Connect with us

Calédosphère

Actualité

Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont qualifiés pour le second tour de l’élection présidentielle française, selon les premières estimations publiées dimanche soir à l’issue du premier tour. Les Français ont fait exploser le paysage politique de la France.

Quelque 47 millions de Français étaient appelés aux urnes pour désigner le successeur du président socialiste François Hollande, qui ne se représentait pas, au terme d’une campagne sans précédent marquée par l’irruption de la menace terroriste et des affaires judiciaires. Le taux de participation provisoire s’établissait à quelques 77%. Surtout, les deux gagnants ne sont pas issus de partis dits de gouvernement. Emmanuel Macron obtient ainsi 23,8% selon Ifop-Fiducial, 23,7% selon Elabe. Marine le Pen quant à elle est créditée 21,6% selon Ifop-Fiducial, de 22,0% selon Elabe. Ils s’affronteront tous les deux lors du second tour de l’élection présidentielle. François Fillon et Jean-Luc Mélenchon sont ainsi éliminés avec respectivement environ 20% pour l’un et 19% l’autre. Ces estimations sont corroborées par l’ensemble des instituts de sondage. Avec environ 6% des suffrages, Benoît Hamon est l’un des grands perdants de ce 1er tour. Nicolas Dupont-Aignan quant à lui enregistre presque autant de voix que le candidat du Parti Socialiste avec presque 5% des voix. S’agissant des « petits candidats », leurs scores sont compris entre 0 et 2% des voix. Le taux de participation

L’explosion probable des Républicains et des Socialistes

Inconnu du public jusqu’à sa nomination au ministère de l’Intérieur en 2014, Emmanuel Macron, qui était à 39 ans le benjamin de ce scrutin à onze candidats, relève un pari jugé fou il y a encore un an avec un positionnement idéologique inédit, ni droite ni gauche, à la tête de son mouvement En Marche créé le 6 avril 2016. Si une grande partie des ténors de la droite et de la gauche ont déjà appelé à voter pour Emmanuel Macron pour faire « barrage » au Front National, l’absence des deux principaux partis de gouvernement risque d’avoir des conséquences importantes sur leur existence même. Quant à Jean-Luc Mélenchon, malgré la dynamique de sa campagne, il a échoué mais a fait jeu égal avec le principal candidat de la droite qui reste le grand perdant de la soirée. S’agissant d’Emmanuel Macron, cet OVNI politique, présenté par ses adversaires comme un héritier du hollandisme, un prétendant inexpérimenté et un ancien banquier, il n’avait jamais brigué le suffrage universel auparavant. Mais il serait bien placé, selon les instituts de sondage, pour devenir le 7 mai le plus jeune chef de l’Etat de la Ve République.

Les Calédoniens placent Fillon et Le Pen en tête

Sur le territoire, François Fillon est arrivé en tête du 1er tour de l’élection présidentielle avec 31.28% des voix. Mais il fait moins bien que Nicolas Sarkozy qui avait, en 2012, rassemblé près d’un électeur sur deux. En forte hausse, la candidate du Front National le talonne et récolte 29.98% des suffrages. Loin derrière, Macron est très faible, le PS s’écroule et Mélenchon décolle.

À l’exception de l’élection de 1974, où François Mitterrand fut vainqueur en voix sur le territoire, les électeurs calédoniens ont toujours eu une tendance gaulliste, ou tout du moins de droite. Sans discontinuité depuis quarante ans, le candidat de la droite est en effet toujours arrivé en tête sur le caillou. Cette fois-ci encore, en Nouvelle-Calédonie, le candidat des Républicains et de l’UDI est sorti premier du scrutin. Mais avec 31.28% sur l’ensemble du territoire, François Fillon enregistre un moins bon score que celui obtenu il y a cinq ans par Nicolas Sarkozy. L’ancien Président de la République avait lui rassemblé 49.3% des électeurs sur son nom, et ce dès le soir du 1er tour, ce qui avait d’ailleurs représenté l’un de ses scores les plus élevés au plan national. Phénomène de vase communicant, les électeurs « manquants » des républicains ont semble-t-il choisi d’apporter leur suffrage à Marine Le Pen.

Le Pen en embuscade

La candidate du Front National obtient en effet près de 30% des voix en Nouvelle-Calédonie et triple pratiquement son score par rapport à celui de 2012. Territoire traditionnellement moins propice aux thèses du Front National, lors du dernier scrutin en Nouvelle-Calédonie, Marine Le Pen avait rassemblé « seulement » 11.6% des voix pour la présidentielle alors qu’au niveau national elle atteignait 17.9%. Qu’il soit conjoncturel ou non, cette élection marque donc un changement dans le comportement électoral des Calédoniens. S’il est trop tôt pour analyser cette percée, il est clair que le Pénéloppe-Gate, les affaires politico-judiciaires entourant François Fillon, la primaire de la droite et du centre et les divisions qui en ont résulté, mais aussi la situation sociale locale liée à l’augmentation des actes de délinquance ont certainement beaucoup pesé dans le choix des électeurs, à l’instar du vote de leurs compatriotes guyanais. Ainsi, en Guyane, Marine Le Pen a obtenu 25% contre 10.48% en 2012.

Macron, Hamon et Mélenchon dans un mouchoir de poche

Troisième en nombre de voix sur le territoire, Emmanuel Macron est nettement loin de ses scores dans les Antilles ou en métropole. Sans soutien local, le candidat d’En Marche enregistre ainsi 12.75% des voix pour sa première election. Plus inquiétant pour le Parti Socialiste, son candidat Benoit Hamon fait trois fois moins bien que François Hollande en 2012. Avec seulement 9.35% des suffrages contre 25% il y a cinq ans et malgré quelques bons scores en brousse, le candidat socialiste a souffert du désintérêt de l’électorat indépendantiste qui vote généralement à gauche et surtout semble-t-il de l’appel de l’Union Calédonienne a boycotté cette élection. En revanche, Jean-Luc Mélenchon fait une percée en Nouvelle-Calédonie. Alors qu’il n’avait obtenu que 3.28% des voix en 2012, le leader de la France Insoumise enregistre une progression importante sur le caillou pour parvenir à 8.89%.

Résultats définitifs en NouvelleCaledonie :

F Fillon 31,13%,
M Le Pen 29,09%,
E Macron 12,76%,
B Hamon 9,34%

JL Mélenchon 8.89%
N Dupont-Aignan 2,90%
F Asselineau 2,41%
P Poutou 1,48%
N Arthaud 0,96%
J Lassalle 0,80%
J Cheminade 0,28%

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

505 Commentaires sur "Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
XXX
“Il a perdu sa maman il y a deux jours donc j’ai respecté ce moment. Je me suis dit que ma mère aurait fait la même chose si je m’étais engagé aux côtés de Marine Le Pen et si j’avais déclaré être son Premier ministre, vouloir travailler avec elle… Je pense que ma mère se serait aussi laissée mourir comme Madame Dupont-Aignan” avait déclaré Stéphane Guillon sur LCI ce 1er mai. La mère du candidat Dupont-Aignan est décédée à l’âge de 96 ans, le jeudi 27 avril précédent. Par ces temps bien tristes du retour des morales étroites, il fallait… Lire la suite »

Résultats faussés, çà ne vaut rien avec + 25% d’abstention et + 12% de vote blanc. Amen.

XXX

Ouf !!

ditou

XXX
Homme de peu de foi. Pourquoi “Ouf” je vous l’avez annoncé en décembre 2016, le résultat.

“Homme de peu de foi. Pourquoi “Ouf” je vous l’avez annoncé en décembre 2016, le résultat.”

Non, ditou, HIER SOIR encore tu annonçais la victoire de Le Pen :

” ditou
Floyd
Tu n’as pas compris, que ton commentaire indique clairement Marine le Pen. […] Donc je constate que MARINE va être élue.
7 mai 2017 21:31″

Un peu d’auto-critique te ferait peut-être du bien, ditou.

ditou
Inforétif “Non, ditou, HIER SOIR encore tu annonçais la victoire de Le Pen :” parce que voilà la raison j’ai capté radio londres http://www.20minutes.fr/elections/presidentielle/2063527-20170507-presidentielle-faux-radiolondres-annonce-victoire-marine-pen Mais tu le sais bien les chiffres ne mentent pas. Et je vous avez bien indiqué que c’était la vérité. “Voilà une vérité François Mitterrand et François Hollande ont tous les 2 au premier tour étaient élu sous le chiffre 7. Donc forte probabilité que le chiffre 7 soit réservé dans l’avenir aux socialistes. Maintenant tu constateras que le 2ème tour il avait élé élu un 3, ont peut en conclure que le notre élection sous… Lire la suite »
XXX

Macron a-t-il convaincu les indécis d’aller voter pour lui ? Je ne le pense pas. En tous cas, pas par adhésion , la messe est dite de ce côté là.

Par contre, à coup sûr, la “prestation” de Le Pen en a vraisemblablement convaincu un certain nombre de voter contre elle.

Et cela c’est rassurant pour la République.

Il est des jouets que l’on ne peut pas mettre dans les mains de n’importe qui.
Il y a encore une majorité de gens capables de raison dans ce brave royaume de France.

sarah

Ne votez-pas pour cette vipère qui est allée se trainer au pied de la Tour du milliardaire Trump pour se faire adouber par le symbole des puissances d’argent.Son seul but est de diviser la France et les Français

XXX
Le FN est un parti politique autorisé par la République ; est-il pour autant un parti républicain ? La devise républicaine nous donne quelques indications : – La Liberté : au regard du dernier “débat”, il est vrai que sa leader sait user d’une réelle liberté de Taon, – L’égalité : cela dépend de toute évidence du périmètre sur lequel elle s’applique, – La Fraternité : le socle de la République et une valeur judéo-chrétienne fondatrice. Le fonctionnement familial et clanique de la famille Le Pen semble en réduire singulièrement le périmètre aux intérêts et aux stratégies du moment. Quant… Lire la suite »
XXX

“J’espère qu’on n’apprendra pas que vous avez un compte offshore aux Bahamas.” Mercredi soir, lors du débat présidentiel, alors qu’Emmanuel Macron accusait le FN d’être “le parti des affaires”, Marine Le Pen a insinué que le leader d’En Marche possédait “un compte offshore aux Bahamas”. Jeudi matin, l’entourage du candidat a déposé plainte contre X pour “faux, usage de faux et propagation de fausse nouvelle destinée à influencer le scrutin” présidentiel. Le parquet de Paris a annoncé ouvrir une enquête préliminaire.
“Nous n’hésiterons pas à poursuivre en diffamation quiconque reprendra cette fausse information”, a ajouté l’entourage d’Emmanuel Macron.”

Le débat a démontré la différence de niveau !

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top