Connect with us

Calédosphère

Actualité

Edouard Philippe fait sienne la sortie de l’Accord de Nouméa

En se positionnant comme une force de proposition et comme un acteur majeur du processus de sortie de l’accord de Nouméa, Edouard Philippe a mis fin au principe « d’équidistance » adopté sous le mandat de François Hollande. Dans un discours en forme de pari sur l’avenir prononcé devant les élus calédoniens, le 1er ministre a présenté sa méthode visant à réussir le référendum de 2018 et à préparer le « jour d’après ».

” Selon René Char, « Notre héritage n’est précédé d’aucun testament » : ce n’est pas le cas pour nous dans ce moment historique. Nous allons vers la consultation par un chemin balisé voici de longues années, mais que nous construisons chaque jour”. Certains observateurs du dossier calédonien l’ont instinctivement remarqué. Au cours de son discours, lorsqu’il évoque le sujet et qu’il s’adresse aux Calédoniens (et à contrario de ces prédécesseurs François Fillon, Jean-Marc Ayrault ou encore Manuel Valls) le Premier ministre Edouard Philippe ne dit pas « vous », il dit « nous ». Etat, indépendantistes et non-indépendantistes. C’est ainsi qu’au long de son exposé de près d’une heure, visiblement très travaillé, Edouard Philippe a, de-ci de-là, fait transparaitre l’idée qu’il entendait s’impliquer personnellement dans l’affaire calédonienne. Sans jamais évoquer une seule fois le nom du Président de la République, le chef du Gouvernement a ainsi rappelé que c’est bien à Matignon – comme sous Michel Rocard ou sous Lionel Jospin – que serait suivi l’avenir institutionnel de cette partie du territoire français dans le pacifique. Se faisant, il semble bien que, conformément à son discours de politique général prononcé en début d’année devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a réitéré sa volonté de « s’engager personnellement » dans le dossier puisqu’il se disait alors « honoré de reprendre le flambeau de Michel Rocard ». Et pour se faire, le 1er ministre a dressé le décor, a livré sa méthode et a fait part de ses propositions.

Placer la barre haute

Effectuant le lien avec les bouleversements que le monde a connu il y a un demi-siècle durant les grandes explorations et les réformes religieuses, Edouard Philippe a semble-t-il souhaité rappeler aux élus calédoniens que le défi qui était le leur dépassait le cadre stricto-sensu du référendum et s’inscrivait dans des bouleversements plus larges :

« Depuis 30 ans, la Nouvelle Calédonie vit une transformation du monde, consciemment ou inconsciemment. Cette transformation du monde, elle a plusieurs noms en Nouvelle-Calédonie : le rééquilibrage, la reconnaissance de l’identité Kanak, le destin commun…Et dans le monde, elle s’appelle changement climatique, mondialisation, phénomènes globaux (Edouard Philippe, Discours devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie, 05/12/17) »

Montée du régionalisme, crises identitaires, bouleversement des rapports entre et au sein des nations, avec certainement en tête les derniers soubresauts catalans et la victoire des nationalistes corses lors des élections territoriales sur l’île de beauté, le chef du Gouvernement entend s’appuyer sur un sujet qu’il maitrise politiquement et mettre en avant l’exemple calédonien qui est, selon lui : « une forme sans précédent dans l’Histoire – c’est pourquoi elle a inspiré plusieurs processus de paix – et sans équivalent dans le monde ». Une façon de démontrer que l’Etat est en capacité de répondre aux aspirations identitaires ou sécessionnistes, sans pour autant miser sur le simple rapport de force. Avec en tête l’idée de réussir la future consultation, Edouard Philippe entend ainsi faire, plus tard, connaitre cette victoire afin de la mettre au crédit de son Gouvernement et donc de sa mandature :

« Ce qui a été fait ici depuis trente ans est unique et incroyablement précieux. Vous pouvez en être fier. La France entière doit en être fière. Elle doit le connaitre, elle doit le savoir, elle doit le dire (Edouard Philippe, Discours devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie, 05/12/17) »

Evoquant les « points de convergence » entre les forces politiques locales comme des acquis de ces trente dernières années, Edouard Philippe s’est ensuite attaché à préparer la suite, au-delà de 2018.

Préparer le « jour d’après » : la méthode Philippe

“Ce qui compte autant que le jour d’après, c’est le fait que la vie ensemble se poursuit dans un après qui n’est pas qu’un seul jour d’une vie”. Et afin de préparer, selon l’expression aujourd’hui consacrée, ce « jour d’après », le 1er ministre a décliné sa méthode basée sur “le dialogue”, le “sens du compromis” et “l’humilité”. Celle-ci reposera sur plusieurs piliers, à savoir :

• Un « dialogue resserré avec une dizaine de représentants, nominativement désignés, des forces politiques ». Ces dix personnes représentants les principales forces politiques du territoire seront chargées de préparer les choses directement avec le Premier ministre.
• Des échanges en forme de « palabre à l’océanienne » tels que demandés par Pierre Frogier.
• Des thèmes de travail précis qui porteront, d’une part sur un bilan de l’accord de Nouméa (une demande des indépendantistes de l’UC reprise à son compte par l’Etat), d’autre part sur la question « des compétences transférés ou à transférer », mais aussi sur « la place de Nouvelle-Calédonie dans le monde » après 2018 et enfin sur le « socle des valeurs et des projets qui font consensus ». Une demande de Calédonie Ensemble afin d’acter le « patrimoine commun » des Calédoniens avant la consultation référendaire.

Confirmant ensuite que la « consultation sur l’accession à la pleine souveraineté aura lieu », Edouard Philippe s’est personnellement engagé à ce que « le scrutin se déroule dans des conditions de transparence telles qu’il ne puisse pas être contesté ».

La question de la question

Comment devra être formulée la question du référendum ? Sur ce sujet épineux, le 1er ministre a fait taire l’ensemble des critiques ou des supputations que les uns ou les autres ont pu lancer par le passé. Tout d’abord, la question devra être simple et elle devra être claire de sorte à être comprise par tous. Toute idée de questions à tiroir ou de formulation ambiguë sera donc rejetée par l’Etat (telle par exemple la question alambiquée posée aux québécois en 2005*). De plus, elle impliquera nécessairement que les Calédoniens y répondent par un « oui » ou par un « non » :

« Le champ des possibles est de toute façon borné. D’une part, l’Accord de Nouméa fixe la nature de la question qui doit porter sur l’accession à la pleine souveraineté. D’autre part, les normes internationales et nationales sur les consultations référendaires sont claires : la question doit être sans ambiguïté et compréhensible. En d’autres termes, elle implique nécessairement un effort de simplification extrême Et une formulation binaire. On peut regretter ou se réjouir de cette formulation binaire mais il ne doit pas résumer à lui seul le débat et les projets de société (Edouard Philippe, Discours devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie, 05/12/17)»

C’est ainsi que la question posée l’année prochaine tournera autour d’un concept basique et simple, à savoir : « Acceptez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté ? » / « Souhaitez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à l’indépendance ? » ou à contrario « Souhaitez-vous que la Nouvelle-Calédonie reste au sein de la République Française ? ». A ce stade, on imagine aisément que la formulation ne pourra pas être exactement la même que celle proposée en 1987 par Bernard Pons. Ainsi, en plein durant la période des évènements et un an avant le drame d’Ouvéa, le gouvernement de Jacques Chirac avait organisé un référendum sur le territoire dont la question était : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à l’indépendance ou demeure au sein de la République française ? ». Mais celui-ci avait été boycotté par les indépendantistes et son résultat (98.3% pour le maintien dans la France) avait été jugé illégitime par l’ensemble des acteurs du dossier ainsi que par la communauté internationale. Trente ans après et à l’aune des erreurs commises par ses prédécesseurs, Edouard Philippe a donc demandé à ce que ce soit les élus calédoniens qui, au congrès, choisissent ensemble la future question. Celle-ci devant, in fine, être validée par l’Assemblée Nationale et le Conseil Constitutionnel.

Préparer le « jour d’avant »

Au-delà du référendum, le chef du Gouvernement a également souhaité rassurer ses interlocuteurs quant à la période de pré-consultation. Dans cet objectif, Edouard Philippe a annoncé la création d’un « comité des sages », unanimement reconnus sur le territoire, en charge de veiller à la bonne tenue des débats lors de la campagne électorale référendaire :

« J’ai la conviction que nous devons innover pour assurer la sérénité des « jours d’avant » : c’est pourquoi j’ai proposé que soit réuni une forme de commission des sages qui pourra veiller à ce que les propos et les débats soient fidèles aux paroles des anciens et soient à la hauteur de ce qui doit être transmis aux jeunes générations (Edouard Philippe, Discours devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie, 05/12/17) »

Si les noms de ces « sages » n’ont pas encore filtré, les noms de Jean Lèques, maire honoraire de la ville de Nouméa, d’Elie Poigoune, président de la Ligue des Droits de l’homme ou encore de Rock Apikaoua, Vicaire général de l’archidiocèse, circulent déjà. Enfin, le 1er ministre a, comme il l’avait déjà fait face à l’ensemble de ses interlocuteurs, insisté sur la « vraie vie », à savoir les différents sujets concernant directement la population calédonienne et sur lesquels l’Etat pourra accompagner ou aider les collectivités locales : lutte contre la délinquance, jeunesse, environnement, développement du GSMA et bien sûr le nickel… Et s’il est encore trop tôt pour juger de la « méthode Philippe » et la comparer à celle de ses illustres prédécesseurs, reste que de l’avis des différentes personnalités impliquées dans le dossier, son séjour et son discours ressemble à un sans-faute. A l’instar de transformer le monde, reste maintenant à transformer l’essai.

« Il y a l’identité Kanak qui existe. Il y a une identité calédonienne qui se construit. Il y a une permanence d’une culture ancestrale. Il y a un surgissement d’une société qui s’affirme. Notre monde est en train de se transformer ici. Nous le transformons. Nous devons être à la hauteur tous ici. Les signataires. Les élus. La société. L’Etat. J’ai confiance. (Edouard Philippe, Discours devant le congrès de la Nouvelle-Calédonie, 05/12/17) »

*Le 30 octobre 2005, les québécois avaient dû répondre à cette question référendaire :

« Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ? »

Une telle formulation « compliquée » ne pourra pas être proposée aux Calédoniens, car sa complexité est contraire aux normes internationales et nationales que la France entend respecter.

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



Laisser une réponse

130 Commentaires sur "Edouard Philippe fait sienne la sortie de l’Accord de Nouméa"

avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes

Vivement l’indépendance, nous sommes les prochains sur la liste des pays du Pacifique que la Chine va “aider” (à s’endetter… les nouvelles routes financées par la Chine mènent nul part, les bâtiments flambant neufs, aussi financés par la Chine, ne servent strictement à rien, mais la dette, elle, elle reste…): http://www.abc.net.au/news/2018-01-11/beijing-complains-about-attack-on-pacific-aid-programs/9319594

Kolere : “… des pays du Pacifique que la Chine va “aider” (à s’endetter… les nouvelles routes financées par le Chine mènent nul part …” Pour ce qui est des routes, il me semble évident que c’était une figure de style qu’utilisait la sénatrice, et non une “vraie” route. Ceci étant, la façon dont Nauru a été exploitée par les Australiens pourrait peut-être donner envie à son gouvernement de regarder vers le nord. L’extraction du phosphate par les Australiens a ruiné l’environnement. Et les choix financiers et économiques faits sur les conseils de certains Australiens n’ont pas toujours été judicieux.… Lire la suite »
Tu sautes du “coq à l’ âne” Aleak, Nauru c’est intéressant mais c’est une toute autre histoire. Le comm d’une Lenya dans ton lien explique bien comment les British, les NZ et les Australiens ont mis le pays “à genoux” (je la cite): The shame is on Australia, New Zealand and Britain who jointly established the British Phosphate Company and exploited the Nauruans by mining and exporting millions of tons of phosphate to their countries without as much as consulting the Nauruan owners. Then selling the phosphate to themselves at a miniscule price resulting in their farming industries becoming the… Lire la suite »
Kolere : “Tu sautes du “coq à l’ âne” Aleak” Eh, je saute de ce que je peux à ce que peux. “Nauru c’est intéressant mais c’est une toute autre histoire.” J’en conviens, néanmoins cela illustre bien la façon totalement désintéressée dont l’Australie s’est occupée de son arrière-cours et son inquiétude devant l’arrivée d’une concurrence guère moins humaniste. “Le comm d’une Lenya dans ton lien explique bien comment les British, les NZ et les Australiens ont mis le pays “à genoux” (je la cite):” Je ne vois pas vraiment l’intérêt de faire un coupé-collé de deux écrans de haut d’un… Lire la suite »

…/… La Chine qui se plaint dans le lien ci-dessus, c’est parti de CECI: http://www.abc.net.au/news/2018-01-10/australia-hits-out-at-chinese-aid-to-pacific/9316732

…/…
Pour aussi mieux comprendre (la nouvelle route de la soie dont il est question avec la PNG), les commentaires valent la peine qu’on les lise: http://www.abc.net.au/news/2017-11-21/labor-warns-australian-caution-in-pacific-as-china-signs-png/9174272

Kolere : “les commentaires valent la peine qu’on les lise”

Je retiens aussi que tant dans le texte que dans les commentaires il n’est nul part question du rôle primordial de la France ou même de l’Europe.

Bien évidemment que non, Aleak!

Kolere : “Bien évidemment que non, Aleak!”

Peut-être parce que le “rôle primordial de la France ou même de l’Europe” dans le Pacifique n’existe tout simplement pas, et que l’avenir de l’Europe se joue d’abord sur sa frontière est et dans son océan ouest.

No Comment (secret défense).

Kolere : “No Comment (secret défense).”

Tout comme ta définition de la “France profonde” et de ces “ploucs” de contribuables qui y vivent.

…/…
Le très sérieux Lowy Institute estime que la Chine a contribué plus de 2.3 milliard de dollars australiens en “aide” (pour beaucoup de projets “bidons”) dans le Pacifique depuis 2006.

Kolere : “la Chine a contribué plus de 2.3 milliard de dollars australiens en “aide” (bidon) dans le Pacifique depuis 2006.” Bof, ça ne fait “que” 180 milliards XPF en 10 ans, soit 2 milliards par an pour l’ensemble d’une grande zone, et on peut compter sur les Chinois pour se payer sur la bête en retour. Au fait, combien la France balance-t-elle par an à la Calédonie (et là sans le moindre espoir de revoir un fifrelin) ? Au fait (encore), as-tu des nouvelles de ton copain l’ambassadeur de Chine à Paris, avec lequel tu t’étais entretenue (à t’en… Lire la suite »

Il n’y a pas que cela comme aide de la CHINE à ces pays, CELLE-LÀ C’EST L’OFFICIELLE (les $2.3M), les leaders de ces pays du Pacifique (Australie et NZ compris, des “aides” déclarées pour ces deux-là, Google “donations of China to Australian Liberal and Labor Parties”) recoivent des sommes non-declarées -et véritablement monstrueuses- de la Chine (un petit nombre de détails sont aussi dans l’article de l’ABC).

Kolere : “Il n’y a pas que cela comme aide de la CHINE à ces pays”

Et qui veut sucer la roue à la Chine, pour faciliter sa pénétration en Afrique ?
http://www.france24.com/fr/20180110-france-chine-afrique-emmanuel-macron-xi-jinping-partenariat-afd-developpement-climat

Kolere : “les leaders de ces pays du Pacifique … recoivent des sommes non-declarées -et véritablement monstrueuses- de la Chine”

Ça, ce ne sont que des racontars de jalouse, à qui l’ambassadeur n’a offert qu’un peu de tafia, de tabac, de verroterie et d’étoffe.

On a bien fait courir des bruits sur le financement de certaine campagne électorale par le colonel Mouammar Kadhafi.

Oui, Aleak 😉. Je plusune …

…/…
https://www.lowyinstitute.org/chinese-aid-map/
Cliquez sur ‘EXPLORE THE MAP’ (en jaune).

Kolere : [chinese-aid-map] “Cliquez sur ‘EXPLORE THE MAP’ (en jaune).” Merci Kolere, pour ce lien que je ne connaissais pas. Pour ce qui est du Net, je ne suis qu’un chercheur amateur (comparé à toi, cela va sans dire), et par principe, je le répète, j’ouvre toujours tes liens non-musicaux. En dehors d’informations d’ensemble précieuses, j’en retiens que la France s’investit vraiment très peu dans les états indépendants (je me souviens encore d’un ambassadeur qui contribuait au rayonnement en offrant des ballons de rugby dans les écoles de Viti Levu, il y a presque 20 ans), consciente de son faible… Lire la suite »

L’Australie “N’ARROSE PLUS” (-$11.5M sur la même période 2006-2017), c’est bien là le problème…

Kolere : “L’Australie “N’ARROSE PLUS” (-$11.5M sur la même période 2006-2017)”

Le tableau dont tu as mis le lien indique US$ 7709 pour l’Australie contre 1781 pour la Chine.
L’Australie, 50 fois moins peuplée, arrose 4 fois plus.

Bonne lecture et tata bisous: je ne suis pas retraitée comme le Aleak, MOI, je n’attends pas que “ça tombe”, il faut que je le secoue l’arbre pour que ça “tombe” ts les mois, MOI, et vu que le 5.5 n’existe plus non plus…

Kolere : “je ne suis pas retraitée comme le Aleak, MOI, je n’attends pas que “ça tombe”” Avant que “ça tombe”, il a peut-être quand même un peu fallu que je cotise. “il faut que je le secoue l’arbre pour que ça “tombe” ts les mois, MOI, et vu que le 5.5 n’existe plus non plus…” Je ne le répéterai jamais assez : les seuls à se goinfrer au 5.5 sont les fonctionnaires territoriaux, de leur recrutement à leur décès, sans avoir à quitter leur terre natale. Quant au secteur privé, sans le soutien financier ‘et en personnel) sans contreparties… Lire la suite »
Y’a[vait] 5.5 et y’a[vait] ITR: Actuellement, un fonctionnaire qui veut prendre sa retraite dans certains territoires (La Réunion, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et Wallis et Futuna) bénéficie de l’indemnité temporaire de retraite (ITR). Cette dernière augmente de 35% la pension de ceux qui vivent à Mayotte et à la Réunion, et de 75% pour les personnes qui s’installent dans le Pacifique, d’où son nom de “surpension”. L’indemnité temporaire de retraite ne sera plus du tout attribuée à compter du 1er janvier 2028. Le choix de cette date est arbitraire et repousse aux calendes grecques la disparition de… Lire la suite »

Kolere : “Y’a[vait] 5.5 et y’a[vait] ITR: Actuellement, un fonctionnaire qui veut prendre sa retraite dans certains territoires …”

Merci d’avoir mis le texte d’une façon aussi complète.
Cela montre clairement que les plus nombreux à en bénéficier sont des citoyens calédoniens.

Maintenant, si tu voulais être exhaustive, tu indiquerais les conditions faites par la CLR aux fonctionnaires territoriaux.

2028, c’est loin, et en cas d’indépendance …

Dis donc, pour que “ça tombe”, tu secoues le cocotier avec une ficelle attachée à ton gros orteil, de façon à laisser courir tes mains sur le clavier ?

XYY

Alik.”les conditions faites par la CLR aux fonctionnaires territoriaux”. Indexation à vie (ou à mort, c’est selon). Nuance à apporter, les fonctionnaires territoriaux cotisent sur le 1.73, les fonctionnaires d’Etat sur le 1.00 ou au maxi 1.20 si mes souvenirs sont bons. De plus, avancée sociale de mon point de vue, les concubins ou pacsés bénéficient de la réversion.
Bon, faut que j’aille bricoler bien que “ça tombe” tout seul…

XYY : “les fonctionnaires territoriaux cotisent sur le 1.73”

Exact, mais depuis quand ?
Et pas de dégressivité lente mais continue comme pour les pauvres retraités calédoniens de la fonction publique d’état.

“les concubins ou pacsés bénéficient de la réversion.”
Mais pas les divorcé(e)s.

XYY

Alik.”depuis quand”. Ch’ais plus. Je me rappelle que ça avait été progressif, 33%, 53%, 73%. Dernier palier vers 2005 je crois. “divorcé(e)s”. Si, si. Mais faut pas se remarier. Quant aux répudié(e)s, je ne sais pas.

Pour Aleak, de “LA RETRAITE EN CLAIR”: 3.2. En Nouvelle-Calédonie Le régime de Sécurité sociale, comprenant la retraite, est géré par la Cafat. 3.2.1 Les cotisations Les cotisations des salariés s’élèvent en 2017 à 9,80% (part patronale) + 4,20% (part salariale) = 14% du salaire pour la retraite de base, avec un plafond à 354 900 FCFP (2 974€). Les cotisations de retraite complémentaire sont dues à la CRE-Ircaflex, aux mêmes taux qu’en métropole. Elles sont obligatoires depuis 1995. 3.2.2 Conditions de la retraite L’âge normal de la retraite est de 60 ans, avec 35 ans de cotisations pour une… Lire la suite »

Kolere : “Le régime de Sécurité sociale, comprenant la retraite, est géré par la Cafat.”

La CLR n’existe plus, avec ses limitations aux séjours hors NC ?
Si tel est bien le cas, je vais devoir manger mon chapeau.

COMMENTAIRE OUVERT À MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. L’importance de la Nouvelle-Calédonie pour la France, mais aussi l’Europe n’est plus contestable. Si nous votons pour un maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la France au prochain référendum, moi-même et mes compatriotes comptons sur vous pour faciliter notre passage d’entité “sui generis” à celui d’une nouvelle “Collectivité Territoriale À Statut Spécial”, sans revenir sur les acquis des ADN signés en 1998 et consolidés depuis par les nombreux Comités que vous connaissez. L’étape suivante devrait donc voir, et ce dans les meilleurs délais, les démarches de la France pour sceller… Lire la suite »

Kolere : ” … À MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE … J’avais proposé ici-même …”

Permettez-moi respectueusement de vous rappeler, Monsieur le Premier Ministre, cette maxime qui a encore cours dans certains lieux isolés de la France profonde :
“la colère est mauvaise conseilère”.

Kolere : “Nous allons avoir une responsabilité énorme”

Si 100 000 mecs dont pratiquement personne n’a entendu parler votent “mal”, c’est la fin du monde !
Repentez-vous, et votez “bien”.
Du délire !

Mon COMM OUVERT, il est pour Monsieur Edouard Philippe, notre Premier Ministre, PAS POUR TOI,ALEAK, OK? Du “bon sens”, Aleak. Tu n’as pas droit à la parole sur ce sujet: tu ne votes PAS, et tu seras loin (Portugal?) quand nous serons toujours ici, nous. Tu n’as droit à la parole qu’en tant que FRANÇAIS qui paye ses impôts et verra arriver, je l’espère, une nouvelle collectivité au sein de notre pays, la France: un changement d’ailleurs “critique” pour le devenir d’une Europe FORTE. C’est tout! ET pour ce qui est de ton “Si 100 000 mecs…” NOUS NE SOMMES… Lire la suite »
Kolere : “Tu n’as pas droit à la parole sur ce sujet: tu ne votes PAS” Mais je paie mes impôts ici, et j’y réside depuis vingt ans, ce qui me donne le droit, à défaut de voter, de donner mon point de vue (éclairé) sur un site de discussion ouverte, et non d’endoctrinement, du moins pour l’instant. “tu seras loin (Portugal?) quand nous serons toujours ici, nous.” J’en suis moins sûr que toi, et il n’est pas exclu que tu partes “une main devant une main derrière” alors que je te regarderais, résident étranger muni d’un visa de séjour,… Lire la suite »

En tout cas, j’espère de tout mon coeur qu’il existe une version portugaise de Calédo, Aleak: tu vas les surprendre, même si tous les chiens n’aiment pas les puces (admets que tu es comme une puce sur le ventre d’un chien ici, Aleak, cela t’aidera dans ta thérapie, cette admission…). J’ai peur pour toi si elle n’existe pas cette autre version!

Kolere : “En tout cas, j’espère de tout mon coeur qu’il existe une version portugaise de Calédo” Désolé de te décevoir, Kolere, mais je n’ai pas la moindre intention de quitter ton beau pays, du moins tant que je n’y serai pas contraint par le gouvernement du mien, ou par le futur gouvernement du tien disposant des compétences régaliennes. J’ai les mêmes droits que toi à résider ici, du moins pour l’instant. Par ailleurs, à la différence de quelques autres langues plus ou moins utiles, je n’ai pas la moindre notion de portugais, même si, parfois, en Guyane, cela aurait… Lire la suite »

J’espère de tout mon coeur qu’il existe une version portugaise de Calédo, Aleak: tu vas les surprendre… j’ai peur pour toi si elle n’existe pas…

Toutes les forces armées du monde libre sont maintenant repositionnées dans les régions “Asie et Pacifique”, pourquoi? Réfléchis un peu stp! Pourquoi Trump passa récemment douze jours dans ces régions?? L’Europe, et donc la France ne vont pas rester “derrière”…
Pour ce qui est du passé, on ne peut pas le changer, mais sache que je m’en inspire pour proposer ce que je propose ici-même.

Kolere “Toutes les forces armées du monde libre sont maintenant repositionnées dans les régions “Asie et Pacifique””

Non, uniquement celles des Américains et de quelques petits vassaux.
Les Européens sont en Europe et en Afrique à 95 % au moins (et aux Falkland et dans la Caraïbe).
Combien de militaires européens dans le Pacifique ? (même en comptant les gendarmes de l’ambassade de France à Canberra).

Merci pour cet avis d’expert informé Aleak.

Kolere : “Merci pour cet avis d’expert informé”

Crois bien que l’apprécie tes remerciemenst et la reconnaissance de ma compétence.
Néanmoins, je préférerais une réponse claire à une question simple : importance des forces armées européennes dans l’ensemble de l’Asie-Pacifique-Amériques.
Etant toi-même une experte auto-proclamée, tu devrais pouvoir fournir quelques données “vérifiées”.

SECRET DÉFENSE

Kolere : “SECRET DÉFENSE”

Traduction en bichlamar basique : “mi no savé“.

Au titre du secret-défense, j’accepte que tu omettes le sous-marin de la Royale qui fait des ronds dans l’Antarctique (son nom m’échappe).

Ou, comme disait le mufti :
“Se ti sabir, ti respondir, se non sabir, tazir, tazir.”

Tu fais des progrés en Portugais, Aleak: tu vois, c’est pas difficile, même à ton grand âge on peut y arriver… par contre, ce n’est pas la “Navale” mais la “Royale”, et pour une bonne raison…

Kolere : “Tu fais des progrés en Portugais, Aleak”

Visiblement, ta connaissance des langues de la Méditerranée au XVIIème et de l’oeuvre de Molière laisse à désirer.
Ce n’était pas du portugais, mais du sabir, un précurseur du bichlamar.
Quelle innocence, quelle fraîcheur, la jeunesse !

Mais j’attends toujours une évaluation sommaire des effectifs, dans la langue de ton choix.

REBONDISSEMENT -ET BREAKING NEWS-: Je n’avais pas fini d’écrire les comms çi-dessous que les US NEWS et la BBC -et d’autres- annonçaient que non seulement la Chine livrait des hydrocarbures à la Corée-du-Nord, mais un bateau russe venait d’être pris la main dans le sac à faire la même chose (de “bateau à bateau”, en pleine mer cette fois), pas plus tard qu’HIER, LES PUTES DE RUSSES! (Source REUTERS)
http://world.news.goldwave.com/news/russian-tankers-reportedly-caught-selling-oil-to-north-korea
ET:
https://www.usnews.com/news/world/articles/2017-12-29/exclusive-russian-tankers-fueled-north-korea-via-transfers-at-sea

ÇA VA MAL SE TERMINER…

Que font deux bombardiers russes Tu-95MS au-dessus de l’océan Pacifique? Ils nous espionnent, nous et l’Australie, dit ce matin le Département de la Défense Australien! https://fr.sputniknews.com/international/201712051034175027-tu95ms-bombardiers-strategiques-russes-indonesie/

https://fr.sputniknews.com/international/201712071034209148-tu-95ms-pacifique-patrouille/

(Sputnik France c’est de la “Fake News” à fond par ailleurs, la mission d’espionnage des Russes n’est pas mentionée dans leur article, évidemment!)

Kolere : “la mission d’espionnage des Russes n’est pas mentionée”

Bof, il y a longtemps qu’ils ont testé à l’extrême les possibilités des aéroports australiens, jusque loin dans le sud (ici Adélaïde) :
https://www.youtube.com/watch?v=d7q3j69-SHM

D’accord, ça n’a pas grand chose à voir avec le fil de l’article, mais la vidéo est amusante, les commentaires aussi.

Alik : “les possibilités des aéroports australiens, jusque loin dans le sud (ici Adélaïde)”

Grossière erreur de ma part, je n’avais pas reconnu Canberra.

Néanmoins, les gros porteurs civils russes sont utilisés un peu partout, et notamment par les armées du monde libre, pour transporter leur matériel lourd :
http://airsoc.com/articles/view/id/565ae0c1313944ad1f8b4567/volga-dnepr-antonov-an-124-100-ra-82047-at-rockhampton
http://aviationspottersonline.com/back-to-the-future-ruslan-returns-to-avalon/

Il est bien évident qu’aucun membre de ces équipages n’a servi dans l’armée russe, ou eu le moindre contact avec de méchants membres des méchants services de renseignement du méchant Vladimir.

Pourquoi est-elle importante pour les Russes cette région du globe?
La prochaine guerre mondiale (tristes mots!) va voir s’affronter les Russes alliés à l’Indonésie, aux Chinois et à la Corée-du-Nord (et de plus petits pays genre le Myanmar) CONTRE les USA, le Japon, l’Australie et le reste du monde, l’Europe comprise! L’IMPORTANCE STRATEGIQUE DE LA NC -pour la France mais surtout pour l’Europe…- EST SANS PAREIL, dans une situation pareille !!

Kolere : “La prochaine guerre mondiale … va voir s’affronter …” Et pendant ce temps_là, l’Inde et le Pakistan joueront au cricket. Curieux que tu aies oublié de positionner ces deux nabots dans les coalitions. L’importance stratégique de la NC ! Il n’y en a aucune, sinon il y a belle lurette qu’il y aurait une base US, ou au moins que la France aurait développé ses propres installations. Pour protéger “le monde libre”, il y a déjà la ceinture de bases US dans le Pacifique Ouest, de Singapour au Japon, en passant par Darwin et Guam, sans parler de… Lire la suite »
XYY

Alik.”l’Inde et le Pakistan joueront au cricket”. En ce moment, c’est plutôt Angleterre et Australie (Ashes 2017-2018)

Tu es plus bête que je ne le pensais, Aleak le “grand expert en tout”! Être diplômé ne signifie pas toujours être intelligent: tu en es la preuve, vieille branche, tu as perdu ton bon sens ! Et entre nous: je te conseille aussi de voir un médecin DQP pour tes troubles obsessionnel-compulsifs.

Kolere : “Être diplômé ne signifie pas toujours être intelligent”

C’est ce que disent ceux qui en ont peu, surtout quand ils cherchent du boulot.
Et cela apprend (avant l’obtention) à réfléchir un minimum avant de sortir des conneries. Ensuite, il arrive parfois que les capacités de réflexion s’émoussent.

Globalement, le nombre de chauffeurs de taxis qui ont un Bac + 7 est effrayant ! Ce ne sont pas des “moutons”, eux, peut-être…

Kolere : “Le nombre de chauffeurs de taxis qui ont un Bac + 7”

Bac + 7, donc pratiquement doctorat.
Et on parle de diplôme, non de niveau auto-évalué.
Dans quelle discipline scientifique utile au pays ?
Et dans quel pays ? la NC ?

Chauffeur de taxi avec bac+7, le niveau baisse : du temps de mes grand-parents et de ton ancêtre le gouverneur, c’étaient des princes russes. Tout fout le camp.

Kolere : “Tu es plus bête que je ne le pensais, Aleak … je te conseille aussi de voir un médecin DQP pour tes troubles obsessionnel-compulsifs.”

Jamais déçu.
Toute dictature pratique cette forme de discussion : l’insulte et la menace de l’internement pour ceux qui ne suivent pas la pensée unique.

Ta capacité à convaincre m’émerveille. Tu auras ta place aussi bien auprès du président de la République de Kanaky que du gouverneur militaire chinois de la zone, suivant l’évolution de la situation.
Pour le second cas, il va me falloir prévoir une pilule de cyanure.

LA PREUVE? La Chine aide toujours la Corée-du-Nord, malgré les sanctions qui limitent considérablement sa fourniture de pétrole brut et raffiné à la Corée-du-Nord. Ni les Russes, ni les Chinois ne veulent d’une Corée réunifiée, ce qui les verrait tous les deux partager une frontière commune avec … les USA (une Corée réunifiée, c’est l’Ouest à la porte de la Russie et de la Chine)! Mais TRUMP, lui ne veut pas d’une Corée-du-Nord qui possèderait un arsenal nucléaire: la guerre est donc inévitable!
https://www.lesoleil.com/actualite/monde/pekin-accuse-de-livrer-du-petrole-a-la-coree-du-nord-7936dfa5385eec5e719dce79a9e2fec4

Photos satellites des transferts d’hydrocarbures interdits: http://www.abc.net.au/news/2017-12-29/china-oil-accusation-shows-un-sanctions-are-hard-to-enforce/9293112

Kolere : “Les Russes viennent … d’être surpris en train de repèrer nos cables sous-marins dans l’Antlantique.”

Intéressant l’article d’Opex360 dont tu as mis le lien.

Simple petite remarque : lorsqu’un sous-marin américain recherche des câbles soviétiques, c’est du contre-espionnage, et lorsqu’un sous-marin russe recherche des câbles majoritairement américains, ça, c’est de l’espionnage.
Ça m’a rappelé Lino Ventura dans “les Barbouzes”.

Le jour où un porte-avions chinois fera escale dans “le Canal”, invité aux cérémonies du 50ème anniversaire de la république d’à côté, ça va être la révolution.

XXX
Interviewé par sa “caisse de résonances” préférée ce midi (RRB_Transparence), le sénateur a renouvelé sa profonde inquiétude sur les résultats d’un référendum qui donnerait 75% de oui à la France en province Sud et 75% de oui à l’indépendance en province Nord. “Comment pourrons-nous gérer une telle situation ?” se questionne-t-il. Ben, il suffira de laisser la compétence générale aux provinces, comme c’est le cas depuis 30 ans et d’approfondir notre fonctionnement fédéral. Le vrai problème sera de gérer et faire entendre raison à celles et ceux qui refuseront le résultat du référendum au nom du droit du (seul) peuple… Lire la suite »

@XXX,

Le vrai problème ne sera pas, cher contributeur, à faire “entendre raison” mais bien à éviter la partition…

XXX

@ melchisedek – La partition ? au début des années 80, elle faisait partie des différentes hypothèses alors en vogue, si chère à ce bon docteur Zeldine (Dossiers du cercle Katara, si je me souviens bien).

Que ce soit toujours une solution de repli pour certains, de cela, je n’en ai aucun doute.

@XXX,

La partition organisée au plan juridique et politique est bien évidemment la plus mauvaise solution, mais je parle de la partition identitaire entre les deux “blocs” calédoniens, c’est à dire du risque de naufrage du projet de communauté de destin, à l’échelon du pays. Dans un tel cas de figure, alors effectivement, une partition géographique et politique (Timor? Bougainville?) serait la pire, mais la seule solution.

Melchisedek : “une partition géographique et politique (Timor? Bougainville?)”

Comores ?
Bosnie ?

Je plusune, XXX pour la question des plus pertinente du Sénateur si le référendum n’était pas un vote de la NC dans son ensemble (et si les maths ce n’est pas votre fort, attention -svp- à la supercherie possible dans les ‘additions de pourcentages’…) … pour ce qui est de “sa” et de “tes” questions -indirectes…-: CTFSS + TRAITE. Easy, no? Et joyeux Noël quand même, vieux sarkozyste(*)… (*) Certains observateurs, comme l’économiste libéral Jacques Marseille ou le journaliste Alain Duhamel, considèrent le sarkozysme comme un mélange de bonapartisme moderne et de pragmatisme. Pour le philosophe français Pierre Musso, auteur… Lire la suite »
XXX

@ Kolere – Eh ! Mais vous racontez bien n’importe quoi.

Oh là là ! Groove is in the heart… https://www.youtube.com/watch?v=etviGf1uWlg

Avec l’ AWESOME BONUS (pour Alik)… https://www.youtube.com/watch?v=BV1eKphHFjY

… x’tra bonus, for a lazy saturday afternoon… https://www.youtube.com/watch?v=gUSAMPJT9OM

jose Paldir

Retour de Nouméa
Edouard philippe trouve l’A340 armée pas assez confortable et change d’appareil à Tokyo pour reprendre un autre 340 privé plus confortable cout 350000 euro en plus ;
il est arrivé 2 heure plus vite en France que l’autre qui a continué à vide…..c’est cela le changement plus ça change plus c’est pareil
apparemment la video conférence il n’en a jamais entendu parler et puis il n’avait pas rencontré nos politiciens depuis longtemps

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top