Connect with us

Calédosphère

Vu sur le Web

En cas d’attaque, les USA n’auront “d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord”

Promettant de faire passer « l’Amérique d’abord », Donald Trump a défendu devant les nations-unies sa vision du monde. Alors que les tensions ont continué à monter entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, le président américain a de nouveau menacé Pyongyang.

Lors de son premier discours officiel devant l’assemblée générale de l’organisation des nations unies ce mardi 19 septembre, les mots de Donald Trump ont été parfois tellement durs, notamment vis-à-vis de l’Iran et de la Corée du Nord que, par moment, les membres de l’assemblée de l’ONU applaudissaient à peine, comme saisie d’effroi. Face aux tensions en Asie et aux lancements de nouveaux missiles balistiques par le régime de Kim Jung Un, le président américain a de nouveau menacé Pyongyang et appelé le régime à ne pas encourager d’escalade :

« Les Etats-Unis ont une grande force et une grande patience, mais si nous sommes forcés de nous défendre ou de défendre nos alliés, nous n’aurons d’autre choix que de détruire complètement la Corée du Nord. Espérons que ça ne sera pas nécessaire, c’est à ça que servent les Nations unies (, 19/09/17)

Qualifiant le dictateur coréen de « rocket-man » embarqué selon lui dans une « mission suicide », le président Trump a prévenu les ennemis des Etats-Unis (dont EL, l’état islamique) que l’armée américaine allait « bientôt devenir plus forte que jamais », lors de ce premier discours particulièrement musclé devant les Nations unies. Il faut dire que quelques jours plus tôt, le Sénat américain avait déjà été au-delà des demandes de Trump et avait voté une enveloppe de 700 milliards de dollars pour la défense. Critiquant Pyongyang et Téhéran, Donald Trump a aussi évoqué la situation de crise au Vénezuela en déclarant que « le problème n’est pas que le socialisme ait été mal appliqué au Vénézuéla, mais qu’il ait été fidèlement appliqué ». Des pays “indépendants” et “forts” sont à la base de l’ordre mondial, a aussi souligné Donald Trump, défendant une vision unilatéraliste du monde.

America First

« En tant que président des Etats-Unis, je ferai toujours de mon pays une priorité. Comme vous, dirigeants du monde, vous devriez faire de vos pays une priorité ». Evoquant « les nations souveraines », « l’État-nation » et « le pouvoir au peuple », le président des Etats-Unis a détaillé, devant l’assemblée générale, les « trois piliers » qui garantissent selon lui la paix dans le monde et la stabilité de chaque pays à savoir « souveraineté, sécurité et prospérité ». Appelant un « réveil des nations », il a déclaré que « l’Etat-nation demeure le meilleur appareil pour améliorer la condition des peuples » critiquant à demi-mot le multilatéralisme de ses alliés européens. « Mais améliorer la vie de nos concitoyens nécessite aussi de travailler ensemble en harmonie », a-t-il ajouté, « les Etats-Unis seront toujours un grand ami du monde, et particulièrement de ses alliés. » « Mais nous ne pouvons plus être abusés, ou signer des partenariats à sens unique, où les Etats-Unis ne gagnent rien », a-t-il prévenu, soulignant « le fardeau injuste » payé par les Etats-Unis pour financer l’Onu (22% du budget global) alors que celui-ci a augmenté de 140% et a vu ses effectifs doubler depuis 2002 « sans suffisamment de résultat » a-t-il ajouté. Il a également sermonné les institutions des nations-unies leur demandant « de servir leur populations et non leur bureaucratie ». Il a enfin terminé son discours de 45 minutes en déclarant que “nous allons être côte à côte au service de la paix, de la liberté, des familles et de Dieu tout puissant”. Selon le correspondant de Fox News, il s’agit là « d’un discours qui sera reçu 5 sur 5 dans l’Amérique profonde ».

Continue Reading

Informaticien, internaute actif, caricature de cette génération 2.0 qui a fait des réseaux sociaux son terrain de jeu. « Rupert » collecte en effet tout ce qui peut intéresser les internautes Calédoniens sur le Web. Culture, communiqués, vidéo, buzz. Responsable de la partie « Vu sur le Web » du média, si l’écriture n’est pas son fort, il sait choisir et mettre en avant les sujets qui font ou feront l’actu. Son crédo : « LOL is all you need »



Laisser une réponse

40 Commentaires sur "En cas d’attaque, les USA n’auront “d’autre choix que de détruire totalement la Corée du Nord”"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Les Américains ont peur, Harry Flynt renouvelle son offre et offre beaucoup d’argent cette fois, dix fois plus ($10m) pour que Trump soit VIRÉ (“impeached’)! GOOD ON YOU, MAN! http://www.independent.co.uk/news/world/americas/us-politics/trump-impeachment-larry-flynt-10m-advert-hustler-information-impeach-president-a8001071.html

Un an (or so) a passé:
http://www.lepoint.fr/ces-gens-la/etats-unis-larry-flynt-offre-un-million-de-dollars-pour-des-enregistrements-explosifs-de-trump-17-10-2016-2076696_264.php

L’ordure de Trump! Bien qu’ayant obtenu plus de voix que son adversaire, Hillary Clinton a perdu l’élection parce que, elle le dit elle-même aujourd’hui, son “adversaire” ce n’était pas ‘que’ Trump, c’était en fait Trump, et le directeur du FBI, et la Putana de Vladimir…

‘Reckless’ Trump threatens World War III, says US Senator. (10/10/17) Donald Trump is treating the US presidency like “a reality show” and making reckless threats that could put the world “on the path to World War III”, according to the chairman of the US foreign relations committee. In an extraordinary condemnation of Mr Trump, Republican Senator Bob Corker said the President acts “like he’s doing The Apprentice or something.” “He concerns me … he would have to concern anyone who cares about our nation,” Mr Corker told The New York Times in a 25-minute phone interview following a day-long Twitter… Lire la suite »

ATTENTION SVP: de CNN: “… North Korea is preparing to test a long-range missile…” (la CDN se prépare à évaluer la fiabilité d’un missile longue portée. Perso, j’ai peur de la réaction de Trump et de ses Généraux, les bourses du monde entier dégringolent d’ailleurs…)…

respectdialoguepartage
Savez vous que les États Unies ça fait depuis 1775 qu’ils font tout le temps la guerre. Ils sont pourri j’ai hâte qu’ils s’en prennent une sur le coin de la gueule, les calmer un peu. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_guerres_des_%C3%89tats-Unis IL y a pas eu 15 ans ou il n’était pas en conflit avec un pays! On va me dire pour défende la liberté ….. pff pour imposer un système capitaliste poussé par l’endettement et bien sûre piller les ressources Ils savent bien faire ça , il y a cas juste constater leurs dernières guerres. Ouvrez les yeux bande d’inculte on nous berne… Lire la suite »

RDP: “… les États Unies ça fait depuis 1775 qu’ils font tout le temps la guerre…”: DEVINE, DURANT CES 70 DERNIERES ANNEES -seulement-, QUEL PARTI AMERICAIN EST AU POUVOIR CHAQUE FOIS QU’UNE GUERRE EST DECLAREE PAR LES USA, LA DROITE -les Républicains-, OU LE CENTRE-GAUCHE -les Démocrates-?? Il y a une bonne leçon à en tirer, surtout pour les Yankees, mais bon, c’est pareil avec les armes, ils sont têtus les électeurs Yankees…

ditou

“En cas d’attaque, les USA n’auront d’autre choix que ” de virer les footballeurs américains.
C’est drôle on dirait bien que c’est Trump qui cherche la bagarre.
Après la Corée du Nord voici un moment exceptionnel ou il est démontré que la seule guerre risque fort bien d’être dans son propre pays. Avec ses propres citoyens. A moins que certains états demandent l’indépendance, il va falloir s’armer de patience et surtout mettre un peu d’eau dans son vin. Le pauvre homme, il ne sait plus quoi inventer pour déclencher une guerre.
http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/23/virez-ces-fils-de-p-donald-trump-part-en-vrille-au-sujet-des-footballeurs-qui-sagenouillent-pendant-lhymne-national_a_23220159/

D’accord avec toi ditou, Trump devrait la fermer, il alimente la fureur du Reichsführer Kim avec ses propos, il se la mesure avec lui: ça va mal finir…

!

Le nouveau Furher.jpg
wpDiscuz

Voir plus dans Vu sur le Web

Tendances

Les derniers comm’s

To Top