Connect with us

Calédosphère

Actualité

Et si la Calédonie devenait la Grèce ?

C’est un vrai scénario catastrophe. Pourtant puisque l’actualité ne parle plus désormais que de crise, il n’est pas totalement stupide de se poser les bonnes questions. L’état de forme de l’économie calédonienne étant actuellement ce qu’il est !

Ça ne peut pas arriver, nous avons le nickel ! Mais justement, le nickel ne va pas bien du temps et le secteur est au bord du gouffre. Le krach boursier chinois et un marché mondial à la baisse, ont eu comme répercussions immédiates une chute des cours du nickel revenus à leur pire niveau de 2009 et l’effondrement des cotations des entreprises minières, ainsi Eramet a perdu près de 20%. Cette situation inattendue a des répercussions sur nos exportations de nickel et d’une certaine manière, ferme pour l’heure les perspectives d’ouverture du marché chinois.

Une santé à la dérive…

Voilà le nickel au bord d’une crise à l’heure où notre économie est fragilisée. Et la réalité est telle que l’on ne voit pas bien comment la Nouvelle-Calédonie va faire pour s’en sortir, sans avoir recours à la création d’impôts ou de taxes ou à la hausse des dispositifs fiscaux existants. Prenant le domaine de la santé pour lequel nos dépenses augmentent chaque année dans des proportions importantes, sans que les recettes ne parviennent à les combler. Outre qu’en 2014 il a fallu sauver les régimes sociaux en créant une nouvelle fiscalité, il s’avère que le RUAMM va se retrouver l’an prochain en déficit de 10 milliards ! Il faut d’ores et déjà songer à un plan de réduction drastique des dépenses de santé, sans doute plus strict encore que le dernier en date et qui remonte à 1992 ! Cela pose une question à laquelle personne n’ose répondre : avons-nous les moyens de financer notre système de santé, techniquement performant, mais coûteux ?

… Et des finances aussi

Le budget de la Nouvelle-Calédonie, qui alimente toutes les autres collectivités, est dans un tel état, que le gouvernement va devoir emprunter 10 milliards… Pour pouvoir rembourser ses dettes ! D’une part cela réduit donc ses capacités d’investissement et d’autre part cela va impacter les budgets des provinces et des communes et par voix de conséquence, le quotidien des Calédoniens. Certains estiment que les rentrées fiscales vont permettre d’améliorer la situation, mais l’impôt ne rentre pas aussi bien que l’on peut l’espérer. Au début de l’année, le total des recettes, dites « non recouvrées » atteignait 19 milliards ! Quel pays aujourd’hui peut se permettre de se passer d’une telle manne ? Tout ça pour dire que la Nouvelle-Calédonie ne sera pas la Grèce bien évidemment, mais qu’il va sans doute falloir passer par une période plus ou moins longue de rigueur et d’austérité. Il n’est pas certain que les Calédoniens en soient bien conscients ni que tout le monde soit prêt à des efforts conséquents. Il faut dire que lorsque l’on a été habitué à la croissance et au quasi-plein emploi, certains réveils sont douloureux.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

15 Commentaires sur "Et si la Calédonie devenait la Grèce ?"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Heimata

Bonjour, juste un mot au rédacteur : il faudrait relire votre travail avant de le publier afin de corriger les (énormes) fautes d’orthographes ou de grammaire.
Cordialement.

DECENNIE

depuis des lustres nos politiques ne savent et ne servent qu’a dilapider l’argent public, leurs demander de l’économiser reviendrait a demander a un bourreau de soigner les problêmes cardiaques d’un condamné a mort…… ni l’envi ni les compétences !

Bah! malgré ses 522 milliards d’euros de dette, la Grèce s’est vu rallonger hier un 3ème emprunt de 85 milliards d’euros (dont 17 milliards en provenance de la très chère France).
On a de la marge mais pour avoir cet argent et être “sauvé”, tout comme de ne pas sortir de la zone Euro, il faudrait que certains abrutis arrêtent de parler de Kanaky…… (A méditer)

Abdul

C’est pas la cafat qui doit mettre en place un nouveau système informatique à x milliard ?….y’a peut être moyen de faire quelques économies non ?

Mais si mon ami… AMG G pour gratuite et bien faut arrêter, non “limiter”. 10% à payer pour tous les patients en 2016 et 20% en 2017. On verra pour la suite. (Y’ sont pas contents ??!! va voir aux USA et arrête de parler Kanaky!)

toto

Ce système informatique est payé par les fonds de la cafat.
La cafat est une société privée mandatée pour gérer les cotisations et prestations, à ce titre elle facture le service à la Nouvelle-Calédonie mais ne profite pas de l’argent géré.

Donc non, même si la cafat faisait des économies cela ne profiterait pas aux nouzot’ car l’argent économisé ne ferait que rester sur ses comptes ou irait enrichir ses actionnaires.

La situation du Venezuela aussi est inquiétante.
Des milliards de pétrodollars dilapidés.
On y trouve quelques points de ressemblances avec la Calédonie.

https://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2015/07/13/venezuela-guyana-esequibo-maduro-granger/

Situation calédonienne bien esquissée, me semble-t-il.
Juste une petite restriction quand vous écrivez : “Tout ça pour dire que la Nouvelle-Calédonie ne sera pas la Grèce bien évidemment” : elle sera pire si la métropole cesse d’y injecter l’argent de ses contribuables, à moins de se décider enfin à exploiter sérieusement ses autres atouts : agriculture, mer et tourisme notamment.

memory

Je dirai TRAVAILLER! au lieu d’exploiter. On exploite une mine , sa femme, ses employés… (profiter de…)

X
Que dit Larousse via Google? Exploiter = – Faire valoir quelque chose, un bien ; en tirer parti par le travail productif : Exploiter une ferme. – Utiliser avantageusement une qualité, en particulier par le travail, profiter de quelque chose : Exploiter son talent. – Utiliser une situation, un événement à son avantage : Exploiter une grève pour obtenir des augmentations. – Se servir de quelqu’un d’une manière abusive, en le trompant : Exploiter la naïveté des gens. -Tirer de quelqu’un un profit abusif en le faisant travailler à bon prix, en lui extorquant de l’argent, etc. : Exploiter des… Lire la suite »
Anonymous

En matière d’emprunts pourris pour des dépenses futiles ou somptuaires, voire pharaoniques,
les Calédoniens ressemblent beaucoup à ces grecs naïfs des z’années 80 = Les JO, l’armement, les fortunes protégées, l’Eglise orthodox…

[ Bof, ce sont nos gosses qui devront se démerder… s’ils sont encore là. Héhé ! ]

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top