Connect with us

Calédosphère

Actualité

Camp Est : la LDH pris en flagrant délit de mensonge

Afin de culpabiliser les Calédoniens et l’Etat et pour victimiser les condamnés incarcérés, la Ligue des Droits de l’Homme de Nouvelle-Calédonie a financé la réalisation d’un documentaire censé démontrer « l’inhumanité » de la prison de Nouméa. Au programme : un acteur et des décors fabriqués de toute pièce qui ont été filmés… dans une cellule du bagne, lequel est fermé depuis 1933. Manipulation ?

Le problème avec la propagande d’une certaine gauche, c’est que depuis quelques années : elle se voit. Mais fidèle à sa logique, la LDH locale continue de vouloir faire passer les coupables pour des victimes et les victimes pour des coupables. Le film « Forteresse » réalisé par Alan Nogues et financé par la Ligue des Droits de l’Homme en est un parfait exemple. Ce court-métrage de 16 minutes, la LDH le présente comme une « incursion poétique et torturée dans l’univers carcéral du Camp Est », laquelle serait « inspiré des témoignages des détenus et de leur quotidien ». Naturellement, aucun témoignage n’est filmé, aucune preuve n’est apportée, mais ce n’est pas le pire. Le documentaire est en fait biaisé dès le départ puisqu’il suit les pérégrinations hypothétique d’un détenu (interprété par un acteur) livré à lui-même dans une cellule de 3m2 laquelle se situe…au bagne de Nouvelle-Calédonie aujourd’hui rénové et ouvert au public dans le cadre de visites touristiques. En aucun cas il ne s’agit d’une cellule du Camp Est, le centre pénitentiaire de Nouméa. Conformément à la législation en vigueur, ses cellules font entre 9 et 12m2 comme le démontrent les photos diffusées dans différents médias locaux ou nationaux. De même, les détenus ne sont pas confinés 24h/24h dans leur cellule comme le documentaire le prétend. Au-delà des deux promenades quotidiennes, ceux-ci ont accès à Nouville à une salle de musculation, un plateau sportif, une salle d’activité commune, une bibliothèque, etc. Même en 2011 (à l’époque où la prison n’avait pas encore été rénovée) lors de la réunion du conseil d’évaluation le directeur avait estimé à 6 heures par jour le temps moyen d’activités et de sortie pour les prisonniers.

4,1 milliards de travaux

Car depuis lors, le centre pénitentiaire de Nouville a subi des rénovations et des travaux. Du fait de nombreuses évasions, de l’état lamentable des bâtiments et surtout de la surpopulation carcérale (470 détenus pour 233 places seulement), le ministère de la justice avait demandé un rapport à Mireille Imbert-Quaretta afin que la conseillère d’Etat fasse des préconisations. L’ensemble des observateurs jugeant à l’époque – et à raison – que la prison de Nouville était une « honte de la République » :

« Les conditions sont indignes, il faut donc continuer les travaux engagés et aller plus loin en réalisant des travaux de restructuration de l’ensemble de l’établissement pour les conditions d’hébergement, mais également pour qu’il y ait un centre consacré aux activités socioculturelles (Mireille Imbert-Quaretta ; sources LNC, 16/01/2013)»

C’est ainsi que des travaux de rénovation du Camp-Est se sont déroulés sur plus de 16 mois avec une première partie qui a été livrée en 2014, le projet de construction d’une nouvelle prison dans le nord étant par ailleurs acté. Le coût total de l’opération fut de 4 milliards 100 millions de francs cfp (34 millions d’euros) financé entièrement par l’Etat. Depuis, le Camp Est peut accueillir 420 détenus « dans des conditions décentes ». Le phénomène de surpopulation existe toujours bien puisque le centre accueille encore 470 prisonniers, mais il est sans commune mesure avec la situation précédente, condamnée notamment par la LDH.

Une idéologie hémiplégique ?

Quand bien même, la Ligue des Droits de l’Homme de Nouvelle-Calédonie continue de faire comme si rien n’avait été fait et que la situation avait empiré. En finançant un « documentaire » montrant pour évoquer le Camp Est un homme confiné dans cet espace réduit, en y incorporant des décors « trafiqués », la LDH essaie de nier la réalité, difficile certes, mais loin des clichés d’un bagne du 19ème siècle. Sont filmés dans cette cellule du bagne des cadavres d’animaux et de la moisissure. Il n’y a aucun meuble et l’acteur mange dans une écuelle… Une véritable propagande censée culpabiliser l’opinion publique laquelle demande simplement à la justice d’enfermer les personnes condamnées par les tribunaux pour leurs actes illicites ou criminels. Une façon également de défendre l’utilisation des peines alternatives à la prison comme le placement sous surveillance électronique. Une politique admirablement mise en œuvre ces dernières années en métropole avec le succès que l’on connait… Du reste, fidèle à sa logique, la LDH oublie consciencieusement d’évoquer les victimes des personnes qui ont été condamnées. A quand un film financé par la Ligue qui reviendrait sur le désarroi d’une victime suite à une agression ou à un crime ? Mais on peut toujours rêver.

MISE À JOUR : la vidéo qu’évoque cet article a été supprimée le lendemain de sa publication et le lien n’est plus accessible. Il semblerait que la LDH ne l’assume plus tout à fait…

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

67 Commentaires sur "Camp Est : la LDH pris en flagrant délit de mensonge"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Fermela
Yvan La Méche

MERCI D AVOIR RETABLI LA VERITE AVEC CETTE VIDEO EDIFIANTE !

A part Elie et 1 ou 2 , la LDH de NC est un ramassis de résidus de capote ……

La LDH, que compte elle faire ou du moins dire à propos des tabassages des petits vieux en NC ?????? A propos du tabassage récement de NOS DEUX FLICKS ????? Bande de fumier, va !

Amen !

Fermela

Pas de quoi.

Tema

Un post pour voir si je suis toujours censuré.

mogwai

Pour ceux qui voudraient voir le film “Forteresse” et s’en faire une idée c’est par ici. https://vimeo.com/182916641

Yvan La Méche
Article brillant, merci. J’avais du respect pour la LDH il y a bien longtemps déjà…cette “organisation” car s’en est une, ce bras droit des socialauds socialopes et de divers mouvements gauchistes et vrais faux anti-racistes, (oui, la LDH est devenu une idéo raciste pur et dur…ici comme à 20000)…, donc maintenant ils font dans la PROPAGANDE exactement comme le faisait le parti Nazi d’Adoph Hitler sous la main de fer de Joseph Goebbels . ET OUI, comme dit “l’autre” : A quand un film financé par la Ligue qui reviendrait sur le désarroi d’une victime suite à une agression ou… Lire la suite »

Euhhhh !! on peux aussi appeler ça la ligue des Droits Kanaks de Nouvelle-Calédonie ça vas plus vite !

Léonidas

Mais avec la complicité de qui s’est fait ce tournage ? Les cellules du Bagne appartiennent au domaine privé du CHS de Nouville non ? Au fait Fab, il y a un moment que “raciste” est tombé en désuétude. De nos jours, celui qui ne fonctionne pas en mode pensée unique est accusé d’être “populiste”. En fait, en disant “raciste”, vous vous prenez tout seul les pieds dans le tapis en faisant allusion au fait que 99,99% des détenus sont kanaks. Et pas des politiques, uniquement le genre qui massacre les vieux et les infirmes…

Crabe de cocotier

C’est qui la pouf qui a défendu sa “fiction” sur NCTV tournée dans une cellule du bagne ? Qui a donné l’autorisation ? De quel droit elle compare les conditions de vie au bagne et celles des vacanciers du camp est ?

Comparaison scandaleuse: Les bagnards doivent se retourner dans leur tombe!
Ils étaient pour la plupart des Européens et étaient traités comme des moins que rien. Le camp est aujourd’hui c’est presque du luxe à côté. Les détenus kanaks aujourd’hui sont mieux traités que les bagnards blancs du 19ème siècle, alors c’est bon faut arrêter la bêtise là.
Pauvres bagnards. Respect pour eux. Paix à leur âme.

Madafaka
faut pas tous mélanger non plus… “pauvres bagnards, respect pour eux…” les bagnards étaient des criminels (la plupart!!) pas des enfants de coeur et on ne va pas comparer deux époques si différentes tant sur les méthodes que les moeurs sans même préciser que durant cette période le statut d’un kanak n’était pas celui d’un homme libre. Faut peut être se rappeler que certains bagnards ont reçu des propriétés colossales qui par héritage ont fait de leur famille des riches propriétaires terriens. Maintenant pour cette histoire de prison fictive c’est du grand n’importe quoi et ce serait vraiment intéressant d’avoir… Lire la suite »

Madafaka, revise ton histoire, parmi les bagnards y avait beaucoup de condamnés uniquement pour leur engagement politique. Les autres condamnés pour avoir volé pour manger. Oui respect pour eux leur sentence était hors de proportion avec ce qu’on leur reprochait contrairement à beaucoup ici qui sont envoyés au Camp Est pour des peines légères au vu de la gravité de leurs actes.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top