Connect with us

Calédosphère

Actualité

Lecren n’ira pas à Monaco !

Philippe Germain a refusé que le membre du gouvernement en charge du développement durable se rende à Monaco pour assister à la remise des prix de la fondation Albert II de Monaco. Anthony Lecren avait demandé à l’institution de prendre en charge son séjour dans la cité Monégasque… Fini l’état de Grâce ?

Connaissez-vous les prix de la Fondation Prince-Albert-II-de-Monaco ? Créée en 2006 par le souverain de la principauté, cet organisme se consacre à la protection de l’environnement et au développement durable. Chaque année, cette fondation où il fait bon ton d’être vu attribue des prix afin d’assurer la promotion de solutions innovantes dans la lutte contre les changements climatiques, la préservation de la biodiversité ainsi que l’accès à l’eau et la lutte contre la désertification. Ayant déjà pris contact avec les autorités monégasques par le passé (notamment lors de la mise en place du fameux projet « Un arbre, un jour, une vie »), Anthony Lecren a souhaité se rendre cette semaine à la 8ème Cérémonie de Remise des Prix de la Fondation qui s’est tenue dans la Salle des Princes du Grimaldi Forum. Le fait que ni la Nouvelle-Calédonie ni aucun organisme calédonien n’ait été récompensé n’a pas empêché l’élu de l’Union Calédonienne de demander que le gouvernement prenne en charge ses frais de déplacements et l’ensemble de son séjour dans le sud de la France. En effet, celui qui doit être jugé pour violences volontaires, menaces de morts et outrages à agents de police a officiellement sollicité les services de l’exécutif afin d’obtenir une lettre de mission et le budget nécessaire à ce voyage. Or, Philippe Germain a émis une fin de non-recevoir à cette demande et Anthony Lecren n’a donc pas pu rencontrer le Prince Albert II comme il l’avait espéré et – selon plusieurs sources bien informées – il n’en serait pas content du tout.

Cloué au sol

Ce n’est pas la première fois depuis le début de sa présidence que Philippe Germain refuse que le gouvernement paie le déplacement du “ministre” de l’environnement. En mai de cette année, l’élu si bien connu des services de police avait demandé que l’institution prenne en charge son voyage au Vanuatu où il devait – disait-il – participer à un documentaire sur les conséquences du passage du cyclone PAM dans l’archipel. A cette époque, le membre du gouvernement en charge du budget Thierry Cornaille avait estimé que « étant donné qu’il n’est pas cinéaste et qu’il n’a rien à y faire, le gouvernement ne paiera pas ses ballades ». Plus tard, le 16 juillet, Anthony Lecren s’était vu refuser un autre voyage, cette fois-ci à Tahiti, où il désirait participer à une conférence du groupe des dirigeants polynésiens. Avec ce refus monégasque, voici l’élu indépendantiste une nouvelle fois cloué au sol (à moins qu’il ne décide de se payer son billet d’avion lui-même). Un nouveau coup dur pour Anthony Lecren qui durant l’ancienne mandature s’était rendu à Rio de Janeiro, au Vanuatu, aux îles Cook, à Paris, à Fidji ou encore à Sydney plusieurs fois pour participer à des conférences diverses et variées.

Lecren/Germain : la guerre

Mais depuis son arrestation pour conduite en état d’ivresse en avril de cette année et sa condamnation devant le tribunal le 27 aout, les choses n’ont fait que s’envenimer entre le président de l’institution et le membre du gouvernement. Philippe Germain ayant officiellement demandé sa démission, laquelle a été refusée par son parti l’Union Calédonienne. Le mois dernier, c’est pour des faits de violences conjugales qu’Anthony Lecren a été placé en garde à vue par la police nationale. Cette fois et toujours sans succès, le président du gouvernement avait directement demandé à l’UC de mettre fin aux fonctions de son représentant. Mais les responsables du mouvement indépendantiste ont déclaré que « son cas » serait étudié uniquement lors du congrès annuel de l’UC en décembre. Devant comparaitre au tribunal de Nouméa le 2 février prochain, le « ministre » a peut-être estimé qu’un voyage sur la côte d’Azur lui permettrait de se changer les idées. Manque de bol pour lui, s’il désire y aller, il devra payer de sa poche.

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

51 Commentaires sur "Lecren n’ira pas à Monaco !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Plutôt que Monaco, l’Arabie Saoudite : on y pratique des cures de désintox radicales.
http://www.courrierinternational.com/dessin/arabie-saoudite-un-retraite-britannique-condamne-350-coups-de-fouet
Ignoble religion de faux-culs.

HONORE GOES

c’est une Honte que ce mec ( A lecren) soit encore au gouvernement, ce serai nous on serai déjà au trou avec une grosse amende une condamnation, et des huissiers au fesses, que fait la justice, nos élus doivent montrer l’exemple et le bon ( pas rouler bourré et frapper madame)on devrai le viere que font les responsables du gouvernement ??????

Janloupe Pahune

Quand un moustique pique Antonneau Leplein, le moustique fait un coma éthylique…

X

Oui, mais le pire, c’est qu’il se chope le dingue: ça (le) craint un max (fais chier! Qu’il Maï au diable à la fin!).

X

Bon allez, j’ai vraiment trop pitié de Bobby là…

Il lui faut combien, pour aller promener à Monaco?

Je fais organiser des brochettes pour lui ce week-end; la banderole est déjà prête:

“Brochettes solidaires de poulets aux hormones pour que le ministre de l’écologie il vogue en pirogue à Monaco discourir pour la paix dans le monde.

1 brochette achetée 500 francs = 1 Number One offerte

KANAKY XXKRA”.

C’est un peu long, mais les brochettes vont partir comme des petits pains (dans la gueule).

Par contre lui payer son billet (avec alcools à volonté) pour N.Y. serait rentable : après son discours à l’ONU, les indépendantistes y seraient déclarés personae non gratae pour les cents prochaines années.

Janloupe Pahune

J’imagine la photo aux marches du Palais… Son altesse le prince Albert de monaco, et Antonneau, l’étron de la conception… Ca en jette, non ?

Il ne manque pas d’air celui qui est méllé de prés au meurtre de Mr. Boeuf…..il veut aller à Monaco faire le “cake” avec le “fric” du contribuable, mais il va OU , lui, sans lumiére ??????

Décidément on a un Président qui a des couilles….ça change des lopes qu’on a eu avant, JE DIS BIEN DES LOPES….

Finallement, je suis entrain de devenir Germaniste, moi aussi…

En tous cas, le Teuton, nous fait faire de sacrées économies depuis quelques temps , ce qui n’était pas le cas avec les autres LOPES…

Amen !

ENI ANA

Le Germain ne fait qu’appliquer son DPG dans lequel il s’est engagé à une maîtrise des dépenses. “Les dépenses de fonctionnement et d’intervention ont été réduites de manière drastique. L’effort sera maintenu au budget supplémentaire 2015, et poursuivi au budget primitif 2016.”

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top