigoberto

Alors CE est prête à faire la campagne du RUMP Deladrière à Nouméa ?
Cela se termine comme un véritable compte de fée, Gomès avalise le drapeau et la solution consensuelle de Deladrière de délégation de souveraineté.
Formidable non ?

Dans tes rêves Rigo, dans tes rêves.

Hein..???
T’as repris la picole et les drogues bio ou quoi…???
C’est quoi ce commentaire à la con ???

Rigo a trop joui de joie, son discernement en a pâti !

Ah Rigo, t’es vraiment qu’un pauvre ……d
(remplacer les lettres manquantes)

La primaire LR n’aura pas lieu, la pantalonnade
devient une ? en deux mots !!

SCOOP!!!!!
Selon ma boule de cristal,………. Sonia Backes sera la candidate de MLP dans la première circonscription. Bianca dans la deuxième.

what_zpset6xcdrb.gif

La commission des investitures LR à Paris vient de rendre public leur décision au sujet des demandes d’investitures de Harold et de Sonia.

tumblr_lhxnhejgvD1qen4pw.gif

En Calédonie, la réaction des militants du Rassemblement ne s’est pas fait attendre.

ace_ventura_zpshpd9rugj.gif

A l’UCF de Yanno, on a pris acte de la décision de Paris.

Yes.gif

Yanno

images (2).jpg

Nah, don’t think so.

tumblr_lg08w71L7z1qdxd3qo1_500.gif

Maybe …

enculage_de_mouche.jpg
Rigoberto

Yessssssssss!

C’est dans la boite pour Deladriere !

Et voilà c’est fait…

L’investiture est pour Deladrière…!!!

Quid des autres ???
Ça risque de tanguer il me semble…

Eric -> {gros(sses) Ballasts )x {” big” Carénages de chez LR) =, “High Risk” de Roulis…

A vendre à la permanence LR.
Casquette collector.

make sonia2.jpg

T-shirt Super Menteuse.

super.jpg
Louis
Méprisable ce refus d’obéir au Chef de son Parti des Backes et Harold. Et Pitoyable l’addiction de Frogier à s’entourer de traîtres : Yanno, Backes , H Martin , Louekhote, Ligeard, Beurk ! Il a repris la Backes qui l’avait trahi une première fois. A t il oubliě “traître un jour traître toujours”, il ferait mieux de mieux diriger son Parti et le purger des Backes Martin Loueckhote Ligeard et si il a un minimun de conscience ne jamais plus accepter l’immonde et abjecte Yanno et la boulette fasciste Blaise les vendus aux Banquiers et milliardaires (comme lui). Les républicains… Lire la suite »
Les Républicains à Paris n’ont aucun intérêt pour des lobbyistes comme Backes, Bernut, Lafleur, Martin, Yanno ou Blaise qui ne font que rouler pour des intérêts privés et autres groupes financiers locaux……. Fillon est venu en Calédonie avec un projet politique alors que nos petits lobbyistes attardés et gloutons n’ont aucun programme, ni projet. Leur vision de l’avenir de la Calédonie se résume à un référendum en 2018 et après ont discute, woila c’est tout, c’est con, c’est complètement naze et largement insuffisant, sale, nul, 2, ….comment peut-on faire confiance à telle médiocrité politique qui ne voit pas plus loin… Lire la suite »
12107860_697365710397686_2376613282009612149_n.jpg

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top