Connect with us

Calédosphère

Actualité

FIP : comment Wamytan a mouliné contre la Calédonie

Si la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française ont enfin réussi à accéder au statut de membre à part entière du Forum des Iles du Pacifique ce n’est certes pas grâce à tous ses représentants. Quelques jours avant la réunion des chefs d’Etat de la zone, Roch Wamytan a plaidé en coulisse pour faire capoter les négociations. Ennemi de l’intérieur ?

Le 10 septembre dernier, deux jours après l’ouverture du 47ème Forum des îles du Pacifique, c’est à l’unanimité que l’ensemble des 16 pays de l’Océanie ont voté pour l’intégration de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française au sein de l’organisation. Une demande formulée depuis plusieurs années par les deux collectivités mais qui n’avait jamais pu aboutir, notamment du fait du statut des deux territoires qui ne sont pas indépendants. Or, soutenu par les dirigeants du Vanuatu, des Tonga, de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie, le président du gouvernement a semble-t-il su mettre un terme à cette critique souvent formulée par les indépendantistes :

« Nous avons autant d’autonomie que les petits États de la région. Notre intégration en Océanie représente une opportunité puisqu’elle permettra, à travers la France, de sensibiliser les plus hautes instances européennes et internationales aux défis environnementaux et économiques des îles du Pacifique (Philippe Germain ; discours à Palikir, 10/09/16) »

Du côté de l’Etat, le Quai d’Orsay s’est réjoui de ce vote en déclarant que “La France salue cette décision qui permettra de renforcer les partenariats de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie française avec leurs voisins océaniens et de consolider la coopération régionale, comme l’ont souhaité les chefs d’Etat et de gouvernement lors du IVe sommet France-Océanie à Paris en novembre 2015”. Le FIP est en effet l’unique organisation politique du Pacifique permettant de développer dans la zone les échanges dans le domaine du commerce, de la santé ou encore du tourisme. Cependant, cette décision (unanime !) est un échec patent pour Roch Wamytan. L’ancien président du congrès l’ayant âprement combattue tant sur le plan diplomatique que sur le plan personnel depuis la signature des accords de Nouméa (date à laquelle le FLNKS a dû laisser sa place de membre associé au sein du forum à la Nouvelle-Calédonie).

L’ultime tentative de Wamytan

C’est ainsi que cinq jours avant la réunion des chefs de gouvernement de la zone, Roch Wamytan a essayé une dernière fois de convaincre les participants de voter contre l’adhésion de la Nouvelle-Calédonie !

« Cette lettre est écrite dans la continuité de celle que je vous ai déjà envoyé l’année dernière (…) Le support des institutions régionales (PIF, le MSG) et les États indépendants de la région est crucial pour nos peuples et notre pays (…) j’écris pour demander votre compréhension, votre bonté et l’assistance de votre haute autorité pour reporter l’examen de la candidature de la Nouvelle-Calédonie au statut de membre à part entière du Forum des îles du Pacifique ( Lettre de Roch Wamytan à son Excellence Dame Meg TAYLOR Secrétaire Général du Forum des Îles du Pacifique, 05/09/16) »

Car, pour Roch Wamytan, seul le FLNKS serait légitime à siéger au sein des organisations régionales. L’élu de l’Union Calédonienne affirme par ailleurs que l’intégration de la Nouvelle-Calédonie, et donc des représentants de son gouvernement au sein du FIP, serait un moyen pour la France « d’y assoir sa grandeur » au nom « de son rang de deuxième force navale derrière celle des USA » (sic). Comme toujours lorsqu’il s’exprime à l’extérieur du territoire ou de la métropole, Roch Wamytan critique abondamment dans son courrier la France par qui « sous la couverture de démocratie, nous sont révélées les manœuvres d’un État qui essaie d’assurer sa domination tout en se présentant sous le meilleur jour devant la communauté internationale ». Pour se faire entendre, Roch Wamytan n’hésite pas non plus à déclarer qu’une telle décision entrainerait des conflits sur le territoire :

« Ajuster en permanence le viseur à cette réalité de base pour maintenir le système colonialiste et impérialiste, c’est paver le chemin de futurs conflits (Lettre de Roch Wamytan à son Excellence Dame Meg TAYLOR Secrétaire Général du Forum des Îles du Pacifique, 05/09/16) »

Comme il n’est plus à la tête d’une institution ou d’un mouvement politique, il semble que Roch Wamytan ait cependant perdu depuis ces dernières années les liens qui pouvaient l’unir à des chefs de gouvernement de la zone. Ce sont en effet, les membres (loyalistes et indépendantistes) du gouvernement qui assurent les principaux échanges diplomatiques du territoire. Et depuis que le vice-président du gouvernement (pourtant indépendantiste) assure cette mission, Roch Wamytan se trouve un peu « mis de côté » :

« Nous remarquons une marginalisation des cadres indépendantistes concernant toutes les décisions, aussi bien politique que diplomatique, liées au PIF, qui sont prises par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie »

But, who is Roch Wamytan ?

Reste que cette lettre et les quelques échanges que l’élu aura eu avec les membres du FIP n’ont pas franchement su convaincre les participants du forum. Ainsi, le 1er ministre des Tonga a déclaré que les indépendantistes étaient déjà associés aux travaux de l’organisation puisque des membres du gouvernement collégial font partie du FLNKS, lequel étant d’ailleurs représenté dans toutes les institutions calédoniennes. Plus anecdotique mais tout aussi éclairant, le 1er ministre du Vanuatu à qui l’on a indiqué durant les discussions la position de Roch Wamytan s’est interrogé à voix haute (en anglais) :

« Mais c’est qui Roch Wamytan ? (Charlot Salwai, 1er ministre du Vanuatu, 10/09/16) »

Autant dire que face à la realpolitik la position de l’élu indépendantiste ne semble plus d’actualité, alors que justement la Nouvelle-Calédonie s’apprête à clôturer la période de l’accord de Nouméa et à statuer sur son avenir lors du référendum de 2018. Cela dit, 5 jours avant le vote, pour Roch Wamytan celui-ci était « hors de question » et carrément « inconcevable ». Mais preuve que le Grand Chef de Saint-Louis vit peut-être encore légèrement dans le passé, il a signé sa lettre en tant que « President of the Congress of New Caledonia ». Une fonction qu’il n’occupe plus depuis… juin 2014. Nostalgique ?

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

66 Commentaires sur "FIP : comment Wamytan a mouliné contre la Calédonie"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
NoComment

Renseignements pris, Dark Wamy et ses troupes agitent depuis quelques temps les jeunes en tribu (Nord et Sud), les jeunes sont entrain de se faire retourner la tête. Wamy a promis des violences, il va en avoir.

FJP

Clark, Floyd, manque Oups pour des débats con tradictoires de haute tenue.

a monsieur Hubert B. En 2018 nous aurons la première des trois consultations me semble t’il Cela fait plusieurs fois que je signale ce fait et cela ne semble toujours pas compris.

Et alors???

Euh FJP, les indépendantistes n’ont pas l’intention de participer à tes 3 consultations, sinon ils l’auraient dit.

Donc que tu le signale ou pas, je ne vois aucun intérêt. Sans les votes indépendantistes, les référendums seront perçu comme de coups d’épée dans l’eau.
Zéro partout et la balle au centre.

housemd.gif
Rigoberto
La morale de l’histoire, c’est que Wamytan n’est plus crédible auprès des instances internationales telles que le FIP ou l’ONU. Ses diatribes anti colonialistes dignes de l’époque soviétique ne sont plus du tout appréciées au niveau international, la délégation de l’ONU venue à l’occasion de la révision des listes électorales en NC a pu mesurer le décalage entre les déclarations de Wamytan au comité de décolonisation et la réalité sur le terrain. Bref Wamytan passe aujourd’hui aux yeux des australiens et néo zélandais pour un agité irrationnel resté scotché aux années soixante dix quatre vingts, il faut dire que la… Lire la suite »

Non…. Laissez-le parler on se marre bien! (encore qu’il pourrait être plus loquace pour le coup)

T’as raison Rigo, l’étoile de Wamy est devenue terne, elle ne brille plus comme avant. Même au sein de son propre parti l’UC, visiblement RW a perdu de son influence, le contre coup lors du vote au Congrès sur la TGC/Compétitivité le démontre parfaitement. Du coup du côté du Rump & Friends, ils ne peuvent plus compter sur leur ancien allié du bon vieux temps des magouilles/deals avec le drapeau FLN, en gros la Koalalition a perdu son Koala, à présent Frogier et Gay ne peuvent plus compter sur lui comme force d’appoint pour contrer les réformes politiques de CE… Lire la suite »
comod_zpso33mfeir.gif

Frogier et Gay… on dirait une histoire de presbytère XD
Blague à part ils sont tous stupides personne pour se battre contre le FMI ou Valls ou Dang.

Genre ALLO
je parle du prêt à la SLN
L’Etat français n’a pas la possibilité d’acheter et d’entreposer des mattes de nickel???
Et le gouvernement calédonien?

Pourquoi accepter un prêt dangereux pour la machine fumante SLN à bout de souffle et à court de cash flow?

Comment relever la tête si les taux sont indexés à la hausse sur le cours du nickel? GROSSE enfilade.

Mais enfin et comme d’habitude: à QUI profite ce crime?

madate

…Si seulement il pouvait aller au diable! il va priver son peuple d’un avenir bien plus intéressant que ce que dicte sa vision du passé. Il est écœurant.

Rigoberto
Effectivement, Wamytan a mouliné, ce n’était manifestement pas suffisant face aux nouvelles menaces auxquelles sont confrontées les deux puissances de la région, la NZ et l’Australie. Bainimarama, Premier Ministre fidjien est entré en dissidence du Forum et ne veut plus y siéger, il a crée, avec un certain succès, un nouveau regroupement des pays du Pacifique sans l’Australie et la NZ, chapeauté en sous main par la Chine. Les deux grands pays du Pacifique n’ont d’autres choix que de faire rentrer la France et sa puissance militaire comme membre à part entière du Forum afin de se renforcer pour contrecarrer… Lire la suite »

Heu… quoi… comment…???
Attends tu baves sur ton pote Bainini…
Non sans rire, me dit pas qu’il aurait des idées de guerroiement…???

Mouarfff, Mouarfff
T’es vraiment un drôle d’énergumène toi… Vraiment…!!!

Et pour parfaire ton explication qui est fausse, non ton pote n’est pas entré en dissidence, il a été viré du FIP…

“Le Forum de Développement des Iles du Pacifique (PIDF), dont le siège est à Suva, est une organisation régionale en cours de structuration, résultant d’une initiative du gouvernement fidjien suite à son exclusion du Forum des Iles du Pacifique (FIP) en 2009.”

“un nouveau regroupement des pays du Pacifique sans l’Australie et la NZ, chapeauté en sous main par la Chine.”
——————————–
ah, ça c’est intéressant….,
ça me fait penser un peu à “l’interdépendance” de Pierre Goa.

Rigoberto

Rigo, est ce que cela veut dire que Bananarama n’est plus ton copain?

huh.gif
Rigoberto

Je suis français, donc pote avec les australiens, les NZ, les fidjiens, Bainimarama et les chinois.
Et si cerise sur le gateau, je peux profiter d’une embrouille entre les uns et les autres pour avancer mes pions…c’est l’art de la diplomatie.

NoComment
Je ne pense pas qu’un seul lecteur soit étonné du travail de manipulation de Wamytan, c’est sa marque de fabrique ou sa seule constance..malheureusement. Mais ceci est à destination de sa base ‘dure’ qui ne souhaite pas cette intégration tant que le pays n’est pas independant. C’est donc un échec en interne pour lui. Mais le discours de Dark Wamy porte parmi ceux qui ne veulent pas des valeurs universelles kanak ou qui ont sombré dans le coté sombre de la lutte…. Gandhi ou Mandela étant les Jedis, si je peux faire un parrallèle. C’est aussi pour les leaders du… Lire la suite »

“Dark Wamy”…..MDR.

funny-fat-darth-vader.jpg

Calédonie Ensemble produit certes mais elle fait aussi le pique assiette dans les “think tank” des indépendantistes, car chez L.R, il n’y a rien à en tirer, c’est 0 production pour la Calédonie, à part magouiller pour sauver leurs petits intérêts pécuniaires

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top