Connect with us

Calédosphère

Actualité

Calendrier scolaire : le Vice-recteur s’explique

Face à la polémique qui a suivi l’annonce de la modification du calendrier scolaire, invité au journal télévisé, le Vice-recteur a répondu aux critiques. A la demande des associations de parents d’élèves et des maires, les grandes vacances ont en effet été rallongées et une semaine de cours a donc dû être incorporée au calendrier local… Explications.

Parler des vacances scolaires aux Calédoniens, c’est un peu comme parler de rugby dans le Sud-Ouest de la France. Tout de suite, ça peut partir en vrille. Et c’est pourquoi le Vice-recteur de Nouvelle-Calédonie a tenu à s’expliquer sur les modifications du calendrier scolaire. En premier lieu, l’idée de faire démarrer plus tard la rentrée scolaire, pour éviter autant que possible la période des grosses chaleurs :

« Le premier changement et non des moindres, c’est la durée des grandes vacances qui actuellement sont de 8 semaines, elles passeront à 9 semaines dès 2018. Pourquoi 9 semaines, c’est à dire on démarrera l’année à concurrence du 19 février 2018 ? Tout simplement parce qu’il a été constaté, et on le voit encore aujourd’hui : les chaleurs du mois de février, la nécessité aussi d’avoir un temps suffisant pour faire les travaux notamment à la demande de l’association des maires et puis la majorité des parents d’élèves qui souhaitaient avoir un temps suffisant pour le repos de leurs enfants. Ça c’est le premier changement »

Compétents s’agissant des travaux à mener dans les établissements scolaires, les maires avaient en effet l’année dernière fait savoir qu’ils avaient besoin de davantage de temps pour « offrir de meilleures conditions de travail aux élèves » et surtout pour préparer et rénover les écoles durant les grandes vacances. De leur côté, les associations de parents d’élèves s’étaient montrées vent debout à l’idée de voir les enfants commencer les cours au tout début du mois de février. Mais en définitive, cette semaine de vacance supplémentaire a dû être « récupérée » pendant l’année scolaire et c’est finalement les vacances d’avril qui ne dureront qu’une semaine au lieu de deux pour toutes les autres :

« Comme cela a été le cas depuis 2013, on reste effectivement sur une base de 7 semaines de travail – 2 semaines de congés. À une seule exception qui sera la 1ère période puisque les vacances d’avril en 2018 au lieu d’être de 2 semaines seront d’une semaine. Alors il y a donc réduction de vacances. Mais pourquoi y a-t-il réduction de vacances ? Mais tout simplement parce qu’il y a allongement des grandes vacances. Je rappelle : de 8 semaines de grandes vacances on passe à 9. Et pourquoi cette période-là entre les vacances d’avril et de juin est-elle de 8 semaines ? Parce qu’il y a les Ponts du mois de mai !

Après négociation au sein du Conseil Consultatif de l’Enseignement, le vice-rectorat a donc proposé que ces vacances-là « raccourcies » précèdent le mois de mai, car celui-ci comporte de nombreux jours fériés. Un « ajustement » selon le vice-recteur qui affirme que « pour les enfants, il n’y a pas de changement finalement en nombre de journées travaillées ! Ils vont continuer à travailler 32 jours, comme c’est le cas dans la plupart des périodes travaillées ». En définitive, par effet domino, la dernière période de l’année sera plus courte :

« Le 3ème changement, c’est la dernière période. Actuellement en 2017, les enfants vont travailler 8 semaines entre les vacances d’octobre et les grandes vacances de décembre. L’an prochain, en 2018, ils travailleront 7 semaines pour une raison bien simple : on est en fin d’année, il faut le temps des examens »

Néanmoins, avec 36 semaines de cours désormais, l’ensemble des élèves calédoniens vont devoir travailler davantage. Et c’est peut-être ce qui fait justement polémique. Ainsi, les enfants du primaire et les collégiens vont « gagner » deux semaines de cours chaque année et les lycéens trois, puisque le Baccalauréat sera désormais corrigé localement (ce qui évitera la fermeture des établissements dû au temps des envois et retour par courriers des milliers de copies des candidats). C’est ainsi que les élèves vont, au cours de leur scolarité entière (de 6 à 18 ans), passer l’équivalent de six mois de plus dans les salles de classe. Une préconisation déjà formulée par le passé par les responsables de l’éducation nationale, puisque nos chères têtes blondes bénéficiaient jusqu’à là, au sein de la République, de davantage de vacances que leurs camarades métropolitains. L’objectif étant de réussir à finir les programmes et d’augmenter les réussites aux examens par la bonne vieille méthode : travailler plus ! Mais du côté de certains parents d’élèves et surtout du monde enseignant, la mesure votée par le congrès coince tout de même un peu, ce que n’a pas manqué d’évoquer le Vice-recteur :

« Vous savez, en matière de calendrier scolaire, chacun a son point de vue. Chacun, forcement, à l’endroit où il se situe peut avoir sa propre sensibilité. Il faut savoir trouver compromis. Il faut savoir être bienveillant à l’égard des élèves parce c’est quand même cela notre premier intérêt. Il me semble que ce calendrier est du domaine du bon compromis »

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

26 Commentaires sur "Calendrier scolaire : le Vice-recteur s’explique"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

A sa place j’ai pas à m’expliquer car la critique émane des politicards

wanawa

Pour une fois qu’une réforme du calendar est en faveur des gosses,on va pas s’en plaindre!on pourrait même aller plus loin et commencer le 1 er mars comme ca moins de vacances et plus de taf!il faut dire que ces dernières années les profs ont été bien servis avec la réforme calendar backesienne ne tenait pas compte du calendar de l’igname mais juste permettait aux profs de se faire 3 semaines de vacances en mai en zoreillie voire un mois…faut que ca cesse tout ca!

“on pourrait même aller plus loin et commencer le 1 er mars comme ca moins de vacances et plus de taf!” Moins de vacances, wanawa, mais à condition que tu aies inventé la machine à remonter le temps. Sinon en commençant l’école plus tard, ça ne fait pas moins de vacances mais davantage, dans le monde classique où nous pataugeons tous, et en particulier un certain Fermela. A moins simultanément de commencer plus tard ces grandes vacances, comme le relate ci-dessous Don Calédone. Quoiqu’il en soit, en ce qui concerne les lycées, la correction locale du baccalauréat fera que c’est… Lire la suite »

wanawa : “mais juste permettait aux profs de se faire 3 semaines de vacances en mai en zoreillie voire un mois”

I can’t believe it.

Après plus de 150 ans d’occupation, tous les profs viennent encore de métropole, et y retournent (à leurs frais) dès qu’ils ont trois semaines de libres ?

Ça va être plus ou moins dur après l’indépendance en fonction du nombre de coopérants que la Zoreillie acceptera de mettre à disposition.

“les profs viennent encore de métropole, et y retournent (à leurs frais) dès qu’ils ont trois semaines de libres ?”

Ben oui, Alik : si tu avais l’immense honneur d’être professeur, en plus du tout aussi immense prestige que cela te confèrerait, que ferais-tu de ton salaire de 3 millions par mois dans un pays où l’igname est au prix de la pomme de terre, soit 200 balles le kg, sinon voyager, voyager, voyager encore ?

“que ferais-tu de ton salaire de 3 millions par mois ”

Moi, je sais, Inforétif, j’investirais dans l’immobilier 😀

” j’investirais dans l’immobilier ?”

C’est ça, simla, continue à remuer le fer dans la plaie en la battant tant qu’elle est chaude.

Tu sais bien Inforétif, que je te taquine mais au fond cette situation me désole…pour toi 😉

“je te taquine”

C’est bien ce que j’avais compris, ne t’en fais pas.

Pendant des décennies la rentrée se faisait le 1er mars et se terminait le 15 décembre avec des vacances de 15 jours au bout de chaque trimestre. Les périodes d’examens étaient respectées et personne ne s’en plaignait……mais ça c’était avant !!!

Professeur Tournesol
Mais enfin qu’est-ce que vous racontez tous encore dans vos articles, blogs et journaux télévisés??? Les profs se sont majoritairement exprimés favorablement à peu près pour ce calendrier là. Lequel avez-vous vu se plaindre? De quoi se plaindraient-ils? Pas entendu un mot en salle des profs. Point. Ah oui, ils se plaignent… Que leurs élèves partent en vacances hors vacances scolaires pour des histoires de tarif airmalin… Et là oui on entend ça dans les salles des profs : “untel encore absent 2 semaines et les parents réclament les cours.” Ban ben les tarifs promo hors vacances, c’est de l’incitation… Lire la suite »

“Et là oui on entend ça dans les salles des profs : “untel encore absent 2 semaines et les parents réclament les cours.”

Ben là, Professeur Tournesol, tu entres dans un terrain miné !

Je pense plutôt comme tous les parents au nombre de profs absents sur l’année et aux cours manqués…ma chère tête blonde n’est plus, hélas, scolarisée….mais permets-moi de rigoler 😀

Professeur Tournesol

Et c’est pourtant vrai. Mais là comme c’est le porte monnaie, les heures de cours on s’en fout hein?

“Je pense plutôt comme tous les parents au nombre de profs absents sur l’année et aux cours manqués…”

Il y a le ressenti des parents … et la réalité des STATISTIQUES (ne me dis pas que tu ne crois pas aux statistiques, simla, sinon je te dénonce à Monsieur simla, bien que je sois pour la paix des ménages, ne sachant que trop, si il y a guerre, qui va la perdre).
Tout est écrit là, par exemple :
http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2016/03/19/les-profs-moins-absents-que-la-moyenne-des-salaries.html

Et là, peut-être que tu te reconnaîtras . . . :
http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2016/04/24/les-10-phrases-que-les-instits-ne-peuvent-plus-entendre.html

Absentéisme élevé au Ministère du travail… un comble !

Merci inforetif pour ces liens que je ne manquerai pas de partager…

Ah, Inforétif, je suis un peu pressée, j’ai pris le temps de parcourir vite fait ton lien, pour les instits, je modère, ils sont toute la journée sur les lieux et ce sont eux qui, en fait, se plaignent le moins, c’est curieux d’ailleurs !

Pour le reproche du corporatisme, oui, c’est vrai, mais je ne nie pas qu’il s’étend à beaucoup de secteurs, notamment du public et des professions libérales, et je le déplore tout autant 😉

Professeur Tournesol, si tu veux lutter contre les médisances à l’encontre des enseignants, tu n’es pas sorti de l’auberge : c’est quand même le sport-roi des Français, ce n’est pas simla qui me contredira.
Tu as la chance d’être sourd, c’est déjà ça, te reste plus qu’à essayer de désapprendre à lire.

“ce n’est pas simla qui me contredira.” Mon cher Inforétif, tu as oublié ce que je disais, serait-ce un début d’Alzheimer ? Petit rappel : je n’ai rien contre les profs (à l’inverse des politiciens et des journalistes) je ne leur demande qu’une seule chose être bienveillants et compétents (ce qui n’est pas toujours le cas, après tout, personne n’est parfait, n’est-ce pas ?) mais surtout surtout de ne pas entonner leur complainte bien rodée et lassante : métier difficile, enfants à gérer, etc…. Je ne pense pas que ce métier fasse partie de ceux qui doivent être reconnus avec… Lire la suite »
” je n’ai rien contre les profs” Le début est bien, mais on sent qu’il va y avoir un “mais” et que ça va se gâter… “bienveillants et compétents (ce qui n’est pas toujours le cas,[…] leur complainte bien rodée et lassante […] future retraite établie sur leurs derniers salaires […] il y a des jobs bien plus contraignants et bien plus éreintants[…] plusieurs mois de vacances ” Et voilà, ça s’est gâté !… Simla, quand des enseignants “entonnent leur complainte bien rodée et lassante “, ce n’est pas souvent spontané mais généralement EN RÉACTION naturelle aux propos accusateurs, c’est… Lire la suite »
Inforétif, voilà j’ai pris le temps de lire plus en détail ton lien, j’ai relevé quelques passages croustillants : “Bon, d’accord, il faut reconnaitre que nous les profs, on a une certaine tendance à la plainte, à la déploration, un peu comme ces enfants geignards qui ont toujours un bobo par-ci ou par-là. Ben oui, on est comme 80% de la population de ce pays, voilà tout ! On a la grogne par défaut, on râle par principe, on n’est jamais content de notre sort et on trouve l’herbe plus verte ailleurs : on est français, quoi ! ” Génial,… Lire la suite »
“Cesse donc d’entonner ta complainte bien rodée et lassante de parente d’élèves . . .” Cause toujours 😉 Néanmoins, je te répondrai : cesse donc d’être aussi partial en faveur de ta corporation et qu’elle dise donc donc une fois pour toutes : et oui, on a plusieurs mois de vacances,et oui on s’en réjouit, et oui même si notre job n’est pas le pire, certes, il n’est pas non plus le meilleur….. mais néanmoins on n’est pas les plus à plaindre….. et oui il y a pire comme façon de gagner sa vie 😉 Non ? Petit détail, le… Lire la suite »
Professeur Tournesol

Et à force de leur taper dessus, il y a la crise des vocations, plus grand monde ne veut de ce métier (voir le nombre de candidatures aux concours). ça, ça va faire monter la qualité…
Et le coup des profs absents, elle est bonne. On publie même les gens qui se plaigne que le “vrai prof” absent est remplacé par un “pas bon” (le chien bleu de mars).

Professeur Tournesol,

En Allemagne ,notre modèle indiscutable (?) il semble que justement le peu de candidatures pour ce métier si pénible….a eu comme conséquence une embellie des salaires…ce qui me paraît tout à fait justifié par ailleurs au vu de leur formation.

PS : ne fais pas une généralité quand même d’une doléance isolée (le chien bleu) 😉

Inforétif : …la réalité des STATISTIQUES (ne me dis pas que tu ne crois pas aux statistiques, simla, sinon je te dénonce à Monsieur simla …” Simla : “Qui a dit sur ce site qu’on ne pouvait pas faire dire n’importe quoi aux statistiques ?” Alors là, chapeau ! Tournesol, tu ne savais pas. Inforétif, toi tu savais. Maintenant le dragon a rompu sa chaîne. Il m’a semblé voir récemment, dans un parc de la ville, un petit siamois, probablement une femelle, en compagnie d’un gros chartreux à l’air matois. http://chatteriedelaforezie.e-monsite.com/medias/images/charlie.5.ans.-6-.jpg?fx=r_550_550 J’avoue ne pas avoir compris pourquoi les profs ne… Lire la suite »

Tout cela se tient et a du sens. Les critiques ne viendront que des profs obligés de travailler plus en fin d’année. Entant que parent, moi ça m’va.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top