Connect with us

Calédosphère

Actualité

Daniel Goa est pour le drapeau commun

Interviewé par le quotidien local dans son édition de vendredi dernier, le président de l’UC a imprimé son leadership en rappelant qu’il dispose de la confiance de ses militants. Mais il a surtout pris position sur un sujet qui ne devrait pas manquer de faire réagir : celui du drapeau commun.

Dans sa mosaïque calédonienne, le député Jean-Jacques Urvoas avait récemment décrit Daniel Goa comme annonciateur d’une « nouvelle ligne politique de l’UC ». Il semblerait qu’il ait vu juste sur au moins un sujet, celui des signes identitaires de la Nouvelle-Calédonie et en l’occurrence du drapeau commun. En effet, depuis juillet 2010 et le vœu déposé au congrès par Pierre Frogier, Harold Martin et Rock Wamytan, la question de la recherche en commun du drapeau du pays, pourtant prévue par l’accord de Nouméa dans son point 1.5, avait été délaissée au profit de la solution dite du double drapeau. C’est ainsi que le drapeau indépendantiste fut hissé devant le haut-commissariat en présence du Premier ministre François Fillon, le 17 juillet 2010.

Drapeau commun : l’UC pour ?

Alliée à l’époque au Rassemblement-UMP, l’UC présidée par feu Charly Pidjot semblait se satisfaire de cette solution. Celle-ci fut pourtant à l’origine de fortes tensions, notamment dans les communes de brousse comme Bourail, La Foa ou Moindou qui refusèrent de suivre cet usage, et fut semble-t-il un prétexte à la chute du gouvernement Gomès en 2011. En indiquant, dans une interview donnée aux Nouvelles ce vendredi, être favorable au drapeau commun plutôt qu’à l’alternative du double drapeau, Daniel Goa annonce une véritable rupture avec les positions précédentes de son parti, dénonçant au passage les « discours de clivage ». Gageons que cette prise de position devrait trouver un certain écho dans les semaines à venir.

Afficher la suite

La rédaction de Calédosphère



Laisser une réponse

51 Commentaires sur "Daniel Goa est pour le drapeau commun"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Heu ben RAS j’ai envi de dire…!!! Maintenant que les couleurs indėpendantistes flotte voeux”llement”, il peut bien revenir aux engagements des ADN… Et puis si on doit enfin faire un drapeau commun SVP, pas de BBR et de FRONT mélangé, non non et non… On parle-là de la NC bon sang de bois, de nous et vu que le BBR et le FLN sont déjà dans la place ayons un peu d’ambition que diable…!!! Une base cagou par exemple ou quelque chose d’autre qui soit aussi typique que commun à tous mais stop aux oppositions idéologique, on parle d’un étendard… Lire la suite »
Calcyt

C’est juste une posture de l’instant. De toute façon, quand on cherche à comprendre ce qu’il raconte, ce qui requiert de la part de l’auditeur un effort considérable, on constate que Daniel Goa dit tout et son contraire d’une interview à l’autre. S’il voulait se rendre utile, qu’il commence par virer Lecren du gouvernement, qu’il fasse taire son militant collaborateur meurtrier présumé, et qu’il demande à ses sbires éradicateurs d’électeurs non indépendantistes d’arrêter de faire chier chaque année des milliers de citoyens dûment inscrits sur la LS.

Calcyt

Avais pas vu que c’était un vieux billet qui date de l’année dernière. Mais bon, rien à changer à mon commentaire. 😉

memory

oui, avec le rond qui occupe la moitié de la surface du drapeau, ou comme en NZ avec référendum sur les 10 plus représentatifs plusieurs dessinateurs risquent d’ avoir la même “inspiration”…

Moa

Je verrais bien un BBR avec celui du FLNKS inclu dans le blanc

Nobody's perfect

La position de CE sur le drapeau commun prévu par l’accord de Nouméa a fait l’objet d’un petit fascicule disponible sur leur site internet :
http://caledonie-ensemble.com/wp-content/uploads/2013/02/Philippe-Gomes-Manifeste-pour-un-drapeau-reconnu-par-tous-version-A5.pdf

La meilleure méthode est celle des néo-zélandais, c’est à dire lancer un concours au niveau territorial sur une durée de 6 mois et le faire valider par référendum.
Mais je doute fort que cette démocratie simple et direct convienne aux élus qui, comme en Métropole, n’ont l’âme démocrate que durant les campagnes électorales. Une fois l’élection terminée c’est “Merci pour la place, vous avez cru à nos balivernes, maintenant allez vous faire cuire un œuf et RDV aux prochaines échéances”.
Eh oui ! c’est ça la démocratie à la française…

J’ai du mal à le croire …

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top