Connect with us

Calédosphère

Actualité

Tyuienon perd son procès contre Brot !

Dans l’affaire qui l’opposait à l’ancien Haut-commissaire, l’élu de l’Union Calédonienne a perdu aujourd’hui son procès contre Jean-Jacques Brot. Joint par téléphone, ce dernier a tenu à remercier les Calédoniens qui l’ont soutenu depuis le début de cette affaire. Justice.

Tout remonte au début de l’année 2014. En période de pré-campagne électorale pour les provinciales et les municipales, des voyous vandalisent et détruisent les sites miniers de la NMC et du groupe Ballande à Nakety, dans la région de Canala. Les dégâts estimés à plusieurs centaines de millions de francs sont considérables. Quelques jours plus tard des coutumiers et des responsables de la commune se rendent au haussariat pour demander l’aide de l’Etat. Jean-Jacques Brot déclare alors qu’il se rendra sur les lieux afin de soutenir les gendarmes chargés de l’enquête et les victimes des dégradations. Or, la visite était prévue le 12 février mais finalement, le Haut-commissaire ne l’a jamais effectuée. En fait, un hommage à Eloi Machoro lui aurait été imposé dans son programme préparé par la mairie de Canala dirigée par Gilbert Tyuienon. Déclarant qu’il s’agissait là d’une « provocation », Jean-Jacques Brot avait évoqué une « embuscade pathétique, médiatique, politique, doctrinaire, qui [lui] a été tendue » par le maire de Canala. Selon les témoins de l’époque ayant assisté à la confrontation entre les deux hommes durant une réunion du gouvernement, cette visite visait à faire saluer par le représentant de la République une figure indépendantiste controversée de la période des évènements. En somme, une victoire politique pour celui qui serait deux mois plus tard tête de liste UC en Province Nord, à savoir Gilbert Tyuienon.

Brot 1 – 0 Tyuienon

N’acceptant pas les critiques du haussaire, celui qui était alors le Vice-président du gouvernement avait porté plainte le 16 mars contre le représentant de l’Etat – une première dans l’histoire des institutions calédoniennes. Gilbert Tyuienon accusait également le préfet Brot d’ingérence dans les affaires calédoniennes et il avait demandé officiellement la protection du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie afin que celui-ci le défende et paie les frais de justice de ce procès. Le maire de Canala aurait néanmoins « prémédité son coup » puisqu’il avait attendu avant de porter plainte que Jean-Jacques Brot soit en période dite « de réserve». Celle-ci impose en effet le silence aux Haut-fonctionnaires lors des campagnes électorales et lors des élections. Jean-Jacques Brot, qui a démissionné après les provinciales durant la visite de la ministre des outre-mer, n’a donc jamais pu donner sa version des faits dans les médias et répondre à Gilbert Tyuienon. Reste que cet après-midi, après plusieurs reports, le tribunal correctionnel de Nouméa a jugé que les faits de diffamation n’étaient pas avérés et a donc relaxé Jean-Jacques Brot. Et si Maitre Lombardo, l’avocat de l’ancien haussaire, s’est refusé à tout commentaire après l’audience, on murmure du côté du palais de justice que, furieux, Gilbert Tyuienon aurait déjà annoncé faire appel de cette décision.

Jean-Jacques Brot : « Toute ma gratitude aux Calédoniens qui m’ont soutenu »

Contacté par téléphone en fin d’après-midi, alors qu’il apprenait le jugement du tribunal, le préfet Brot a tenu à adresser quelques messages à l’intention de ses « amis Calédoniens » et à remercier celles et ceux qui depuis son départ « quelque peu précipité », l’ont soutenu :

Naturellement, il ne m’appartient pas de commenter une décision de justice (…) mais sur un autre plan, je ne peux qu’exprimer ma profonde gratitude vis-à-vis de tous les Calédoniens qui depuis le début de cette affaire m’ont témoigné, par tous les moyens, de leur affection et de leur soutien (Jean-Jacques Brot ; à Paris, le 04/05/15)

Actuellement à Paris et en mission pour le ministère de l’intérieur, Jean-Jacques Brot se refuse à commenter de quelque façon que ce soit la vie politique locale mais tient néanmoins – à cette occasion – à adresser un « message de fidélité » et « d’amitié » à ceux qui, à 18.000 km, ne l’ont pas oublié.

NDLR : S’agissant des affaires judiciaires entourant Gilbert Tyuienon, celui-ci reste encore en procès contre Calédosphère dans l’affaire Tamaï. De plus, s’il avait avoué avoir été flashé à 150km/h alors qu’il était en charge de la sécurité routière au gouvernement, il semble que l’affaire en soit restée là…

Afficher la suite
Rita

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »

guest
21 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Ethos Paul
Ethos Paul
12 mai 2015 17:47
Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Paul Ethos
12 mai 2015 19:26
baggherra
baggherra
7 mai 2015 10:07

Non mais , il n’oserait quand même pas faire appel…….LUI un être méprisable , face à un homme d’honneur comme Monsieur Brot droit dans ses bottes ,loyal , franc qui n’a pas hésité à dire haut et fort le gaspillage d’argent, les gabegies de nos elus (es) au détriment du peuple…………. ce qui lui à valu son rappel en métropole .Prenez en de la graine mrs dames quand vous serez capables de dénoncer les magouilles et d’ejecter du gouvernement ces individus qui par leurs beuveries et pire encore (affaire Tamai ) nuisent au peuple .A ce moment là vous remonterez… Lire la suite »

abdul
abdul
5 mai 2015 20:20

Manquerait plus qu’il fasse appel…….après tout tant que ca ne sort pas de sa poche, il pourrait continuer la farce…..

Djianou
John
Répondre à   abdul
6 mai 2015 15:15

IL va continuer la farce pcqu’il est extrêment mal conseillé, seulement il va “roumasser” pour résistance abusive, et là il n’aura plus qu’a raser les murs , déjà qu’il ne sort plus bcp….

Eliot Nenesse
Eliot Nenesse
5 mai 2015 20:06

Cher Gilbert, vos revenus étant très confortables, auriez-vous l’amabilité de rembourser aux calédoniens l’argent public dépensé inutilement avec vos caprices de plaintes inutiles ?

Yvan La Méche
Yvan La Méche
5 mai 2015 17:39

L’implication de loin ou de prés dans la soûlerie organisée et la tuerie qui s’en est suivie à Mr. BOEUF, c’est ça qui intérésse LE PEUPLE KALEDONIEN.

On va pas lâcher les tueurs….les réseaux dit sociaux(quel nom à la kon !), se chargent de relayer l’info. , LE PROCES EST PREVU POUR QUAND ???? 2017 quand Marine Le Pen sera élue ???????

jacqdunord
jacqdunord
5 mai 2015 12:45

…..à bas la justice coloniale !!

Janloupe Pahune
Janloupe Pahune
5 mai 2015 09:58

Ti oui et non illustre à lui seul, et c’est un exploit, le merveilleux adage “les cons osent tout, c’est à ça qu’on les reconnait”… Et nous avons ce triste abruti… au gouvernement ! Comment voulez-vous que cela fonctionne !

Voir plus dans Actualité

Tendances

Commentaires récents

To Top