Connect with us

Calédosphère

Actualité

Océane FM et Radio Djiido réclament 92 millions de subventions supplémentaires

Les radios Océane FM et Djiido ont, respectivement, demandé 12 et 80 millions de francs supplémentaires au gouvernement pour réussir à boucler leur budget. Radio Océane a besoin de cash pour payer ses charges et les salaires de ses employés, quant à la radio indépendantiste elle a dépensé l’intégralité de son budget et a contracté une dette de 60 millions. GOOD MORNING LES CONTRIBUABLES !

Leurs soucis ne sont pas les mêmes, mais les solutions qu’elles prônent paraissent identiques : à savoir, demander aux contribuables de payer la petite note. Deux des cinq radios du territoire affirment en effet qu’à deux mois de la fin de l’année elles sont rendues dans l’incapacité de boucler leur budget et de payer leurs différentes charges et leurs salariés. A quelques jours d’intervalle, leurs dirigeants respectifs ont donc choisi de prendre la plume pour écrire au gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et lui demander des subventions, supplémentaires à celles que la collectivité octroie déjà chaque année aux différentes radios.

Radio Océane FM dans la tourmente

Emettant uniquement dans le Grand Nouméa et gérée par l’association loi 1901 Dumbéa Communication, la radio Océane FM affirme dans son courrier adressé au président du gouvernement que si ses effectifs ont été revu « à la baisse » et que sa gestion reste « rigoureuse », la situation de la radio reste « précaire » :

« Cette subvention complémentaire nous permettra en outre, de faire face notamment au paiement des charges patronales mais aussi, de pouvoir honorer le paiement des salaires de nos collaborateurs, fortement remis en cause en raison de la situation financière précaire dans laquelle nous nous trouvons (Robert Lucas, président de Dumbéa Communication ; courrier au gouvernement en date du 10/07/17) »

Dans son courrier, le président de l’association affirme ainsi que si le gouvernement a bien déjà versé sa subvention annuelle, deux des quatre communes du Grand Nouméa ne l’ont pas fait. Or, sur les 90 millions de budget annuel d’Océane FM, la moitié – soit 45 millions de francs – proviennent de subventions publiques. Océane FM réclame ainsi 12 millions supplémentaires ce qui, au-delà de payer ses salariés, permettrait à la radio dumbéenne de « renouveler l’ensemble de son matériel radiophonique » qui serait aujourd’hui « désuet voire défectueux ». Robert Lucas, son président, rappelle également dans ce courrier la volonté de sa radio de pouvoir émettre sur l’ensemble du territoire. Une demande à laquelle le CSA s’est toujours opposé pour, disait-il, « conserver l’équilibre actuel » ; c’est-à-dire pour permettre la viabilité de RRB et de Djiido.

Radio Djiido : yann pièces !

Du côté de la radio indépendantiste, il semble bien que ses difficultés ne viennent pas de la présence ou de l’absence d’autres radios sur le territoire puisque même si, avec NC1ère (France Télévision) et RRB (privée, loyaliste), elle est la seule à avoir le droit d’émettre sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, elle courre à la banqueroute. Ainsi dans son courrier envoyé début octobre au gouvernement, la présidente du conseil d’administration Brenda Wanabo explique connaitre « de grandes difficultés de trésorerie suite au non-versement de la province Nord de sa participation annuelle ». Il faut dire que la radio est gérée par l’association « Les Editions Populaires » laquelle dépend de l’Union Calédonienne et qu’elle soutient depuis quelques temps mordicus les manifestations des indépendantistes radicaux du R.I.N et du parti Travailliste. Une raison qui pourrait expliquer pourquoi Paul Néaoutyine, le président de la province Nord, n’est pas forcement enclin à verser des subventions à une radio qui critique quotidiennement son mouvement politique le Palika et sert la communication de ses adversaires dans le camp indépendantiste…Quoi qu’il en soit, radio Djiido semble bien dans la panade la plus totale puisque c’est, cette fois, pas moins de 80.000.000 Fcfp qu’elle demande au gouvernement :

« Outre l’enveloppe qui nous est accordée annuellement par votre institution, le Conseil d’Administration a décidé de vous soumettre également une demande d’avance de trésorerie remboursable sur plusieurs années. Le montant de cette avance serait de 80 millions ce qui nous permettrait de rembourser un arriéré de 60 millions à devoir à l’OPT et 20 Millions pour soutenir notre budget de fonctionnement (Brenda Wanabo, présidente de Radio Djiido ; courrier au gouvernement du 1er octobre) »

Il apparait donc que radio Djiido n’a pas payé ses charges d’émission, lesquelles sont assurées par l’OPT à travers le réseau de transport territorial hertzien. Une dette de 60 millions que la radio demande ainsi au contribuable calédonien de payer. Avec un budget annuel de 148.500.000 Fcfp (dont 40 millions de frais d’émission OPT par an), radio Djiido doit aussi faire il est vrai avec l’augmentation de ses charges de personnel qui représentent désormais plus de 57 millions/an ainsi que de ses « frais de mission et de réception » lesquelles sont de 6 millions/an. Comptant pour exister aux deux-tiers sur des subventions publiques (environ 100 millions par an), la radio réclame également 20 millions de plus pour assurer son fonctionnement normal jusqu’à la fin de l’année… Comme quoi, la radio, ça bouffe nos impôts !

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

109 Commentaires sur "Océane FM et Radio Djiido réclament 92 millions de subventions supplémentaires"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Ben pour Océane, je veux bien donner un billet mais pour Kanal K ben… y z’ont qu’à faire un bingo, des brochettes ou sinon, ben se démerder avec Néaoutyine.

memory

Je refuse catégoriquement de payer un penny pour une société qui ne sait pas gérer son budget, et qui est orientée politiquement contre mes idées. Ils n’ont qu’à lever une souscription auprès de leurs fervents auditeurs, merde alors !!!!!

ami
pourquoi une telle difference entre ces deux radio ? djido dispose deja de 11 millions par mois et trouve le moyen de faire un trou de 80 millions ? les locaux sont vetustes , le personnel est reduit , je ne voies pas ou passe cet argent 5 millions par mois de frais de mission et reception ? en comptabilité la colonne frais de mission et de reception c est pour imputer les factures d hotel et de restaurant je ne voies pas pourquoi ils en ont autant avant de donner des subventions supplementaires mieux vaut faire un audit de… Lire la suite »
Pas d\'accord

C’est 6 millions par an, concernant les “frais de mission et réception” et non 5 millions par mois!! attention à ce qu’on lit et ce qu’on dit!! 😉

ami

Pas D accord ,je fais mon méa culpa ,exact je me suis planté dans mes comptes , et bien du coup ca fait 25 000 frs par jour ouvrable , ca parait raisonnable .

Détournements de fonds?
Abus de bien sociaux?
Peut-être aussi qu’ils font des dons pour les coutumes?
Gestion Kanake?
Bon vous avez raison, un audit s’ impose, quand on est entretenu avec l’argent public, le public a le droit de savoir où passe l’argent.
Allez les politiciens loyalistes, courage, demandez un audit, ne vous degonflez pas devant les indépendantistes comme vous le faites toujours depuis des années!

ami
c est les services fiscaux qui sont en premiere ligne pour controler cette radio , quand une radio comme djido rend un bilan avec 250 000 frs par jour ouvrable de restau et d hotel , theoriquement les services concernés sont sensés s interroger c est pour ca qu on rend un bilan , pour que les services fiscaux aient un panorama de l activité de l entreprise et voient les lignes anormales d autant plus que vu de l interieur cette radio ne respire pas l opulence , tout est reduit au plus strict minimum mais comme les services… Lire la suite »
Dawamama

J’ai écrit 250000f mais c’est 25000f paraît-il .

Dawamama

Je pense que leur dette sera épongée ou réduite parce que c’est vraiment pas le moment de couper le sifflet à cette bande de mendiants . Ils pourraient accuser l’autre camp d’empêcher les gens de s’informer comme ils veulent . Le fisc c’est pareil , ça va traîner en longueur . Mais des journées à 250000 balles de Resto , pour des mecs qui crachent à longueur de temps sur les nantis , il y a de quoi avoir une indigestion et c’est ce que je leur souhaite .

XXX

80 millions pour Djiido…

80 millions pour Djiido !?

Est-ce que ça ne vaudrait pas un petit coup de pouce de l’UC (et consorts) pour l’élection du président ?

Non, là je déconne.

Mais après ce comité des signataires, l’idée m’amusait…comme une illustration de l’écart qu’il peut y avoir selon que l’on est à Paris ou à Nouméa.

Oui, XXX.

Clark

On a là des “associations” qui ont des chiffres d’affaires dignes de véritables entreprises… Mais sans les obligations d’efficacité et de rentabilité.

caledovrais

C’est quand même fort de café on aimerait bien savoir le total des subventions allouées à RRB et Djido depuis leur création !
Quelle hypocrisie !

Il y a des hommes riches parmi les politiciens indépendantistes kanaks, y compris parmi ceux de la mouvance radicale dont radio Djiido se fait la voix.
Mais alors, le mécénat c’est pas trop leur truc ça ne tente pas ces messieurs?
Soyez grand seigneurs, donnez à la radio qui transmet votre message.

Dawamama

Nouveau slogan pour la radio independantiste: Radio Djido , la radio qui prend l’eau .

Dawamama
On peut aussi leur dire que « Qui paie ses dettes s’enrichi «  Honte à vous la soi-disant radio indépendantiste de faire la manche pour continuer d’exister , faire la manche auprès du gouvernement mais l’argent n’a pas d’odeur n’est ce pas ? Vous êtes une sacrée bande de fumistes et à votre place j’aurais honte , vivre de subventions allouées par un parti qui ne partage pas vos idées du tout , mais apparemment ça ne vous dérange pas , l’argent n’a pas d’odeur . Comment en ce cas peut on vous faire confiance .? Vous ne cessez de trompez… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top