Connect with us

Calédosphère

Actualité

Congrès : Harold Martin va-t-il faire élire Roch Wamytan ?

Alors que se profile l’élection du bureau du congrès, Harold Martin pourrait permettre au candidat indépendantiste de (re)prendre la présidence de l’institution. Malgré son échec aux législatives, le maire de Paita pourrait ainsi saboter les équilibres au sein de la plateforme des élus loyalistes et donc « faire c**** Gomes »… Explications.

L’élection du président du congrès a lieu tous les ans et Harold Martin qui a occupé le perchoir cinq années durant en connait bien les équilibres et les enjeux. Depuis les élections provinciales de 2014, 29 élus loyalistes et 25 élus indépendantistes siègent en effet au boulevard Vauban. Mais si la majorité absolue se situe à 28 voix, l’élection à la présidence du congrès à ceci de particulier que si le 1er tour de scrutin ne permet pas d’atteindre cette majorité, la loi organique stipule dans son article 63 qu’un second puis un troisième tour peuvent avoir lieu, cette fois-ci avec une élection à la majorité relative. Autrement dit : c’est alors le candidat ayant obtenu le plus de suffrages qui l’emporte.

« Si cette élection n’est pas acquise après les deux premiers tours de scrutin, il est procédé à un troisième tour et l’élection a lieu à la majorité relative. En cas d’égalité des voix, l’élection est acquise au bénéfice de l’âge (Loi n° 99-209 du 19 mars 1999 organique relative à la Nouvelle-Calédonie, Art63)»

Or, en ce moment même et depuis la victoire aux législatives des deux candidats de Calédonie Ensemble, Harold Martin cherche à constituer un groupe d’élus opposés à la « plateforme des loyalistes » réunissant le Rassemblement-LR, Calédonie Ensemble, le MPC et Tous Calédoniens. Pour l’heure, ce groupe en formation comprendrait en sus d’Harold Martin lui-même, Sonia Backes, Grégoire Bernut, Isabelle Lafleur mais aussi Philippe Blaise. Des responsables politiques qui ont tous fait campagne précisément contre Philippe Gomes et Philippe Dunoyer, les deux députés élus. Un groupe au congrès devant être composé de six membres, des tractations ont actuellement lieu en coulisse pour essayer de « débaucher » un ou plusieurs autres conseillers de la Nouvelle-Calédonie et les inviter à rejoindre Harold Martin. Une fois ce groupe constitué, il se placera en opposition frontale avec les 23 autres élus loyalistes (16 CE, 5 LR et 2 MPC), eux-mêmes membres de la plateforme. Et c’est là que pourrait s’enclencher la suite du plan d’Harold Martin.

Harold Martin va-t-il maintenir son candidat ?

S’il n’a évidemment aucune chance de faire élire l’un de ses membres (puisqu’il ne représenterait que 6 élus sur 54), en revanche, le groupe d’Harold Martin aurait les moyens de proposer une candidature de circonstance et d’empêcher lors du 1er tour la réélection de Thierry Santa (l’actuel président du congrès et membre du Rassemblement-Les Républicains). Dans l’hypothèse où, comme depuis 2011, les indépendantistes présentent encore la candidature unique de Roch Wamytan, celui-ci bénéficiera de 25 voix. De l’autre côté, les 23 élus de la plateforme loyaliste soutiendront naturellement Thierry Santa. Mais par voie de conséquence, si le candidat d’Harold Martin se maintient au second puis encore une fois au troisième tour, alors – mécaniquement – Roch Wamytan sera le mois prochain élu président du congrès avec une majorité relative, comme stipulé dans l’article 63 de la LO qui régit le fonctionnement des institutions locales. Ce cas de figure s’est en effet déjà déroulé par le passé. Ainsi, en 2013, les élus du Front Pour l’Unité avaient maintenu la candidature de Simon Loueckhote contre Gérard Poadja (alors président du congrès) jusqu’au 3ème tour de scrutin et ce fut Roch Wamytan qui accéda au perchoir du congrès grâce au vote des élus du FLNKS, pourtant minoritaires au sein de l’assemblée.

Après “bougna” aux législatives, “bougna” au congrès ?

Du côté de l’indépendantiste encore ? L’hypothèse est plus qu’envisageable puisqu’Harold Martin ne fait aujourd’hui plus mystère de ses préférences. En 2011 déjà, il avait félicité puis remercié publiquement Roch Wamytan pour son action en tant que président du congrès. Et lors de sa campagne, il avait bien pris soin lorsqu’il évoquait la « délinquance d’origine politique » de citer des « jeunes encapuchonnés » déferlant de la province nord et de la côte Est, sans jamais citer ou évoquer les actes de délinquance commis autour de la tribu de Saint-Louis, celle où, justement, Roch Wamytan est le Grand Chef. Plus récemment encore, interrogé le jour du second tour de l’élection législative dans son bureau de vote, le maire de Paita avait sous-entendu, dans une métaphore à la hauteur de son intellect du moment, qu’il avait voté pour Louis Mapou, le candidat du FLNKS qui était opposé à Philippe Gomes, le candidat soutenu par les principaux mouvements loyalistes du territoire :

« Journaliste : Le choix a été difficile, pour vous ?
Harold Martin : Pas du tout. Mais la question, c’est de savoir si dans l’enveloppe, c’est vide, ou c’est blanc, ou c’est la merguez ou c’est le bougna. Voilà.
Journaliste : Et pour vous, c’était quelle cuisine ?
Harold Martin : Une vraie bonne cuisine de chez nous ! (Harold MARTIN, 18/06/2017 ; sources : JT NC 1ère) »

Naturellement, sans dire les choses, Harold Martin avait voulu faire passer ce message à ses militants et sympathisants en ce jour de vote afin d’augmenter les chances du candidat indépendantiste. Utilisant de façon péjorative le terme « merguez » du fait des origines pied-noir de la famille de Philippe Gomes, il avait utilisé dans le même esprit l’autre terme « bougna » pour caricaturer le candidat d’origine mélanésienne Louis Mapou, en l’assimilant au plat traditionnel kanak. Une cuisine de « chez nous » donc, et un bulletin de vote aux couleurs du FLNKS déposé dans l’urne par l’ancien chantre du camp loyaliste… Une sortie insuffisante néanmoins puisqu’à son grand détriment Philippe Gomes a été réélu avec 55% des voix et notamment 75% des suffrages de la part des habitants de Paita. Mais malgré ce camouflet, il s’avère que pour faire perdre Philippe Gomes et empêcher la réussite de la plateforme loyaliste opposée à ses discours de « chef de guerre », Harold Martin n’est plus à une incohérence ou un retournement de veste près.

En effet, empêtré dans différentes affaires judiciaires qui devraient lui refaire visiter le tribunal trois fois encore avant la fin de l’année et de plus en plus décrédibilisé auprès de l’opinion publique, Harold Martin risque également une autre mise en examen. Après les soupçons d’achats de voix lors des municipales de 2014 qui lui avaient valu une troisième mise en examen, selon nos informations, les gendarmes ont récemment été amenés à enquêter sur d’autres susceptibles « achats de voix » entourant cette fois-ci sa campagne pour les législatives… Il faut donc comprendre que, de son point de vue « foutu pour foutu » tout est maintenant bon pour mettre à mal les aspirations des partis loyalistes vainqueurs des législatives, quitte à faire ré-élire Roch Wamytan comme président du congrès. Reste que, pour se faire, il lui faut encore réussir à constituer un groupe au congrès autour de lui. A suivre.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

336 Commentaires sur "Congrès : Harold Martin va-t-il faire élire Roch Wamytan ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Thierry Santa : Congrès ( qui se voulait impartial tout en citant la plateforme hier à la radio, non mais!!!)
Gérald Poaja : Senateur ! ( bravo CE) exit Yanno

Jibene

Au regard des poids politiques de chacun, Qu’y a t-il d’étonnant ?

Jibene, le sieur Santa n’étonne personne avec son discours lissé, il parle comme un livre tellement qu’il est poli https://www.youtube.com/watch?v=s_b-zpSnoHs

Puisqu’il est question dans cet article de gens (les deux) qui n’apportent PLUS RIEN à notre société , qui ne devraient jamais être élus: Simone Veil avait dit devant Jean-Marie Le Pen: “J’ai survécu à pire que vous. Vous n’êtes que des SS aux petits pieds”. Ne l’oublions jamais ce qu’elle avait dit à ce moins que rien, cette femme admirable, au moment où nous sommes tous tristes après son décès*… *A la mort de Simone Veil, Marine Le Pen elle omet l’IVG dans son hommage mais l’indignité n’a pas arrêté cet élu FN: dans sa réaction officielle, Marine Le… Lire la suite »
La présidente du Front national (FN), Marine Le Pen, entendue vendredi 30 juin en début d’après-midi au pôle financier du tribunal de grande instance de Paris dans le cadre de l’enquête sur les assistants parlementaires d’eurodéputés du parti d’extrême droite, a été mise en examen, a annoncé son avocat, Me Rodolphe Bosselut. Elle est soupçonnée d’abus de confiance en sa qualité de députée européenne, pour l’utilisation de fonds du Parlement européen pour sa cheffe de cabinet au FN, Catherine Griset, et pour son garde du corps Thierry Legier sur la période 2009-2016. La députée du Pas-de-Calais est également mise en… Lire la suite »

MERCI à tout ceux qui y ont vu clair! Merci de ne pas avoir élu une telle “petite marchande de POISONS”! Président de la France, ‘ÇA’???!!!

Puisqu’on vous le dit que les “Constructifs” sont dans la majorité présidentielle !!! C’est Eric Ciotti qui le confirme : “Eric Ciotti : « Je ne sais pas si Thierry Solère est encore membre de notre parti. C’est un professionnel de la trahison. Hier soir, il a touché les dividendes au prix fort de sa trahison (en étant désigné questeur par la majorité, ndlr). (…) Les 12 ou 13 députés « LR Constructifs » font partie d’un groupe de la majorité ! C’est un groupe qui soutient le gouvernement, qui votera la confiance, et qui a été créé pour cela.… Lire la suite »
José Paldir

http://la1ere.francetvinfo.fr/node/489065

Pour ceux qui ne l”aurait pas lu ..
vous en tirez quelles conclusions?

Merci, José: AWA!!! Ça envoie de la purée cet article , ou plutôt de la vraie m****… pour les listes electorales, va encore mais pour leurs affirmations sur notre avenir, ils vont un peu loin, non? C’est à nous, PAS A L’ONU de dire OUI ou NON haut et fort à l’indépendance et le vote il est là pour cela, il n’est pas acquis le OUI au référendum(s), ils anticipent un peu trop sur un OUI à l’indépendance, alors pourquoi ces mensonges? Ces ADN, notre vote de 1998 nous mettent dans une merde INCROYABLE!!

XYY

@Jose. L’article dans LNC du jeudi 29 est plus complet. L’ONU est dans son rôle, même si ça peut faire râler. Ceci dit, le camp indépendantiste me semble avoir abandonné depuis longtemps l’espoir de mobiliser son electorat potentiel. Vous avez sans doute comme moi dans votre entourage de nombreux kanaks de toutes conditions, âges etc. Faites donc un mini sondage perso. Je ne suis pas inquiet sur l’issue de la consultation quelle qu’elle soit. Je me fais davantage de souci pour l’avenir économique du Territoire.

Kolère je suis plus Stravinski, Dvorak, ou Profokiev, les sonates italiennes ça me fout le bourdon :), et plus contemporain j’aime bcp Zack Hemsey

@ John_Lax Je ne comprends pas tout à fait ce que vous voulez créer comme style de vie dans votre nouveau concept d’indépendance. Il me semble toutefois qu’on assiste en ce moment dans l’espace calédonien, à un glissement sémantique sur ce concept hérité des guerres de décolonisation de la fin du XXème siècle : – certains ne parlent plus d’indépendance mais de “pleine souveraineté” : est-ce désormais tout à fait la même chose? une clarification est nécessaire. – certains, dont vous il me semble, parlent à présent de “taux d’indépendance” c’est à dire d’une indépendance incomplète ou bien encore d’une… Lire la suite »

Par exemple, melchisedek, la kanaky va négocier avec la Chine : ils nous offriront deux patrouilleurs de haute-mer pour protéger nos eaux territoriales.

En échange, les Chinois obtiendront des droits de pêche dans nos eaux…

Ah bon ME ? Mais y avait pas un mec qui avait dit à la télé pendant un débat qu’avec une pétrolette c’était suffisant pour protéger nos eaux territoriales … si, si j’m’en souviens bien …

Oui, Mister…

Melki,,, tu ne comprends pas ce qu’on veut créer alors que ça fait 30 ans que tu y vis, le pays de demain est un prolongement de celui qu’on construit, as tu vu un homme construire une maison pendant des années pour ensuite la détruire ? tu es fou ou quoi ?

Fou? non Lucide probablement. Le désir de liberté je le nommerai plutôt désir d’émancipation. Quant à construire, construisons ensembles : même si l’on est opposés, le vivre ensemble commence au coeur du dialogue et au sein de l’éthique de la discussion.

Melchisedek, vivre ensemble c’est le but, nous on propose quelque chose, l’avis contraire est recevable puisqu’on a choisi la démocratie comme modèle ! dont acte, que chacun défende son point de vue puisque la sanction au final ce sont les urnes

XXX

@John_Lax- C’était la faute de l’état de la route, la mort de l’infirmière au niveau de l’entrée de l’Ave Maria à Saint Louis, qu’y disait le Grand chef.

A l’écouter, c’était même la faute de la province qu’avait pas remis tout ça en état après les dégradations de la fin de l’année dernière…

Sauf que l’enquête, elle, elle a continué et que depuis hier y’a 4 mineurs qui sont impliqués officiellement.

Des victimes aussi sans doute (même s’ils doivent répondre de leurs actes) et pas seulement de l’Etat et de la justice coloniale.

XXX, j’ai pas non plus vu l’ETAT défendre les Wallisiens expulsés de St Louis en 2004, donc ?

XXX
@John_Lax- Tu vois Séléone, sur ce conflit de l’Ave Maria,ce dont je me souviens le plus, c’est quand RW a commencé à répéter que l’Etat était incapable (par définition) de régler un conflit entre Océaniens, et que ce conflit (l’Avé Maria), ben il se réglerait entre Océaniens, selon la méthode océanienne.(C’est en gros le même discours qu’il tient depuis novembre dernier). Pour une fois qu’on allait pouvoir sortir des mots (parce qu’y cause bien le dandy) pour passer aux actes, je me suis dit pourquoi pas ? Sincèrement, ça été mon attitude à l’époque. L’accord et sa citoyenneté venait d’être… Lire la suite »
Clark

Tiens.. je suis d’accord avec XXX…

Ce comm, je le plusune John.

apox

Un pays accédant à la pleine souveraineté, donc l’indépendance, fait ce qu’il veut dans le pays, noue des alliances avec qui il veut au plan international. Ceux qui pensent qu’il peut en être autrement, rêvent!!! “Charbonnier est maître chez soi”!

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top