Connect with us

Calédosphère

Actualité

Le sondage qui inquiète – chap1 : 21% des Calédoniens partiraient en cas d’indépendance !

Selon le dernier sondage Quidnovi-ETOM/OcéaneFM, 1 Calédonien sur 5 estime que si le OUI l’emportait au prochain référendum, sa « situation et celle de sa famille » deviendrait « intenable ». Ainsi, en cas d’indépendance, 11% des Calédoniens déclarent qu’ils « ne savent pas s’ils pourront rester » et 10% qu’ils seront certainement « contraints de partir ». En définitive, cette inquiétude est partagée par 35% des électeurs du NON. Autrement dit, en cas de victoire du “OUI“, environ 57.000 Calédoniens (1 non-kanak sur 3) s’interrogent quant à leur départ de Nouvelle-Calédonie… Et si c’était seulement ça l’objectif de la “lutte indépendantiste” : faire partir les non-kanak ? 

C’est le sondage qui inquiète nos responsables politiques. Réalisé entre décembre 2020 et février 2021 (c’est-à-dire durant le conflit entourant la vente de l’usine du Sud), ce sondage de l’institut QuidNovi-ETOM a interrogé un échantillon représentatif de 1032 personnes parmi la population calédonienne et ses résultats viennent d’être diffusés par la radio Océane FM. Et pour la première fois, ce sondage nous révèle ce que chacun présumait déjà depuis le premier référendum de 2018, à savoir que la crise économique, le climat morose ambiant et la montée des exactions et de la délinquance (sur fond de revendication indépendantiste) pousse une grande partie de la population à s’interroger sur son devenir en Nouvelle-Calédonie. Un sentiment plus présent parmi la jeunesse, notamment non-kanak puisque 14% des jeunes, âgés de 18 à 30 ans, déclarent de prime abord qu’ils « ne savent pas s’ils souhaitent rester en Nouvelle-Calédonie ». De même, 6% des jeunes kanak partagent cet avis. Or, il est possible d’estimer le nombre de personnes concernées puisque l’ISEE-NC a rendu publiques les données du dernier recensement classées par âge et par communauté. Les jeunes kanak représentent en effet 18.520 personnes (ayant entre 20 et 30 ans) et les jeunes non-kanak 19.058 personnes du même âge. Autrement dit, selon ce sondage, plus d’un millier de jeunes kanak (environ 1100 personnes) ne savent pas s’ils vont rester vivre sur le territoire tout comme près de 2600 jeunes d’origines non-kanak soit en tout 3.700 « jeunes ». C’est-à-dire plus que la population du village de La Foa ou d’Ouvéa et l’équivalent de la population de la commune de Canala…

Mais c’est dans la partie « perceptions des conséquences de l’indépendance (p.44) » que se situe les informations parmi les plus sensibles de cette enquête. En effet, à la question « en cas d’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, votre situation et celle de votre famille serait ?», 11% des Calédoniens estime que celle-ci serait « intenable » et ne savent pas s’ils pourront rester en Nouvelle-Calédonie quand 10% des répondants déclarent qu’ils seraient eux et leur famille « contraints de partir ». Sans surprise là aussi, les personnes non-kanak ainsi que les personnes qui ont voté NON lors du référendum du 4 octobre 2020 sont pessimistes sur l’évolution de leur situation personnelle en cas d’indépendance. A noter que parmi les électeurs du OUI, 54% d’entre eux estime que leur situation serait « identique » en cas d’indépendance (NDLA : à se demander alors pourquoi voter pour l’indépendance…) En définitive, une personne d’origine Kanak sur deux refuse majoritairement de prendre position sur cette question (54% des électeurs du OUI, 50% des électeurs de la province Nord et 47% des résidents des îles Loyauté). Ils ne sont en effet que 20% parmi les électeurs du OUI à penser que leur situation personnelle sera meilleure en cas d’indépendance (dont 26% des résidents des îles Loyauté). Du côté non-indépendantiste en revanche, le sentiment est totalement opposé puisque 1 jeune sur 3 non-kanak (32%) et 37% des personnes non-kanak âgés de plus de trente ans estiment que leur situation personnelle serait intenable en cas d’un vote OUI majoritaire. Autrement dit, et toujours selon les données de l’ISEE-NC, en cas d’indépendance c’est environ 30.000 Calédoniens qui estiment qu’ils seront contraints de partir et 27.000 autres qui s’interrogent sur leur devenir en Nouvelle-Calédonie, (soit l’équivalent de toute la population des communes de Paita et de Dumbéa). Dans cette hypothèse la Nouvelle-Calédonie verrait sa population passer en quelques années de 272.000 habitants à moins de 215.000, soit la population totale du caillou à la fin des années 90.

La Nouvelle-Calédonie se vide de son sang…

Sans surprise là encore, les jeunes, les actifs, les entrepreneurs et les résidents de la province Sud sont les plus concernés par ce sujet. Il faut dire que la tendance allait dans ce sens depuis plusieurs années, le site de l’INSEE évoquant au sujet de la Nouvelle-Calédonie « un déficit migratoire marqué » depuis la période référendaire, l’ISEE-NC ayant fait savoir en 2020 que le solde migratoire depuis le dernier recensement était négatif :

« Entre 2014 et 2019, 27.600 personnes qui vivaient en Nouvelle-Calédonie en 2014 ont quitté l’archipel, soit un habitant sur dix (…) Les départs sont deux fois plus nombreux qu’au cours des cinq années précédentes. Inversement, 17.300 personnes qui ne vivaient pas en Nouvelle-Calédonie en 2014 sont arrivées depuis (elles étaient 22.400 entre 2009 et 2014). Le solde migratoire apparent est déficitaire de 10.300 personnes entre 2014 et 2019, soit 2.000 départs nets par an. Entre 2009 et 2014, ce solde était positif (1.600 arrivées nettes par an) (Sources : INSEE) »

A noter que sur ces 27.000 départs effectués entre 2014 et 2019, 7.000 concernaient des personnes nées en Nouvelle-Calédonie (donc inscrites sur toutes les listes électorales) et que, par définition et du fait du gel du corps électoral, aucun des nouveaux arrivants ne dispose du droit de vote aux élections provinciales ou au scrutins référendaires.

Nota Bene de la rédaction : pour rappel, la baisse des recettes fiscales que le territoire subit depuis plusieurs années est principalement due à ces départs. En effet, les personnes ayant quitté la Nouvelle-Calédonie appartenaient principalement à la classe moyenne : celle qui travaille, qui dépense et qui paie ses impôts. Or, moins d’actifs, c’est moins de richesse produite, c’est moins de consommateurs, c’est moins de croissance et c’est, au final, moins d’impôts et donc moins d’argent dans les caisses de la Nouvelle-Calédonie. Une situation qui entrainera bientôt par effet domino la baisse des budgets de redistribution, l’aggravation des déficits publics et des régimes sociaux et donc la diminution des prestations sociales et une explosion de la pauvreté. CQFD.

Source de l’étude

Afficher la suite
Hubert B

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
68 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
LedZep
LedZep
Répondre à   alika-antitra
5 mai 2021 13:01

Alik “Frogier, Poadja et Lecornu au Sénat“. Le Sénateur Pierre Frogier, reprend à son compte (du moins s’en inspire), les idées exprimées par les Juristes Jean-Yves et Florence Faberon dans leur publication “Les Fédéralismes” éditée par “les Editions Recherches sur la cohésion sociale” en 2020 (http://www.maison-de-la-melanesie-pauldedeckker.com/travaux/8-actu/86-les-federalismes). En page 203 de ce livre, Florence Faberon écrit (extraits) : “Fédérer, c’est relever le défi de la cohésion, en refusant l’assimilation pure et simple. Pour affronter l’exigence du vivre ensemble, l’immense majorité des Etats de la planète relève de l’inspiration fédérale et de la qualification d’Etats composés. La complexité de la constitution des… Lire la suite »

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep
XYY .
XYY .
Répondre à   alika-antitra
5 mai 2021 20:05

Alik.
“Frogier”.
Quand Petelo voulait purger l’indépendance…
https://www.lnc.nc/article/societe/le-referendum-selon-pierre-frogier

Luc
Luc
4 mai 2021 17:51

Et si on ressortait le rapport Duthilleul qui déjà en 2012 épinglait la fameuse stratégie nickel du Nord et que tout le monde a vite occulté ?
Comparons le avec le rapport de la cour des comptes !

XXX
XXX
4 mai 2021 10:50

“Et si c’était seulement ça l’objectif de la “lutte indépendantiste” : faire partir les non-kanak ?”

Nan !! C’est pas possible.

Sérieusement qui peut en douter, tout au moins pour le courant nationaliste Kanak si bien incarné par LKU et les durs du Flnks ? 

Pierre
Pierre
4 mai 2021 05:09

Relire calédonickel! Une page vient de se tourner. La Chambre territoriale de la cour des comptes vient en effet de rendre son dernier rapport d’observations. Après la gestion de SMSP et de SOFINOR, c’est au tour de la stratégie nickel de la province Nord d’être passée au peigne fin. Les observations de la Chambre sont accablantes: Une stratégie vague et non formalisée désirant s’imposer au détriment d’autres voies de valorisation de la ressource. Une volonté de prendre le contrôle de SLN par une prise de participation majoritaire du capital, sans pour autant avoir la capacité ni les moyens de jouer le… Lire la suite »

JFG
JFG
Répondre à   Pierre
4 mai 2021 07:01

Tous ces récents rapports expliquent en tout cas très bien les propos policés du MOM lorsqu il convoque à Paris les responsables politiques pour entre autre discuter des « problèmes » de la filière nickel.
Et également le fait que les indépendantistes freinent des 4 fers pour y aller.
Sans compter toutes les très mauvaises nouvelles à présenter à leur retour au peuple premier après avoir fait le tour des ministères régaliens.
Prévoir quatorzaine en chambre forte et port du gilet pare-balles vivement recommandé pour ces messieurs.

LedZep
LedZep
Répondre à   JFG
4 mai 2021 09:26

JFG “Tous ces récents rapports expliquent en tout cas très bien les propos policés du MOM lorsqu’il convoque à Paris les responsables politiques pour entre autre discuter des « problèmes » de la filière nickel.”. Et s’il n’y avait que la filière Nickel qui poserait “problèmes”. La CTC fait feu de tout bois. Pour moi, la révélation des turpitudes liées à la gestion des Provinces Indépendantistes ne fait que commencer. Après la Province Nord, dont ce n’est certainement pas la fin des révélations concernant sa gestion par une bande de copains et de coquins, au tour de la Province des îles désormais.… Lire la suite »

Dernière modification 2 jours plus tôt par LedZep
ditou
ditou
Répondre à   Pierre
4 mai 2021 09:11

Pierre
de rendre son dernier rapport d’observations.”

Comme il est précisé ce n’est que des l’observations, qui n’aboutit à rien d’autre.
A t on indiqué une quelconque sanction? Je ne le pense pas.
La Chambre territoriale de la cour des comptes, nous prouve encore une fois que fasse aux indépendantistes, elle ne peut rien faire qu’observer.

Une page se tourne donc,”
Alors à peine la constatation faite, on clos l’affaire.

Je suggère qu’on ferme définitivement cette chambre territoriale de la cour des comptes qui ne sert à priori qu’à brasser de l’air.

A qui fait elle vraiment peur?.
I

Luc
Luc
Répondre à   ditou
4 mai 2021 17:47

dire, montrer, démontrer, c’est la sanction, fermer cet outil de controle des gaspillages serait la pire des sottises, au contraire, il faudrait lui donner plus d’agents et de moyens. Les sanctions tombent mais tu ne les vois pas, tu parles toujours sans savoir. Sais tu qu’une seul rapport négatif sur une entreprise fait monter le cout de ses assurances et surtout le cout de ses emprunts avec une fuite de la confiance des banques et des intérêts en hausse, ou pas d’emprunts, sans parler des sanctions internes des actionnaires. Un rapport issu d’une entité fiable ayant du poids et de… Lire la suite »

ditou
ditou
Répondre à   Luc
4 mai 2021 20:39

Luc “dire, montrer, démontrer, c’est la sanction, fermer cet outil de controle des gaspillages serait la pire des sottises,” Je crains que la pire des sottises, dont tu nous fais part est en chemin malheureusement pour toi. Avec la disparition de l’ENA, il semble bien que des réformes sont en cours. Sinon pourquoi ce lien indique dans son titre, que la cour des comptes comme le conseil d’état craignent ne plus séduire. S’il n’y a plus de candidat alors il faut fermer. https://www.lopinion.fr/edition/politique/fin-l-ena-conseil-d-etat-cour-comptes-craignent-ne-plus-seduire-243569 Surtout que dans le commentaire ci dessus Pierre , il a écrit : ” La Chambre territoriale de… Lire la suite »

Pierre
Pierre
4 mai 2021 05:04

Stratégie nickel sans aucun retour de dividendes, voilà la réalité du montage Nord, enfin, c’est dit et les madias osent en parler ! On ose enfin parler à voix haute de la gangrène du cailloux ! Cela fait plus de 10 ans que ce montage “perdant” ( il est bien loin du gagnant gagnant propagandiste sans plus d’explication que ce leitmotiv pour enfants de 5 ans) , plus de 10 ans donc que ce gagnant- NC perdant perturbe la Calédonie entière à tous les niveux économiques, sociaux , politiques. Comment Calédonie Ensemble a -t-il pu la soutenir ? Qui va… Lire la suite »

Mister Eric
Mister Eric
2 mai 2021 21:30

Les Russes sont là … https://www.lnc.nc/article/grand-noumea/noumea/societe/noumea-la-paques-orthodoxe-une-occasion-de-se-retrouver-entre-russophones

Ils viennent enrichir et embellir la diversité calédonienne.

Et plus ces déchets de média européens “du service public” essaient de nous formater le cerveau et diaboliser les Russes et la Russie, plus j’aime ce peuple et ce pays.

Juste pour les emmerder.

(Et j’espère bien voir St Pétersbourg un jour!)

Dernière modification 4 jours plus tôt par Mister Eric
Inforétif
Inforétif
Répondre à   Mister Eric
2 mai 2021 23:50

“diaboliser les Russes et la Russie, plus j’aime ce peuple et ce pays.”

Le peuple russe n’est pas le problème.

Dernière modification 4 jours plus tôt par Inforétif
john john
john john
2 mai 2021 08:51

En parcourant les commentaires je découvre beaucoup de pessimisme .Les leadeurs kanaks ne pensent qu’a leur de clan .
Il ne faut rien attendre de ces gens .Ce ne sont pas des démocrates.C’est comme cela.
Il faut gagner le prochain et imposer des changements au niveau social . Fiscalité plus juste ,scolarité …
Un chantier énorme nous attends pour ceux qui comme moi resterons …quoiqu’il arrive.

Voir plus dans Actualité

Top du moment

Commentaires récents

To Top