Connect with us

Calédosphère

Actualité

Un gros contrat nickel

Alors que la Nouvelle-Calédonie se remet à peine de trois semaines de conflit des rouleurs qui l’ont fortement impactée, et que le nickel connaît une crise sans précédent, une information économique majeure est passée quasiment inaperçue. Il faut dire qu’elle est un peu mystérieuse.

Les journaux, revues et sites spécialisés dans l’économie et les cotations boursières se sont fait l’écho de la signature d’un mirobolant contrat calédonien par le groupe EPC. Ils relayaient un communiqué officiel du groupe français faisant état d’un contrat équivalent à 1,54 milliard de francs cfp « pour la réalisation d’une prestation complète de forage minage sur une importante mine située en Nouvelle-Calédonie ».

Le groupe EPC

Dénommé autrefois la Société Anonyme d’Explosifs et de Produits Chimiques, le Groupe EPC est présent aujourd’hui dans 40 pays et compte 1 700 salariés. La Nouvelle-Calédonie ne comptait pas dans ses clients traditionnels, mais EPC débarque aujourd’hui en force avec ce contrat prévu d’une durée de trois ans. Outre l’intérêt commercial du contrat, EPC veut en profiter pour mettre en œuvre une nouvelle technologie qui selon lui « permet d’adapter la quantité et la densité des explosifs fabriqués sur site en temps réel, aux besoins du gisement et de l’exploitant ». Le communiqué du groupe précise également que

EPC France intégrera dans ses équipes les compétences locales (salariés et entreprises néo-calédoniennes partenaires). Cette organisation permet de maximiser les retombées pour l’économie de l’île et les communautés, tout en apportant le meilleur niveau technologique

Un contrat pour qui ?

Pour l’heure c’est la bouteille à l’encre. Ni le groupe EPC ni les journaux de référence ne mentionnent le client pour lequel sera effectuée cette prestation, l’annonce mentionne juste qu’il s’agit d’une importante mine. De même, la date à laquelle doit débuter ce contrat n’est pas précisée. Ce contrat de 1,5 milliard peut donc être tout aussi bien passé par la SLN, que la SMSP, Vale voir un petit mineur. Et il n’aura échappé à personne que ce partenariat est contracté au moment où le secteur est en crise et que nos opérateurs miniers sont fragilisés. Alors, un investissement sur l’avenir ?

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

7 Commentaires sur "Un gros contrat nickel"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Vale est une mine “d’acheteurs” corrompus !

Quand y a du pognon y a des voyous voilà tout…!!!

EPC NE VIENDRA PAS
Le KO4 n’a rien à voir là dedans. Le contrat obtenu de façon fallacieuse porte sur le marché de la mine. C’est un petit contrat dont les volumes sont ridicules. Par contre pour qu’EPC vienne, les collaborateurs cités plus bas de Vale ont managé le contrat avec des volumes prévisionnels énormes et ont orchestré avec EPC la rédaction de l’appel d’offres. Mais leur jeu a été découvert par le DG il y a peu. Vale s’était engagé par l’intermédiaire des collaborateurs “honnêtes” avec EPC. Maintenant Vale va devoir faire machine arrière car cela va être bouillant. De plus, EPC déjà… Lire la suite »
Analphabete

Tout simplement VALE qui a besoin de faire Peter 20 millions de m3 de rocher pour son KO4…..

C’est peut-être Mai pour attaquer le site de la mine Grazziela ???
Et comme les autorisations ne viennent pas comme il le voudrait ça expliquerait sont impatience et l’utilisation des rouleurs pour “accélérer” certaines choses, non ?

EPC NE VIENDRA PAS
Merci Hubert de cette information. C’est Vale qui a donné le contrat à EPC. Celui qui a mis en place l’appel d’offre chez Vale est un ancien directeur D’EPC. Houman Guerrero Sanchez. Il y a eu 4 itérations de l’appel d’offres pour qu’EPC batte l’entreprise locale. EPC a pour gagner cet appel d’offres utilisé des méthodes peu recommandables. Le directeur en charge de la partie mine, Monsieur Pierre Paris, voulait à tout prix qu’EPC vienne et EPC a obtenu le contrat. Ce monsieur vient juste d’être nommé responsable du port. Est ce une promotion? Pas certain. Le directeur des achats… Lire la suite »
PIERRE PAUL JACQUES

OU SONT LES FAMEUSES RETOMBEES ECONOMIQUES dont parle gomez et son copain neaoutyne après ça?ou est l’emploi local dont nous parle guenon?

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top