Connect with us

Calédosphère

Actualité

L’UGPE veut obliger tous les élèves à apprendre les langues kanak

Dans un débat télévisé, une représentante de l’association de parents d’élèves indépendantistes a critiqué le projet éducatif calédonien, le jugeant “lamentable” et “insuffisant”. L’UGPE exige que les langues kanak soient rendues obligatoires. Sur la toile, des internautes kanak reprochent à ces indépendantistes de vouloir à leur tour « imposer leur culture aux autres ». Néo-colonialisme ?

Parce que l’école touche à ce que les gens ont de plus cher, à savoir leurs enfants, les débats qui l’animent sont toujours révélateurs des opinions et des positions de chacun. Or, dans le cadre de la mise en œuvre du projet éducatif, pour la première fois depuis que la Nouvelle-Calédonie est totalement compétente en matière d’éducation, une nouvelle matière va voir le jour. Il s’agit de « l’enseignement de la culture et des langues kanak et océaniennes ». Celui-ci se compose d’heures d’enseignement dites de « découverte », réparties en 18 heures par année scolaire, et ce durant toute la scolarité d’un élève. Ainsi, à partir de cette rentrée, durant les quinze années qui s’écoulent entre la maternelle et la terminale, les écoliers calédoniens auront, en moyenne, une heure toutes les deux semaines pour se familiariser, découvrir ou re-découvrir la culture et les langues kanak et océaniennes. Une disposition hautement symbolique – et très sensible – qui n’avait pas manqué de faire polémique lors de son adoption l’année dernière par les élus du congrès. Pas de quoi néanmoins calmer l’Union des Groupements de Parents d’Elèves (UGPE), une association très politisés et dirigée par des militants indépendantistes que d’aucuns jugent plutôt radicaux. Ainsi, le président de l’UGPE (Richard Sio) s’était présenté sous la bannière du front de gauche lors des législatives de 2012. Les autres responsables de l’UGPE sont ou bien membres du Rassemblement des Indépendantistes et des Nationalistes (RIN) ou alors membres de la Commission Politique et Citoyenneté du FLNKS et Nationalistes. Les premiers avaient appelé à manifester pour l’inscription automatique des seuls kanak sur les listes électorales, et les seconds avaient avant cela intenté (sans succès) de nombreuses actions en justice pour exclure du corps électoral des citoyens non-kanak. Autant dire que l’UGPE présente généralement une vision pour le moins hémiplégique de la situation calédonienne, son action étant uniquement vouée à obtenir l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie. S’agissant du thème de l’éducation, l’UGPE milite toujours pour un enseignement des langues kanak à l’école. Et dans un débat télévisé animé ce dimanche par Alexandre Rosada, une représentante de l’association est venue échanger avec un inspecteur de l’Education Nationale.

Et si le projet éducatif calédonien a été adapté aux spécificités du territoire et de ses habitants, il n’est cependant pas du gout de l’UGPE. Sa représentante le qualifiant tour à tour, sur le plateau du journal télévisé, de « lamentable », « d’insuffisant » et de « pas assez ambitieux ». Notamment quant aux horaires prévus :

« On est bien conscient que les heures sont instaurées de la maternelle, de l’élémentaire et du collège mais nous on pense que c’est pas assez (…) Si on commence à apprendre comment est construite une case moi je vois très mal, et du coup à l’UGPE on voit très mal, des enfants qui vont apprendre la case sur un tableau blanc ou bien lors d’un cours magistral. Si on apprend la case ou la culture de l’igname on est en “méthode active” donc on va chez les personnes qui ont le savoir-faire pour le transmettre et donc ça nécessite beaucoup plus de temps que quelques heures ou quelques minutes (…) puisque pour le collège c’est trente minutes ou une heure par quinzaine (Florenda Nirikani, 19/02/17 ; sources : NC1ère) »

S’en est suivi un échange avec l’Inspecteur de l’Education Nationale (IEN) invité sur le plateau qui aura été remarqué et beaucoup commenté sur la toile. Ce dernier expliquant que « la donne a changé depuis 2016, depuis le projet éducatif fixé par le gouvernement » et que c’était « la première fois que nous avons au sein d’une discipline, la culture kanak, des éléments de contenus » puisque qu’un guide pédagogique a été préparé par le vice-rectorat. Le sujet des langues étant le plus épineux, l’embauche de dix enseignants en deux ans, leur formation et leur évaluation ont été prévues pour accompagner la mise en place de la matière. Mais l’UGPE reproche à l’Education nationale l’absence de CAPES de langue kanak :

« C’est lamentable de ne pas avoir de CAPES en langue kanak (…) On considère donc les enseignants comme des sous-profs et donc les langues kanak comme des sous-langues (Florenda Nirikani, 19/02/17 ; sources : NC1ère) »

Le problème étant que sur les 28 langues kanak existantes en Nouvelle-Calédonie, seulement 4 sont au Baccalauréat et ce pour une raison simple : il n’y a pas assez de locuteurs, d’enseignants ou parfois de demandes de la part des élèves. C’est ainsi que, par exemple, les parents des écoliers originaires de Lifou (parlant le drehu) mais scolarisés sur Nouméa n’inscrivent pas leurs enfants dans des cours où sont dispensés l’ajië (langue de Houailou). La solution de l’UGPE est alors énoncée par Florenda Nirikani : il faut obliger tous les élèves, kanak et non-kanak, à suivre tous les enseignements en langues kanak !

« Nous l’UGPE, on est là pour rappeler que c’est toujours pas ambitieux (…) si on parle de la reconnaissance de l’identité kanak dans le préambule même de l’accord de Nouméa (…) à un moment donné il faut que la culture kanak transpire dans la manière de penser du système éducatif (…) Si on doit enseigner les langues kanak, il faut qu’on apprenne l’histoire-géo en langue kanak, il faut qu’on apprenne les maths en langue kanak (…) c’est pas la langue et la culture séparée (Florenda Nirikani, 19/02/17 ; sources : NC1ère) »

Sur le plateau, la réponse de l’inspecteur ne s’est pas faite attendre puisque celui-ci a rappelé qu’à l’école (et dans tous les pays raisonnablement démocratiques), les élèves choisissaient leurs langues vivantes librement :

« On n’oblige pas un élève à choisir une langue. C’est l’élève, avec la famille, qui choisit. Ça c’est important de le dire (Jean-Yves Kartono, IEN, 19/02/17 ; sources : NC1ère) »
Une liberté de choix qui ne semble pas tout-à-fait encore partagé par les dirigeants indépendantistes de l’UGPE.

Les kanak contre le « discours victimaire » et « démagogique »

Sur internet, cet échange tendu et lourd de sous-entendus aura fait réagir sur la toile puisque deux conceptions s’opposent-là diamétralement : celle de faire découvrir une part importante de la culture locale de façon raisonnée ou par choix et celle d’imposer à tous les élèves, quelle que soient leurs origines, un enseignement dans une langue qui n’est pas la leur sur des bases essentiellement dogmatiques. C’est ainsi qu’un internaute kanak a apostrophé la responsable de l’UGPE juste après sa prise de position sur les réseaux sociaux. Reprochant, entre autre, à ceux qui « rappellent les méfaits de la colonisation sur le peuple kanak » de vouloir être aujourd’hui « prompte à imposer leur culture et leurs langues à des personnes qui ne leur ont rien demandé ! ». Selon lui, ce « discours victimaire ambiant et le relativisme généralisé qui laisse entendre que tout se vaut, que par essence nous ne sommes responsables de rien et victimes de tout et que de ce fait nous avons le droit à toutes les concessions sans jamais aucun engagement ni contrepartie ne nous permettra jamais de devenir des citoyens libres et éclairés ! » :

Une publication plébiscitée par les internautes qui, au-delà de leurs sensibilités politiques, estiment que l’enseignement des langues ne doit pas être imposé. Certains mettant d’ailleurs en avant la difficulté d’enseigner les mathématiques et l’algèbre en langue kanak…

65% des Calédoniens (de 14 ans et +) ne parlent pas une langue kanak

A l’exception des touristes, de certains nouveaux arrivants fraichement débarqués et de quelques haut-fonctionnaires légèrement déphasés, tous les Calédoniens savent qu’il n’existe pas une seule langue kanak mais bien plusieurs langues vernaculaires sur le territoire qui ont chacune leur phonologie, leur règle, leur identité et leur vocabulaire propre. Au total 28 langues qui sont, selon les chiffres de l’académie des langues kanakes, parlées au total par 71.500 personnes de 14 ans et plus sur une population de 270.000 habitants. La langue drehu est celle qui possède le plus de locuteurs (15.949) suivie de la langue de Maré : le Nengone (avec 8940 locuteurs). Les deux langues kanak qui possèdent le moins de locuteurs sont le Sîchë (20 locuteurs en 2014) et le pwapwâ (79 locuteurs en 2014). C’est ainsi que dans la tranche d’âge de 14 ans et plus, 35% des calédoniens parlent une de ces 28 langues kanak et que 65% n’en parlent aucune. Heureusement, pour se comprendre, tout le monde parle la même langue. Laquelle déjà ?

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

130 Commentaires sur "L’UGPE veut obliger tous les élèves à apprendre les langues kanak"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
FautAppelerUnChatUnChat

Les propos discriminatoires de Gaël Yanno sont inadmissibles !
Les Peuples du Pacifique sont parmi les plus heureux du monde.
Les Français meurent de faim, de froid, de manque de soin alors pas de leçon à recevoir d’un pro-colonialiste dont le pays est en faillite.
De plus s’agissant des postes de Délégués, malgré les diplômes, l’expérience … les Kanak ne sont toujours pas embauchés pour les postes de haut niveau.
Pour mieux comprendre l’intervention de Louis Kotra Uregei, écoutez à partir d’1 heure 55 cliquer sur le lien ci-dessous :
https://www.youtube.com/watch?v=z94gbRUsHMM

“Les Peuples du Pacifique sont parmi les plus heureux du monde.
Les Français meurent de faim, de froid, de manque de soin alors pas de leçon à recevoir d’un pro-colonialiste dont le pays est en faillite.”

C’est pas la méthode Coué qui fera de ton LKU un dirigeant de parti majoritaire, va falloir trouver des arguments un peu moins fantaisistes que ceux-la.

Rigoberto

Le Vanuatu a perdu son droit de vote à l’ONU à cause d’un arriéré non payé de 19 000 $ et cela pour une durée de trois ans.
A quoi cela sert d’être indépendant sans pognon ? Il y a de quoi rire non ?

“arriéré non payé de 19 000 $”

En Calédonie, par contre , ce sont les arriérés qui sont toujours et les mieux payés, chez LR en particulier.

“A quoi cela sert d’être indépendant sans pognon ? Il y a de quoi rire non ?” Donc pour toi, Rigoberto, l’indépendance association ça n’est pas une forme d’indépendance. Finalement ce que tu souhaites (et Frogier aussi, selon toi) c’est que les Calédoniens échappent, encore plus qu’actuellement sous l’ADN, au contrôle (législatif et judiciaire notamment) de la métropole, donc qu’ils puissent poursuivre et même amplifier tranquillement leurs petites affaires plus ou moins morales, tout en continuant à profiter de la manne financière de cette brave kouillonne. Si vous aimez vivre dangereusement (la 1° tuile sera une forte dévaluation, je te… Lire la suite »
Rigoberto

Toi yen a parler français ?
J’ai dis “Pays Associé” comme Marine Le Pen et pas “Indépendance Association” comme toi, tout est dans la nuance.

Heu, je ne comprend pas la différence entre le pays associé et l’indépendance association…
Par contre je fais bien la différence entre ces deux versions et l’autonomie des ADN…

Tu l’as pas dit, tu l’as écrit, c’est mieux.
Mais l’as tu pensé ?
Et, surtout, la nuance est mince comme le cortex cérébral de Frogier.
Reste à savoir si le président Macron et son 1° ministre Bayrou vont vouloir changer encore la constitution pour une si petite “bande de cons”.

Rigoberto

Ton Macron n’est pas encore élu, attention Marine Le Pen monte dans les sondages au deuxième tour que ce soit contre Macron ou Fillon.

“Ton Macron n’est pas encore élu, attention Marine Le Pen monte dans les sondages ”

Encore raté ! Selon le dernier sondage, la marine est passée seconde . . .

Rigoberto
Tout fout le camp! Marine Le Pen veut faire de la Polynésie Française un état associé à la France. Le même plan est certainement dans les tiroirs du FN pour la Calédonie : Polynésie Première : ” Lors de son déplacement sur le territoire en mars 2013, Marine Le Pen était totalement opposée à l’indépendance de la Polynésie française, qu’elle qualifiait de “dramatique pour les Polynésiens”. Pour ces présidentielles, la candidate du Front National parle de pays associé, un projet que le Tahoeraa Huiraatira avait proposé en mars 2016. Pour ce faire, si elle est élue, sera organisé en Polynésie… Lire la suite »

???
Ah, t’es plus Rassemblement ???

“Ah, t’es plus Rassemblement ???”

A moins que Rigoberto ne soit “devenu un “associatif” comme Frogier et Deladrière” . . .
Ou à moins qu’il ne sache plus où il habite.

Inforétif

“Ou à moins qu’il ne sache plus où il habite.”

Arrête, malheureux, si ça se trouve sa maison a été revendiquée…..

Tu connais pourtant bien la charte du peuple kanak qui est très élaborée même sur plusieurs pages, mais je vais te la résumer en une seule phrase : “On fait ce qu’on veux, on est chez nous, donnez-nous des sous ” 😀

Rigoberto

Je ne suis pas FN, mais je pense comme Marine que l’évolution du statut de la NC en “Pays Associé” est une bonne idée.

???
Donc, finalement c’était bien vrai cette histoire d’association, mais ce n’était pas le projet de CE, mais bien le votre…
Il me semble même que c’est HM qui l’avait exprimé publiquement du temps où vous étiez encore “ensemble”…!!!???

Eric,
Ils ont divorcé tous les deux ? J’y crois pas !

Rigoberto

CE a le même projet, CE fait des concessions aux indépendantistes tous les jours, CE ne dit plus rien sur le drapeau, CE va finir par être pour une solution consensuelle, CE va s’associer avec les républicains pour les sénatoriales, voire les législatives, Gomès et Frogier ont des positions communes sur pratiquement tous les sujets.
Les électeurs de CE sont tous déçus, CE n’a absolument rien fait de ce qu’elle avait promis (sécurité, drapeaux, pouvoir d’achat, culture etc…)

Rigo, Une fois de plus je ne comprend rien à ce que tu dis…??? Que CE et les autres mouvements d’ailleurs, déçoivent des électeurs ma fois oui sans doute c’est certainement le cas. Mais de là à inventer comme tu le fais faut tout de même le faire… Toi tu confonds l’autonomie, celle des ADN, et l’association, c’est quand même pas la même chose… Et moi j’ai pas entendu CE parler d’association… Je ne crois pas non plus que le Rassemblement va se marier avec CE et l’inverse non plus… Quand aux promesses que tu annonces, ben comment dire…??? CE… Lire la suite »

Eric,
Il manque pas de souffle le Rigoberto, il ment comme il respire ou alors il fait l’âne pour avoir du son … qu’il aille chanter sous la fenêtre de ses copains de toujours ça vaudra mieux plutôt que de venir nous raconter des sornettes !

Rigoberto

Si Marine Le Pen soutient un projet de Pays Associé, que Fillon a levé le drapeau et que Macron qualifie la colonisation de crime contre l’humanité, je ne sais pas où tu vas trouver ta planche de salut mon pov Eric, peut être Mélanchon ?

Dupond Aignan !!!
Asselineau !!!
Blanc !!!
Abstention !!!
Tu vois on en manque pas de possibilités…
Bon je te l’accorde c’est pas gagné, mais bon…!!!

De toute façon Macrenchon ou Mélancron, le but finalement c’est peut-être de repenser totalement notre système, non ???

Rigoberto,

De toute façon, je pense qu’elle n’a aucune chance d’être élue…sinon les sept plaies d’Egypte vont fondre sur la France et qui sait le Monde entier ? 😀

Simla : “sinon les sept plaies d’Egypte vont fondre sur la France et qui sait le Monde entier ” Inforétif : “Bof, pour moi, même traduits en français, les évangiles ça reste de l’hébreu….” Inforétif : Tu fais ta forte tête, mais au fond de toi, tu es imprégné par la civilisation judéo-chrétienne (qui pousse à respecter les lois en vigueur : “rendez à César …”). Et regarde : Simla, si libre dans ses propos, si extrême dans ses opinions (notamment à l’égard de certaines catégories sociales ou professionnelles), elle te cite de mémoire même l’ancien testament, et les dix… Lire la suite »
Alik, Dix c’est quand même too much ! Sept pour le FN ça me paraît bien suffisant….j’ai exclu les grenouilles, les sauterelles et la mort des premiers-nés….ça personne n’y croirait avec tous les vaccins ( dont certains d’ailleurs controversés) qu’ils se voient infliger. Les grenouilles, vu qu’on est français ben…..et les sauterelles je pense que tu n’es pas sans le savoir, ce sont les nouvelles protéines du siècle ! Mais tu as pu constater que malheureusement plus de 1,5 million de canards ont été abattus en France…j’y vois un signe précurseur, étonnant d’ailleurs que les journalistes si prompts à saisir… Lire la suite »
Fermela

“les sept plaies d’Egypte”

Marrant cet appel du pied et la suite qui en découle… vous êtes décidément trop mignons.

bendidon

Laissez tomber. On reviendra voir quand ils seront passés à l’âge de fer!

Janloupe Pahune

“L’UGPE veut obliger tous les élèves à apprendre les langues kanak”…. Les 28 ? Et apprendre les maths en kanakouille ?

Ce soir à la télé nous avons appris avec stupeur qu’il y avait 40 langues kanakes (féminin pluriel)

” 40 langues kanakes ”

Ici on multiplie les “pains” *, pourquoi pas aussi les langues ?

* notamment depuis la tribu de Sinluy et, samedi (rien de bon), de celle de Saint-Laurent :
http://www.lnc.nc/article/pays/faits-divers/deux-gendarmes-blesses-au-col-de-la-pirogue

Dans le projet de constitution déposé en 1987, le français est la langue officielle, et donc obligatoire pour que les citoyens tous bords confondus puissent se comprendre, l’apprentissage des langues vernaculaires ( 27 au minimum) est une option qui dépend de deux facteurs, le premier c’est le nombre de locuteurs, le second c’est la disponibilité des enseignants, à la louche, le fagauvea est la première langue parlée avec plus de 28000 locuteurs, ( wallisien/ouvéa) , le second le drehu 10000 , suivi du nengone, du xaracuu, paici, … le tayo !

XYY

@John_Lax.
Prière de ne pas confondre le faka’uvea (Wallis) et le fagauvea (Ouvéa)
Systèmes phonoloqiques différents
10 consonnes / 5 voyelles, mots de type CV pour le premier.
27 consonnes / 9 voyelles, mots de type CVC pour le second.
Et l’intercompréhension n’est pas meilleure que celle entre le français et l’italien.

L’intercompréhension n’est point comparable, deux semaines suffisent à un Ouvéen,un Tongien, un Samoan, un Maori NZ, pour comprendre le faka uvea

XYY

@John_Lax.
Une semaine en Italie, si les gars me parlent pas trop vite, je comprends 90% de ce qu’ils me disent (langage quotidien ), je n’ai jamais appris l’italien (autrement qu’avec Adriano Celentano et Gilgliola Cinquetti…). Pour écouter la RAI radio et regarder la RAI tv, c’est autre chose évidemment…
Par ailleurs les Samoans émigrés en NZ ne parlent ni le Maori ni le Gagana Samoa à leurs homologues polynésiens de NZ, ils échangent quasiment tous en anglais.

XYY Apprend l’italien avec une Cincollina c’est sans paroles, que des gestes ! j’ai précisé “comprendre”

XYY : “Prière de ne pas confondre le faka’uvea (Wallis) et le fagauvea (Ouvéa)”

Et toc !

Au fait, John, peux-tu nous faire un petit topo sur l’enseignement en général (public et privé) à WF, et sur celui des “langues” en particulier ?

Pour Ouvéa, on verra plus tard …

Alikantitra L’enseignement du faka uvea est obligatoire en 6ème

XYY

@John_Lax. Obligatoire ? Depuis quand ? Réf. du texte officiel svp.
J’en étais resté à l’heure hebdomadaire. Ce qui est sur c’est que les cours de catéchèse sont obligatoires jusqu’en CM2…

Depuis l’arrivée des missionnaires au XIVème siècle, ( Père Bataillon)

XYY

@John_Lax. au 14e siecle ? bataillon !!!
Vous n’avez donc pas la réponse pour l’enseignement du faka’uvea. Ce n’est pas grave. Restons en là.

XYY, c’est XIXème ..l’enseignement du wallisien est dans la pratique, omniprésent car en petite section c’est 90% en Wallisien, 10% en français, les professeurs d’école sont quasiment tous wallisiens ( 1h00 hebdo de la CP à la CM2), au collège je te le confirme le fakauvea est obligatoire, en plus des heures de cathé..& la chorale du vendredi après midi

Alik et XYY , c’est une faute de frappe, le père Bataillon est arrivé en 1877 .

John_Lax : “Depuis l’arrivée des missionnaires au XIVème siècle, ( Père Bataillon)” XYY : “au 14e siecle ? bataillon !!!” D’ailleurs Marco Polo, dans un chapitre encore inédit de ses œuvres, raconte que quand il y passa à son retour (fin XIIIème), on lui montra une fosse dans laquelle avait cuit à l’étouffée l’un de ces précurseurs. On trouve aussi quelques allusions (moins claires) au XIVème chez Ibn Battûta et au XVIème chez Fernão Mendez Pinto, mais qui ne rapportent toutefois que des on-dit. Je ne suis pas sûr que Cook et Monsieur de la Pérouse aient eu connaissance de… Lire la suite »

XIX plutôt , scusi..XYZ et ALIK ahahaha

XYY

@Alik. 1h par semaine … au collège. ( je crois même que c’est facultatif). Sinon dans la vie courante, le wallisien est utilisé de façon soutenue et régulière : c’est la condition nécessaire et suffisante pour qu’une langue reste vivante.

XYY : “dans la vie courante, le wallisien est utilisé de façon soutenue et régulière : c’est la condition nécessaire et suffisante pour qu’une langue reste vivante.” Sûr. Néanmoins, face à la concurrence de la langue de la télévision (et des novelas), il est bon que cette langue soit écrite, afin d’en comprendre les subtilités (de vocabulaire, de grammaire, etc.). Les moines islandais ont mis par écrit les sagas (entre autres), il y a environ huit siècles, dans leur langue, ce qui a sauvé ce trésor avec toute sa saveur originale. Et partout les missionnaires ont traduit les Évangiles dans… Lire la suite »

“Et partout les missionnaires ont traduit les Évangiles dans les langues locales ”

Bof, pour moi, même traduits en français, les évangiles ça reste de l’hébreu.

Inforétif,

En hébreu, en français, en chinois…c’est quand même un beau conte de fées, non ? 😀

Pour les contes de fées, je préfère la belle au bois dormant.
Certes Marie-Madeleine est pas mal non plus mais son côté vénal freine énormément les ardeurs du propriétaire ruiné que je suis.

Inforétif,

“Marie-Madeleine est pas mal non plus mais son côté vénal freine énormément les ardeurs du propriétaire ruiné que je suis.”

Tu ne sais donc pas que dans certains lieux très éloignés où règne la loi de la jungle dans l’immobilier, Paris par exemple, les propriétaires négocient le loyer contre quelques petites faveurs de la part de leur locataire ? Evidemment, il faut impérativement qu’elle soit jeune et jolie. T’es vraiment au courant de rien….c’est du donnant/donnant, ça ne coûterait donc quasiment rien au propriétaire ruiné que tu es, et pour lequel j’éprouve une énorme…. mais vraiment énorme…. compassion 😀

Moralité (si je puis dire) : j’ai encore fait une boulette en n’achetant pas à Paris.

Faudra alors expliquer à l’autre illuminée de l’UGPE qu’en kakanaky le fagauvea wallisien passera avant toute autre langue kanak, elle va être contente l’ethno-centrée pathologique…

Mister Eric, tu en rajoutes là !!

Euh ?! Je pense aux étudiants kanaks qui font leurs études en Métropole (bravo à eux). Quelle langue parlent ils là bas ??!…. Les langues de Florenda sont elles reconnues dans les grandes écoles de Sydney, Auckland, Québec, etc, ???….. Bonne continuation et bonne lecture…

Bigfoot : “étudiants kanaks qui font leurs études en Métropole (bravo à eux). Quelle langue parlent ils là bas ??!…. Les langues de Florenda sont elles reconnues dans les grandes écoles de Sydney, Auckland, Québec” Il ne faudrait quand même pas pousser la caricature trop loin. Dans les différents projets indépendantistes, à ma connaissance, le français est l’une des langues officielles, c’est à dire, de fait, la langue des administrations. Ce qui n’exclut pas la possibilité d’une utilisation du drehu (par exemple) dans les actes officiels “de base” à la mairie de Lifou. Je suppose que c’est déjà le cas… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top