Connect with us

Calédosphère

Actualité

Dr Roch et Mr Wamytan : le double-discours

Le président du groupe UC-FLNKS et nationaliste a dernièrement tenu des propos particulièrement contradictoires, selon qu’il était devant l’ONU, à Paris ou de retour à Nouméa. Revenant sur le dossier du corps électoral « politiquement clos » à Paris, Roch Wamytan juge à Nouméa qu’il ne le sera « jamais ». Violent avec la France au Nicaragua, il déclare « l’aimer » à Nouméa… Duplicité.

Selon l’adage “La politique ne réussit que par la duplicité.” Une formule qui semble pouvoir correspondre aux discours de Roch Wamytan. L’élu indépendantiste s’est en effet fait remarquer au comité de décolonisation de l’ONU qui s’est tenu au Nicaragua en déclarant :

« Nous (…) affirmons avec force que la colonisation de la Nouvelle-Calédonie par la France n’est pas un dossier politiquement clos (…) Elle se donne le droit de décider unilatéralement de ce qui est politiquement clos ou non dans le processus de décolonisation en cours dans notre pays (Roch Wamytan, 02/06/16) »

Or, cinq mois plutôt, l’élu de l’Union Calédonienne signait et validait à Paris, comme l’ensemble des groupes politiques représentés au congrès, le relevé de conclusion du comité des signataire qui affirme le contraire :

« Les partenaires conviennent de déclarer comme politiquement clos le litige relatif aux inscriptions, faites jusqu’en 2015, sur les listes électorales spéciales pour les élections provinciales, sous réserve du strict respect des dispositions de la loi organique du 19 mars 1999 pour les inscriptions futures (Ext. Relevé de conclusions du XIVème comité des signataires) »

Interrogé à ce sujet la semaine dernière, l’ex-président du congrès a affirmé sur RRB que « cette décision a été prise à la majorité et non suivant le principe du consensus » alors que Daniel Goa, le président de son parti l’Union Calédonienne, avait bien accepté les termes de ce relevé de conclusions en déclarant sur NC1ère « qu’il ne s’agissait pas de renoncer mais de se recentrer et se concentrer sur l’enjeu de la dernière mandature ». Des propos qui avaient d’ailleurs été salués par l’ensemble des responsables présents. Alors au nom de qui Roch Wamytan utilise le terme « nous » ? Reste que, pour lui, ce dossier « ne sera jamais clos ».

La démocratie, il « s’assoie dessus »

Évoquant devant l’ONU la France comme un « colonisateur » toujours à l’œuvre et les partis loyalistes comme « des groupes politiques issus de sa colonie de peuplement », Roch Wamytan y a parlé de « soi-disant accords politiques des Comités des signataires » et a cité des « manœuvres », « assassinats », de « vrais faux référendum coloniaux » et des « trucage des listes » selon lui initiés et voulus par la France. De plus, parlant carrément de « génocide », l’élu UC a remis en cause le principe du vote démocratique qui serait selon lui « mortelle » pour les kanaks. Une façon de sous-entendre que les bulletins de vote pourraient tuer (sic) :

« La « démocratie » par l’immigration incontrôlée et les fraudes électorales devient une arme mortelle contre le peuple colonisé (Roch Wamytan, 02/06/16) »

Mais Roch Wamytan et les leaders indépendantistes qu’il représente ont désormais un autre problème sur les bras. En effet, il s’avère qu’entre vingt et vingt-cinq mille kanaks ne se sont jamais inscrits sur les listes électorales et ne seront – de fait – pas inscrits automatiquement sur la future liste référendaire (permettant de voter lors du référendum de 2018). Or, pour Roch Wamytan, ces personnes qui n’ont jamais participé à aucune élection devraient se voir inscrites automatiquement par l’Etat. Quant aux raisons qui les poussent à ne jamais avoir entrepris les démarches citoyennes pour le faire, l’élu les rejette d’un revers de main :

« Quelles que soient les raisons pour lesquelles ils ne sont pas venus s’inscrire, moi je m’assois dessus, voilà. C’est pas mon problème (Roch Wamytan, 10/06/16, sources : RRB) »

Un positionnement qui le sépare une nouvelle fois de Daniel Goa dont la stratégie est justement de « recentrer » l’enjeu sur ces milliers d’électeurs non-inscrits et de lutter aussi contre l’abstentionniste afin de voir le nombre de vote indépendantiste augmenter.

Bientôt l’appel au boycott ?

Cependant, Roch Wamytan sait bien que selon le droit français et international, on ne peut inscrire automatiquement sur une liste électorale générale des gens qui ne souhaitent pas l’être, mais son argumentation sert en fait un autre objectif : celui de trouver un prétexte pour remettre en cause le futur résultat du référendum et pourquoi pas, appeler au boycott afin de ne pas avoir à porter la responsabilité d’un échec des partisans de l’indépendance en 2018. Raison pour laquelle l’élu de l’UC met en garde contre tout nouvel accord qui exclut le référendum d’autodétermination dont il dénie déjà pourtant la sincérité :

« Le risque encouru serait que la consultation sur l’accession du pays à la pleine souveraineté porte sur un nouvel accord au lieu de porter sur l’autodétermination et sur l’indépendance du peuple kanak et des citoyens de la Nouvelle-Calédonie (Roch Wamytan, 02/06/16) »

Enfin se gardant bien à Nouméa d’attaquer la France « fourbe » et au comportement « abusif » et « autoritaire » tel qu’il la décrivait devant le comité de l’ONU, Roch Wamytan a déclaré ce vendredi qu’il « l’aimait » :

« Il y a beaucoup de gens des fois qui me disent que, oui, tu es contre la France, tu es contre… J’ai dit, je suis pas contre la France, moi, j’aime bien la France (Roch Wamytan, 10/06/16, sources : RRB) »

La preuve que celui qui en 2011 avait déclaré à la télévision être « français par accident » remporte haut-la-main la palme du double-discours. Le problème c’est que, dans le long terme, tout le monde finit par s’en rendre compte.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

68 Commentaires sur "Dr Roch et Mr Wamytan : le double-discours"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
apox

Depuis mon enfance j’ai toujours entendu dire que le mélanésien n’a pas de parole car pour lui c’est le dernier qui a parlé qui a raison!! Et en 2016 ça n’a pas changé du tout! Comment peut-on se fier, et surtout à RW?

Un autre bon titre pour cet article aurait été : Les Fourberies de Scapin, version kanak.

Calcyt
Eh bien, ça alors, on en apprend de belles : Wamytan use du double discours ! Notre Rocky, quand il est à l’ONU, ne cause pas pareil que lorsqu’il trône sous les ors de la République au comité des signataires ! C’est vraiment très vilain et pas très sport en plus. Assurément pas un gentleman notre Rocky… Bon, plus sérieusement, le plus étonnant c’est que cela en étonne encore certains, alors que Wamytan en particulier et les indépendantistes en général ont toujours fonctionné de la sorte. Et ils ont bien raison : cela leur a réussi. Regardez en 30 ans… Lire la suite »

Désolé Calcyt, je ne partage pas la fin de ton commentaire…
Tutugoro n’a pas dit qu’il était pour un nouvel accord, il a dit que si il y avait un nouvel accord il devrait être pour aller vers la souveraineté… Ce qui n’a rien d’illogique pour un indépendantiste, non ???
C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est en définitive pour le référendum… Puisque c’est ce qui est prévu…

Calcyt
Non Eric, le référendum prévu dans le cadre de l’ADN, voté en 98 par 71 % des Calédoniens, c’est un référendum oui/non à l’indépendance. Il est qualifié de “référendum couperet” ou de “référendum bête et méchant”, par ceux qui, dans les institutions, prétendent défendre la Calédonie dans la France. Personnellement, je ne vois pas ce qu’il y a de ” bête et méchant” à se déclarer en faveur de la Calédonie dans la République. Le référendum qu’on est en train de nous mijoter dans quelque arrière-cuisine politicienne n’est qu’une farce. Ce sera un référendum d’indépendance-association à la Pisani… Et tu… Lire la suite »
Calcyt, moi je suis pour le réfêrendum j’ai jamais été contre ??? L’histoire d’en faire une version “éclairé”, ne sert à mon avis, qu’à donner la possibilité aux calédoniens de mieux se rendre compte de ce que sera l’après réfêrendum… Je pense sincèrement que c’est le seul moyen d’obliger les indépendantistes à nous sortir enfin quelque chose… D’ailleurs c’est ce qui c’est passé puisque nous avons eu droit à des “prestations” assez minables des Reigner et autres Frere notamment… Ce référendum permettra aussi de se compter, parce que sur ce type de scrutin ben on ne sait pas où on… Lire la suite »
Débat stérile du type Tea Party ou de la réalité au rêve: “Oh! Que pensez-vous de ces licornes qui gambadent dans le plaine?”. Mais quelles licornes? bordel !.En même temps, les Tea Party et les licornes ça va bien ensemble. Plus sérieusement, les indépendantistes n’ont pas l’intention de participer à un quelconque référendum ADN, couperet, purgatoire ou autre. Je me demande pourquoi on en parle? Les indépendantistes eux, n’en parlent jamais c’est pour dire qu’ils ont déjà évacué la perspective. Puis Wamytan a déjà bien préparé le terrain à l’ONU, avec de tels discours anti-coloniale/anti-France, comment peut-on imaginer un instant… Lire la suite »
SDC109011.jpg
Calcyt
J’avais juste souhaité qu’on n’insulte pas l’intelligence de ceux qui ne marchent pas dans vos petites “combinazione”. Apparemment, c’était trop demander… Donc, pas de troisième accord, écris-tu Floyd ? Et le “consensus éclairé ” c’est quoi, si ce n’est en pratique une “solution consensuelle” à la Frogier sans Frogier, ou plutôt si, avec lui, mais derrière la tenture, pour pas que ça se voit trop, et donc en réalité un troisième accord d’indépendance-association, ou, ce qui revient au même, de souveraineté partagé, prélude à une indépendance pure et simple quelques années plus tard. Clamer qu’on veut ” rester dans la… Lire la suite »

Calcyt j’ai une question très simple….
Pourquoi un référendum oui ou non à l’indépendance avec l’obligation de proposer un projet qui puisse donner aux électeurs une idée de la NC du lendemain est contraire à ce qui est prévu, ou en quoi ce serait un troisième accord ???
Qu’est ce qui nous empêche d’en faire trois comme ça c’est nécessaire ???

Merci pour ton retour…

Calcyt
Eric, l’idée initiale du ” référendum éclairé”, celle d’un référendum où les Calédoniens auraient voté en connaissance du “jour d’après”, c’est à dire un référendum projet contre projet était une idée remarquable… Et c’est bien celle-là qui a été “vendue” aux électeurs, meeting après meeting avant les municipales et les provinciales de 2014. Le problème c’est qu’actuellement, il ne s’agit plus du tout de cela : on nous prépare, avec l’aide de quelques experts bien connus ( Christnacht entre autres), un projet commun entre indépendantistes et non indépendantistes, où, il y a peu, il était fait mention d’une “loi fondamentale”,… Lire la suite »

Si c’est çà, mais je n’y crois pas, alors oui y a un souci…
Mais je n’y crois parce que ça va à l’encontre des intérêts aussi bien indépendantiste que non indépendantiste…
Alors tu vois je m’en tiens au projet initial vu que je n’ai jamais entendu parler de la version qui est la tienne…

De sa splendeur hautaine, Mr intelligent relate beaucoup de supputations, de rêveries et de dénigrements et pas d’analyses pertinentes. Mais c’est son droit.

149842_of808-m.jpg
Calcyt

Pas plus intelligent qu’un autre, je ne suis padawan Floyd, mais les neurones suffisamment connectés ai-je pour lire, observer, écouter et constater certaines évidences… Et comme, à la gamelle d’un parti je ne suis pas, point de carabistouilles n’ai-je à diffuser. 🙂

Alors RDV à 18h00 le 22 juin à l’UNC, afin d’éclairer ta lanterne sur le sujet du référendum de 2018. Bienvenu à tous et Calcyt, tu pourra même slamer tes 4 vérités à haute voix devant une salle comble et respectueuse, (comme d’hab). N’oublie pas tes neurones et surtout ton courage, à moins que tu préfère la posture silencieuse de la carpe enragée comme dernière fois. Remarque vaut mieux ça que de hurler dans le vide avec les loups MRCistes sur les réseaux sociaux. 😉 😀

Calcyt

… A propos du succès des uns et des autres sur les réseaux sociaux, à ta place je la jouerais profil bas : grande débauche de moyens et d’énergie pour bien peu de résultats. Manque de talent, sans doute 😉

Sans doute. On attend ton talent à toi le 22 juin à l’UNC. Essai de dire un mot cette fois ci.

X

Wa me tonton! Wa me tonton! pleurait l’ancêtre!

Une histoire sale, depuis le début.

“Il n’en sortira rien de bon”, disait le curé du coin…

Sacrée prophétie!

Lulu

Le pire est qu’il soit toujours considéré par les faux loyalistes, ils le reçoivent partout, lui laissent vomir sa haine anti-France, à croire qu’il leur est utile pour leur projet occulte d’indépendance-association avec le drapeau du FLN.

Janloupe Pahune

Le problème de Kaillasse Wamytan, maire de Konnarville, est qu’il n’a pas l’intelligence suffisante pour un double langage. En fait, il ne maitrise et ne comprend pas le sens ni la définition des mots qu’il emploie…
Un âne payé par la France depuis des années, et qui n’en a même pas la reconnaissance du ventre…

Finalement ce qui est le plus dingue c’est que çà ne va en rien changer quoi que ce soit, puisque personne ne va lui demander en publique de s’expliquer, non ???

Ben oui, faudrait peut-être que quelqu’un lui demande des comptes, mais qui va le faire, qui va “oser” ???

dawamama

Et si c’était laSabine qui les a tous traités de putains de traîtres du FLNKS . La future Calamity Jeanne de Kanaky. Y a peut-être encore des comptes à régler ou laissons agir le boucan ..

Harold Martin peut être….lui qui dit n’avoir peur de rien ni de personne.
Nautile

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top