Connect with us

Calédosphère

Actualité

Une base militaire chinoise au Vanuatu ?

Révélée par The Sydney Morning Herald, l’information fait déjà sensation au sein des différentes chancelleries impliquées dans la zone Pacifique. Après Djibouti, la Chine serait en négociation avec le gouvernement vanuatais afin d’installer sur son territoire une base militaire. Quand la Chine s’éveillera ?

L’information aurait été discutée « au plus haut niveau » à Washington ainsi qu’à Camberra. Après l’inauguration en aout 2017 de sa première base militaire à l’étranger (Djibouti), dans la très stratégique zone de la corne de l’Afrique, Beijing préparerait en effet activement la création d’une base militaire au cœur du pacifique sud, à Port-Vila, à seulement 2000 km des côtes australiennes.

« La Chine a approché le Vanuatu pour établir une présence militaire permanente dans le Pacifique Sud dans le cadre d’une initiative d’envergure mondiale qui pourrait permettre à la superpuissance croissante de faire naviguer ses forces navales aux portes de l’Australie. Fairfax Media peut révéler qu’il y a eu des discussions préliminaires entre les gouvernements chinois et le Vanuatu au sujet de cet accord militaire (Sydney Morning Herald, 09/04/18 ; sources : www.smh.com.au

Le Sydney Herald rappelle en outre qu’au-delà de très nombreux investissements financiers déjà réalisés par la Chine au Vanuatu (444 millions de dollars à ce jour), l’empire du milieu a fait construire récemment un quai où font escale des navires chinois :

« L’un des projets les plus importants financés par l’argent chinois est un nouveau grand quai sur l’île nord d’Espiritu Santo. Jonathan Pryke, un expert des îles du Pacifique à l’Institut Lowy, a déclaré que la construction du quai de Luganville avait «fait froncer les sourcils dans la défense, le renseignement et les cercles diplomatiques» à Canberra parce que son objectif était d’accueillir des navires chinois dans la zone. Le quai est d’ailleurs proche d’un aéroport international du Vanuatu que la Chine aide à développer (Sydney Morning Herald, 09/04/18 ; sources : www.smh.com.au ) »

Affirmant qu’il s’agirait là d’un « défi lancer aux américains », selon Charles Edel, un ex-conseiller du secrétaire d’Etat John Kerry, « la présence militaire chinoise au Vanuatu pourrait représenter une menace pour les intérêts de l’Australie », lequel est considéré comme le principal allié des Etats-Unis dans la zone Pacifique.

La France attentive à « l’équilibre de la région »

Impliquées au sein du QUAD (Quadrilateral Defence Coordination Group) qui regroupe les États-Unis, la France, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, les autorités françaises disposant via la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie Française de forces militaires dans la zone, suivent depuis plusieurs années les velléités d’expansion chinoise, attendu que la sécurité maritime du pacifique sud reste entre les mains des quatre grandes puissances du QUAD. Il y a quelques jours, le général des forces armées de Nouvelle-Calédonie soulignait ainsi l’attention de la France vis-à-vis du Vanuatu et les liens avec l’Australie « notre partenaire privilégié » :

« Nous prêtons une grande attention au Vanuatu, parce que ce sont nos voisins les plus proches, parce que l’histoire nous rapproche beaucoup de ce pays, parce que la francophonie est un lien fort, et parce que le nombre de ressortissants français est beaucoup plus important. Près de 2000 (…) On constate que la Chine cherche à construire des points d’appui loin de ses bases comme c’est déjà le cas à Djibouti. L’implantation d’une base chinoise au Vanuatu serait un signe politique majeur qui viendrait nécessairement modifier l’équilibre dans la région, pour nous, mais aussi pour nos partenaires australiens, qui sont aujourd’hui la puissance la plus influente dans cette zone du Pacifique (Général Thierry MARCHAND, Commandant Supérieur des Forces Armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), 13/03/18 ; sources : ambassade de France au Vanuatu) »

Premier débiteur du Vanuatu devant la banque mondiale, la Chine avait déjà « offert » à Port-Vila du matériel militaire l’année dernière afin de « développer les membres de ses forces para-millitaires ». En 2017, pour la deuxième fois en quelques années, le Vanuatu a ainsi reçu de la Chine des véhicules militaires, des équipements lourds pour ses forces anti-émeutes et des uniformes pour ses forces armées. Or, jusqu’à maintenant, la Chine était considérée par la France comme étant un « acteur extérieur » sur le plan militaire :

« Nous travaillons beaucoup avec l’Australie, qui est un peu notre partenaire privilégié. Ce n’est pas seulement lié aux contrats de vente des sous-marins passés en 2015, c’est plus profond que cela. Nous sommes en effet deux grandes puissances actrices de la sécurité dans le Pacifique (…) Je rencontre des militaires chinois un peu partout dans cette région du Pacifique, notamment à l’occasion d’exercices internationaux (…) On les sent intéressés par cette partie du monde, mais pour l’instant sur le plan militaire, ils n’en sont que des acteurs extérieurs, ce qui n’est pas le cas dans le champ économique, où ils sont déjà très fortement impliqués. En revanche, la situation aura sans doute évolué dans vingt ans (Général Thierry MARCHAND, Commandant Supérieur des Forces Armées en Nouvelle-Calédonie (FANC), 13/03/18 ; sources : ambassade de France au Vanuatu) »

Reste que le soutien financier Chinois au Vanuatu ne concerne pas que de futurs accords militaires. Récemment, lors des disputes territoriales qui opposent Beijing à ses voisins asiatiques (notamment aux Philippines devant la cour internationale de la Haye), le gouvernement du Vanuatu a, par la voix de son 1er ministre, fait savoir devant l’ONU qu’il soutenait résolument le gouvernement chinois. Quelques semaines plus tard, l’ambassadeur chinois à Port-Vila avait inauguré le nouveau palais des congrès offert par la République populaire de Chine au Vanuatu. Décidemment, c’est beau l’indépendance !

Afficher la suite
Rita

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
220 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Alika-antitra
Alika-antitra
16 mai 2021 16:34

On peut supposer que la mission “Jeanne d’Arc 2021” honorera de sa visite la Nouvelle Calédonie, pivot défensif indispensable le long de l’axe indo-pacifique, sans lequel la France serait moins forte, militairement et diplomatiquement.

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/des-militaires-francais-et-americains-en-exercice-au-japon-contre-la-menace-chinoise-1009228.html

https://www.defense.gouv.fr/operations/actualites2/mission-jeanne-d-arc-l-escale-indienne-des-batiments-de-la-mission-jeanne-d-arc

Inforétif
Inforétif
Répondre à   alika-antitra
27 avril 2021 15:32

vers-un-deploiement-de-soldats-chinois-en-afghanistan-apres-le-depart-de-lotan/

Ouïgourisation de l’Afghanistan ? Les talibans et autres islamistes afghans vont regretter l’armée américaine…

Alika-antitra
Alika-antitra
8 février 2021 17:51

Et si le président du Congrès (ou le prochain président du gouvernement) enregistrait un message du même métal :

https://francais.cgtn.com/n/BfJEA-IA-BcA/DICGcA/index.html

Dernière modification 5 mois plus tôt par
Led Zep
LedZep
Répondre à   alika-antitra
8 février 2021 19:03

Alik “Et si le président du Congrès enregistrait un message du même métal“. La France, population en 2020 67,064 millions d’habitants (dans l’Hexagone), la Chine en 2020 1 401 501 343 habitants.  La population Hexagonale représenterait 4,78% de celle de la Chine ! Il a dû sourire Xi Dada à l’écoute des voeux de Jean-Pierre. La NC en 2019 271.407 habitants (j’en reste à ce chiffre, hors Covid-19, hors manifestation d’humeur de l’ICAN et de l’USUP, susceptibles d’avoir provoqué un “départ massif” d’une multitude d’allochtones, d’autochtones). Elle représenterait 1,936544701548673e-6% de cette même population chinoise ! Il risquerait de se gratter… Lire la suite »

téléchargement.jpg
Led Zep
LedZep
Répondre à   LedZep
8 février 2021 20:35

LedZep
 Elle représenterait 1,936544701548673e-6% de cette même population chinoise !”.

Ai oublié de multiplié par 100 !
Mais bon 0,019% bien dérisoire malgré tout.

XYY .
XYY .
Répondre à   alika-antitra
8 février 2021 21:57

Alik.
“message”.
Je ne sais pas ce que Raffa a essayé de dire mais ça n’a pas l’air d’être ça…

https://chine.in/guide/voeux-nouvel_3889.html#:~:text=Plus%20couramment%2C%20on%20peu%20souhaiter,%E5%BF%AB%E4%B9%90%20Xin%20Nian%20Kuai%20Le.

Pas plus que ça…
贏得“是”需要“否”才能贏得“否”
Yíngdé “shì” xūyào “fǒu” cáinéng yíngdé “fǒu”

Alika-antitra
Alika-antitra
3 février 2021 11:41
Alika-antitra
Alika-antitra
3 septembre 2020 18:37

Méfiez-vous, Mesdames, les Chinois commencent à répandre leur semence :
https://www.lnc.nc/breve/des-sachets-de-semences-en-provenance-de-chine-envoyes-par-voie-postale

Nogius
Nogius
Répondre à  
3 septembre 2020 19:02

Les Chinois vont répandre leur semence?
Y aura pleins de nouveaux métis alors?

Alika-antitra
Alika-antitra
13 juillet 2020 07:45
Alika-antitra
Alika-antitra
12 juillet 2020 08:10

Le talent remarquable de l’AFP pour montrer au monde l’égale fermeté des réactions des gouvernements australien et français face à l’évolution de la situation à Hong Kong :

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1718350/scott-morrison-paris-securite-nationale-extradition-ressortissants

Voir plus dans Actualité

Top du moment

Commentaires récents

To Top