Connect with us

Calédosphère

Actualité

Fillon, un inconnu au sommet

Surpriiiise… François Fillon, outsider sinon looser pendant ces trois dernières années, va se retrouver être le champion de la droite et du centre pour les prochaines présidentielles. Peut-être même sera-t-il, le prochain Président de la République. Tout le monde semble être surpris… sauf lui.

Discret, peu expansif et sans trop de charisme, François Fillon ne renvoie pas l’image de l’homme qu’il est réellement. Et les Français semblent aujourd’hui découvrir un homme auquel ils ne se sont jamais beaucoup intéressés, mais qui, s’ils y avaient prêté un peu plus d’attention, n’est pas arrivé au sommet par hasard.

Fillon l’ambitieux

François Fillon, c’est avant tout l’histoire d’une ambition. Celle de faire de la politique tout d’abord et, n’y ayant pas trop mal réussi, de marquer l’histoire. Jeune attaché parlementaire de l’ancien ministre Joël Le Theule, François Fillon en pleine vague rose devient le plus jeune député de France en 1981. Attaché viscéralement au RPR, il cumule les postes de maire de Sablé-sur-Sarthe et conseiller général de son département, avant de présider la région Pays de Loire. Un tel parcours ne pouvait que lui ouvrir les portes du gouvernement et Fillon sera ministre de l’Enseignement Supérieur de Balladur et ministre des Technologies et de la Poste de Chirac président. À ce titre, Fillon se montre indispensable puisqu’il est nommé ministre par Jacques Chirac malgré qu’il ait fait le choix d’Édouard Balladur pour la présidentielle de 1995. En 2002, Fillon prend encore du galon dans le gouvernement Raffarin dont il est le n°3 comme ministre du Travail puis ministre de l’Éducation nationale. Bien sûr, c’est sous l’ère Sarkozy en 2007 que Fillon touche le Graal en devenant Premier ministre, poste qu’il occupera avec une étonnante longévité durant tout le quinquennat. Cette durée inhabituelle sous la 5ème République, va contribuer à aiguiser les appétits de ce François Fillon, Premier ministre dont on se gosse en jugeant un peu vite que c’est surtout Sarko qui gouverne et qu’il est mis sur la touche. Le fait d’avoir été durant ce quinquennat 2007-2012 au second plan, lui permet aujourd’hui de n’être comptable en rien de cette présidence bling-bling et de ses dérives politico-judiciaires, ça a contribué aussi à son succès au premier tour des primaires.

À droite toute !

Le succès de Fillon aux primaires est surtout dû à son programme plébiscité par les électeurs qui aspirent au retour, sinon à l’émergence, d’une droite qui s’affirme en tant que telle et qui, sans être populiste, replace les valeurs traditionnelles de la droite au centre du village. François Fillon c’est une droite de terroir, une droite AOC et un peu chouanne, qu’il professe depuis toujours. Fillon n’a pas eu grand-mal à mettre en avant des idées auxquelles il a toujours cru et dont il ne s’est jamais ni caché ni départi. Il n’a pas eu à droitiser son discours comme l’a fait Sarkozy dans l’espoir de moissonner l’électorat FN et il laisse à Juppé ses espoirs de macroniser un électorat de centre-gauche. Fillon est droit dans ses bottes, surtout la droite. Très eurosceptique, il est à la manœuvre aux côtés de Philippe Seguin en 2005 dans la victoire du non au référendum sur la constitution européenne, Fillon porte également en bandoulière la défense des valeurs morales de la droite catholique de la ruralité : il vote contre la dépénalisation de l’homosexualité en 1982, la création du Pacs en 1999 et le mariage pour tous en 2013 et son programme de 2017 pour la France prévoit de revenir en partie sur la loi Taubira, notamment concernant la filiation. L’homme est en effet viscéralement opposé à la GPA, c’est-à-dire aux mères porteuses. Une politique de droite affichée et à laquelle Fillon tient fermement, il conserve d’ailleurs un mauvais souvenir des atermoiements et des compromissions politiques pour des buts politiciens auxquels il a dû se soumettre sous le mandat Sarkozy.

Et la Calédonie ?

François Fillon connaît la Nouvelle-Calédonie pour y être venu à plusieurs reprises, ainsi comme porte-parole d’Édouard Balladur, soutenu par Jacques Lafleur, lors de la présidentielle de 1995. Et puis en 2010 comme Premier ministre pour avaliser la montée du drapeau du FLNKS aux côtés du drapeau français, à laquelle il se dit que Fillon légitimiste n’a adhéré que du bout des lèvres à l’insistance de Sarkozy. Pour 2017, son programme comporte une partie concernant la Nouvelle-Calédonie dans un chapitre consacré à l’Outremer, uniquement centrée sur l’avenir institutionnel et le nickel. François Fillon exprime sa référence en faveur du maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République et assure vouloir « replacer l’État au centre du processus calédonien », mais il laisse le champ libre à la réflexion sur l’avenir institutionnel.

« J’ai la conviction qu’il est encore possible d’engager des discussions afin d’épargner aux Calédoniens un referendum « couperet » en 2018 pour donner, par un nouvel accord préalable, un sens éclairé au scrutin. Le rapport Courtial-Soucramanien sera la base de ces propositions de l’État ». (François Fillon – un nouveau cap pour les outre-mer dans la République)

Et François Fillon annonce que, dès l’élection présidentielle, l’État prendra l’initiative de discussions. Et concernant le nickel, François Fillon confirme que l’État s’engagera :

« Par ses capacités de conseil et ses devoirs de contrôle, son active politique de défiscalisation, ses devoirs d’actionnaire au sein d’ERAMET et de la SLN, sa capacité bancaire et de caution, l’État dispose des marges d’action souhaitables pour redonner à tout ce qui touche aux activités du nickel en Nouvelle-Calédonie, le rôle structurant qui leur est propre dans la construction du destin commun voulu par les différents accords » (François Fillon – un nouveau cap pour les outre-mer dans la République)

On peut donc penser que ce qui a été acté le 8 novembre dernier au Comité des signataires en faveur de Vale et de KNS, comme ce qui a été décidé pour la SLN, sera préservé. Toutefois, il ne faudra pas croire que la Nouvelle-Calédonie sera épargnée par le programme économique et curatif de François Fillon qui prévoit une réduction du budget de l’Etat de 100 milliards d’euros d’économie, via la suppression de 500 000 emplois de fonctionnaires et la remise en cause de certains dispositifs sociaux et fiscaux.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

74 Commentaires sur "Fillon, un inconnu au sommet"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
DECENNIE

“Fillon un inconnu au sommet” premier ministre, ministre, député ………. comment peut t’on écrire ça sans être ridicule .

Yvan La Méche

Le titre FILLON UN INCONNU AUSOMMET est débile…..FILLON a été 1er sinistre sous Sarkonabo

C’est un pro-européiste donc mondialiste, il fait parti du systéme du grand remplacement….il adore les migrants !

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lr/bien-sur-francois-fillon-accueillerait-des-migrants-s-il-etait-toujours-maire_1843700.html

ABSOLUMENT RIEN NE CHANGERA AVEC LUI, il est mondialiste , pour la finance et le CAC 40, c’est un “fumier” de l’UMPS, style BCBG, point barre.

Rigoberto

Fillon 70% Juppé 30% , Calédonie Ensemble et Gomès obligés de soutenir Fillon pour la présidentielle.
MDR…

ditou

“Fillon, un inconnu au sommet”
Les inconnus au sommet sont déjà nombreux en voici trois qui font la révolution, ou essayent de la faire.

https://www.youtube.com/watch?v=pibSbfAPE-g

ditou

Bien vu là aussi il y a bien des inconnus pour les législatives 2017.

Fillon, un inconnu au sommet.
Juppé, un connu au sommet…. dégarni.

Autant voter Marine à la présidentielle, c’est le même programme mais mieux assumé !
Finalement, je pense que la gauche vient de trouver en Fillon la possibilité de rebondir et d’imaginer un second tour contre le FN…
A suivre

“la gauche vient de trouver en Fillon la possibilité de rebondir”

Encore faudrait-il qu’elle parvienne à se débarrasser de ce foutu Hollande qui continue à se croire utile, voire indispensable.

Inforétif, “Encore faudrait-il qu’elle parvienne à se débarrasser de ce foutu Hollande qui continue à se croire utile, voire indispensable.” Mon post (pourtant soft) a été une fois de plus modéré..heureusement que Fabene a fait une déclaration officielle sinon je me serais posé des questions 😉 Bref, je vais essayer de te donner mon point de vue par métaphore (coucou Tyty).. Lorsque tu as choisi une lessive (là c’est mon côté ménagère qui ressort)censée laver + blanc et que tu retrouves ton linge plein de taches, tu ne prends pas une sous-marque, tu changes de fournisseur. Aucune sécurité sur son… Lire la suite »
Jibene

Hollande, c’est le Sarkozy de la Gauche…

ditou
Inforétif “Encore faudrait-il qu’elle parvienne à se débarrasser de ce foutu Hollande qui continue à se croire utile, voire indispensable.” Alors là…c’est quasiment mission impossible…dommage, il ferait, enfin, preuve d’un peu de “classe” en se retirant de la course…mais rien n’est acquis de toue façon, la gauche a réussi l’exploit de se tirer une méga balle dans le pied au cours de ce quinquennat en faisant une politique de droite…la loi El Khomri venant clore cet épisode, même la droite n’aurait pas osé 😆 Quand tu entends Hollande se gargariser des chiffres soi-disant en baisse du chômage, condition sine qua… Lire la suite »

Fillon m’a redonné de l’espoir et il va je le pense siphonner les déçus de la droite qui s’étaient tournés par désespoir vers les extrêmes c’est le retour des valeurs et de l’amour de la République ENFIN

“le retour des valeurs”

Oui, l’ISF qui frappait si cruellement nos riches, c’était pô juste : vive l’augmentation de la TVA qui frappe aussi les pauvres, merci, Fillon, de rétablir nos valeurs (boursières).

Inforétif,

Toi aussi tu es injuste, et la valeur travail, hein ?

Travailler 39h et être payé 37h…moi je trouve merveilleux qu’on s’aperçoive enfin que l’argent n’est pas une finalité …il était temps 😉

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top