Connect with us

Calédosphère

Actualité

MKM contre Aqualagon : la force contre le droit

Dans le litige qui oppose Aqualagon à MKM, la justice a décidé de prendre son temps. Il faut dire aussi que ce dossier, simple au niveau du droit, mais compliqué économiquement, se voit adjoindre un conflit coutumier et des questions environnementales.

Ça se passe dans le sud, en baie de N’go où MKM, le Groupe de Wilfrid Mai, exploite une mine. Le problème est qu’il ne l’exploite pas vraiment dans le respect des règles. Le groupe Mai notamment n’a pas respecté les termes de la convention passée avec la province Sud lui faisant obligation de construire un wharf sur la rive de la baie N’go qui lui avait été allouée. Il s’avère que Mai n’avait pas les moyens financiers nécessaires pour le construire, en dépit des assurances données à l’institution provinciale. Du coup, et en l’absence de wharf, MKM charge son minerai depuis la rive sur laquelle il n’a aucun droit et où en revanche est installée la ferme aquacole Aqualagon en toute légalité. Outre cette occupation illégale, MKM n’a pas fait dans la dentelle dans ses relations avec Franck Le Garrec, le gérant d’Aqualagon, qui a reçu la visite de quelques gros bras menaçant et insultant, on se souvient des propos tenus à son encontre par Victor Némoadjou. Bref, la justice a été saisie par Franck Le Garrec qui, à cette occasion, n’a pas manqué d’un certain courage, seul contre tous.

Une certaine notion du droit

En terme de droit en effet, MKM n’en a aucun sur la rive de la baie N’go sur lequel il s’est installé depuis 2011. Pour tenter de se justifier, le groupe MKM met en avant des arguments économiques, laissant entendre que si la justice donne raison à Aqualagon, ce sont des emplois qui sont menacés. C’est cette « ligne de défense » qu’a choisie Édouard Léoni, directeur administratif et financier du groupe Mai

« Si on regarde le droit, Franck Le Garrec a le titre d’occupation, mais il faut aussi faire le bilan coût-avantage en matière économique et sociale, et nous employons 200 familles » (LNC, 16 février)

Reste à savoir si la justice conviendra de la justesse de ces arguments qui, sur le strict plan du droit ne tiennent pas la route. Justice qui voit débouler dans le litige un conflit coutumier entre la chefferie Negra qui revendique désormais la terre et le clan Kuré qui conteste à la chefferie le droit de revendiquer !

Et l’environnement ?

C’est le grand absent du débat et l’on s’interroge sur le silence des associations environnementales, promptes sur d’autres dossiers notamment au sujet de Vale, à monter au créneau. Or le groupe Mai utilise depuis des années des terrains qui ne lui sont pas accordés avec des impacts considérables notamment sur l’environnement en termes de pollution marine. Et il y a un risque réel. Par ailleurs, mais toujours dans ce contexte environnemental, le groupe Mai a demandé des autorisations à la province Sud pour exploiter la mine Graziella et une enquête publique a été ouverte. Dans ses conclusions, le commissaire enquêteur stipule que du fait que les minerais issus de cette mine devaient être chargés en baie de N’go, il était impératif de régler les difficultés que pose l’absence d’installations de chargement. Ce qui sous-tend que l’ouverture de Graziella sera conditionnée à la construction du fameux wharf promis par MKM par convention avec la province Sud, mais jamais réalisé.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

77 Commentaires sur "MKM contre Aqualagon : la force contre le droit"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
nikkita

On en est ou dans cette affaire??? Ils paraient que ces connards détruisent tout et sans autorisation…

Je suis prêt à ne plus intervenir sur Calédosférien si vous m’amenez la preuve : – 1 L’écosystème a été fragilisée gravement sur la baie en question, à tel point qu’elle a engendré un grand déséquilibre social sur un rayon de 50 km depuis l’existence des éoliennes, mine Mai, et ferme de FL, car là vous êtes les champions de la morale et du bien, en étant actifs depuis votre canapé ! .. de plus , Mai a eu son permis d’exploitation par qui ? il y a un début de réponse la.. a t’il fait un suivi d’impact ?… Lire la suite »
Anonyme

comment peut on laisser ces entreprises démolir les routes provinciales ou il faut maintenant un 4×4 pour aller dans le sud.province, mairie , tout le monde s’en fout mais quand il va falloir régler la facture, on verracomment imagecomment image?oh=34822242af05f978056a54f1cef40426&oe=575A6042&__gda__=1466425031_1315a0e39e757ecb9c0324dddd8d7990

Comment pouvez-vous donner tord à ce “pauvre” minier qui n’a jamais eu les moyens de se fabriquer un wharf sur la rive de la baie N’go qui lui avait été allouée ? Comment ça il préférait s’en mettre plein les fouilles en se foutant royalement de l’environnement ? j’ai du mal à croire tout ça !!!

Abdul

Tiens apparement les premières lettres de radiations signé du “pied tendre” (lui c’est fin fort pour signer) commence a arriver chez les futurs exclus du droits de vote……..j’espère qu’ils ne vont pas baisser les bras et se battre pour prouver qu’ils étaient bien en NC avant 98……..

C’est quoi le rapport entre les listes électorales et le conflit MKM/Aqualagon ?!?

X

C’est dommage qu’on n’ait pas un représentant de l’État français (lequel est, même si ça ne se voit pas du tout, compétent en matière de maintien d’ordre public) qu’on appellerait « haussaire », comme ça, et qui serait chargé de remettre à leur place les gros kons qui viennent avec leurs gros camions tout casser et menacer en toute impunité les gens du peuple qui font ce qu’ils peuvent pour vivre de leur mieux.

Quand il ne ferait pas le boulot pour lequel il serait payé grassement, on l’appellerait « fhaussaire », comme ça!

Elle est pas bonne, l’idée?

Abdul
Bof quand les troupes de truckboy auront détruit completement le sud avec la bénédictions des toutes les autorités et des écolos, ils iront faire le pillage dans le nord……tout ceci sent très mauvais car on les laissent petit a petit imposer LEURS loi sans savoir leurs dire stop…..un vrai western ……on avait un sherif qui savait dire stop, mais ils ont preferer nous mettre a la place un pied tendre…et les outlaws en profitent bien…….en attendant ces truckeros se foutent royalement de notre pays…..ils ne pensent que POGNON et sont prêt a tout pour en prendre un max rapidement……..le plus… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top