Connect with us

Calédosphère

Actualité

Syndicats : les ¾ des Calédoniens en ont une mauvaise image

Suite des résultats de la Grande Consultation organisée dernièrement par Calédosphère. Sur les plus de 6300 personnes interrogées, les trois-quarts ont une mauvaise (ou très mauvaise) image des syndicats du territoire. Allo, camarade bobo ?

Parmi les questions proposées par la grande enquête mise en ligne le mois dernier, figurait l’image que se font les Calédoniens des syndicats. Et sur les 6353 personnes ayant répondu au questionnaire, il s’avère que 77% d’entre eux en ont une « mauvaise image ». Du reste, plus d’un sur quatre (27%) en a une « très mauvaise image ». Ils sont en revanche 22% à en avoir une « bonne image » quand seulement 1% des internautes interrogés déclarent en avoir une « très bonne image ».

syndicat

Trop de grèves ou trop d’immobilisme ?

La Nouvelle-Calédonie comptait en 2013 près de 26400 adhérents à des syndicats dits représentatifs du territoire (Sources : Des clés pour comprendre les Syndicats de Nouvelle-Calédonie, chronique de leur origine, leur histoire et leur évolution, TROMPARENT&VIEILLE ; éditions Djubéa – 2014). Le taux de syndicalisation s’établit donc à 29% parmi les 91.100 emplois salariés du territoire comptabilisés par l’ISEE-NC. Un chiffre bien supérieur à celui de la métropole (environ 8%) mais qui ne cache pas cependant une certaine défiance de la majorité de la population envers ces organisations.

Si les raisons pour lesquelles trois personnes interrogées sur quatre ont aujourd’hui une mauvaise image des syndicats, les différents scandales socio-économiques de ces dernières années ont certainement leur part de responsabilité dans ce constat. De plus, les différents mouvements sociaux organisés par l’intersyndicale « vie chère » n’ayant eu, depuis 2008, que peu de retombées pour le portefeuille des Calédoniens, la place et l’utilité de ceux-ci dans la lutte contre la vie chère pose question. Reste que, comparativement aux hommes politiques, les organisations syndicales sont « bien vues » par un peu moins d’un quart de la population calédonienne. Un socle qui pourrait, au cours des prochaines années, tendre à diminuer à l’aune des maigres résultats issu d’un dialogue social en manque de souffle.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



23
Laisser une réponse

avatar
10 Comment threads
13 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
13 Comment authors
Janloupe PahuneBonoboPepere Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Paul Ethos

Sans les syndicats , travail 7 jours/7, pas de vacances, pas de vie, quoi, en somme… Les 3/4 des Caledoniens n’ont donc pas besoin d’adherer a un syndicat de toutes facons, ils se servent dans les caisses de l’Etat francais pour beaucoup…

Bonobo
Bonobo

Le syndicalisme en soit n’est pas une mauvaise chose. Tout dépend comment il est pratiqué. Il a permis des avancées sociales incontestables pour bon nombre de personnes en particulier les plus modestes. Mais de nos jours il a changé de visage pour être totalement dévoyé et les “responsables” syndicaux pour la plupart joue la partition pour leur compte personnel avec une connotation politique. Ils se foutent bien un peu des avancées sociales généralisées (d’ailleurs ils devraient tous se regrouper pour avoir plus de force) et sont plutôt intéressés par leurs privilèges catégoriels. C’est aussi une voie toute tracée pour entrer… Lire la suite »

Pepere
Pepere

Quand on a bossé toute sa carrière dans une boite fortement “syndicalisée”… Quand on a vu et vécu les magouilles permanentes des délégués, leur “force” de travail extraordinaire, l’intelligence sublime de leurs propositions, leurs capacités impressionnantes à brasser de l’air et surtout cet acharnement permanent à défendre les acquis de leur confortable délégation …. comment peut-on leur exprimer la moindre sympathie ?

Mister Eric

Tiens Laurent, voilà ce que ça vaut tes syndicats français ; des pourris, des profiteurs, des as de l’abus de bien sociaux, et les syndicats calédoniens formatés sur le modèle français ne valent pas mieux: la CGT et le PC , silence des médias Cette info mavait échappé ! Et vous, vous étiez au courant ? Des peines d’emprisonnement de 2 mois à 18 mois avec sursis, des amendes de 4.000 à 75.000 euros, les communistes morflent et les copains-coquins journalistes étouffent l’affaire. Le 1er octobre dernier, la CGT, l’Humanité, le Parti communiste et sa nébuleuse opaque et corrompue ont… Lire la suite »

Laurent

Je te laisse la responsabilité de tes écrits… Et je laisse les lecteurs faire leurs propres recherches sur le syndicalisme patronal, qui présente les mêmes dérives, mais à une autre échelle.

Un financement transparent, et une obligation de transparence des syndicats, sont les seules solutions pour éviter, ou minimiser, toutes ces dérives.

Pour ce qui est de gerber, en général on se sent mieux après.

Tema
Tema

Cela n’est pas étonnant, quand on voit que le pitbull de service de Gomez, DJG s’est vu récompenser de ses services commandés par une place au CESE national, on peut totalement remettre en cause l’activité de certain syndicat. Faut pas oublier que c’est le 2nd cadeau, le premier étant la location du terrain où le SOENC a construit un palais qui est à 12 000 XPF/an.

Sans oublier la CGC où Sonia compte beaucoup d’amis vu les cadeaux qu’elle a fait à ses petits copains dès qu’elle a obtenu un poste au gouvernement qui le lui permettait.

Nestor

Faut voir les “combats” de nos joyeux syndicalistes !
Pour leur intérêt personnel en priorité ( LKU MOALA etc)
Pour le petit cercle de nantis pour encore plus , jamais fini gavé ! expl. Aviation civile , les pilotes
Air Farce (France) , la SNCF ; MEDEF
Pas la peine de s’ étendre … PAUVRE HUMANITE ……;

NoComment
NoComment

Quand je pense que le LKU s’est nourrit et engraissé pendant des années de subventions de salaire venant de l’Etat français, ca me debecte. Il a eu des discours lourdement franco-racistes crié ‘knky 2014’ (en mentant consciement a ses frères) mais il a jamais renoncé à l’argent de la France. pareil pour Jodard, et autres syndicaliste caldoches independantiste comme Kaddour.

Et tu veux avoir une image positive alors que ces gens ont largement jouer contre le pays, son économie et son peule? impossible

Bigfoot

T’as oublié la subvention exceptionnelle de 40M de la province des iles pour sauver son magasin à Lifou. Mais son magasin est encore fermé à ce jour……

Janloupe Pahune
Janloupe Pahune

Et les deux bateaux qu’il a fait bruler car la société était en dépôt de bilan, et comme çà, ce sont les assurances qui l’ont remboursé… Camarade syndiqué…

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top