Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

Les ados accros au sirop contre la toux

Nouvelle mode chez les jeunes : la « Purple drank » un cocktail très explosif composé de médicaments qui séduit de plus en plus de jeunes, pouvant s’en procurer sans ordonnances. Les professionnels de santé tirent la sonnette d’alarme.

Les effets de mode sont toujours dans en perpétuel renouvellement, surtout au sein de la jeunesse. La « Purple Drank » (cocktail violet), est la nouvelle « boisson » dont raffolent les ados. Ce cocktail explosif est un mélange associant un sirop pour la toux à la codéine et un soda, le plus souvent du Sprite, puis vient l’ajout des bonbons « chimiques », comme les Jolly Rancher, qui accompagnent la Purple Drank pour donner du goût.

Ce cocktail est apparu au Texas dans les années 1960-70, puis popularisé par les rappeurs du sud des États Unis. À partir des années 2000, cette boisson s’est ensuite répandue grâce à de nombreux rappeurs qui en vantaient les vertus dans leurs chansons, tels Three 6 Mafia au travers son single « Sippin on Some Syrup ». D’autres grands noms du rap US tels Eminem ou Kayne West ont revendiqué la consommation de ce mélange dans certains de leurs morceaux.

Le phénomène de la « Purple Drank » a touché la France dès 2013, et connaît un succès suffisamment inquiétant pour alerter les pharmaciens. Dans son journal interne du mois de mai, l’ordre des pharmaciens met en effet en garde sur ces adolescents qui se rendent dans les pharmacies pour obtenir du sirop contre la toux.

Les buveurs du « Purple Drank » recherchent au travers de cette boisson des effets de relaxation et de désinhibition, effets produits grâce notamment à la codéine contenue dans les sirops contre la toux. Mais à haute dose, la codéine entraîne des effets indésirables, tels que des nausées ou des démangeaisons. Pour parer à ces effets néfastes, les jeunes buveurs rajoutent au mélange des médicaments antiallergiques (des antihistaminiques), limitant ainsi les effets secondaires.

Les effets c’est genre un rush tu vas sentir une grosse chaleur en toi qui monte, le cuir chevelu qui va commencer à te démanger un gros smile vas s’étendre sur ton visage tu vas commencer à fermer les yeux et ton nez vas vouloir rejoindre le sol ! (Un amateur sur le site psychoactif)

Les pharmaciens n’ont jamais vu autant de jeunes dans leurs officines même si la plupart d’entre eux apparaissent en pleine forme, pour réclamer les sirops pour la toux, qui du coup sont devenus les médicaments les plus demandés, pour les 16/20 ans. Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l’ordre des pharmaciens, estime que face à cette situation le pharmacien est« dans l’obligation déontologique de refuser de vendre un médicament s’il estime qu’il n’est pas bénéfique à la personne qui vient le chercher ».

En France aucune statistique n’a été établie sur l’utilisation de la « Purple Drank » et seulement quelques cas ont été recensés par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Déjà en 2014, l’Agence du médicament avait mis en garde contre l’usage abusif et le détournement de certains sirops contre la toux à des fins « récréatives ». Si ce savant mélange explosif n’est pas nouveau, le réseau des centres d’évaluations et d’information sur la pharmacodépendance et addicto-vigilance (CEIP) a comptabilisé plusieurs cas d’intoxication en 2014. Un phénomène qui d’après tous les professionnels de la santé doit être pris avec vigilance et c’est dans ce but, que l’ordre des pharmaciens de France veut renforcer sa lutte contre ce fléau auprès des adolescents qui demanderaient les médicaments qui rentrent dans la composition de cette boisson.

En Nouvelle-Calédonie, du côté du syndicat des pharmaciens, aucune consigne n’a été encore donnée à ses adhérents, qui dans la plupart des cas ne connaissent pas la « Purple Drank ». Pour les pharmaciens calédoniens, « ils sont là pour soigner les gens ». Ce phénomène qui touche les jeunes français, semble fort heureusement ne pas encore avoir touché le « caillou », mais pour combien de temps ?

Continue Reading

Jeune internaute tout frais sorti d'un œuf de la discorde, Machiavel à la plume alerte des jeunes pousses. Techno-connecté, s'exprimant sur tous les réseaux sociaux, Machiavel représente cette génération 2.0 qui occupe naturellement le Net. Marqué à droite, ses premiers écrits tranchent avec le politiquement correct habituel en Calédonie. A n'en pas douter, au fil du temps, le plus jeune de nos contributeurs saura prendre sa place parmi les "grands".



Laisser une réponse

6 Commentaires sur "Les ados accros au sirop contre la toux"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Le pharmacien EST au “centre du dispositif” (si il/elle oublie pour un court instant ses marges…)…

Je cite : “Ce phénomène qui touche les jeunes français, semble fort heureusement ne pas encore avoir touché le « caillou », mais pour combien de temps ?”
Si l’auteur de cet article pense vraiment que le phénomène n’a pas encore débarqué en Calédonie, on peut se demander pourquoi il a publié le truc.
On a pas de problème, mais je vais répandre l’info pour qu’on en ai un. En voilà une bonne initiative que de répandre de si bonnes idées dans l’esprit de nos jeunes.

Clark

Dans le garage de ma bécane, en région parisienne il y a 30 ans.. il y avait des bouteilles de whisky et des pochons entiers de Néocodion… Rien de nouveau sous le soleil..

Article de merde à mettre à la poubelle: limite s’il ne donne pas des idées aux gosses qui n’y avaient pas encore pensé!

Chef un p’tit verre on a soit…!!!

Le phénomène touche la Calédonie, j’ai connu une personne qui était accro à la Codeïne (opiacé) mélangée avec du Perrier. Les pharmaciens surveillent les gens qui achètent ce sirop en (trop) grande quantité, sauf que certains accros font le tour des officines.

C’est ce qui s’appelle faire du remplissage en plagiant un article trouvé sur le net. Pas très responsable de la part de l’auteur… Qui souligne allègrement que ce phénomène n’est pas encore observé en Nouvelle-Calédonie. Il était donc urgent de pondre cette info, afin que les jeunes calédoniens soient mis au courant, et puissent s’adonner à l’envi aux effets euphorisants de ce cocktail licite.
Si ce n’est pas de l’inconscience ???? A moins de vouloir booster les ventes de sirop Typhon…

wpDiscuz

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top