Connect with us

Calédosphère

Actualité

L’intronisation de Trump ne rassure pas les médias

Visiblement déçus de ne pas avoir assisté à une “métamorphose” de Donald Trump depuis son statut de candidat, les médias se sont montrés très critiques durant la cérémonie d’intronisation du 45ème président des USA. Je t’aime, moi non plus.

Lors de sa première conférence de presse depuis son élection, le nouveau président américain avait donné le ton et renouvelé ses attaques à l’égard des médias. Un comportement qui relève à la fois du spontané mais aussi de la tactique. Depuis les primaires Républicaines, Donald Trump s’était fait une habitude de mettre en cause directement certains grands médias « mainstream » américain ainsi que des journalistes. Une stratégie qui lui aura servi en permettant d’attirer à lui une grande part des électeurs américains des classes moyennes et des classes populaires qui, pour des raisons diverses, ne croient plus, se méfient ou détestent carrément les médias « officiels ». Si certains avaient cru qu’il changerait de discours, le nouveau président des Etats-Unis continue bien sur sa lancée et les médias, et plus particulièrement les médias français, ne semblent pas vouloir le lui pardonner, d’autant plus que ceux-ci s’étaient majoritairement couchés au soir du 8 novembre dernier en indiquant qu’Hillary Clinton serait la prochaine présidente des USA. Depuis lors, toutes ses sorties ont fait l’objet de polémique. D’une machination ourdie par Vladimir Poutine pour le faire élire, à ses tweets à Boeing pour faire annuler la commande du nouvel Air Force One, en passant par ses mises au pas des grands constructeurs automobiles américains, promettant des taxes supplémentaires à Ford ou à Général Motors s’ils ne renonçaient pas à de nouvelles délocalisations d’usines vers le Mexique. Tout éloigne en effet idéologiquement Trump des grands médias : posture, protectionnisme, renégociation des accords de libre-échange, contrôle des frontières et de l’immigration. C’est ainsi que la cérémonie d’inauguration de ce 20 janvier a été couverte avec, semble-t-il, un certain parti-pris de la part du monde médiatique hexagonal.

Pour l’Obs : “Donald Trump déclare la guerre à la démocratie”

Dans un discours d’une vingtaine de minutes, le nouveau président des Etats-Unis a ainsi fixé son cap : celui de « America first ». Un courant patriotique, d’origine jacksonnienne (du nom du Président Andrew Jackson) sur lequel avaient déjà joué George W Bush et Ronald Reagan en leur temps. L’idée est simple et elle a été rappelée lors de cette investiture : il s’agit pour Donald Trump de faire passer l’intérêt de l’Amérique en premier. Ce principe devrait orienter l’ensemble des politiques publiques américaines. Sur les plateaux de télévision (BFM-TV, LCI et France 5 notamment) les journalistes ont alors expliqué qu’il s’agissait là du même protectionnisme « isolationniste » qui avait prévalu en Amérique aux sorties de la première guerre mondiale. De quoi faire dire aux intervenants sur le plateau de C Dans l’Air qu’il s’agissait d’un « retour à la politique des années 30 » (et donc au retour du nazisme CQFD). Pour France Culture, le discours d’inauguration de Donald Trump est donc “une pierre noire dans l’histoire du monde”. Certains ne se sont toujours pas remis de la fameuse phrase prononcée par le nouveau président : « Nous allons éradiquer complètement le terrorisme islamique de la face de la Terre ». Une phrase jugée « effrayante » pour une contributrice du Guardian :

Le Nouvel Observateur a décidé d’aller un petit peu plus loin dans la démesure en titrant que l’investiture de Trump était en fait une « déclaration de guerre à la démocratie ». Et le journaliste a de sacrés arguments pour étayer ses propos. En effet, Donald Trump serait arrivé sur la terrasse du Capitole avec « une veste non boutonnée » et une « cravate rouge criard mal ajusté ». De plus, il tenait « vulgairement » la rampe de l’escalier. Pire il n’a pas souri, ce qui fait dire au journaliste qu’il a affiché un visage « mussolinien », donc de dictateur. Il aurait eu également un discours impoli puisque Donald Trump a dépeint « un pays ravagés par ses élites politiques », ce qui serait une « insulte à l’histoire de son pays et à l’héritage des pères fondateurs de l’Amérique ». De plus, à la fin de son speech, le président des USA a « levé son poing », ce qui, selon le journaliste, « dépasse les bornes », puisque « on sait à quel point les dictateurs jouent avec ce genre de symbole de brutalité pour ancrer dans l’imaginaire du peuple une image de puissance ». Voilà-voilà.

Médias : Trump renouvelle ses attaques devant la CIA

A l’occasion d’une visite au siège de le CIA ce 21 janvier, Donald Trump a donc évoqué sa “guerre” en cours contre les médias. Le 45ème président des Etats-Unis a ainsi affirmé que les journalistes faisaient partie “des êtres humains les plus malhonnêtes de la terre”, non sans être applaudis par des membres de l’agence d’espionnage américaine venus l’écouter… S’agissant de la polémique entourant le nombre de participants à la cérémonie de la veille (qui a rassemblé beaucoup moins de participants que celle de Barack Obama en 2009 ) son porte-parole a annoncé la couleur : “Nous allons demander à la presse de rendre des comptes”, a-t-il lancé. Quant à savoir si le président allait modifier son mode de communication (principalement par les réseaux sociaux et donc sans passer par les médias) il a ajouté que ” les Américains méritent mieux et tant qu’il sera le messager d’un mouvement, Donald Trump s’adressera directement à eux”. Avant de refuser de répondre à la moindre question des journalistes présents. De quoi penser qu’entre Donald Trump et les médias, c’est une véritable grande histoire d’amour qui commence.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

106 Commentaires sur "L’intronisation de Trump ne rassure pas les médias"

avatar
plus récents plus anciens plus de votes
Yvan La Méche

Le TOP des vidéos de la vraie droite française pas celle de l’UMPS, la droite Gaullienne

https://www.youtube.com/watch?v=yb6lWxpOsL0

Yvan La Méche

TRUMP aujourdhui MARINE LE PEN demain dans 3 mois

Ce soir sur FR à 21 H débat MLP contre Bécassine……hummmmmmmm

Le même débat en 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=Oksm3984Oog

Méditez chers amis !!!!

Yvan La Méche

CE SOIR A 21H sur FRANCE 2,( la 12)

Mao Zedong once wrote: “Politics is war without blood, and war is politics with blood.”

Avoir un Trump avant une Le Pen donne une excellente idee du bordel qu’elle mettrait en France la miss facho.

Ceux qui parlent des soit disant FACHO (???????), sont tout simplement ceux qui sont à court d’argument…..

MLP face à St Louis , elle aurait déjà prise ses responsabilités depuis longtemps , t’appelle ça du fachisme pov con ????

“pov con”: parle pour toi. As-tu entendu parler de la deuxieme guerre mondiale? D’un p’tit Autrichien du nom de Adolf Hitler? Les Francais ont la memoire courte pour se revautrer dans le fascisme… Le Pen/Petain/Hitler = Same/Same/Same, mais on a du vous laver le cerveau… Je vous invite tous a lire dans votre Petit Larousse la definition du mot FASCISME, et dites moi si j’ai, ou pas raison … Faut pas nous prendre pour des “cons”, les fachos.

@ John_Lax

Petit clin d’œil, rien que pour toi :

Kolere : “« pov con »: parle pour toi. As-tu entendu parler… D’un p’tit Autrichien du nom de Adolf Hitler”

Sacré Godwin

Daouï

Tu as des idées qui ne sont pas politiquement correctes et pire tu as dévié de la pensée unique, tu es donc bien, je suis navrée de te le dire, c’est affligeant, un horrible facho ! 😀

Yvan La Méche

MDR !!!!! et encore MDR !!!!

..le site rame vraiment, c’est une catastrophe..je plie les gaules pour ce soir !!

bonne nouvelle , Iris Mittenaere qui est de Steenvoorde (59) comme moi est Miss univers …au moins elle évitera de se faire tripoter en coulisse par ce goret libidineux et sexiste de Trump !! 😎 😎

Jacqdunord

Trump goret libidineux et sexiste ? On voit bien que tu n’as jamais travaillé en tant que femme dans un parti politique !!!! Sauf que lui dit tout haut ce que les autres pensent tout bas 😆

bonne nouvelle , Iiris mittenaere qui est de Steenvoorde (59) comme moi est Miss univers …au moins elle évitera de se faire tripoter en coulisse par ce goret libidineux et sexiste de Trump !! 😎 😎

jacqdunord : “bonne nouvelle , Iiris mittenaere qui est de Steenvoorde (59) comme moi est Miss univers …”

Jacqdunord, “tu veux démontrer quoi en réalité ?” (pour plagier John_Lax)

Que tu es aussi beau qu’elle, ou qu’il y en a au moins une … ?

😆

XYY

@ jacqdunord
L’autre jour j’ai entendu un journaliste prononcer Iris Mitté-na-é-ré, j’ai cru que la demoiselle était tahitienne mais quand j’ai vu que cette charmante personne était originaire du 59, j’ai bien rigolé de ma méprise et je me suis dit que ça devait plutôt se prononcer Mitteu-naar. Confirmation ?

c’est une fois exact…son nom est d’origine flamande et la prononciation du flamand est semblable à celle du néerlandais , une partie de ma famille est originaire de Roeselare; ça se prononce Roselarr !!..dank u zeer pour l’évocation de ma patrie !!

Dan stront

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top