Connect with us

Calédosphère

Anthony Lecren

Actualité

L’UC soutient Lecren : il restera ministre…

Quatre mois après ses condamnations par la justice dans des affaires de conduite en état d’ivresse et de violence, l’Union Calédonienne s’est prononcée contre l’éviction du gouvernement d’Anthony Lecren. Selon que vous serez puissant ou misérable…

Histoire de faire bonne figure, les médias traditionnels, Nouvelle-Calédonie 1ère et Nouvelles Calédoniennes en tête, ont titré ce samedi sur « la sanction contre Anthony Lecren ». Mais celle-ci n’est qu’un enfumage. A Sarraméa, le comité directeur de l’Union Calédonienne n’a en effet prononcé qu’une suspension « symbolique » des fonctions politiques du membre du gouvernement en charge des affaires coutumières et de l’écologie mais a décidé dans le même temps de le maintenir au sein de l’exécutif local. Si le neveu de feu Charles Pidjot est mis à l’écart des instances politiques de son parti durant un an, il continuera donc à le représenter au gouvernement et à profiter de l’ensemble des avantages liés à sa fonction, dont son salaire de 850.000 francs par mois. Condamné en avril 2007 puis en aout 2015 à deux mois de prison avec sursis pour conduite en état d’ivresse (cette fois-ci dans son véhicule de fonction) assortie d’une peine d’obligation de soin et d’une suspension de permis, Anthony Lecren avait ensuite été condamné pour des faits de « violences volontaires » sur son ex-compagne et pour « outrages à personne dépositaire de l’ordre publique ». Le membre du gouvernement ayant menacé de mort et insulté les policiers venus l’empêcher « d’étrangler » son ex-compagne en septembre 2015, alors qu’il s’était introduit chez elle par la force.

Vote à bulletin secret

« Conformément aux statuts, la décision ne s’arrête que sur les responsabilités politiques du militant Anthony Lecren ». Par la voix de Daniel Goa, le parti indépendantiste a ainsi simplement balayé d’un revers de main la possibilité de faire démissionner Anthony Lecren de son poste « ministériel ». Pourtant, dans le gouvernement collégial calédonien et conformément à la loi organique, seul le groupe politique représenté au congrès peut décider ou non de la démission des membres du gouvernement pour lequel il a voté au scrutin de liste. Et si de nombreuses voix appelaient à l’éviction d’Anthony Lecren, elles en seront pour leur frais :

« Il restera au gouvernement, son poste n’est pas remis en cause. Les délégués politiques ont pris leur décision (…) Monsieur Nino Lecren, il reste à son poste, il a juste à faire attention pour ne pas retomber dans les mêmes travers (Daniel Goa, 10/09/16 ; sources : NC1ère) »

Quant à la sanction politique, le vote à bulletin secret a démontré que le « cas Lecren » divise les délégués de l’Union Calédonienne. Ainsi, sur 42, 20 délégués (en majorité issus du nord et des îles) se sont exprimés en faveur de la sanction, alors que 17 ont voté contre (en majorité de l’UC du sud). 5 autres délégués ont quant à eux choisi l’abstention.

Les casseroles de Lecren

Si l’Union Calédonienne espère par cette décision tirer une croix sur « l’affaire Lecren » qui avait fait les gros titres de la presse à plusieurs reprises, il y a en revanche peu de chance que les choses en restent là, notamment concernant l’image de ce parti et plus globalement de celle des responsables politiques calédoniens. Le comportement et les condamnations de ce « ministre » étant désormais un sujet de plaisanterie pour les Calédoniens qui dans leur écrasante majorité n’accordent plus aucun crédit à ce personnage. C’est ainsi que depuis sa nomination au gouvernement, Anthony Lecren (qui n’a jamais été élu au suffrage universel) s’est fait remarquer à de multiples reprises :

Juin 2014 : au lendemain de la mort de Guy Tamaï, la procureur de la République affirme publiquement qu’Anthony Lecren était bien sur les lieux du drame et qu’il a notamment raccompagné en état d’ébriété avancé le meurtrier présumé de l’ancien responsable de l’UPM. Et même si Victor Tutugoro avait par la suite évoqué un « assassinat », le parquet avait demandé sans succès la détention du meurtrier présumé. Cependant, le 12 juin, le juge des libertés avait refusé d’envoyer celui-ci en prison et avait préféré le placer sous contrôle judiciaire (toujours d’actualité et en attente d’un hypothétique procès…)

Juillet 2014 : mécontent d’un reportage à charge contre lui, le membre du gouvernement débarque dans les locaux de NC 1ère et tente de bloquer l’accès à la station du Mont Coffyn. Anthony Lecren évoquait alors « des manipulations d’informations » effectuées par « certains journalistes » et demandant à tous « plus de discernement ».

Décembre 2014 : Stéphane Henocque gagne son procès intenté contre lui par Anthony Lecren. Le président de Convergence-Pays affirmait qu’en attribuant des fonds publics à une association, Anthony Lecren était coupable de « prise illégale d’intérêt ». En effet, en charge du secteur de l’environnement au gouvernement, Anthony Lecren avait créé une association, en aurait pris la présidence, puis l’aurait fait subventionner par l’exécutif calédonien. Une information que le tribunal correctionnel avait confirmé dans son jugement du 31 octobre 2013.

Avril 2015 : Anthony Lecren se fait contrôler par les gendarmes en état d’ébriété au volant de sa voiture de fonction. Après une nuit en cellule de dégrisement, le permis lui est retiré et Anthony Lecren demande ensuite au gouvernement l’octroi d’un chauffeur…

Mai 2015 : une note interne de la DITTT fait état du récapitulatif de toutes les réparations des accidents commis par Anthony Lecren au volant de ses différents véhicules de fonction. Avec 4 accidents en 2014, le coût pour le contribuable a été, cette année-là, de 1.587.699 francs. Pour chacun d’entre eux, Anthony Lecren avait déclaré à la compagnie d’assurance ne pas avoir consommé d’alcool.

Aout 2015 : le tribunal correctionnel condamne Anthony Lecren à de la prison avec sursis assortie d’une obligation de soin pour alcoolisme. Le juge d’application des peines lui désignera un conseiller d’orientation et de probation. Suite à cette condamnation, l’affaire devient politique et le président du gouvernement Philippe Germain appelle sans succès à la démission d’Anthony Lecren arguant que « cette condamnation est incompatible avec l’exercice de responsabilités au sein du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ». Par communiqué de presse, le parti de Philippe Gomes déclare alors que « La pantalonnade, dégradante pour nos institutions, n’a que trop duré. Si Anthony Lecren ne démissionne pas, l’Union Calédonienne – sans plus attendre – doit prendre l’initiative de le remplacer au sein du Gouvernement ». Le MRC de Philippe Blaise appelle lui aussi à la démission. Du côté des autres élus, c’est le silence complet.

Septembre 2015 : Arrêté par la police, Anthony Lecren est placé en garde à vue pour répondre de faits de violences sur une jeune femme, pour ébriété ainsi que pour des menaces de mort contre des policiers.

Mai 2016 : condamné à nouveau par le tribunal de Nouméa à 6 mois de prison avec sursis, Anthony Lecren profite du fait que la plainte de son ex-concubine ait été retirée avant le procès. Quelques jours plus tard, le collectif « Femmes en colère » manifeste devant les portes du congrès pour dénoncer les violences faites aux femmes et demande la démission du membre du gouvernement.

Septembre 2016 : l’Union Calédonienne maintient Anthony Lecren à son poste de « ministre » mais (pour faire bonne figure) le suspend de ses responsabilités au sein du parti durant un an.

Messages aux parents d’enfants difficiles :

Cette affaire, pour pitoyable qu’elle soit pour l’ensemble du monde politique calédonien représente néanmoins un espoir pour les parents d’enfants jugés « difficiles » ou en situation de décrochage. En effet, si votre enfant est repris de justice, violent à l’égard des femmes, agressif à l’égard des policiers, incompétent dans son travail, alcoolique au volant et menteur en public, il est tout de même possible de garder confiance : même s’il ne pourra jamais exercer de véritable métier et être un bon citoyen, en revanche, il pourra toujours être membre du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

uc

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

149 Commentaires sur "L’UC soutient Lecren : il restera ministre…"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
serpentar

Je ne comprends pas vos diatribes baveuses à souhait à l’encontre de l’UC ???? qui a exclu pour un temps son phébus juvénile.
A Germain, le patron de l’exécutif, de le virer ‘s”il en a le courage !
Allez, tous les glandeurs grandes gueules droitistes lokaaaal … haro sur Germain !!!
Et pas taper bêtement dans l’vide …
Mouilles ton canon mais viiiiise bien !!!

Serpentar, Germain c’est le premier et le seul à avoir demandé son départ…
Mais comme le Gouv n’a pas de réglement intérieur, Il n’y a que le parti du membre en question qui peut le virer ou un départ volontaire…

Donc retour sur l’UC et son dysfonctionnement, car c’est bien un dysfonctionnement de l’UC…

Nonobstant, la faute au règlement intérieur. Et si ça arrivait en 2020???

Haro!!

Un fait troublant:
Lors du Comité Directeur de l’UC de WE, et selon LNC de ce jour, le mot “référendum” n’a pas été prononcé.

Vous ne trouvez pas ça bizarre? Ils ont parlé de tout ……… à l’exception du référendum.

Humm y’a anguille sous roche là.

Comment tu l’sais??

Pierre

Un scandale , une honte, un individu alcoolique, frappant une femme, multipliant les délits judiciaires, mêlé à une affaire de meurtre, quelle honte.. En plus il ne fait absolument rien au gouvernement, regardez les compte rendus chaque semaine.. 3 “ministres” ne foutent rien mais alors rien et palpent nos impots: Lecren, Ligeard et Champmoreau. Rien ils ne foutent rien. HONTE.Et ces affaires de tous ces bandits étouffées; Lecren, Harold , Ligeard-Prony, y en a marre ! UC et Justice des truands et des lâches. Dehors ces minus impuissants qui protègent la racaille ! Une honte .

John

Ce ne sont pas 3 ministres mais 3 SINISTRES, doublé de lâches, triplés de pro-traîtres ! Je m’explique…lorsqu’on en arrive a un tel point de se regarder dans la glace le matin et de ne rien avoir à se dire et bien ces gens ont passés un cap : celui d’être capable de tuer Pére et Mére pour arriver à leurs fins.Quelle dose leur donne leur pîchîâtre respectif pour tenir ainsi le coup ????????????

Sans doute quelques bonbons sucrés ou amers… Et un bonne dose d’oubli.

Un homme politique violent, ça porte en soit de la graine de dictateur. Si ce mec a un jour le pouvoir suprême dans ce pays, je pense qu’on aura de bonnes raisons de le craindre. Ce pays sera dirigé à la méthode kanak, c’est le dernier qui a tapé qui a raison. Par ailleurs personne ne semble se soucier de l’image du gouvernement de la NC à l’international à l’UC qui prétend à des transferts de compétences qui justement vont vers l’international. Faut être vraiment idiot pour s’en foutre à ce point là. Mais bon on est en Océanie, un… Lire la suite »

Euh … que celui qui n’a jamais bu, n’a jamais tapé sa moitié etc. lui jette la première pierre … pinaise de pinaise des bois, ça devait pas être facile … je n’aurais pas voulu être à la place des copains.

Ouais bon … je précise … comment voulez-vous que Johnny double verre soit sanctionné quand on sait que ce n’est pas l’eau minérale qui est la plus appréciée dans le coin …

Yvan La Méche

L’UC se discrédite au plus haut point…..pas bon du tout.Je saurai pour qui voter la prochaine fois.

Ben avec la krèm qu’ils se trimballent c dur… maires passifs, grand manitou taciturne, base électorale indécise, heureusement il y en a qui sont corrects, bien peu il est vrai.

COMMENT EDUQUER NOTRE JEUNESSE ???? OU ? POURQUOI NOS JEUNES SE COMPORTENT DE LA SORTE ???? REPONSE : “Cette affaire, pour pitoyable qu’elle soit pour l’ensemble du monde politique calédonien représente néanmoins un espoir pour les parents d’enfants jugés « difficiles » ou en situation de décrochage. En effet, si votre enfant est repris de justice, violent à l’égard des femmes, agressif à l’égard des policiers, incompétent dans son travail, alcoolique au volant et menteur en public, il est tout de même possible de garder confiance : même s’il ne pourra jamais exercer de véritable métier et être un bon… Lire la suite »
apox
C’est ahurissant! C’est un réel “foutage de gueule” que l’on voit. Quand un citoyen veut se présenter à un concours administratif, état ou territorial, il doit fournir pour son inscription entres autres, un état de son casier judiciaire! Et lui, Lecren, élu avec des responsabilités vis à vis de la population, reste en place?! C’est réellement la république bananière qui se renforce! Elle a de beaux jours devant elle. Que fait Germain? C’est inadmissible. Alors dans le cas d’une indépendance, tout est ouvert…Bonjour la démocratie et la justice! On est vraiment mal “barré”. Les indépendantistes devraient donner une image propre,… Lire la suite »

Germain ne peut rien faire. Lecren sert de potiche. Mais à 850 sacs par mois c’est vrai que je me sens des envies de meurtre.

on a un avant-goût de ce que sera la république bananière de kakanaky. Et c’est avec ça que l’Union Calamiteuse veut attirer les Calédoniens à son “projet”…. : avec eux on a déjà un pouvoir politique à l’africaine…

Fab
Cela faisait quelques mois que je n’avais pas regardé ce site. Les commentaires sont souvent intéressants mais il y a toujours un moment ou on est frappé par un relent malodorant, une odeur de chiottes, un goût de m… : le com’ de Mister Eric. La recette du jour : assimiler l’UC à AL, puis les kanaks à l’UC, puis les africains aux kanaks, couronner l’ensemble d’une banane et servir le tout au premier degré. C’est gerbant. Encore plus un jour de mise en examen d’AM, un loyaliste à la peau claire, non pas pour des actes relevant de sa… Lire la suite »

Effectivement merci de réagir car oui c’est fort malodorant. @Mister Eric : dis-moi, quel est le “projet” des loyalistes? Que je rigole un peu…

Le projet des loyalistes ? aucun. Je me suis déjà longuement exprimé là-dessus. Vous pouvez rigoler Kagou libre, je n’en serai pas froissé…

https://caledosphere.com/2015/05/19/pauvre-caledonie-pauvres-caledoniens/

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top