Connect with us

Calédosphère

Actualité

Appel dans l’affaire Mathilde : indécence ou bêtise ?

Conseillé par son avocat, Allan Nicol, le conducteur qui a renversé et tué Mathilde Molina sur l’Anse-Vata l’année dernière a fait appel du jugement suite à sa condamnation à six ans de prison ferme. Un choix pour le moins curieux sachant qu’en tout état de cause, Allan Nicol risque de voir sa peine s’alourdir en appel…

Avec le passager présent à bord, ils étaient tous les deux poursuivis pour non-assistance à personne en danger. Allan Nicol, le chauffeur a été condamné en 1ère instance pour homicide involontaire et pour délit de fuite. Depuis lors, cette affaire est devenue un symbole de l’insécurité routière en Nouvelle-Calédonie. Le drame avait eu lieu très tôt le matin du 19 aout 2016. Mathilde Molina, une infirmière de 23 ans, sortait de discothèque et traversait la route face à l’Anse Vata. Elle fut violemment heurtée par un véhicule et laissée inconsciente sur le bord de la route. Plongée dans le coma et souffrant de graves séquelles, elle décédera trois mois plus tard à l’hôpital d’Annecy, la famille ayant décidé d’arrêter l’assistance respiratoire. Durant tout ce temps, la famille, les proches et de très nombreux calédoniens scandalisés par ce fait-divers avaient, comme les forces de l’ordre, lancé un appel à témoin pour retrouver le ou les auteurs. Mais, parfaitement au courant de ce qu’ils avaient fait, les deux jeunes gens ont durant plusieurs semaines gardé le silence et menti à une grande partie de leur entourage. Allan Nicol avait dans le même temps demandé à son père de réparer le véhicule endommagé (dès le lendemain du drame), lequel était depuis lors activement recherché par les services de police. Ne craignant pas de divulguer qu’il était l’auteur à certains, il en avait parlé à plusieurs de ses « copains » et c’est une relation du même âge qui avait confié à sa mère qu’elle connaissait le nom des deux personnes responsables de la mort de la jeune Mathilde. Cette dernière avait alors informé les services de police lesquels ont ensuite perquisitionné le domicile du père d’Allan Nicol. En sus du véhicule réparé (pour ne pas dire camouflé), les policiers avaient trouvé chez ce dernier une importante quantité de cannabis. Le père et le fils ayant une complicité telle qu’ils partageaient des moments de fumette… Le père n’a cependant jamais été inquiété pour son implication dans les réparations de la voiture que d’aucuns pourraient assimiler à de la complicité ou à des faits de recel d’information.

L’homme le plus détesté de Nouvelle-Calédonie

Incarcéré au Camp Est depuis le 12 septembre dernier et ayant déjà purgé dix mois de prison, Allan Nicol vient de faire savoir qu’il avait fait appel de la décision du tribunal. Son avocat, Denis Milliard – qui l’a conseillé en ce sens – explique que des « parts d’ombres » existeraient dans cette affaire et met en cause un hypothétique second véhicule que personne n’a ni vu ni retrouvé. De quoi faire dire à la présidente du tribunal durant le procès qu’aucune preuve scientifique corroborant cette thèse n’existait et que « les différents éléments du dossier prouvent qu’il n’y a jamais eu de deuxième véhicule ». De plus, durant l’audience et interrogé par la juge, Allan Nicol avait reconnu l’ensemble des faits qui lui étaient reprochés. Enfin, tout au long du procès et même depuis l’accident, ce dernier a multiplié les actes irresponsables ou d’arrogance qui ont fait de lui rien de moins que l’un des hommes les plus détestés de Nouvelle-Calédonie.

Une tribune publicitaire pour l’avocat ?

C’est ainsi qu’il aurait participé, vraisemblablement pour se dédouaner, à la manifestation en mémoire de Mathilde organisée par ses proches et des anonymes alors que la police recherchait les coupables. Selon le patron de la police nationale Francis Rota, lors de sa garde à vue en novembre 2016 il n’avait « exprimé aucun remords » suite au décès de Mathilde. Plus tard, dans l’enceinte du tribunal, Allan Nicol n’a pas hésité à invectivé ou à répondre vulgairement à des proches de la victime ulcérés par son attitude. Arguant qu’à 18 ans (lors des faits) « on n’est pas responsable de ses actes », celui qui avoue boire beaucoup d’alcool, fumer du cannabis et conduire régulièrement dans cet état risque bien de voir sa peine en appel confirmée voire même augmentée. En effet, dans le code pénal, l’homicide involontaire, défini comme « le fait de causer, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui », est puni d’une durée maximale de cinq ans de prison. Mais en cas de délit de fuite, comme ce fut le cas, la peine peut être portée à sept ans de prison et 12 millions de francs d’amende. Or, le tribunal avait statué sur six années. Mais les éléments du dossier n’ayant pas changé, pas sûr que les mêmes faits n’entrainent pas les mêmes conséquences et que la cour d’appel ne se sente pas outrée par sa décision pour le moins étonnante.
Une analyse partagée par une grande partie du monde judiciaire calédonien. Dans les couloirs du tribunal, on murmure en effet déjà que Denis Milliard, l’avocat du chauffeur, aurait convaincu son jeune client afin de profiter d’une affaire qui le placerait durant les prochains mois là où, dit-on, il préfère être : c’est-à-dire sous les projecteurs, l’affaire étant particulièrement médiatisée. Si cela était vrai, son « avocat-conseil » lui aurait vraisemblablement fait là un bien mauvais cadeau à bon compte. Un cadeau à placer aux frontières entre la bêtise et l’indécence.

Continue Reading

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

316 Commentaires sur "Appel dans l’affaire Mathilde : indécence ou bêtise ?"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
FBI_193

Tout cela est très triste bien sur!
Mais je lis plus haut que:elle décédera trois mois plus tard à l’hôpital d’Annecy, la famille ayant décidé d’arrêter l’assistance respiratoire.
Donc comment peut on interpréter correctement dans ce cas:causé des blessures ayant entraîné la mort

ditou

Voici un papa formidable, pour ceux qui ne la connaissent pas
http://www.feroce.co/george-pickering-iii/

ditou

“Arrêt des soins
Les médecins ont pris la décision d’arrêter les soins qui maintenaient Mathilde en vie. L’analyse des imageries et l’examen clinique ont conclu à l’effroyable réalité que la vie de Mathilde serait une vie de lourde dépendance en institut : elle est aveugle, hémiplégique et dans l’impossibilité de ré-apprendre à parler ou à manger. Elle aurait été handicapée mentale.
C’est douloureux pour nous. Mais elle souffrait trop, ce n’était plus possible…”

http://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/mathilde-molina-est-decedee-413733.html

ditou

Donc elle pouvait survivre mais dépendante en institut.

En institut ou en hopital, quelle différence, entourée de machines qui la maintiennent artificiellement en vie, immobile et paralysée à vie, nourrie en intraveineuse.
En état végétatif, c’est une vie ça pour vous ?

ditou

On ne peut pas faire confiance à la justice ici, quand on apprend que le 1er président de la cour d’appel de Nouméa et le procureur général de la cour d’appel de Nouméa ont élu illégalement, par un texte qui n’aurait pas lieu d’être le procureur de Wallis et Futuna. Je me pose la question est ce que cette affaire Mathilde est elle de même?. A l’image que notre justice donne actuellement.
http://www.lnc.nc/breve/info-lnc-a-wallis-et-futuna-le-procureur-est-illegal

XXX
Vu sur Coup de gueule : “Sophie Blanchard 1 min Comme il est devenu interdit de faire de la publicité sur les boissons alcoolisées, la GBNC a trouvé une parade. Elle prétend faire une campagne ‘Responsable’ sur la consommation d’alcool. On voit des affiches où il est écrit ‘Au volant c’est Zéro Alcool’, sauf que le Logo GBNC est bien là, le verre de bière aussi, très visible et la couleur verte de notre bière locale. Tout y est pour inciter à prendre une bière. De loin, en regardant l’affiche, l’inconscient reconnaît la couleur verte, le logo GBNC et voit… Lire la suite »

On devrait leur rendre la pareille avec un truc sournois, genre :

En Calédonie, qui est le responsable number one de la mortalité routière ?

Quant à Cynthia Légère d’esprit, passons…

ditou

Mister Eric
Ah ah ah, comme ça tu t’y connais en sournoiserie. Là je te crois.

ditou

Voici pourquoi, je vous écrivais 3 ans de prison. Donc loin des 6 ans.
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?
cidTexte=LEGITEXT000006070719&idArticle=LEGIARTI000006417580&dateTexte=20091206

ditou

BON ON DIRAIT QU IL NE S AFFICHE PAS
Donc c’est le 221-6 code pénal art 121-3

Ditou : “Donc c’est le 221-6 code pénal”

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do;?idArticle=LEGIARTI000024042647&cidTexte=LEGITEXT000006070719

complété par le 221-6-1 :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006417582&cidTexte=LEGITEXT000006070719&dateTexte=20040807

ditou
Alikantitra Non c’est pas celui là c’est l’article 121-3 Donc il ne souvre pas, voici ce qu’il est écrit. Article 221-6 Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002 Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l’article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d’autrui constitue un homicide involontaire puni de trois ans d’emprisonnement et de 45000 euros d’amende. En cas de… Lire la suite »
ditou
On peut dire une chose cette lois que j’ai mise hier. On la retrouve pour la nouvelle lois des réseaux sociaux, donc il y a la même peine pour deux délit différents. Deux en un. “Comme vous l’aurez compris, cette nouvelle loi vise surtout les personnes suspectées de proximité avec des organisations terroristes. Avant de réclamer l’entièreté des identifiants d’un personne, les autorités vont d’ailleurs devoir prouver que celle-ci est entrée en contact avec des membres d’un groupement terroriste ou qu’elle a répandu ou adhéré aux idées de ce groupe. Si vous oubliez de renseigner un de vos identifiants, vous… Lire la suite »
ditou
Bon là, j’ai vu que vous n’aviez toujours pas compris. Donc je reprends en espérant que cette fois ci tout le monde sera sur même longueur d’onde. Donc nous avons un accident de la route dont une jeune fille est morte 3 mois après avoir été hospitalisé. Donc on me parle de mort cérébrale depuis plusieurs commentaires et même je crois depuis le premier. J’ai demandé de me fournir un article parlant de mort cérébrale de cette jeune fille. Inutile de dire que j’attends toujours, mais la réalité c’est que les journaux n’en parlent pas car elle a dépassé la… Lire la suite »

Quelle honte, indécence et ignominie que de vouloir dédouaner des criminels décérébrés et imbéciles sous des prétextes aussi tordus!!!

wpDiscuz

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top