Connect with us

Calédosphère

Actualité

La France pleure la mort de Johnny Hallyday

La dernière idole de la France s’en est allée dans sa 74ème année des suites d’un cancer du poumon. Luttant contre la maladie depuis des mois, le chanteur est décédé dans la nuit de mardi à mercredi a annoncé Laeticia, l’épouse du chanteur. Unanimement, les médias reviennent sur la vie du rocker, sur ses joies et ses peines qui ont profondément marqué l’histoire des Français. Rock and Roll.

Johnny Hallyday “a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national. À travers les générations, il s’est gravé dans la vie des Français”, a écrit le Président de la République pour rendre hommage à « l’idole des jeunes », star des sixties et légende de la chanson française. Emmanuel Macron a ainsi affirmé qu’on a “tous en nous quelque chose” du chanteur, dans un communiqué publié par l’Élysée et faisant référence au tube « Quelque chose de Tennessee ». “Il s’est gravé dans la vie des Français”. “De Johnny Hallyday nous n’oublierons ni le nom, ni la gueule, ni la voix, ni surtout les interprétations, qui, avec ce lyrisme brut et sensible, appartiennent aujourd’hui pleinement à l’histoire de la chanson française. Il a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national”, ajoute le communiqué de l’Elysée. L’annonce a été faite dans la matinée (heure locale) par Laeticia Hallyday, sa femme, devenue depuis quelques années l’ange gardien du vieux rocker :

“Johnny Hallyday est parti. J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité.”

Johnny Hallyday, de son vrai nom Jean-Philippe Smet, a ainsi été emporté par un cancer du poumon. La maladie, qu’il avait lui-même révélée sur les réseaux sociaux, le tourmentait depuis le mois de mars. Il restera l’homme qui a popularisé le rock’n’roll en France au cours d’une carrière de plus d’un demi-siècle, de son premier titre, T’aimer follement, sorti en mars 1960, au dernier album qu’il préparait, comme il l’avait annoncé sur Twitter le 22 octobre. Au cours de sa carrière, il avait interprété plus d’un millier de chansons, dont plusieurs dizaines font partie du patrimoine national. Car, qu’on aime ou non son œuvre, sa musique aura accompagné la vie des Français sur plus d’un demi-siècle…

“Tout le pays est en deuil”

Interrompant leurs programmes, les chaines nationales ont rapidement diffusé des reportages d’hommage au chanteur pour retracer sa vie et faire témoigner les artistes français, qui l’ont tous, à un moment ou à un autre, côtoyé. Pour Emmanuel Macron : “Jusqu’au bout, libre dans sa tête, il aura été cette présence familière, cette voix tant de fois imitée, cette personnalité osant vivre pour le meilleur, et communiquant une énergie fraternelle à ce public qui en retour lui criait : ‘Que je t’aime’. Ce public aujourd’hui est en larmes, et tout le pays est en deuil”.

Des chiffres de vente phénoménaux

Johnny compte à son actif 52 albums studio, 29 albums live, un millier de titres, 42 disques d’or (soit 50 000 ventes ou plus depuis 2009), 25 disques de platine (100 000 ventes ou plus depuis 2009), huit disques double platine (200 000 ventes ou plus depuis 2009), trois disques triple platine (300 000 ventes depuis 2009) et six disques de diamant (500 000 ventes depuis 2009). Si les chiffres diffèrent selon les sources, Johnny est l’un des plus gros vendeurs français de l’industrie musicale avec des estimations qui vont de 65 à 110 millions de disques écoulés. Ses titres phares se ramassent à la pelle : Retiens la nuit (1962), L’idole des jeunes (1962), Le Pénitencier (1964), Noir c’est noir (1966), Que je t’aime (1969), Ma gueule (1979), L’Envie (1986), Allumer le feu (1998) ou encore Marie (2002), son plus gros single avec près d’un million d’exemplaires vendus. Selon le site Hallyday.com, l’artiste aurait donné plus 3 000 concerts partout dans le monde et rassemblé plus de 29 millions de spectateurs.

Johnny en Nouvelle-Calédonie

Le chanteur avait séjourné plusieurs fois en Nouvelle-Calédonie. L’année dernière, en mai 2016, 44 ans après son premier concert sur le territoire, Johnny Hallyday avait rassemblé plus de 12.000 spectateurs calédoniens au stade Numa Daly de Nouméa pour une prestation unique. La star du rock avait été accueillie par près de 200 bikers à son arrivée à la Tontouta avant de saluer les fans venus le rencontrer :

« Je garde un très bon souvenir de mon premier séjour ici en Calédonie. Mon ami Henri {Morini] m’avait emmené en bateau un peu partout et c’était un souvenir formidable (Johnny Hallyday, 03/05/2016 ; sources : NC1ère) »

Amateur de rock, de fêtes, des femmes et des soirées entre copains, Johnny Hallyday a vécu une vie hors-norme, riche et romanesque. Son biographe Jean-François Chenu explique ainsi : « Depuis 60 ans il est avec nous, il vit avec nous, on partage son quotidien. Il a donné sa vie à son public. Johnny c’est le kaléidoscope de notre vie, une étoile, une vraie star, le mot n’est pas galvaudé pour Johnny, une étoile ça brille et continuera à briller ». Il laisse derrière lui dans la tristesse Laeticia, sa femme, ses filles Joy, Jade et Laura, son fils David mais aussi ses musiciens, son équipe, ses nombreux amis, et ses innombrables fans.

 

Afficher la suite
Hubert B

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
156 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Alika-antitra
Alika-antitra
18 février 2018 10:13

Pauvre Johnny.
Guère plus de deux mois qu’il est mort, et si l’on en parle encore, c’est pour des questions d’héritage.

Allez, en souvenir de lui, et d’une (vieille) série télévisée, tirée d’une (encore plus vieille) bande dessinée (début des années ’60).
https://www.youtube.com/watch?v=4VnDwJszdy4

Bonne journée.

Claire Adèle
Claire Adèle
9 janvier 2018 09:34

La France ne “pleure pas la mort” de Isabelle Geneviève Marie Anne “France” Gall (9 October 1947 – 7 January 2018) ?? Bizarre, la France… https://www.youtube.com/watch?v=SPBVplEp7xE R.I.P. my beautiful, you had it (tu “l’avais” aussi, France) https://www.youtube.com/watch?v=lgHGU8gqz9U

Claire Adèle
Claire Adèle
Répondre à   Kolere
9 janvier 2018 09:51
Inforétif
Inforétif
26 décembre 2017 22:02

J’adore cette garce d’Anémone (une des rares à avoir avoué que ses enfants la faisaient chier depuis leur naissance).
Sur Jauni : “Il a fait quoi ? À part se déguiser et mentir ? Voter à droite et fuir le fisc ? Il n’a fait que se marier, divorcer, se marier. C’était un pantin médiatique…”

https://www.contrepoints.org/2017/12/26/306165-anemone-comedienne-atypique-affreusement-hypocrite?utm_source=Newsletter+Contrepoints&utm_campaign=11b237007c-Newsletter_auto_Mailchimp&utm_medium=email&utm_term=0_865f2d37b0-11b237007c-114018865&mc_cid=11b237007c&mc_eid=856ad81396

jose Paldir
jose Paldir
Répondre à   Inforétif
27 décembre 2017 02:16

c’est con mais elle vit au Portugal,,,un peu hypocrite?

Inforétif
Inforétif
Répondre à   Inforétif
29 décembre 2017 21:24

non rien

caledovrais
caledovrais
15 décembre 2017 05:33

Qu’on le veuille ou non Johnny était une bête de scène ce n’est pas pour rien que les autres chanteurs français l’appelait le Patron au même titre que Springsteen était appelé le Boss.
N’en déplaise aux critiqeurs chroniques .

Clarkounet.... Gaybeuloïde
Clarkounet.... Gaybeuloïde
Répondre à   caledovrais
15 décembre 2017 08:09

Comment se fait-il que Philippe alias “Pine d’huître” peut poster sur le fil juste au dessus, et pas moi?

Alors les mecs: on est passés au “tri sélectif”?

Philippe
Philippe
Répondre à   Clarkounet.... Gaybeuloïde
15 décembre 2017 10:15

Pauvre merde

Don Calédone
Don Calédone
14 décembre 2017 08:24

A new star was born …

Inforétif
Inforétif
13 décembre 2017 15:30

quand c’est-y que “répondre” sera présent sous tous les posts, cré bon Dié ? Alik a écrit plus bas : “Johnny ne visait que le monde francophone, malgré quelques essais (Las Vegas).” Il avait donc cette qualité rare de connaitre ses limites. (oui, oui, Fermela, prends donc aussi cette perche-là si ça te soulage) Alik : “A mes yeux il fut […] une bête de scène” Tout s’explique alors : https://actu.orange.fr/politique/johnny-hallyday-icone-de-la-droite-aux-amities-politiques-eclectiques-CNT000000TFozt/photos/johnny-hallyday-chante-a-un-concert-sos-racism-and-fete-des-potes-au-chateau-de-vincennes-a-paris-le-8-juin-1991-dfe4dfc8b0bea12d17d46391a46d2105.html ” Johnny Hallyday est la star d’un meeting géant du candidat du RPR [Chirac] à Vincennes, ” Et à Vincennes, la bête de scène se retrouvait au milieu de… Lire la suite »

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   Inforétif
13 décembre 2017 16:30

Inforétif : “quand c’est-y que “répondre” apparaîtra tout seul, cré bon Dié ?” Quand tu émettras des ondes positives, notamment en préparant tes commentaires à mon intention. Ceci étant, en “rafraichissant” ça suffit en général, sinon, ferme et rouvre l’article. “Johnny Hallyday est la star d’un meeting géant du candidat du RPR …” (huffingtonpost.fr/2017/12/06/mort-de-johnny-hallyday-quand-lidole-des-jeunes-chantait-la-politique) Il a soutenu Chirac en 1988 contre Miterrand ? Et alors ? Il l’a aussi soutenu en 2002 contre le Pen. Au moins peut-on dire qu’il est resté fidèle. Mais il n’a obligé personne à l’imiter. Plus récemment, il y a bien eu des couillons pour… Lire la suite »

Clarkounet.... Gaybeuloïde
Clarkounet.... Gaybeuloïde
Répondre à   Inforétif
15 décembre 2017 08:19

Inforétif: – Johnny “star de la droite”..OK, et donc ceux qui participaient à la fête de l’Huma à l’époque où Marchais profitait des parties de chasse des Ceausescu? on en fait quoi? Fais gaffe: ça inclue d’autres artistes que j’aime plus que Johhny!! – “Le Zoo de Vincennes”…. Bof… Quand on voit comment certains animaux vivent dans leurs région d’origine: pas sûr que le zoo soit un calvaire… Et puis: “Johnny Hallyday en cage à Medrano”…1966 je crois? c’est juste un retour ironique! “Oh…Yeah!” Hé mais t’as pas un truc plus intéressant à faire Inforetif? t’as quoi depuis ton retour… Lire la suite »

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   Clarkounet.... Gaybeuloïde
15 décembre 2017 11:16

Clark : “Inforétif … mais s’attaquer aux dinosaures en tirant sur l’ambulance de leur pianiste”

Plein accord avec l’ensemble du commentaire …
C’est vrai ça, t’as quoi Inforétif ?
D’autant que tu as un prétexte pour profiter des promotions de Noël sur les bagnoles.

Inforétif
Inforétif
Répondre à  
15 décembre 2017 14:00

“C’est vrai ça, t’as quoi Inforétif ?”

C’est surtout qu’avez-vous, plusieurs vous, à me demander ce que j’ai ?
Jauni ne sévit plus, tout va donc bien (mais la mort d’un homme, lui compris, ne me réjouit évidemment pas).
Et que Jauni ait chanté pour la droite (il a reconnu plus tard qu’il ne comprenait rien à la politique -comme au reste du reste- et s’était fait avoir) n’est pas un pbe, c’est juste la convergence Jauni “bête de scène” selon vos écrits, Jauni en scène à Vincennes et zoo de Vincennes qui me faisait sourire.

Don Calédone
Don Calédone
11 décembre 2017 16:27
Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   Don Calédone
11 décembre 2017 16:51

Don Calédone : “Pour Inforétif qui sera ravi des propos de Michel Onfray”

Lequel reconnait le talent des deux hommes tout en insistant, il est vrai, sur le “tapage médiatique”.

Michel Onfray se fait par ailleurs aligner dans le dernier Canard Enchaîné.

Inforétif
Inforétif
Répondre à  
11 décembre 2017 18:42

“Lequel reconnait le talent des deux hommes”

Pour Smet, je crois avoir compris qu’Onfray reconnait surtout sa notoriété, pas forcément synonyme de talent puisqu’il évoque du tapage médiatique.
Et puis le talent, c’est pas toujours positif : on se serait bien passé de celui, essentiellement vocal et gestuel lui aussi, et plus précisément oratoire, de quelques dictateurs du XX° dont la notoriété et l’enthousiasme, particulièrement mal placés, qu’ils soulevaient auprès des foules resteront longtemps dans l’histoire, bien après qu’on aura oublié les prestations de ce pauvre Smet.

simla
simla
Répondre à   Don Calédone
11 décembre 2017 18:25

Don, Après avoir écouté Onfray : Oui, personne n’a lu (ou presque) d’Ormesson (j’ai lu un de ses bouquins, ça ne m’a pas laissé un souvenir impérissable… Casimir mène la grande vie… je crois) mais c’était un bon invité ça c’est certain…il savait faire le buzz 😉 Quant à Johnny, par contre, ceux qui achetaient ses disques les écoutaient et on ne remplit pas un stade avec 80 000 personnes grâce à une simple médiatisation…une fois peut-être mais pas pendant des dizaines d’années. Zapper le fisc, comme Johnny.. tout le monde en rêve…quant à la domesticité, le train de vie,… Lire la suite »

Voir plus dans Actualité

Top du moment

Commentaires récents

To Top