Connect with us

Calédosphère

Actualité

Outre-mer : le vote des oubliés ?

En nombre de voix, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont dépassé François Fillon, Emmanuel Macron et Benoit Hamon en outre-mer. Avec 21.9% des suffrages dans l’ensemble des DOM-COM, Marine Le Pen rafle la première place chez les ultramarins et est suivie de près par Jean-Luc Mélenchon avec 20.8%. Un cri de détresse vis-à-vis de la métropole ?

Le quinquennat de François Hollande aura réussi l’exploit de faire pratiquement disparaitre le vote socialiste en outremer. Alors que le PS avait raflé la mise en 2012, obtenant les trois quart des circonscriptions des DOM-COM et que ces territoires votent traditionnellement pratiquement tous à gauche, son candidat à l’élection présidentielle est désormais dépassé par quatre de ses concurrents. Avec 177625 voix, Marine Le Pen arrive ainsi en tête et fait une percée remarquable, notamment dans les collectivités françaises du pacifique (où elle dépasse les 30%), en Guyane (près de 25%) et à la Réunion (23.5%). Dans les Antilles, autrefois irréductible fief des socialistes, le candidat de la France Insoumise flirte avec les 30% et enregistre un score total de 168456 voix dans les outremers. Emmanuel Macron n’arrive pour sa part en tête qu’en Guadeloupe et à Wallis et Futuna. Le candidat du PS obtient lui des résultats particulièrement médiocres. Alors qu’il y a quelques semaines, en visite en Guadeloupe, il avait salué « l’excellent bilan » de François Hollande dans sa politique outre-mer et alors que ce dernier a été le seul Président de la République à avoir visité l’ensemble des collectivités françaises ultramarine durant son mandat, les électeurs lui ont sans ambages fait savoir qu’ils n’avaient apprécié ni son action, ni sa politique, ni son style.

Les belles paroles sur l’outre-mer

Le 17 mars dernier, François Hollande avait dressé, à l’occasion du lancement de la Cité des Outre-mer à Paris, le bilan ultramarin de son quinquennat. Il avait déclaré que “Le lancement de cette Cité des Outre-mer est à la fois un message de reconnaissance de la diversité, et en même temps une volonté d’unité. Les deux sont inséparables (…) Nous reconnaissons ainsi tout ce que les Ultramarins apportent à la nation”. S’étant félicité d’avoir maintenu les crédits du ministère de l’outre-mer durant son mandat, François Hollande avait aussi évoqué et salué « la mémoire », « la tolérance » et « la diversité » des outremers. Des mots qui sont dans les faits restés sans résultats vis-à-vis des électeurs. Les derniers mouvements sociaux en Guyane, un département ravagé par la hausse de la criminalité et le nombre d’homicides, l’ont d’ailleurs démontré. Les évènements récents ont ainsi entrainé trois reports du lancement de la fusée Ariane avant que le Gouvernement ne dépêche une mission ministérielle censée répondre aux préoccupations des guyanais. Au final : des excuses publiques prononcées par la ministre de l’outre-mer au « peuple guyanais » au nom du Gouvernement et de nombreuses promesses d’engagement financier par lesquelles l’Etat devra d’ici cinq à dix ans verser 3 milliards d’euros sous forme d’aides et d’investissements divers. Un fiasco symptomatique pour les dirigeants socialistes et pour l’autorité de l’Etat dans ce territoire.

Vote national ou vote local ?

Pour autant, si en Nouvelle-Calédonie la proximité du référendum d’autodétermination et la montée de la délinquance peuvent expliquer pour une part le vote frontiste (30%) qui talonne le vote Républicains, alors comment expliquer le vote réunionnais ou encore le vote polynésien ? Dans ce territoire du pacifique là en effet, Marine Le Pen a également obtenu un score inédit avec 32.5% des voix. Pour autant, la Polynésie est loin d’être dans la même situation que ses voisins. Elle renoue en effet avec la croissance économique et si les atteintes aux biens sont maitrisées et loin des chiffres guyanais ou calédoniens, en revanche, au Fenua, les violences sur les personnes ont doublé depuis dix ans. Une raison suffisante pour expliquer la montée de Marine Le Pen ? Voire. La vérité est peut-être que les ultramarins en général ont par leur vote pour le Front national ou la France Insoumise tenté d’envoyer un message concernant non pas leur propre territoire mais la relation avec la métropole et l’état de la France en général, tel qu’il l’observe de leurs différentes contrées. Une France qu’il juge certainement mal gérée, en déclin et dont les dirigeants semblent de plus en plus éloignés de leurs préoccupations quotidiennes.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

135 Commentaires sur "Outre-mer : le vote des oubliés ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Elito Nenesse le fin du fin, comme tous ces gros bof, Dès qu’un arabe ou étranger réussit en France, c’est suspect…

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, je me demande si les votes Le Pen en Guyane et en NC ont un dénominateur commun, pour deux territoires pourtant si différents.
Il n’y a pas beaucoup d’européens en Guyane, et tous ne votent pas forcément Le Pen.

Eliot,

“je me demande si les votes Le Pen en Guyane et en NC ont un dénominateur commun, pour deux territoires pourtant si différents.”

Le dénominateur commun principal est l’insécurité, auquel se rajoute pour la Guyane et la Guadeloupe notamment le problème de l’immigration.

L’outre mer est un théâtre d’expérimentation sociale de longue date, le vote nationaliste c’est un peu comme lécher le cul à son maître ( Charles Guillain serait heureux de voir ça ) ! quand tu vois le vote des français à l’étranger, tu peux dire que ce ne sont pas des gens en pleine crise identitaire, mais des gens qui votent en toute conscience pour un vrai enjeu national http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/26/presidentielle-les-francais-de-l-etranger-ont-vote-macron-a-40-au-premier-tour_5117947_4355770.html?xtref=http%3A%2F%2Fm.facebook.com%2F&utm_term=Autofeed&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

“quand tu vois le vote des français à l’étranger, tu peux dire que ce ne sont pas des gens en pleine crise identitaire, mais des gens qui votent en toute conscience pour un vrai enjeu national”

Alors pourquoi dans ton option politique parler d’indépendance kanak exclusivement ? si c’est pas identitaire qu’est ce que c’est ???

Dans ses débuts JMD avait besoin du combat pour l’identité ‘érodée” par la colonisation,
c’est pas le cas des français vivant en France, 82 reconnaissance des victimes de l’Histoire
et donc des descendants de bagnards et autres immigrants, 99 citoyenneté..la suite c’est dans un an , est ce que tu as compris le cheminement ou approfondis .?

John_Lax : “Dans ses débuts JMD avait besoin du combat pour l’identité ‘érodée” par la colonisation, c’est pas le cas des français vivant en France”

Désolé, je débarque, c’est qui JMD ?
Peut-être les Français vivant en France et descendant du peuple premier commencent-ils à éprouver le besoin d’un combat pour leur identité érodée depuis 50 ans par une immigration non assimilable.

Jean Marie Djibaou ..

Méluche à 21% = BRAVO LES GENS !
Même dans les Dom-Tom,y’a des électeurs intelligents
qui ont une projet solide pour le XXIeS vivable…
.
[…reste à virer les vieux menteurs gavés, élus à vie, etc…]

ditou
“Outre-mer : le vote des oubliés ?” Voilà un titre qui me laisse bien perplexe. Je ne crois pas que l’on ait oublié, qui que ce soit dans le contage des voix et surtout pas en outre mer. Donc je pense que cela peut avoir un lien avec le second tour. Peut être, est ce là juste une mise en garde? Attention il y a un vote venant de personnes que l’on oublie. Les oubliés sont en général des personnes que l’on ne prête plus d’attention. Comme les mendiants, les sans abris, les gens du voyage (gitans, manouches etc.),mais aussi… Lire la suite »
ditou

“La procuration de vote s’est bien mais quand on connait personne ou que l’on a plus de famille. C’est impossible de désigner quelqu’un.”

En tous cas c’est impossible de désigner quelqu’un surtout, lorsque la procuration se perd.
Et oui c’est le vote des oubliés, surtout en outre mer.

https://www.radio1.pf/quand-les-procurations-se-perdent-en-chemin/

ditou

“Les oubliés sont en général des personnes que l’on ne prête plus d’attention. Comme les mendiants, les sans abris, les gens du voyage (gitans, manouches etc.),mais aussi les malades, les gens très isolés des villes.”

les gens très isolés des villes, qui rejettent Macron.

http://www.bilan.ch/economie/oublies-de-france-rurale-rejettent-macron

ditou

“Les oubliés sont en général des personnes que l’on ne prête plus d’attention. Comme les mendiants, les sans abris, les gens du voyage (gitans, manouches etc.),mais aussi les malades, les gens très isolés des villes.”

Alors là c’est le ponpon. Les élections risquent de ne pas avoir lieu, car des gens du voyage ont débarqué, avec leur convoi.
Je suppose que monsieur le maire à peur d’envoyer les gendarmes. On connait et on comprend cette situation.
Peut être que ces gens sont venus pour le prochain vote. Pour le vote des oubliés.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/haute-savoie/contre-occupation-illegale-gens-du-voyage-maires-du-genevois-menacent-second-tour-1241687.html

Paris l’épicentre, victime des attentats, ville de Lumière, confirme Lepen à 4.8 % , Nouméa quand à elle , victime de rien, ville de bagnards et d’immigrés , vote à 30 % pour un défenseur des chambres à gaz, des fours crématoires et de Pétain.. à vomir !!

18119568_780070008816397_8343674500748080209_n.png

John_Lax : “Nouméa … ville de bagnards et d’immigrés”

John, je suis convaincu que le dernier bagnard est mort depuis quelques années, paix à son âme.
Quant aux immigrés, j’aimerais avoir ta définition.
A partir de quelle distance de Nouméa son lieu de naissance fait-il d’un résident un immigré ?
Quel pourcentage d’ascendants doit-il avoir dont le lieu de naissance se situe dans ce cercle au rayon forcément restreint pour échapper à cette définition dévalorisante ?
Comment te définis-tu ?

Fermela

“Comment te définis-tu ?”

Laissez Jojo, je réponds pour vous : alcoolique, violent, macho, lâche, frustré, déconnecté.

ditou

Alikantitra
“je suis convaincu que le dernier bagnard est mort depuis quelques années”
Un de perdu, dix de retrouvés. La prison c’est aussi le bagne pour moi.
“Quant aux immigrés, j’aimerais avoir ta définition”
La voici :
“Selon la définition adoptée par le Haut Conseil à l’Intégration, un immigré est une personne née étrangère à l’étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l’étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées.13 oct. 2016”

Ditou : “La prison c’est aussi le bagne pour moi.”

Tout d’abord, le bagne n’existe plus dans le droit français.

Pour faire court, lis (ou relis) le roman “Papillon”.
Les conditions de détention actuelles, même si elles ne sont pas parfaites, se sont quand même quelque peu améliorées en un siècle.

Et par le biais des remises de peine, on peut sortir relativement vite et revenir à ses habitudes.

ditou

Alikantitra
Mais qu’est ce que tu me raconte là.”Tout d’abord, le bagne n’existe plus dans le droit français”

Le camps Est au dernière nouvelle s’appelle le “le bagne post colonial” ça veut tout dire.

” le Camp Est avait été qualifié en 2011 dans un rapport du Contrôleur général des lieux de privation de liberté, de “bagne post-colonial”.

Tiré du lien ci dessous.
http://www.tahiti-infos.com/La-prison-de-N-Caledonie-un-bagne-post-colonial-devenu-convenable_a156020.html

Ditou : “Le camps Est au dernière nouvelle s’appelle le “le bagne post colonial” ça veut tout dire.”

le Camp Est est officiellement le “centre pénitentiaire de Nouméa”.
Le langage administratif a un sens.
Après, bien sûr, les journalistes (tout comme les blogueurs) peuvent utiliser les qualificatifs dépréciatifs de leur choix (ils ne s’en privent pas d’ailleurs en cette période électorale).

Comparer les pensionnaires de l’actuel Camp Est aux bagnards français du XIXème siècle ou aux bagnards de l’Archipel du Goulag au XXème, revient à insulter leur mémoire.
Du moins, c’est mon opinion.

ditou

Alikantitra
” bien sûr, les journalistes (tout comme les blogueurs) peuvent utiliser les qualificatifs dépréciatifs de leur choix(ils ne s’en privent pas d’ailleurs en cette période électorale).”

Sauf que ce n’est pas les blogueurs ni les journalistes qui le nomme ainsi. Mais bien le contrôleur général des lieux, dans son rapport.
Mais l’article est loin d’être en période électorale, puisqu’il est daté de 2016.

Quand à la comparaison des prisonniers actuels à ceux d’entant, me semble du pareil au même.
lorsque tu connais les délits à l’époque d’internement et ceux d’aujourd’hui, je dirai pareil.

Fermela

“Quand à la comparaison des prisonniers actuels à ceux d’entant, me semble du pareil au même.”

C’est cela oui… petit exemple du néo-bagnard KB à Fresne qui est tout triste d’avoir retrouvé son frère ruelov pour se regarder des matchs de foot nourris et logés en attendant la fin de sa peine :

17799140_204145026752865_1667626635472884090_n.jpg
Fermela

Encore une photo de la pénibilité de leur vie carcérale :

18010381_209427619557939_933914987412111302_n.jpg
Ditou : “Quand à la comparaison des prisonniers actuels à ceux d’entant, me semble du pareil au même. lorsque tu connais les délits à l’époque d’internement et ceux d’aujourd’hui, je dirai pareil.” Alors là, Ditou, tu tombes mal. Le grand-père paternel de mon grand-père maternel a, en 1820, volé, en bande organisée, de nuit, dans une enceinte close, par effraction, une malle de tissus fixée à une charrette, ceci en toute discrétion. La cour d’assises de Grenoble l’a condamné à cinq ans de travaux forcés et une heure de pilori. Le jugement a été cassé, et la cour d’assises de… Lire la suite »
ditou

Mon commentaire est en modération.

ditou
Alikantitra Quand je parle du pareil au même. Je parle des délits.Je dirai même, que dans le temps, on t’enfermait pour rien, la plus par du temps. A l’heure actuelle on t’enferme en général parce que tu as vraiment enfreint la loi. Sauf bien sûr les innocents. Mais là c’est une exception à la règle d’aujourd’hui et d’autrefois. Donc pas de grands changements. Des morts en prison, il y en a aussi à notre époque. Pas dû aux travaux forcés, mais les suicides sont plus nombreux. Pourquoi à ton avis? Ce n’est certainement pas la joie et bonne humeur, pour… Lire la suite »

Ditou, je trouve que les conditions de détention sont indignes venant d’un pays comme le nôtre, néanmoins, ça n’a rien à voir avec les bagnes , j’en ai visité notamment en Guyane, c’est édifiant et comme le dit justement Fermela, pas de télé, pas de cour de récré, pas de salle de muscu, etc….

J’aimerais qu’on se penche avec autant d’apitoiement sur les victimes..souvent passées à la trappe..pour beaucoup d’entre elles, aucun espoir à l’horizon, elles sont définitivement hors circuit.

ditou

simla
Tu n’as pas pris en compte une chose : L’époque.
Tu ne peux pas comparer l’incomparable.
Donc un bagne à l’époque était construit avec les matériaux de l’époque. Et 1820, ce n’est pas 2017. Donc normal qu’à l’époque il n’y avait pas de télé etc…
Mais pour notre époque, avec la modernité et le progrès. Nous avons encore des prisons dans un état lamentables.

Ditou,

Lis donc “Au bagne” d’Albert Londres et on en reparlera 😉

ditou

simla
Tu sais bien, que lire les récits des uns et des autres peuvent être complètements différents.
Cela dépend surtout de l’écrivain. S’il a subit la prison ou pas. Et surtout pour vendre il faut du scandale etc…
En tous cas, en voilà une qui se fait une beauté. Mais pour quel usage?.
http://la-nouvelle-caledonie.niooz.fr/la-prison-de-n-du-va-retrouver-son-aspect-d-origine-17853326.shtml

Ditou,

Albert Londres était un grand journaliste et c’est grâce à ses écrits sur le bagne que celui de Cayenne a été fermé.

http://www.bibliomonde.com/auteur/albert-londres-173.html

Et si pour élire le président, on mettait des mentions aux candidats, Paul?
Lis l’article suivant:

http://speech.konbini.com/news/presidentielle-votez-comme-si-vous-mettiez-des-mentions-aux-candidats/

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top