Connect with us

Calédosphère

Actualité

Des indépendantistes critiquent le FLNKS mais veulent être invités à son congrès

Initiateur de la marche visant à faire inscrire de façon automatique tous les kanak sur les listes électorales, le Rassemblement des Indépendantistes et Nationalistes (RIN) demande aux responsables du FLNKS à être invités à leur prochain congrès. Le RIN dénonce le manque « d’unité » et de « travail » des élus du FLNKS sur le terrain. Ahou, j’peux venir ?

« Nous demandons à participer au prochain congrès du FLNKS de 2017 prévu semble-t-il en début d’année ». La lettre (non-signée) a été adressée aux présidents des quatre partis constituants le FLNKS : RDO, UPM, PALIKA et UC. Le RIN qui se présente comme n’étant ni « un parti politique à part entière », ni « un concurrent du FLNKS » explique dans celle-ci vouloir participer au prochain congrès du front prévu pour fin février ou début mars. L’organisation regroupe en effet un ensemble de mouvances indépendantistes, lesquelles ont soit quittées, soit jamais été membres du parti de feu Jean-Marie Tjibaou notamment du fait de leur opposition à la signature de l’Accord de Nouméa. Comme le Parti Travailliste de Louis Kotra uregei ou la DUS de Sylvain Pabouty, ces factions sont considérées comme plus « radicales » dans le monde indépendantiste. Pour preuve, le RIN exige l’automaticité des inscriptions pour les seuls citoyens kanaks et l’exclusion d’une partie des loyalistes des listes électorales, raison pour laquelle ses responsables ont mené l’année dernière une bataille tant politique que judiciaire pour exclure plusieurs milliers d’électeurs de la liste spéciale. Et même si la démarche n’a pas abouti, le RIN entend bien avoir son mot à dire sur la sortie de l’accord et particulièrement sur le positionnement du FLNKS dans les discussions sur l’avenir de la Nouvelle-Calédonie.

Pour le RIN, l’abstention des électeurs kanaks est due au FLNKS

Selon les responsables de l’organisation, la situation est grave. C’est ainsi qu’ils évoquent une désaffection des électeurs indépendantistes pour le combat politique, laquelle serait due pour partie à une absence d’information et, plus concrètement, à un manque de travail des élus et des responsables du FLNKS en général :

« Le RIN se soucie du travail de proximité qui a malheureusement manqué ces dernières années (…) Ce travail de proximité qui consiste à faire de la sensibilisation, de l’information et de l’accompagnement auprès de nos populations (…) Bon nombre de questions préoccupent nos populations et il va falloir y répondre pour ne serait-ce que garantir la confiance de nos électeurs qui se sont au fil des années désintéressés peu à peu de la lutte (lettre du RIN au FLNKS, 22/12/16) »

Critiques, les responsables du RIN évoquent le désintérêt des militants indépendantistes mais aussi la crédibilité des organisations politiques pour lesquels ils votent :

« Ils étaient plus de 52 000 à ne pas aller aux élections provinciales en 2014. Parmi ces 52 000, une majorité d’électeurs Kanak très probablement. Ce désintérêt est la traduction de notre présence timide sur le terrain mais aussi disons-le de nos divergences, de nos querelles, de notre crédibilité mis sur la place publique (lettre du RIN au FLNKS, 22/12/16) »

Une façon de gronder les dirigeants des grands partis indépendantistes même si il s’agit là d’un constat qu’on peut juger étrange puisqu’il rappelle des situations connues dans l’ensemble des pays démocratiques et qui ne doit pas faire rougir les électeurs Calédoniens.

Les Calédoniens : bon citoyens ?

En effet, lors des dernières élections provinciales, la participation en Nouvelle-Calédonie fut de 69.95% (sur 152457 électeurs inscrits, 105266 ont exercé leur droit de vote). Des chiffres de participation bien supérieurs à ceux observés par exemple en métropole lors des dernières élections régionales (49.9% de participation) ou durant les élections américaines (54.12% de participation) ou encore, plus proche de nous, lors des élections générales au Vanuatu (57.06% de participation). Reste que ce désintérêt de la chose politique ne peut être mis uniquement au crédit d’une « timide présence sur le terrain » de tel ou tel parti politique et qu’il est bien présomptueux d’imaginer que la majorité des abstentionnistes serait d’origine kanak puisqu’aucune donnée statistique n’existe en la matière… Toujours est-il que cette lettre et la demande qu’elle comporte démontrent que, malgré les critiques et les attaques qu’il a pu subir – notamment de la part de certains de ses membres, le FLNKS reste l’organisation que les responsables indépendantistes qui en sont exclus jugent la plus (la seule ?) légitime pour parler au nom de l’ensemble du monde indépendantiste. Par voie de conséquent, peu de chance que cette demande aboutisse… encore que ?

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

33 Commentaires sur "Des indépendantistes critiquent le FLNKS mais veulent être invités à son congrès"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Bon bieng bieng …

XXX

@John_Lax –

Pour rester dans le thon, avec humour : Dugong !

XXX
Avec la mise hors d’état de nuire de la bande qui sévissait sur (et à partir de) Saint Louis, des habitants de la tribu commencent à parler. Comment en est-on arrivé là ? Car, il sera difficile de faire croire que cette bande qui terrorisait une partie des gens de la tribu, est seule responsable. Certes, ces voyous sont responsables de leurs actes, et ils doivent être punis pour cela ( c’est le plus grand service que peut leur rendre la justice), mais ils sont également le symptôme d’un phénomène plus profond qui s’est développé petit à petit, pas à… Lire la suite »

N’oubliez pas Pâques! dites leur que les cloches qui déposent les oeufs dans le jardin ça n’existe pas, emmenez vos gosses au magasin, achetez leur des chocolats, et une fois passé la caisse enfournez leur les chocolats directement dans la bouche, ce sera plus amusant pour eux.

XXX

Le représentant de l’Etat a retenu la date du 12 janvier pour la traditionnelle petite sauterie républicaine de début d’année au Haussariat, à laquelle sont conviés les élus de “tous bords et tout poil” que compte la Calédonie.

Le 12 janvier !?

Pour le moins une erreur des services de l’Etat, quand d’autres crient à la provocation quand ils n’accusent pas carrément les édiles indépendantistes qui y participeraient de “collabos”.

2017 : une année qui démarre assurément sous les meilleurs “hospices” !!

XXX : “Le 12 janvier !? Pour le moins une erreur des services de l’Etat”

Voilà ce qui arrive quand on confie l’agenda à un jeune Zor ! (sinon c’est encore pire)

Heureux encore qu’au nom du rééquilibrage la fête n’ait pas été délocalisée devant l’église de Nakéty !

Y a vraiment des coups de pied qui se perdent !

NoComment

LKU veut forcer sa participation au FLNKS alors qu’il le critique?
Bah quoi d’étonnant?
C’est le m^me qui a vécu avec un salaire et des subevention de l’Etat francais et qui le critique continuellement
C’est le m^me qui fonde le parti des kanak exploités mais les exploite lui m^me dans ses entreprises
Le m^me qui se fait de l’argent sur le dos de ses ‘frères’ au travers ses magasins qui sont connu pour ne ps être le moins cher

alors bof… si il y a des gens qui veulent croire que c’est un type bien qu’ils y croient, il seront délillusionnés plus tard

Florenda Nirikani
Bonsoir Monsieur Hubert. J’interviens juste pour apporter des modifications sur votre article. Le FLNKS n’ est pas un parti politique et dans sa charte le FRONT ne représente pas que les 4 partis politiques. Pour votre information cette charte n’ a jamais était reactualiseé. Faites vos recherches pour savoir quels sont les partis politiques qui ont signé cette charte. Concernant Pa Kauw Louis ( LKU) au delà de ce qu’il représente, il fait partis des membres fondateurs du FLNKS. J’estime qu’il n’y a rien de mal à émettre des critiques sur le FLNKS à partir du moment où celles ci… Lire la suite »
XXX
@Florenda Nirikani LKU fait partie des membres fondateurs du FLNKS au titre de l’USTKE, certes. Mais comment se fait-il qu’il n’y est plus ? En plus de trente ans maintenant, il s’en est passé des choses : le FLNKS a signé les accords de Nouméa et, bon an mal an, respecte toujours son engagement et sa signature alors que LKU s’y est opposé et s’y oppose toujours. Cette opposition à l’accord de Nouméa et à sa citoyenneté n’est-ce pas une des raisons, sinon la raison, de la création du RIN ? Je vous reconnais votre courage de militante à visage… Lire la suite »

Tiens, revoilà le RIRE (Rassemblement Indépendantiste Raciste Emmerdeur) qui vient encore nous faire son caca nerveux pour qu’on parle d’eux.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top