Connect with us

Calédosphère

Actualité

Cazeneuve 1er ministre : fin de règne au gouvernement

Situation incongrue à la tête de la France. Un chef de l’Etat sur le départ et délégitimé, un ex-1er ministre candidat à l’élection présidentielle et un ministre de l’intérieur « ami » pour le remplacer durant cinq mois avant de partir pour d’autres cieux. Liquidation totale, tout doit disparaitre ?

L’arrivée de Bernard Cazeneuve à Matignon récompense un “fidèle” de François Hollande et une assurance “tranquillité” pour la fin de règne du chef de l’Etat. Cette nomination avait été annoncée mardi matin par l’Élysée, dix petites minutes après le départ discret de Manuel Valls, venu remettre sa démission et celle de son gouvernement pour se consacrer désormais à la campagne de la primaire de la gauche. Manuel Valls avait déclaré lundi soir sa candidature à l’Élysée, quatre jours après le renoncement de François Hollande à se représenter. Hollande et Cazeneuve n’ont effectué que trois retouches à l’équipe gouvernementale, dont l’arrivée, pour lui succéder à l’Intérieur, de Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée depuis 2012. Jean-Marie Le Guen, soutien affiché de M. Valls, perd ainsi son portefeuille stratégique des Relations avec le Parlement au profit d’André Vallini, qui lui cède en retour le Développement et la Francophonie, moins prestigieux. Une façon de placer des hollandistes à tous les postes afin d’assurer à François Hollande la paix durant ces derniers jours de CDD à la tête de l’Etat.

Cazeneuve arrêtera la politique après les élections

Le point commun entre le nouveau 1er ministre et le Président est que tous deux ne se représenteront pas devant les électeurs après les présidentielles de 2017. Bernard Cazeneuve a en effet annoncé vouloir “pleinement se concentrer sur sa tâche puisqu’il n’est pas candidat aux législatives”. De quoi lui permettre de devenir le chef du gouvernement le plus éphémère de la Vème République. Le précédent record étant celui d’Édith Cresson qui avait connu un séjour d’un peu plus de dix mois à Matignon, entre 1991 et 1992. Malgré un bilan contrasté au ministère de l’intérieur, celui des attentats terroristes, de la hausse de la délinquance, de la dérive migratoire et des manifestations des policiers contre la politique du gouvernement, Bernard Cazeneuve, par cette nomination, est récompensé pour son indéfectible loyauté envers François Hollande. De son côté, Dans la bataille de la primaire de la gauche organisée par le PS (les 22 et 29 janvier prochains), Valls affrontera notamment deux de ses anciens ministres, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon.

Visite de Bernard Cazeneuve en Calédonie ?

Conséquence du remaniement ministériel : la visite de la ministre des outremers a été annulée. Ericka Bareigts devait se rendre sur le territoire calédonien dans les tous prochains jours. Sa visite serait reportée à février 2017. Pour sa part, lors du dernier comité des signataires, le nouveau 1er ministre avait annoncé (alors qu’il était encore ministre de l’intérieur) vouloir se rendre en Nouvelle-Calédonie fin février avec l’arrivée des premiers renforts de policiers et de gendarmes (une cinquantaine) promis aux élus locaux. On ignore aujourd’hui si lui-même ou son remplaçant fera le déplacement. N’ayant aucun grand projet de gouvernement à défendre ni aucune réforme à faire passer, si la marge de manœuvre politique de ce nouvel exécutif est réduite à peau de chagrin, les quelques mois qui viennent devraient être bien calme dans les différents ministères où les uns et les autres se préparent déjà à quitter le navire. D’autant plus que celui-ci a annoncé, une fois n’est pas coutume, son immobilisation et sa fin de vie, dont la date est fixée au 7 mai 2017 à 20h précise. C’est-à-dire au soir du second tour de l’élection présidentielle.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



6
Laisser une réponse

avatar
4 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
askaskadi

ous joins la lettre d’humeur d’un de mes copains qu’il fait au gré des évènements. Là comme on parle du ministre de la justice il envoie sa réaction à propos de Christine Lagarde et de son impunité/ 20 dec 2016 Ils ont osé, ils ont gagné ! Christine a été lavée elle a été déclarée « coupable mais pas condamnable ». Elle savait l’issue du procès avant que les décisions ne soient rendues. Elle avait donc les moyens de le savoir ! Si elle avait été condamnée (à de la prison par exemple), elle aurait été dans l’avion, on n’aurait… Lire la suite »

requin
requin

Cazeneuve =Rustines

Eric

Punaise, je veux pas dire, mais même si il fait froid à Paris, vous avez vu la gueule du mec…
Y nous fait une petite Mitterandite avec son chapeau…!!!

simla

C’est la seule chose que ce changement m’inspire…un de plus sur la liste pour 6 mois de fonction….le contribuable appréciera :

https://fr.sputniknews.com/societe/201602101021628801-retaites-premiers-ministres-france/

Don Caledone

C’est ça le socialisme à visage humain, d’abord se servir tant qu’il y en a puis tant pis pour les autres…

julienscz
julienscz

Normalement il ne devrait pas faire 6 mois, donc il ne cumulera pas les indemnités de ministre et celle de 1er ministre, car il n’aura pas franchi le cap pour ce dernier poste.

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top