Connect with us

Calédosphère

Actualité

Les chauffeurs de Karuïa réclament 2 milliards au titre de leurs 60 années d’exercice

Désormais placé sous la responsabilité du SMTU, le GIE Transport en commun de Nouméa réclame le paiement d’une indemnité de 2 milliards « attachée aux 60 années de développement du transport à Nouméa ». Petit bus mais gros la cale ?

C’est le genre de dossier que chacun avait essayé durant des années de mettre sous le tapis. Marc Zeisel, l’ancien président du Syndicat mixte des transports urbains (SMTU), s’était en effet bien gardé de faire quoi que ce soit dans cette affaire. Cependant, depuis que Philippe Michel lui a succédé le 3 juillet dernier à la tête du SMTU, de nouveaux échanges ont eu lieu avec le GIE en charge des transports en commun sur Nouméa. Car il s’avère qu’en 1999, lors de la création des lignes de bus Karuïa, le GIE Transport en commun de Nouméa avait signé avec la commune une clause précisant que si un opérateur remportait un appel d’offre au détriment de Karuïa, les entreprises de la structure (réunissant essentiellement les chauffeurs des bus) percevrait un dédommagement considérable, à savoir environ deux milliards de francs. Une façon de prémunir les chauffeurs contre une hypothétique « OPA externe » d’un grand groupe de transport, qui aurait pu mettre à mal l’emploi et les conditions de travail des chauffeurs. Cependant, depuis la création du SMTU, celui-ci gère désormais pour les collectivités – en sus de la réalisation du Néobus – la délégation de services publics des réseaux Karuïa, mais aussi Carsud et des transports scolaires du secondaire.

Le GIE et la mystérieuse notion de « service public »

Cependant, et c’est là où le bât blesse, le syndicat mixte n’est pas une société privée et ses missions sont encadrées par les règles de délégation de services publics. Ses dirigeants et ceux du GIE savent donc que la clause signée en 1999 n’est pas applicable ce qui aurait été le cas si, par exemple, des géants du secteur comme Véolia Transport ou Keolis avaient emporté le marché calédonien. Les analyses juridiques demandées de part et d’autre n’ayant pas rendu les conclusions attendues par le GIE, c’est désormais non pas au titre de la clause signée en 1999 avec la mairie de Nouméa mais au nom des « 60 années de développement du transport » que le GIE chargé des bus Karuïa réclame un dédommagement pour les entreprises qui le composent et donc pour les chauffeurs de bus :

« Avant de passer la seconde sur Tanéo (Néobus), le SMTU doit regarder dans son rétroviseur !!! (GIE Transport en commun de Nouméa), composé de 80 entreprises 100% calédoniennes, réclame au SMTU dont le président n’est autre que Philippe Michel, président de la Province Sud, et à la ville de Nouméa (porte fort du SMTU) le paiement de leur dette attachée aux 60 années de développement du transport à Nouméa (Communiqué du GIE, 28/08/17) »

Il faut dire aussi qu’avant d’apprendre que cette clause signée en 1999 était illégale, de nombreux chauffeurs de bus avaient déjà vendu ou acheté des sortes de « licences d’exploitation » à l’instar de celles des chauffeurs de taxi ou des professions libérales. Des pactoles représentants chacun plusieurs dizaines de millions de francs et que certains chauffeurs comptaient bien un jour revendre pour épaissir leur retraite. Malheureusement, le transport urbain étant un service public géré par les collectivités, un chauffeur de bus ne peut pas plus vendre sa « ligne » qu’un instituteur ne peut vendre sa « classe » puisque l’un et l’autre n’appartiennent à personne sinon au bien public et doivent servir l’intérêt général…

Bientôt des blocages ?

En service minimum aujourd’hui, déjà la moitié de la flotte (une quarantaine de bus) a été mobilisée devant la mairie de Nouméa et les principales institutions. En pourparlers ce matin avec les autorités, la délégation du GIE a prévenu qu’ils n’hésiteraient pas à bloquer certains axes routiers dans les prochains jours si leurs revendications ne sont pas entendues, c’est-à-dire si Philippe Michel et Sonia Lagarde refusaient de signer un chèque de 2 milliards à leur intention. Le GIE attend donc pour l’heure de connaitre « les modalités de paiement des sommes dues » sans avoir explicité laquelle ils préféraient. Deux milliards, ça devrait être difficile à verser par carte bancaire… Alors en liquide peut-être ?

Afficher la suite

Officiant en free-lance pour plusieurs périodiques et médias calédoniens, cette pigiste professionnelle a rejoint l’équipe des contributeurs de Calédosphère depuis 2013 sous son nom de plume « Rita ». Spécialisée dans l’actualité quotidienne, elle se plait à y dénicher des sujets non-traités par les autres médias et à couvrir les évènements sensibles. Synthétique, réactive et parfois provocatrice elle essaie toujours d’écrire de manière claire, précise mais avant tout vivante. Son crédo : « Si ça pique, c’est un bon sujet »



Laisser une réponse

47 Commentaires sur "Les chauffeurs de Karuïa réclament 2 milliards au titre de leurs 60 années d’exercice"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
A propos d’une autre bagarre: Malgré la signature des ordonnances hier, Jean-Luc Mélenchon veut croire que la bataille n’est pas terminée. Il en appelle à la mobilisation des jeunes: LA SOLUTION C’EST LE REVENU UNIVERSEL*, mais personne n’a voulu d’Hamon (qui défilait d’ailleurs hier à Paris au côté de Mélenchon), alors on gueule maintenant… * Revenu Universel qui représenterait un gain de pouvoir d’achat en moyenne de près de 2000 euros par an pour 19 millions de Français. Benoît Hamon était bien le candidat du pouvoir d’achat de et de la feuille de paye, le Revenu Universel répondant bien à… Lire la suite »

Question :
Un grand nombre de chauffeurs dont on parle sont-ils salariés de gérants possédant un ou plusieurs bus ?
Combien sont payés les dits chauffeurs et combien empochent certains gérants de bus qui les exploitent ?
En effet l’époque sympathique des babycars bleus de la place Cocotiers est révolue, et le grand Noumea a besoin de modes de transport modernes et dignes d’une grande conurbation.
C’est de l’intérêt de la vie quotidienne CALÉDONIENS qu’il s’agit, et d’un enjeu collectif / service rendu aux populations. Il faut cesser le bricolage…

Donkey,

Oui faut moderniser, mais si pour ça on te privait de ton taf, tu dirais quoi ???
Ce qu’il faut prendre en compte c’est juste ça…!!!
Qui perd quoi ???
Il n’est donc pas anormal à priori que ces gens demande une composition…!!!

Plouf

c’est une affaire complexe où on ne comprend pas tout. Est-ce que le fait que les professionnels vendent leurs licences, signifie qu’ils arrêtent d’exercer vu qu’ils n’auront plus de licence. Qui peut répondre
Merci

serpentar

Je ne me fais pas d’illusion quant à vos commentaires les concernant (chauffeurs-patrons de KARUIA) pour un hypothétique soutien moral étant donné que vous êtes tous des zoreilles car vous en avez rien à branler parce que ces gens sont des calédoniens. Je me demande qu’est ce que vous branlez encore dans ce pays ! Retournez vivre en France puisque vous êtes si nostalgique de votre zoreillie bien aimée !!!

serpentar
“Cependant, et c’est là où le bât blesse, le syndicat mixte n’est pas une société privée et ses missions sont encadrées par les règles de délégation de services publics. Ses dirigeants et ceux du GIE savent donc que la clause signée en 1999 n’est pas applicable ce qui aurait été le cas si, par exemple, des géants du secteur comme Véolia Transport ou Keolis avaient emporté le marché calédonien.” _______________________________________________________________ Faudrait peut être se poser la question qu’en 1999 la SMTU n’existait pas !? Et que les chauffeurs-patrons avaient eu raison d’amender une clause leur permettant de protéger leurs arrières.… Lire la suite »
NoComment

2 milliards… ca va permettre d’indemniser financièrement les parents d’un jeune en booster qu’un chauffeur hier a tué en exécutant une manœuvre interdite

Manœuvre qui n’était pas interdite pour le coup…

Crabe de cocotier

L’accident n’a pas été causé par un bus du GIE et le jeune n’était pas en booster mais en moto, 2 infos fausses sur 1 article qui ne concerne pas ce malheureux accident.

Clark

Tout à fait d’accord NoComment!

D’ailleurs je te félicite de ne pas utiliser l’odieuse et habituelle formulation de la presse: “un jeune s’est tué au guidon de son booster”, comme je l’ai entendu encore ce matin à la radio!

NON! Il a été tué! il ne s’est pas tué lui-même!

Quelle tristesse ! J’ai appris la mort de ce jeune homme de 17 ans qui se rendait au lycée, avec consternation. Pauvre gamin, et aussi pauvres parents, un cauchemar.

Quelle hécatombe ces routes calédoniennes et ça ne s’arrange pas.

Tu as raison pour les indemnités, mais rien ne peut consoler de la mort d’un enfant, je le crains 🙁

Quant au chauffeur, bien qu’il soit dans son tort, ça ne me surprendrait pas qu’il reprenne le volant rapidement. C’est vraiment la honte ici côté répression.

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top