Connect with us

Calédosphère

Actualité

Hienghène : le Palika bat la liste UC de Daniel Goa

André Levy, tête de liste Sowe’i et soutenu par le Palika a remporté l’élection municipale de Hienghène organisée suite à la démission d’une partie de son conseil municipal. Le président de l’Union Calédonienne Daniel Goa, qui tirait la liste UC, perd son poste de maire. Conséquences ?

Il a dix jours pour convoquer le nouveau conseil municipal qui veillera à l’élection de son successeur. Daniel Goa a annoncé hier soir lui-même les résultats de ce premier tour de scrutin. Avec 55% des votes exprimés qui se sont portés sur la liste du Palika et 45% pour la liste de l’UC, un second tour ne sera même pas nécessaire. Conformément au code électoral, « toute liste obtenant la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour de scrutin se voit attribuer d’emblée un nombre de dix sièges de conseillers municipaux (…) Les autres sièges sont répartis entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés ». Ainsi, l’équipe d’André Lévy bénéficie désormais d’une large majorité sur les 19 sièges de conseillers municipaux et par voie de conséquence, le Palika reprend la commune que le mouvement indépendantiste dirigeait du temps de Jean-Pierre Djaiwé entre 2012 et 2014. Ce dernier n’ayant pas pu se représenter aux élections de 2014 puisque déclaré inéligible en mai 2013, ce fut Daniel Goa qui tira une liste d’union.

Dissensions, démissions, élections

Mais empêtrée dans des conflits de personnes et de management, le tout dans une ambiance de franche opposition Palika-UC, la mairie était devenue ingouvernable. L’Etat avait finalement décidé le renouvellement total du conseil municipal de Hienghène après que celui-ci ait perdu plus d’un tiers de ses 19 membres. Huit démissions d’élus, dont plusieurs adjoints, sont en effet intervenues depuis deux ans. L’une le 26 novembre 2015, mais surtout quatre autres le 5 octobre dernier et trois ensuite le 12 octobre. Le tout dans le contexte tendu d’un mouvement de grève soutenu par l’intersyndicale USTKE-SOENC-CNTP et des dissensions portant sur le choix de la secrétaire générale de la mairie, Esther Ponga, mais aussi sur les méthodes de travail de Daniel Goa. Ce dernier évoquait alors des « manipulations » visant à l’évincer quant André Lévy affirmait de son côté que « le mode actuel de fonctionnement » était « une régression ». Durant la campagne électorale, Daniel Goa a tenté de reprendre la main en regrettant d’une part ces divisions et en soulignant la mise en œuvre de son programme :

« En 2014 nous sommes partis ensemble sur une même liste FLNKS UC/Palika. Nous avions perpétué la tradition des anciens maires qui nous ont montré la voie en disant qu’une liste commune permet à la population de Hienghène de penser le développement de la commune de façon cohérente et de ne pas être dans un esprit de confrontation et de division (Daniel Goa, 17/11/17 ; sources : LNC) »

Avec ses colistiers UC de 2014, Daniel Goa a fait monter sur sa liste de jeunes profils ainsi que des coutumiers pour, disait-il « garder un lien avec nos coutumiers et nos anciens ». De son côté, son adversaire proposait de « poursuivre autrement » et donc de changer d’équipe :

« Les élus du Palika ont jugé nécessaire de prendre leurs responsabilités, et, afin de préserver la confiance de la population de lui redonner la parole par la voie des urnes. Pour les deux ans qui restent de cette mandature, les hommes et les femmes de la liste Sowe’i se proposent de poursuivre autrement le programme porté par la liste FLNKS de 2014 dont nous avons identifié les priorités (André Levy, 17/11/17 ; sources : LNC) »

Une stratégie gagnante puisqu’avec un taux de participation de 51%, la liste Palika a réuni 650 voix quand la liste UC récoltait 532 suffrages.

Sur les terres de Tjibaou

Si cet évènement intéresse, c’est que l’histoire récente de la mairie de Hienghène est fortement liée à celle de la Nouvelle-Calédonie. Bastion de l’Union Calédonienne, fief indépendantiste durant les évènements, Jean-Marie Tjibaou avait en effet dirigé la commune de 1977 jusqu’à son assassinat en 1989. Depuis lors et durant une trentaine d’années, les habitants de ce village du Nord-Est de la Nouvelle-Calédonie sont les témoins de l’union des deux principaux partis indépendantistes, le Palika et l’Union Calédonienne lesquels accordent, symboliquement, une place particulière au maire de la commune. Ainsi, lorsqu’il était maire, Jean-Pierre Djaiwé avait été désigné comme candidat aux législatives de 2012 et il avait alors été soutenu par les deux grands partis du FLNKS (alors que 5 ans plus tard, Louis Mapou n’a pas pu compter sur le soutien de l’Union Calédonienne). Pour Daniel Goa, le fait qu’il dirigeait jusque-là la mairie de Hienghène lui conférait une place particulière au sein du monde indépendantiste. Dans sa campagne pour conserver la présidence de l’Union Calédonienne, Daniel Goa avait pris en compte les oppositions qu’ils subissaient au sein de son conseil municipal ce qui pourrait expliquer un certain changement de ton dans son discours, devenu depuis quelques semaines, plus radical vis-à-vis de l’Etat et des non-indépendantistes. Enfin, tout porte à croire que le président de l’UC ne soit pas très enclin à se rapprocher de ses frères ennemis du Palika maintenant qu’ils viennent de provoquer sa chute…

La liste Sowe’i (55% des voix, 650 suffrages exprimés)

Levy André, Hiamparemane Alphonsine Dara, Fisdiepas Carl José, Bouanou Ivana Judith, Thoubene Ludovic, Meciago Marie Louise Wahome, Gony Yves Béalo, Binet Valentine Tidmare, Bouanou Joannes Kowi, Djouate Stéphanie, Bouanou Pierre Teimboui, Tidjitte Marie Colette, Bouaoui Didyme Djieo, Mampasse Yolaine, Levy Alphonse Xavier, Mampasse Diana, Fisdiepas Angelo Tein, Vaiadimoin Sidonie Wanyane, Vaiadimoin Adrien Kapoagna.

La liste UC-Hyehen (45% des voix, 532 suffrages exprimés)

Goa Daniel, Tjibaou épouse Couhia Mireille, Bouarat Rolland, Mampasse Aurélie, Ouillate Bernard, Teimpouene Ghislaine, Pillepasse Jules Baoura, Mayat Iké, Thydjepache Jean-Louis, Binet Suzanne Tjimare, Belle Anicet Djeo, Mayat épouse Pagoubealo Yolande, Bamy Martiel Kalene, Kaponet Glenda Douvera, Vhemavhe Hugues, Bouarat Marie-Emmanuel, Kai Bertrand Patrice Charles, Hiamparemane Agnes, Mampasse Lus Kayaoue.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

18 Commentaires sur "Hienghène : le Palika bat la liste UC de Daniel Goa"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Une image du destin commun en cours très sympathique.
Mixage réussi, je trouve 🙂

https://www.facebook.com/james.lagikula/videos/1292357940857556/

Yvan La Méche

+10000

Yvan La Méche

Je vais en rajouter une petite en marge du Sage DG, il s’agit du frangin LKU qui aime bien s’accoutrer de tout un tas de feuillage autour de la tête et du coup , c’est son style , comme l’abbé Pierre qui INTERDISAIT qu’on le prenne en photo (ou publie une photo de lui “normal”), il lui fallait du “cinéma” !!! de la mise en scéne…sa marque de fabrique merdique , quoi !Son putain de berêt et sa canne !!! Quel konnard !! Come si on avait rien remarqué de ce salopard…
ça se répéte depuis 2000 ans…
Amen !

SOMNY CLAUDE

Pauvre type si tu avais connu la vie misérable de tes semblables a l’époque tu changerais ton discourt quand on ne sait rien on ferme sa bouche ,l’Abbé pierre a aidé des milliers de personnes dans la misère la plus totale
et ses centres continuent de fonctionner

Yvan La Méche
Yvan La Méche

C’est de bonne guerre…”je te donne ça”….”tu me donnes ça”….pour les pleutres(les gros cons…), : Ecouter , écouter, écouter et ré-écouter : “ILS SE SONT PARTAGES LE MONDE”, de Mon Pote, Tiken Jah Fakoly.
Amen.

le FIls des Nhan

Dans cette chanson, Dumbia dénonce les manoeuvres des puissances occidentales , tu dois confondre avec le proverbe qui dit “diviser pour régner”…

Yvan La Méche

Ils s’agit NULLEMENT d’un proverbe, Kamarad !!! Au moins d’une maxime!!! Ceci dit cela date d’Aristote et de notre grand Julius CESARE
Rien n’a changé depuis 2000 ans, puisses-tu ne retenir que cela l’ami !

Amen !

Plus que les personnes en jeu, il est intéressant de confronter les programmes des deux têtes de liste : la liste gagnante a été la première à promouvoir une politique municipale essentiellement tournée vers des projets concrets (routes, électrification, adduction d’eau etc …). En somme un projet tourné en premier lieu vers le réel et vers l’amélioration de la vie de tous les jours pour les habitants de la commune. DG a repris bien sûr ce programme, mais en le conditionnant au maintien d’une idéologie qu’il a ensuite défendu en tant que président brillamment réélu de L’UC. Peut être qu’ici… Lire la suite »

C’est une impression ou l’UC perd du terrain au profit du Palika?

le FIls des Nhan

Non, le PaLiKa n’a pas battu l’UC (ceci est une analyse à la longue vue!), juste pour info dans SOWEÏ, outre les gens du PaLiKa, il y a aussi des gens de l’UC, bon aprés est-ce qu’ils vont le rester encore?… Moi qui suis de l’UC depuis que je suis en âge de comprendre, j’ai voté SOWEÏ pour sanctionner la politique qui est pratiqué actuellement!

memory

A quel âge as tu compris…. ou cru comprendre?

Bob Yehen

Maintenant on attend du concret

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top