Connect with us

Calédosphère

Actualité

Accidents de chasse : les armes en question ?

En un mois, la Nouvelle-Calédonie a été le théâtre de trois accidents mortels de chasse. Personne n’ose le dire franchement, mais tout le monde s’interroge : ne faudrait-il pas quand même limiter le nombre d’armes ?

C’est une question polémique qui fait se soulever les partis politiques, les armuriers, les chasseurs et les tireurs sportifs. Tous réclament la mise en œuvre d’une réglementation locale sur les armes, et dénoncent l’idée que Paris impose des quotas comme le prévoit le projet adopté par le gouvernement et qui devrait être examiné prochainement à l’Assemblée et au Sénat. L’opposition est si forte qu’un comité s’est créé et fait circuler une pétition qui aurait recueilli déjà plus de 5 000 signatures. Cette levée de boucliers tient au passé récent de la Calédonie. Durant les Événements, puis ensuite pendant de longues années, la réglementation en vigueur sur les armes et les munitions était si draconienne, qu’acheter un fusil neuf était quasiment impossible. Ce qui explique que lorsque la réglementation a été assouplie, on a connu une ruée chez les armuriers et que se sont alors constitués de vrais arsenaux. Il est difficile d’avoir des chiffres précis, mais selon les dernières estimations officielles, 60 000 armes seraient en circulation. Un Calédonien sur cinq en possède au moins une, et ça fait quand même beaucoup. Beaucoup trop, juge même la métropole qui estime qu’on ne peut pas passer à côté d’une réglementation plus limitative.

Les armes et la chasse

La multiplication dramatique d’accidents mortels de chasse sur une période de quelques semaines, est-elle liée au nombre d’armes en circulation ? Non, répondent à la fois les chasseurs et les armuriers. S’ils n’ont peut-être pas tout à fait tort, ces accidents posent quand même la question de la bonne utilisation de ces armes. Ça n’est pas tout de posséder un fusil, encore faut-il savoir s’en servir et connaître les consignes de sécurité. Dans ce cas, les fédérations et associations de chasse, comme les clubs sportifs pourraient-ils être mis à contribution pour des formations pratiques sur le bon art de chasser. Il est évident que les drames de ces dernières semaines qui endeuillent tant de familles doivent susciter une prise de conscience.

Les armes et la délinquance

C’est aussi le problème. Même si, invitée du JT du 7 juin, la procureure de la République Claire Lanet soulignait que des actes de grand banditisme n’ont pas cours en Nouvelle-Calédonie, plusieurs agressions à main armée ont eu lieu ces derniers mois, la dernière en date contre un magasin de peinture à Koné dont les auteurs courent toujours. Le grand nombre d’armes en circulation, et dont leur accès sinon leur possession, facilités, peut-il conduire à la multiplication de ces crimes violents ? C’est aussi la crainte des policiers et des gendarmes.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

15 Commentaires sur "Accidents de chasse : les armes en question ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
C’est comme pour les accidents de la route. Le problème vient pas des armes, ni des bagnoles, ni des tamiocs… Le problème c’est qu’on autorise des trisomiques à chasser, conduire des voitures et picoler en même temps. Hormis les vrais et peu fréquents accidents de chasses, la majorité des faits divers sont surtout dû au fait que les protagonistes sont imbibés de bière, et que la fée de inintelligence était occupée à démouler un cake au lieu de se pencher sur les berceaux. Mais que peut on faire réellement ? Obliger les gens à suivre des formations, passer des permis,… Lire la suite »

Du grand n’importe quoi croyez moi tout sa n’est pas fait pour rien 🙁

Janloupe Pahune

L’arme n’y est pour rien. C’est l’andouille qui est derrière le responsable… Et comme les neurones ne sont pas en vente à Carrefour, c’est sans issue…

Encore une fois ont se sert d un événement tragique pot faire une généralité … Je pense que la législation devrait être renforcer mais au dépend de tout et de tous , il faudrait faire passer un permis de chasse obligatoire créer des fédérations avec licence et permis annuel payant … L irresponsabilité de qql uns va nuire à tous tireurs , un chasseur n à pas l utilité d un stock de munition volumineux qqls centaines de cartouche suffisent largement un tireur sportif tire en plusieurs millier par an , mais ont met tous le monde dans le même… Lire la suite »

Un crétin armé est plus dangereux qu ‘un crétin désarmé ! Le problème nos “politiques” surarment les crétins . !!! En un an il y a eu plus de dix “incidents” avec armes , en ville en brousse .Après 12 morts on va commencer à réfléchir ALLEZ encore un ou deux week-end et on atteint le seuil !!

Ma fille m’annonce qu’elle est enceinte. Elle me dit que c’est un accident. Dois-je la croire ?

X

Oui, vous devez.

Je n’étais pas loin lorsque la capote s’est brutalement déchirée.

Je n’ai rien pu faire!

Ce sera donc un enfant conçu sous X et qui naîtra sous X.

Accident de chasse,
Accident de la route,
Français par accident,

Mân Dieu quelle calamité tous ces accidents pauv’les nouzautes on s’en sort pas !

X

J’en connais bien un qui est Grand Chef par accident, en plus d’être Français par accident!

Sans la colonisation, il ne serait rien du tout dans son monde “endémique”.

Les accidents, des fois, ça a du bien.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top