Connect with us

Calédosphère

Actualité

FLASH : Recomposition politique chez les loyalistes !

Après la fondation du groupe Les Républicains avec Sonia Backes et Isabelle Lafleur, c’est Nicole Robineau qui rejoint Calédonie Ensemble. A trois ans du référendum, quatre forces politiques constituent désormais le congrès de la Nouvelle-Calédonie : CE, LR, l’UC et l’UNI.

Il est clair que la décision de Gaël Yanno de ne pas constituer de listes uniques pour le renouvellement du congrès continue d’avoir des répercussions politiques. Souhaitant garder toute sa liberté et n’imaginant pas se rapprocher de Pierre Frogier, l’actuel président de l’institution doit faire face à la constitution du groupe « Les Républicains » (LR) constitué par les membres du FPU et par une partie des élus de son mouvement l’UCF. Conséquence : son ancien groupe disparait purement et simplement de l’assemblée du territoire et perd donc l’ensemble des moyens qui lui sont accordés (collaborateurs, locaux, représentativité, possibilité de déposer une liste ou des propositions de loi, participation au comité des signataires…)

Or, cette situation vient d’entrainer une autre ex-élue de l’UCF à se démarquer. C’est ainsi que l’élue Nicole Robineau (membre du RPC d’Isabelle Lafleur) vient d’annoncer dans un communiqué que dans le cadre du renouvellement du bureau du congrès, elle voterait avec les autres groupes loyalistes pour la liste Les Républicains / Calédonie Ensemble, et ce afin d’éviter de voir les indépendantistes conquérir des postes à la tête de l’institution.

Constatant que Gael Yanno refuse les propositions qui lui sont faites en vue de constituer des listes communes entre non-indépendantistes pour le renouvellement du congrès, et cette attitude laissant courir le risque de voir la première Vice-présidence, la présidence de la commission permanente et la majorité des 14 commissions intérieures du congrès basculer au profit des indépendantistes, je ne peux me résoudre à cette option (Nicole Robineau) 

En effet, trois élus refuseraient de voter pour des candidatures uniques non-indépendantistes. Selon l’élue, ceux-ci (Philippe Blaise, Gil Brial et Gaël Yanno – qui siègent désormais comme non-inscrits) risqueraient donc en s’abstenant ou en votant pour eux-mêmes de laisser de nombreux postes à la liste du FLNKS. Or, en joignant les autres loyalistes (15 CE et 10 LR), Nicole Robineau leur permet d’obtenir 26 voix contre 25 pour les indépendantistes…

Nicole Robineau rejoint Calédonie Ensemble

Dans son communiqué, Nicole Robineau affirme « qu’il est beaucoup plus efficace de porter des projets au sein d’un groupe, plutôt que de manière isolée ». Son ancien groupe l’UCF n’existant plus, l’élue en charge de la condition féminine explique rejoindre le groupe Calédonie Ensemble :

J’ai donc choisi de rejoindre le groupe Calédonie Ensemble avec lequel je partage l’esprit de tolérance et d’ouverture à la société civile (Nicole Robineau) 

A la veille de l’élection du nouveau président du Congrès, on assiste donc à une totale recomposition politique dans la famille non-indépendantiste qui se divise maintenant entre les Républicains (10 élus au congrès) et Calédonie Ensemble (16 élus au congrès) auxquels se rajoutent trois non-inscrits. Ils feront face au groupe UC-FLNKS et Nationalistes (15 élus au congrès) et à l’UNI-FLNKS (9 élus au congrès) auxquels se rajoute un non-inscrit (1 élu LKS).

En tout état de cause, ses bouleversements s’opèrent en vue des discussions sur la sortie de l’Accord de Nouméa et suite au dernier comité des signataires. De part et d’autre du paysage politique calédonien, les élus ont compris qu’ils devaient regrouper leur force pour parler d’une seule voie d’abord entre eux, puis avec l’État et enfin face aux Calédoniens…

Le congrès de la Nouvelle-Calédonie aujourd’hui :

congres

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

11 Commentaires sur "FLASH : Recomposition politique chez les loyalistes !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Claude Victor

Dans son discours Santa a fait l’éloge du double drapeau de Frogier.
Rien à foutre de la sensibilité MPC de Backes.

Les Républicains c’est donc idéologiquement le Rump et ses satellites.

XXX

@Claude Victor – Ben c’est évident. C’est un retour au bercail pour “drôles de dames”.

Etant friquée et insignifiante en politique, mame Isabelle devrait accéder sans difficulté et sans épreuve particulière au statut de satellite. En sera-t-il de même pour la dame Backès ? Rien n’est moins sûr. Réponse en 2017 au plus tard.

Marc-André

RIP l’UCF avec ses collaborateurs, son Président nullard, et les moyens du groupe payés par les contribuables. RIP.
Un peu ridicules non les 2 B, Brial et Blaise, toujours accrochés au cou du noyé Yanno.
Le “berger” Yanno a mené tous les moutons décervelés qui le suivaient dans le précipice. MDR.
Minable UCF, il était évident que ce mouvement ne pouvait aller qu’à la décomposition avec Yanno à sa tête.
Quelle légitimité a désormais Brial comme VP de la Province Sud ? Aucune.
Quel “Républicain” va-t-il lui succéder ??
Quand un groupe “Républicains” sera-t-il formé à la PvS ?

Pepere

Au fait, entre nous, qui a pensé à Nicole Robineau en votant aux provinciales? Qui s’est dit “wouah, si Nicole est sur la liste… c’est sûr, je vote pour !….

XXX

Si je comprends bien , Nicole Robineau rejoint Calédonie Ensemble LAFLEUR au fusil. Autant en sourire.

Et le MPC devient le collectif des Mines Pâles & Contrites ? … ou bien le Mouroir des Pauvres C… (au choix…)

La rancœur étant la plus forte, elle prétexte des futilités pour rejoindre CE quand celle qui l’a remise en course choisi LR…
Il est vrai que l’honnêteté, l’humilité, la sincérité ne font pas bon ménage avec le microcosme politique.
Nous en avons là une nouvelle démonstration.
Si ce n’était l’avenir institutionnel du territoire, nous aurions des taux d’abstentions records à chaque élection.

nomorsatu

SVP les phillipes…..barrez-là…..on en veut pas de celle-ci…..c’est la fin des haricots si elle vient chez CE….trop facile de quitter le navire et prendre le train en route…..quel est son bilan?????repondez-moi svp…punaise, mais qu’elle aille chez les LR bordel…

Pepere

Ce qu’il ne faut pas dire comme bêtises pour pouvoir se regarder dans la glace…. parce que, pour nous, Robineau, c’est déjà rangé dans le catalogue des pipoteurs…. avec Backes, Lafleur, Lagarde, Gomes, Frogier…..

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top