Connect with us

Calédosphère

Actualité

MKM : « C’est pas un blanc qui va nous empêcher de travailler ! »

Occupant illégalement le domaine maritime public et les terrains d’une société privée et confronté à un futur avis d’expulsion du tribunal, les hommes de Wilfrid Maï menacent le gérant « un blanc » en baie N’Go. Racisme ordinaire de la part d’une bande de gros-bras mal fagotés…

Si après avoir déclenché les blocages du Grand Nouméa en aout dernier la société minière MKM a obtenu des autorisations d’exporter du minerai de nickel vers la Chine, l’entreprise du milliardaire Wilfrid Maï n’en finit plus pour autant de faire parler d’elle. Elle reste en effet toujours confrontée à des problèmes financiers structurels liés à un fonctionnement qu’on pourrait désormais qualifier de quasi mafieux. C’est ainsi qu’un important conflit s’est fait jour cette semaine entre MKM et la société Aqualagon sur la commune du Mont-Dore. Car la société MKM stocke illégalement sur une parcelle appartenant à la ferme piscicole du minerai issu de la mine « Ada » qu’elle exploite. En 2011, la Province Sud avait accepté la proposition de MKM de la voir occuper l’autre rive de la baie N’Go en échange de l’engagement que Wilfrid Maï y procède à des travaux selon les règles en vigueur (construction d’un Wharf et d’une plateforme de stockage, aménagement de gestion des eaux, etc…). Or, MKM s’était engagée à finir ces travaux avant le 31 janvier 2014, ce qui n’a pas été fait. De plus, Wilfrid Maï a continué sciemment à utiliser les terrains appartenant à la société Aqualagon en provoquant, du fait des activités de ses rouleurs, la destruction d’un dock de 30 m² appartenant à la ferme piscicole, de nombreux endommagements et des pollutions diverses sur le site mettant à mal la production.

Menaces physiques et racisme anti-blanc

Aujourd’hui, Wilfrid Maï n’ayant pas respecté les clauses du contrat qu’il avait signé avec la Province, le président Philippe Michel a décidé d’appliquer la délibération sur les redevances du domaine provincial. La collectivité réclame ainsi plus de 21 millions à MKM au titre de ses impayés depuis 2010. Mais refusant depuis un an de rencontrer les autorités compétentes et face à une menace d’expulsion du tribunal de commerce, les responsables de la société MKM tentent aujourd’hui le tout pour le tout en exigeant de force de voir partir la société Aqualagon afin d’occuper seul l’intégralité du site. Le mois dernier les choses ont en effet dégénéré puisque le gérant de la société Aqualagon a été menacé physiquement sur son lieu de travail. Celui-ci a donc porté plainte à la gendarmerie. Pour « dialoguer » avec lui, une cinquantaine d’employés de la société MKM ont donc débarqué hier sur les terrains alloués à l’aquaculteur. Le responsable des rouleurs de MKM a alors, face aux caméras de NC1ère, fait une déclaration qui n’a pas manqué de choquer les téléspectateurs :

C’est pas un blanc, lui en bas, qui va nous empêcher de travailler ! Ici on est déjà 120 avec les contracteurs, c’est pas lui qui va nous empêcher de travailler (Victor Nemoadjou)

Par cette déclaration, le groupe Maï tente vraisemblablement de transformer une défaite judiciaire en en un conflit ethnique, voire même politique, et ce afin de faire pression sur les pouvoirs publics dans l’espoir qu’ils abandonnent du lest. Une habitude s’il en est puisque, lors du conflit des rouleurs, et face à la colère de l’opinion publique envers les blocages routiers du syndicat ContraKmine, le même individu avait hurlé sa haine des « quartiers de blancs » aux micros des médias du territoire. Une sortie qui n’avait cependant pas eu les résultats escomptés pour la société MKM : la majorité des Calédoniens toute ethnie confondue s’étant déjà fait une idée très précise sur la nature et le QI de ce genre de personnage…

Continue Reading

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

83 Commentaires sur "MKM : « C’est pas un blanc qui va nous empêcher de travailler ! »"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Martin

Dire qu’en métropole on est condamné pour des propos pareils, mais ici ça passe comme une lettre à la poste ! ce qui prouve que le gouvernement local est aussi raciste que ces pauvres C…

Notons qu’il est tout de même resté courtois, car il n’a pas dit ” un enclumé” de blanc. Ceci étant , lorsque le nickel ne vaudra plus grand chose, il sera plus intéressant pour le peuple de kanaledonie d’avoir des picots pour se nourrir , plutôt que des laterites et des camions.
Alors qui est le plus utile pour l’avenir du pays ?
Il n’y pas que Maille qui m’aille…

Et ce n’est pas les rouleurs qui vont nous empêcher de circuler dans Nouméa (et de travailler aussi par la même occasion) ! Si ils osent remettrent ça, ce sera pneux crevés et réservoirs d’essences perçés à l’aide de nos carabines ! Ils veulent jouer aux cow-boys? Très bien, on va leur montrer c’est quoi le far Far-West 😀 !

Jose Paldir

ça c’est mieux

Bourse
Actions
Historique Cours Action GLENCORE

GLENCORE
JE00B4T3BW64 GLEN
72.61 GBX -8.07%

cours de Vale 2 dol au lieu d e 28 en 2011

eure Titoi

En tout cas, personne ne reprochera a Némoadjou de parler la langue de bois !

Simplet a parlé.
Quelle honte ce type. J’ai honte pour sa famille et ses enfants.

Modérateur t’as planqué ou mes coms ? Dis bien, c’est pas un blanc qui va modérer mon travail hahahahaah 🙂 Bises mèèètttrrrreee

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top