Connect with us

Calédosphère

Actualité

Indépendantistes : faut pas les laisser mentir !

A l’approche du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, certains leaders du FLNKS multiplient les mensonges lors de rendez-vous publics ou médiatiques. Plus inquiétant, les journalistes locaux semblent incapables de leur apporter la contradiction ou de rétablir la vérité. Après le déni, les mensonges ?

De nombreux sujets ont toujours été difficiles à aborder pour les élus indépendantistes. Parmi eux figurent la capacité qu’aurait la Nouvelle-Calédonie d’assumer seule ses compétences, ses prestations et le fonctionnent de ses services publics en cas d’indépendance… mais pas que. Un autre sujet épineux est pour eux le rejet majoritaire parmi la population du territoire à se séparer de la République Française. Dernièrement, plusieurs responsables politiques du FLNKS ont pourtant abordé ces deux sujets, mais de façon plus que cavalière puisqu’ils ont choisi de mentir effrontément aux personnes qui les écoutaient. Pour autant, les médias locaux et les journalistes qui les composent ne reviennent semble-t-il jamais sur ces contre-vérités, peut-être par peur « d’offusquer » ces élus indépendantistes ? Une attitude qui risque d’entrainer, d’ici novembre 2018, beaucoup d’incompréhension puisque si les deux camps loyalistes/indépendantistes ne sont pas d’accord sur les constats, il y a peu de chance qu’ils puissent s’entendre sur le devenir du territoire.

Ils font croire qu’on est financièrement autonome… Mais c’est faux.

En quelques jours, du fait de la présentation public du projet du FLNKS pour 2018, les indépendantistes qui s’expriment sur l’autonomie financière de la Nouvelle-Calédonie racontent, il faut bien le dire, n’importe quoi. Ainsi, à la question d’un militant indépendantiste qui voulait savoir comment financer l’indépendance, Aloisio Sako a répondu la semaine dernière lors de la conférence donnée à l’université ceci :

« La Nouvelle-Calédonie paie déjà pour les compétences qu’elle exerce. L’Etat ne paie que ses fonctionnaires qui assurent les compétences régaliennes. Ça il faut que ce soit clair dans nos têtes. La Calédonie assume déjà près de 70% des responsabilités qu’elle est en train d’exercer. Ce qu’il reste à l’Etat c’est les compétences régaliennes et c’est ce que l’Etat continue à payer (Aloisio SAKO, conférence de l’UC-FLNKS à l’UNC, 31/08/17 ; sources : Djiido) »

Or, tout est faux dans la déclaration prononcée par le responsable du RDO (l’une des 4 composantes du FLNKS). Aloisio Sako, qui siège à la province sud, est donc soit un menteur soit un incompétent (ou les deux). Ainsi, en 2014, pour une année budgétaire pleine, il avait été calculé par les services du congrès et du gouvernement que le montant global des dépenses publiques était de l’ordre de 350,8 milliards de Fcfp. Et parmi celles-ci, 166.7 milliards étaient des dépenses publiques intégralement payées par l’Etat, le reste (184.1 milliards) provient lui des contribuables locaux : C’est-à-dire que pour 100 Fcfp dépensés en Nouvelle-Calédonie par les pouvoirs publics, 47,5 Fcfp sont payés par les contribuables métropolitains. N’empêche, ce mensonge gros comme un rorqual bleu selon lequel l’Etat ne transfèrerait presque plus rien est pourtant maintenant répété à satiété par des élus de l’Union Calédonienne, tel Anthony Lecren qui sur les ondes de NC 1ère a déclaré ce dimanche :

« J’avais envie de rappeler que 99% du budget du pays est constitué par les impôts des Calédoniens (Anthony LECREN, 03/09/17 ; sources : NC 1ère) »

Mais ce chiffre de 99% est lui aussi parfaitement farfelu puisque les Calédoniens ne paient que 52.5% des dépenses publiques et que ce sont bien nos compatriotes de Corse, de Bourgogne, de Bretagne, d’Ile-de-France et d’ailleurs qui paient le reste de nos services publics (que cela plaise ou non aux indépendantistes ou au FLNKS). De même, les dépenses de l’Etat, du fait des derniers transferts de compétences, sont parfois « cachées ». Ainsi, par exemple s’agissant de l’enseignement secondaire, l’Etat verse à la Nouvelle-Calédonie chaque année environ 47 milliards de Fcfp. Et c’est ensuite que la Nouvelle-Calédonie, via le Vice-rectorat, verse les salaires de tous les professeurs et agents (du public et du privé) qui officient sur le territoire. Sans ces transferts de l’Etat aucun personnel d’aucun collège et d’aucun lycée ne serait plus payé ! Ces faits, depuis le temps, tous les indépendantistes les connaissent. Mais assommés de questions par leurs propres militants qui leur demandent comment fera demain la Nouvelle-Calédonie pour assumer ses investissements, les retraites, les prestations sociales ou encore les salaires de ses fonctionnaires, les élus indépendantistes ont semble-t-il choisi de mentir… Une attitude que d’aucun jugerait puérile ou totalement irresponsable et qui, plus la date du référendum se rapprochera, desservira in fine l’ensemble du projet du FLNKS. Comment les Calédoniens pourraient-ils croire des gens qui nient l’évidence et leur mentent uniquement pour servir leur cause et une idéologie déconnectée de la réalité ? Comment convaincre ?

Ils font croire que c’est l’Etat qui détient la souveraineté… Mais c’est faux.

Le second mensonge est d’un caractère beaucoup plus politique mais ô combien important puisqu’il structure désormais un certain discours indépendantiste qui semble avoir le vent en poupe. Tel Roch Wamytan dernièrement, les élus du FLNKS affirment désormais que la souveraineté appartient à l’Etat et que c’est donc avec lui, et uniquement avec lui qu’il leur faudra négocier l’indépendance. Et c’est Louis Mapou, au lendemain de sa défaite aux législatives, qui avait souligné cette vision :

« La pleine souveraineté, à partir du mois d’avril, elle revient entre les mains de l’État qui en a la souveraineté, donc, on en discutera avec l’État (…) la souveraineté n’est pas détenue par les loyalistes de Nouvelle-Calédonie, elle est détenue par l’État français (Louis MAPOU, 30/06/17 ; sources : RRB) »

Mais c’est totalement faux ! La souveraineté n’appartient aujourd’hui ni à l’Etat, ni au FLNKS ni aux loyalistes. Elle est en effet détenue par le peuple calédonien et par lui seul, justement grâce au combat politique du FLNKS depuis les années 80 ! Au sein de la République, depuis la signature des accords, seule la Nouvelle-Calédonie peut désormais décider de son sort en votant pour, oui ou non, continuer à faire partie de la France. Et ce droit, cette souveraineté, cette « supériorité du pouvoir » telle que la définit les juristes, elle appartient au peuple calédonien qu’évoque le préambule de l’accord de Nouméa. Cela, les indépendantistes le savent parfaitement, pour autant ils le nient et mentent dorénavant sur ce concept pour la simple et unique raison que le peuple à qui on a donné cette souveraineté – ce droit de choisir son destin – et bien ce peuple refuse majoritairement l’indépendance ! Comme on disait en Allemagne de l’Est du temps du communisme : « puisque le peuple vote contre le gouvernement il faut dissoudre le peuple et en élire un autre… » Mais comprenant cette logique et le fait que le peuple calédonien ne peut être changé, des élus indépendantistes nient donc avoir transmis cette souveraineté et démontrent (pour certains d’entre eux) qu’ils préféreraient la voir revenir aux mains de l’Etat… Et donc : ils mentent.

Ceux qui ne mentent pas… sont les indépendantistes placés en responsabilité.

Il serait caricatural et mensonger cependant de réduire le discours indépendantiste à celui de ceux qui défendent aujourd’hui dans les médias le projet du FLNKS (toujours en construction depuis 1984). En effet, que ce soit à l’Union Calédonienne ou au Palika, deux leaders indépendantistes ne sont eux ni dans les incantations, ni dans le déni, ni dans les mensonges : il s’agit des deux présidents des provinces Nord et Îles, Paul Néaoutyine et Néko Hnepeune. Le premier a ainsi toujours expliqué que l’indépendance se « méritait » et que le territoire devait, avant de pouvoir un jour l’envisager, garantir au peuple des conditions de vie décentes et donc un développement économique endogène. Avec son sens de la formule Paul Néaoutyine avait ainsi déclaré : « Pour nous, l’indépendance, ce n’est pas marcher à pied ni avoir le ventre vide. » (03/11/12 ; Sources : LNC). De même, lors de la dernière campagne des provinciales, le patron de la province Nord avait affirmé lors du débat télévisé : « Je ne suis pas un opportuniste (…) Je ne suis pas dans le numérique, mais dans la réalité. » Un sens des réalités certainement lié à l’exercice des responsabilités. De même, dernièrement, le président de la province des Îles a expliqué que face aux profondes difficultés financières de sa collectivité, il faudrait non seulement revoir les partages de compétences mais aussi, pour sa province, ne plus avoir à en assumer certaines que les habitants des îles sont désormais incapables d’exercer seuls :

« Je l’ai déjà dit, je ne sais pas comment je vais arrêter le budget 2018. Il y a des moments où l’on n’a pas inscrit toutes les dépenses (…) 95 % des recettes de fonctionnement sont des ressources externes sous forme de dotations, État et Nouvelle-Calédonie. Nous, la province des Îles, nous n’avons plus de marge de manœuvre en matière de recettes. (…) Aujourd’hui, il faudrait alors peut-être revoir le partage de compétences, il faudrait peut-être voir si certaines compétences ne pourraient pas revenir à la Nouvelle-Calédonie. Nous nous posons ces questions (Néko HNEPEUNE, 09/07/17 : sources : LNC) »

En faisant ce constat, le président en exercice d’une des trois collectivités calédoniennes expliquait simplement que le territoire était incapable de se passer des transferts financiers de l’Etat. Une vérité comptable qui comme toutes les vérités prend parfois du temps avant d’être admise et partagée. Ne dit-on pas que « si le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier » ? Reste à savoir combien de temps encore certains indépendantistes emprunteront l’ascenseur du mensonge face aux Calédoniens…

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

754 Commentaires sur "Indépendantistes : faut pas les laisser mentir !"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
COP 23 présidée par Fidji à Bonn Alleluia, la COP 23 démarre ce jour à Bonn sous la présidence de mon commodore préféré, chef d’état bien-aimé de mon archipel préféré, et grand démocrate devant l’Eternel. – https://cop23.unfccc.int/fr Je suppose que la NC y sera dignement représentée, peut-être par un des nombreux hommes politiques qui s’agitaient ces jours derniers au CDS à Paris (juste à côté). Il serait regrettable qu’il n’y eût pas un membre éminent du gouvernement (expédiant encore pour quelques jours les affaires courantes) à ce sommet, comme ce fut le cas à Marrakech en 2016 : – https://www.youtube.com/watch?v=hLNP9VBtdJE… Lire la suite »

J’ai des mauvaises nouvelles pour Ouvéa: dans 50 ans, ce qui est le sommet d’un volcan submergé n’existera pratiquement plus… une raison de plus, amis d’Ouvéa d’exiger que nous restions “BIEN DANS LA FRANCE”! Je vous aurai prévenus!

Kolere : “une raison de plus, amis d’Ouvéa d’exiger que nous restions “BIEN DANS LA FRANCE””

Tu penses sérieusement que “la France” va pouvoir empêcher la submersion de l’atoll ?
Et s’il doit y avoir “relocalisation”, il est quand même plus probable qu’elle ait lieu sur Lifou, Maré ou Nouméa, plutôt qu’à Marseille ou dans le 9-3, France ou pas France.

Il n’empêche que la hausse du niveau de la mer (qui n’est pas la première si l’on remonte assez loin dans le temps) est une réalité.
Sur l’atoll d’Abaiang, aux Kiribati, le village de Tebunginako a été abandonné :
http://www.climate.gov.ki/case-studies/abaiang/

Les moyens du Caillou ne seraient pas les mêmes sans la France, madame la concierge Alik.

Kolere : “Les moyens du Caillou ne seraient pas les mêmes sans la France madame la concierge.”

Il faudrait peut-être prendre conscience qu’il serait temps de cesser de prétendre vouloir “flatuler” plus haut que son anus, madame la marquise.

T’as absolument rien compris au ‘potentiel’ de cette belle île, Alik… et puis: t’es pas au lit, à l’heure qu’il est?!?!? (tu vois, je suis inquiète, moi pour ta santé)

Kolere : “T’as absolument rien compris au ‘potentiel’ de cette belle île, Alik…” Tu es en plein délire quant au potentiel que tu supposes à ce bel archipel, Kolere. Et tu en es réduite à faire une allusion discrète à mon âge (symbole de sagesse chez le peuple premier avec lequel tu prépares un traité) dans beaucoup de tes messages, plutôt que de faire des propositions concrètes, si possible sans des investissements massifs d’une métropole qui risque au contraire de ne plus continuer très longtemps à gaspiller ici l’argent qu’elle doit emprunter ailleurs, et si possible aussi en restant dans… Lire la suite »
Pffff

Non mais n’importe quoi !!! l’Amérique… Croyez vous vraiment qu’ils vont vous venir en aide?!?! Pffff… Et combien même… Vous les traiterai comme les Français ?! Arrêtez vos conneries ! Les Américains bosse pour avoir une couverture sociale alors que toi au fond de ta tribu tu y a droit gratuitement… Ouvre les yeux et sort de ta grotte.

Merci Pffff, tu as raison sur TOUTE la ligne.

Caldoche et fier
Alliance ??? Vous êtes serieux ??? Vous croyez franchement que Trump ou les chinois ou même les coréens vont nous protéger ????? Mais bon sang mais regardez autour de vous !!!!! Les indonésiens éradiquent les papous depuis des années, toutes les nations s’implantent au vanuatu et la population est plus pauvre que jamais et vous croyez encore en votre kanaky !!! Mais franchement c’est régresser que de vouloir etre indépendants aujourd’hui !!! Independant pour quoi ??? Pour être libre ??? Mais Putin mais allez voir dans les autres pays vous allez voir ce que c’est de pas être libre !!… Lire la suite »
POITHILY

Il y’à pas que la république française qui à la plus grande force armée dans le monde et d’ailleurs, c’est les américain qui en sauvée toute la zone du pacifique y compris la Nouvelle Calédonie. L’armée française à bien eux une défaite en 1940 à 1942 contre les allemands, je pense qu’on pourrait avoir plusieurs alliances comme l’Amérique et d’autre pays ayant une forces armée incontournable.

Depuis la dernière guerre mondiale (avant le bombardement de leur Marine à Pearl Harbor) et un certain “épisode du Canal de Suez”, nous savons que nous ne pouvons pas compter sur les Américains pour nous défendre, POITHILY. Google cette partie de notre histoire (la française).

claude somny

Je pense que toute personne raisonnable sait très bien que la Calédonie ne sera jamais indépendante si la France n’ést plus présente ,tout les pays de la zone n’attendent que cela pour mettre la main dessus ,les nouveaux maîtres les traiteront comme ils le font en Papouasie a Bornéo par les massacres et l’esclavage ,la France partie plus de barrières maritime ou aérienne plus d’armée pour défendre le caillou ? l’indépendance égale : les Calédoniens sont seul contre les envahisseurs ,il va falloir ressortir les pirogues les arcs et les fléchés Wamitan sera la en tète .

Le jour ou les Nautiles seront en mesure de demander réparation, les indépendantistes n’auront plus qu’a remonter dans leurs pirogues ^^

” il ne faut pas les laisser mentir” ou plutôt “il ne faut pas les laisser dire n’importe quoi” c’est à dire tenir des propos hors-sol, sans réalité concrète, sans évaluation des conséquences sur la vie de la population du pays, notamment sur celle des plus fragiles (et peut être aussi des plus crédules, mais ce n’est pas absolument lié..) = une pensée particulière à John_Lax sur ce sujet. Le problème est bien ici le tabou sur la controverse argumentée, organisée dans les espaces médiatiques : jamais on entendra dire à un responsable politique indépendantiste ou non-indépendantiste : ” vous… Lire la suite »
wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top