Connect with us

Calédosphère

Actualité

La gueule de bois des loyalistes, l’espoir des indépendantistes

Malgré l’avance « sans appel » du non à l’indépendance, la victoire est amère pour les loyalistes et les résultats du référendum sont ressentis comme une défaite pleine d’espérance par les partisans du oui. En cause, la surprise du scrutin : le vote pour ou contre l’indépendance a été presque partout communautaire, les kanaks se déplaçant en masse pour voter l’avènement de la « Kanaky », quand les non-kanaks ont de manière unanime choisi la France. Un pays, deux peuples ?

« C’est fini le peuple calédonien ». Âpre, la sentence a été prononcée par le président de la fédération des pionniers au lendemain du référendum. L’association regroupant les vieilles familles calédoniennes et les descendants des pionniers considère ainsi que le scrutin de ce 4 novembre a réveillé le vieux clivage existant au sein de la population calédonienne : celui de la communauté d’appartenance, entre les kanaks d’un côté, disposant d’un statut coutumier distinct et les autres citoyens (non-kanak) dits de droit commun :

« C’est fini le peuple calédonien. Issus d’un corps électoral très restreint ,composé de 54% de citoyens de droit commun et 46% de citoyens de droit coutumier soit environ 175 000 électeurs, ils se sont prononcés à 56,4% pour le maintien des liens avec la France et 43,6% en faveur de l’indépendance (…) Ce vote confirme le clivage qui existe, au sein de la population du Pays avec la permanence, depuis 1947, après la fin de l’indigénat, de ces 2 statuts civils qui la cantonnent dans des postures dignes d’un apartheid que l’on ne veut surtout pas voir (Raymond GUEPY, président de la fondation des pionniers, 05/11/18 ; sources : FB) »

Il faut dire que, les sondages aidant, et connaissant l’abstention inhérente à la vie politique calédonienne, les non-indépendantistes avaient avalisé le fait qu’une proportion minoritaire mais importante de personnes d’origine kanak choisirait de voter pour le maintien de la Nouvelle-Calédonie dans la République ou décideraient, bon an mal an, de s’abstenir lors du scrutin. Mais à la surprise des leaders politiques (qu’ils soient indépendantistes ou pas d’ailleurs), le vote a été une démonstration de force de la communauté kanak qui a su faire le plein de ses électeurs : 43.6% de votants pour le oui à l’indépendance sur 46% d’électeurs de statut coutumier inscrits sur les listes. Un constat qui n’a échappé à personne même si les responsables politiques et les médias l’ont seulement suggéré sans pour autant le souligner ou le démontrer. Chose qu’il est pourtant aisée de faire.

Corrélation totale entre le vote et la communauté d’appartenance

Car à contrario de la métropole ou des autres territoires d’outre-mer, les statistiques ethniques sont autorisés en Nouvelle-Calédonie. Cette possibilité existe depuis la signature de l’accord de Matignon et avait été faite à la demande des responsables du FLNKS qui souhaitaient connaitre l’évolution de la part des kanaks dans la population au fil du temps. Certains se souviennent qu’en 2003, lors de sa venue sur le territoire, cette pratique qu’il découvrait alors avait été jugée « proprement scandaleuse » par l’ancien Président de la République Jacques Chirac et le dispositif avait été annulé. Mais pour s’opposer à sa décision, les indépendantistes avaient appelé au boycott du recensement de 2004 et le gouvernement local avait dû revenir sur la décision du chef de l’Etat afin que l’Institut de la Statistique et des Etudes Economiques de Nouvelle-Calédonie (ISEE-NC) puisse ré-entreprendre un recensement ethnique basé sur la « communauté d’appartenance » des uns ou des autres. C’est ainsi que, depuis lors, l’ISEE dispose des informations concernant les communautés auxquelles appartiennent les habitants du caillou et celles-ci sont désormais publiques sur son site internet. Ces informations étant classées par communes et par provinces, il est ainsi très facile de faire une corrélation entre la proportion de personnes d’origine kanak (disposant donc d’un statut civil coutumier) dans chaque commune et les résultats du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie précisément dans ces dernières.

Dans le tableau présenté ci-dessous, les résultats sont présentés sous trois formes : en vert lorsque la part des kanak dans la population correspond peu ou prou (+ ou -5%) au vote pour l’indépendance, en orange lorsque le différentiel est compris entre 5% et 10% et en rouge lorsque ce différentiel dépasse les 10%. (Sources : Hautcommissariat et www.isee.nc )

Il ressort donc de l’analyse de ce tableau qu’il a bien existé pour le référendum une correspondance quasi-parfaite entre le vote pour le oui à l’indépendance et la part de la population d’origine kanak ce qui valide l’analyse « à chaud » de la fondation des pionniers. Sur les 33 communes du territoire, il n’en existe ainsi que cinq où la différence entre le vote indépendantiste et la proportion de personnes d’origine kanak dans la population est supérieure à dix points (mais jamais supérieur à vingt). Conséquence : dans ces territoires (notamment aux îles loyautés et à l’île des Pins), le vote pour le oui n’a pas fait le plein des voix kanak. En revanche, dans toutes les autres communes (qui regroupent 80% de la population) le vote indépendantiste correspond stricto sensu à la population kanake qui y réside, selon les statistiques du recensement effectué en 2014 par l’ISEE. Il en résulte que pour connaitre les résultats d’un autre référendum portant sur le même sujet, il suffira de connaitre la participation et de superposer les statistiques ethniques par commune ou par province pour connaitre d’avance le résultat. Pour preuve, avec 36.52% de personnes d’origine kanake habitant à Koumac, le oui à l’indépendance y a obtenu dimanche 36.47% des voix…

Un Bug dans le destin commun

Or, c’est ce vote « communautaire » qui avait échappé à tous les observateurs de la vie politique locale et qui a été ressenti comme un coup de massue par les élus loyalistes mais aussi comme une grande bouffée de fierté par les élus indépendantistes. Sous-estimant le clivage ethnique qui aurait pu (dû ?) s’être amoindri durant les trente ans de la période des accords, les non-indépendantistes ont en effet négligé la force du sentiment identitaire dans la communauté kanak. C’est ainsi aujourd’hui le retour de ce clivage, magnifié et exalté par les résultats de ce premier référendum, qui fait émettre des doutes quant à la capacité de la société calédonienne a dépassé cette épreuve et à se projeter vers l’avenir. D’où l’exaspération des « calédoniens de souche » qui préemptent et redoutent le maintien du statu quo, notamment s’agissant du gel du corps électoral ou de l’existence de deux statuts civils différents suivant l’origine des habitants :

« Au sens de l’ONU, le principe « un homme , une voix » n’a pas été respecté, car 35 000 électeurs, soit environ 16,74% d’un corps électoral total d’environ 209 000 personnes ont été écartés de ce scrutin d’autodétermination (…) Le clivage constaté dû à cette différence de statuts civils, fait douter de l’utopie de la création du Destin Commun, ou alors il faudra prendre le taureau par les cornes et créer, dans des délais raisonnables, un statut civil unique pour tous les citoyens calédoniens (Raymond GUEPY, président de la fondation des pionniers, 05/11/18 ; sources : FB) »

Cependant, s’agissant du clivage indépendantiste/non-indépendantiste, la photographie a été prise et chacun connait les forces en présence. Reste à savoir comment unifier demain celles et ceux qui se sont séparés dans ce scrutin uniquement semble-t-il sur la base de leur appartenance ethnique et culturelle. Car quoi qu’il arrive, et les statistiques le démontrent, les indépendantistes ont fait le plein de leur voix (et pour cause !). Les résultats d’un second et d’un troisième référendum risquant d’être, peu ou prou, les mêmes d’ici 2020 et 2022, le chemin du destin commun s’annonce donc bien escarpé dans les années qui viennent

Afficher la suite

Nouveau dans l’équipe de rédaction, Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »



310
Laisser une réponse

avatar
48 Comment threads
262 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
plus récents plus anciens plus de votes
Eric

Clark,

J’ai une question pour toi…
Qu’est-ce que tu penses de ce front commun loyaliste…???

Clark
Clark

Je pense que, si c’est un “front commun” où chacun garde sa personnalité, c’est bien. par contre, si c’est pour s’aligner derrière un (des) Ego, comme la “Plateforme”: c’est idiot.

Donc j’attends de voir comment elle va fonctionner.

Mais on est tous d’accord que la solution est l’alliance de ceux qui veulent rester dans la France.

Et pas de ceux qui veulent garder le pouvoir par petits arrangements électoraux et attributions de postes. Si tu vois ce que je veux dire…

Eric

Clark, On est pas d’accord au moins aussi souvent qu’on est d’accord, du coup çà fait une moyenne… Je ferais deux remarques à ton commentaire… Ce front commun, c’est pas seulement pour le comité des signataire, mais aussi pour les provinciales, donc un peu quand même pour des sièges…!!! Le Rassemblement est lui aussi dedans, non ? Et c’est bien SB qui se met devant, et c’est bien toi qui parle d’égo, non… Cela dit, je ne trouve pas çà totalement idiot, puisque j’ai moi-même annoncé qu’il fallait un front unitaire loyaliste calédonien… C’est juste que je souhaite qu’il regroupe… Lire la suite »

Gazaouette
Gazaouette
Alikantitra
Rigoberto
Rigoberto

Entendue dimanche soir sur RFO Sonia Backès qui dit avoir étudié les cahiers d’émargements du référendum et que les 17 000 abstentionnistes du Grand Nouméa étaient en grande majorité “chez nous” (les non indépendantistes).
Qu’en penser ?

Mister Eric

Ben j’espère qu’elle a raison.

Eric

Mister,

Ben franchement je pense que ce n’est pas une surprise…

D’ailleurs si on fait le total des abstentionnistes des deux camps on en revient à peu près à l’équilibre actuel…
Soit 57/43…

On est donc encore sur un Non et franchement il ne devrait pas évoluer dans un sens ou un autre de façon notable…

On en revient donc à la question principale :
On fait quoi ensuite ???

LedZep
LedZep

@Eric « En fait quoi ensuite ». Le gouvernement de PM s’en charge, « début de campagne de mise en examen » de toutes sortes « abus de biens sociaux », « ingérance »…il y aura sans doute de quoi faire. Notre panier de crabes politique calédonien n’est pas à court d’imagination. Gageons que ça ne fait que commencer. Il y aura pléthore de monde à la barre sous peu, mais pas celle à laquelle on pense. Tout ce petit monde va se retrouver la queue basse en décembre devant notre Premier Philippe au garde à vous, prêt à signer de nouvelles négociations. Bon prince Philippe lâchera… Lire la suite »

XXX
XXX

Il y a un pasteur, originaire d’Ouvéa, prof de philo à Do Kamo me semble-t-il et décédé il y a quelques mois qui ponctuait souvent ses interventions publiques lors des différentes conférences auxquelles il assistait par cette question adressée aux Kanak et aux Calédoniens :

“Voulez-vous vraiment vivre ensemble ?”

La répétition en devenait agaçante… et pourtant après le référendum, c’est peut-être bien à cette toute simple question que chacun devrait s’attacher à répondre.

Eric

XXX,

La réponse à cette question est oui, bien entendu…!!!
C’est juste qu’on a jamais précisé « comment »…!!!

Y a des couples qui vivent ensemble pendant des années en faisant chambre à part…

On peut donc vivre ensemble en ayant un souhait différent et c’est bien ce qui nous arrive…

On est même dans une situation similaire au monde de l’entreprise.
En effet, on a un actionnaire minoritaire qui a le droit de « blocage »…
Ça rend la gestion du quotidien difficile, mais ça tourne quand même…

Alikantitra

Eric : “Y a des couples qui vivent ensemble pendant des années en faisant chambre à part…”

Une des explications est que Madame est l’héritière de la boîte, et Monsieur le seul dans le coin capable de la faire tourner.
Une autre :
https://www.youtube.com/watch?v=CqbqT49_njs
Une dernière, pour la route : la façade. J’ai connu un officier supérieur dont l’épouse en était réduite à s’intéresser aux GA. D’ailleurs Lyautey lui-même …

Mister Eric

Disons qu’on veut vivre de façons tellement différentes que vivre ensemble devient difficile à concevoir. Car si l’independance kanak socialiste c’est faire payer un max d’impôts aux Blancs pour toutes les raisons que vous savez, qui aurait envie de vivre ensemble avec un partenaire sous de telles conditions. “Vivre ensemble ” quand les uns se considèrent sur cette île plus chez eux que les autres qui resteront toujours des “accueillis” , derrière la vitrine politique du “projet” parait-il pluri-ethnique il y a du sous-entendu qui donne pas beaucoup envie. On ne peut pas en vouloir à ceux qui sont prudents… Lire la suite »

melchisedek

@ XXX,

Beniéla plaidait aussi, en filigrane, pour une réorganisation et une adaptation de la coutume. Et aussi pour une adaptation de la revendication indépendantiste à la modernité et au fait démocratique.
Sur les fractures sociologiques, économiques et culturelles, son mot d’ordre pouvait être résumé par ” malgré notre retard et en dépit de nos difficultés, faisons pour nos jeunes aussi bien que les autres et donnons à nos enfants l’ambition de prouver qu’ils ont une valeur intrinsèque supérieure à ceux qui nous dominent actuellement”.
Paix à son âme et longue vie à son message.

XXX
XXX

Pour synthétiser le résultat du référendum :

1) Les Mélanésiens de veulent pas continuer à vivre sous la domination des Européens,

2) et les Européens ne veulent pas vivre demain sous domination kanak.

Quant aux autres ethnies, qui dans leur majorité se reconnaissent dans ce peuple Calédonien pluriethnique et multiculturel, ouvert autant aux Européens qu’aux Mélanésiens, ils n’ont pas trop d’autre choix que de naviguer à la godille en fonction des courants dominants.

Sauf, comme toujours, pour ceux qu’ont des sous.

Eric

XXX,

Non, les autres ethnies ne veulent pas vivre demain sous domination kanak…
Et non ils ne naviguent pas à la godille… Ils sont clairement contre l’indépendance…

Cela dit je n’aime pas trop ta synthèse finalement…!!!
Il ne s’agit pas de vivre sous la domination d’une ethnie, mais bien dans un modèle sociétal…
Si d’ailleurs on connait celui de la société de consommation, avec toutes ses variantes possibles.
On ne connait finalement pas vraiment celui du camp indépendantiste qui nous dit que demain sera comme aujourd’hui mais différemment…

XXX
XXX

@Eric – C’est vrai que nous avons répondu majoritairement Non à l’indépendance.

Mais si demain le courant change de direction quel choix aurons nous, enfin pour ceux, le plus grand nombre qui se voit pas vivre ailleurs ?

Et le voudrions nous d’ailleurs, faut il encore en avoir les moyens.

Eric

XXX,

Ben si le courant change, c’est que les indépendantistes arrivent à séduire les autres avec autre chose que de l’idéologie…!!!
Et jusqu’à présent, ben j’ai beau essayer, je n’arrive pas à me projeter dans le projet du FLNKS, sans me dire que çà ne marche pas…!!!
Et j’insiste, je le pense en toute bonne foi”x”, si on peut véritablement être de bonne foi”x” sur ce sujet…

LedZep
LedZep

@Eric « On ne connaît finalement pas vraiment celui du camp indépendantiste qui nous dit que demain sera comme aujourd’hui mais différemment…  ». Mon opinion. Il n’y a jamais eu de projet de société de la part des indépendantistes et ce depuis qu’il ont commencé à s’investir dans le monde politique calédonien. Depuis la main mise sur l’Union Calédonienne dans le années 60-70, dans la création d’autres partis dissidents ou soit-disant révolutionnaires tels le FULK, le PALIKA, l’UPM, le LKS etc. Cette éparpillement de la revendication indépendantiste résultant souvent de guerre d’ego, d’un contexte de mésentente régionale grande-terre contre les îles… Lire la suite »

Mister Eric

Provinces gérées par les indépendantistes depuis 30 ans, communes à population majoritairement mela et maires indépendantistes, immense domaine foncier coutumier, clé de repartition en leur faveur, terres protégées(Loyautés) culture pratiquée librement, avènement d’une classe moyenne kanak, accession de plus en plus de kanak à la fonction publique local et état (police) et aux responsabilité (directeur de l’IEOM, de la DITTT ?), pays métissé, peut-on encore vraiment parler de “domination europeenne” ?

Alikantitra

XXX : “Pour synthétiser le résultat du référendum :” Je modifierais pour ma part quelque peu cette schématisation : “1) Les Mélanésiens … 2) et les Européens ne veulent pas vivre demain sous domination kanak.” membre de phrase à remplacer par : “Les Européens autorisés à voter et qui se revendiquent d’origine européenne” “Quant aux autres ethnies, qui dans leur majorité se reconnaissent dans ce peuple Calédonien pluriethnique et multiculturel, ouvert autant aux Européens qu’aux Mélanésiens …” membre de phrase à compléter par : “mais définitivement fermé à ceux arrivés après 1994 (il y a 24 ans) sans que cela… Lire la suite »

XXX
XXX

@Alikantitra- Continuez comme cela, avec ce type d’arguments et de complaintes et c’est sûr qu’on va y arriver ! Il serait quand même temps que vous commenciez à entendre ce qui se dit dans ce pays ; ce que dit ce pays en profondeur. Difficile d’être plus explicite que le résultat du référendum pourtant. Depuis 98 les gens savaient qu’ici c’était pas comme en France, que diable ! Les seuls non citoyens que je comprends ce sont ceux arrivés entre fin 94 et 98. Quelques uns de mes collègues de boulot de l’époque arrivés en 95/96 ont effectivement accusés le… Lire la suite »

Alikantitra

XXX : “Continuez comme cela, avec ce type d’arguments et de complaintes” Il n’y a de ma part ni arguments, ni complainte. Je me borne à rappeler des faits et à préciser des “catégories”. “et c’est sûr qu’on va y arriver !” Arriver à quoi ? A un état indépendant ? A un état associé sous une forme ou une autre à la vache à lait France ? et dans ce cas avec quel statut pour ceux qui en 2022 auront jusqu’à 28 ans de présence sans avoir pu donner leur point de vue ? “Il serait quand même temps… Lire la suite »

Eric

Alik, Faut pas se tromper de sujet… Le corps électoral n’a aucune chance de s’ouvrir, sauf à ce que les indépendantistes le souhaitent…!!! Et franchement je ne crois pas… Tu peux tourner le sujet dans tous les sens, les exclus le resteront, c’est quasi certain… Il n’y a aucune logique républicaine, ou démocratique là-dedans… Il y a un accord qui permet à cette population restreinte d’être questionné pour répondre à une situation post coloniale, ni plus, ni moins… Pour que çà change il faudrait au moins un fait majeur. Il faudrait que la NC sorte des pays à décoloniser. Et… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “Faut pas se tromper de sujet…” Je suis en parfait accord avec l’ensemble de ton commentaire, et je ne pense pas avoir écrit autre chose. J’ai toujours écrit que les corps électoraux resteront presque certainement fermés jusqu’à la fin de la période de l’Accord (soit pas plus loin que le lendemain d’un éventuel 3ème “non”). Dans ce cas, après, ce serait un des nombreux points de désaccord entre les trois partenaires en vue d’un nouvel accord (AdN 2.0). Ce que je voulais sous-entendre, c’est que si je peux comprendre que les journalistes de passage pour le référendum mettent… Lire la suite »

XXX
XXX

@Alikantitra- Je parlais simplement des gens qui arrivés entre fin 94 et fin 98 n’ont pas forcément bien vécu le fait de ne pouvoir voter lors du référendum. Certains dans mon entourage l’ont exprimé à l’époque ; il n’est jamais agréable de se sentir exclu. Mais peut-on vraiment se prétendre exclu d’un droit auquel on a pas encore accédé ? A l’inverse, l’admission dans la citoyenneté calédonienne (vote aux élections provinciales) aurait pu donner lieu à l’expression de quelques satisfactions par les mêmes personnes… je n’ai pas le souvenir que cette satisfaction fut particulièrement tapageuse à l’époque. Par contre, l’idée… Lire la suite »

melchisedek

@ XXX, “Mais peut-on vraiment se prétendre exclu d’un droit auquel on a pas encore accédé ?” me paraît être un sophisme du plus pur jus … “Consolider le vote contre l’indépendance en le transformant en une adhésion pour la République” Oui, mais par comparaison obligatoire au modèle d’organisation proposée par la staff indépendantiste (chambre des représentants, place du sénat coutumier etc…) Le premier référendum a eu comme base de campagne une dichotomie “symbole” contre “symbole” et en définitive, je suis personnellement moins surpris du résultat en seconde analyse. J’avais anticipé une abstention “habituelle” des kanak avec un 60-65% de… Lire la suite »

Alikantitra

XXX : “Je parlais simplement des gens qui arrivés entre fin 94 et fin 98 …” Dont, répété-je, je fais partie, et dont le nombre ne me parait pas important au point que leur satisfaction ait pu s’entendre de loin. Et, répété-je, ce qui me choque c’est qu’en cas d’indépendance, la nationalité kanak me sera imposée et je devrai faire des démarches administratives pour m’en débarrasser (si je le juge nécessaire). “Par contre, l’idée que la revendication incessante et pour le coup tapageuse …” Si tapage il y a eu, il ne me semble pas exclu qu’il ait été plutôt… Lire la suite »

Inforétif

“J’espère que ce “vous” ne s’adresse pas à moi personnellement. Et si des comptes devaient être demandés, ce serait d’abord aux politiciens calédoniens…”

Alik, ta mauvaise volonté à bien vouloir jouer le bouquet mis(s)ère me navre.

XYY
XYY

Alik.
“exclus”. Il va sans dire que pour XXX, le “destin commun” et le “vivre ensemble” se font sans le zor.

Inforétif

“pour XXX, le “destin commun” et le “vivre ensemble”se font sans le zor.”

Oui, en effet, le zor en est jeté !

Alikantitra

XYY : “Il va sans dire que pour XXX, le “destin commun” et le “vivre ensemble” se font sans le zor.”

Un peu comme à bord de l’Armand Behic, où sur le pont promenade personne ne se souciait des soutiers :
http://www.messageries-maritimes.org/armand-behic2.html

Inforétif

“𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒂̀ 𝒃𝒐𝒓𝒅 𝒅𝒆 𝒍’𝑨𝒓𝒎𝒂𝒏𝒅 𝑩𝒆𝒉𝒊𝒄 ”

Du nom du créateur de la compagnie, renommée peu après “des messageries maritimes”.
Magnifique paquebot/cargo, quelle ligne ! :

http://www.messageries-maritimes.org/armand-behic1-2.jpg

De la même compagnie, le Calédonien et le Tahitien relayaient encore Nouméa à Marseille, jusqu’à la fin des années soixante il me semble.
Pour un gamin du début de ces années-là, ce fabuleux voyage (qui prenait 15 jours de plus, par le canal de Panama, qu’avec l’Armand Behic…) pouvait carrément orienter sa vie.

Ici l’un des exploits de tes “soutiers” sur le Tahitien en flammes :
http://www.messageries-maritimes.org/tahitien2.html

XXX
XXX

@XYY- Loin de moi cette idée.

Ni sans le “Zor”, ni sans le “Kanak”, mais 174 999 citoyens calédoniens appelés à se prononcer sur l'”avenir de leur pays et moi, et Moi, et MOi, et M…, le MOI finit par être lourd !

Inforétif
XXX
XXX

@Alikantitra- Comme je vois que vous aimez bien répondre point par point, il est une question à laquelle vous n’avez pas répondu , qu’il me semble :

“…/l’idée que la revendication incessante et pour le coup tapageuse des “exclus” du droit de vote aux élections locales ait pu avoir une influence sur le resserrement des liens entre une partie des Mélanésiens et les partis indépendantistes Kanak lors du vote du 4 novembre ne vous a-t-elle jamais effleurée ? “

Alikantitra

XXX : “il est une question à laquelle vous n’avez pas répondu , qu’il me semble” Je pensais pourtant avoir été quasi exhaustif. Pour vous citer : “…/l’idée que la revendication incessante et pour le coup tapageuse des “exclus” du droit de vote aux élections locales ait pu avoir une influence sur le resserrement des liens entre une partie des Mélanésiens et les partis indépendantistes Kanak lors du vote du 4 novembre ne vous a-t-elle jamais effleurée ?” Pour me citer : “Si tapage il y a eu, il ne me semble pas exclu qu’il ait été plutôt orchestré par… Lire la suite »

XXX
XXX

@Alikantitra et l’autre roquet (couillon) d’Inforétif –

Ah, parce que sur ce blog, ce sont aussi les politiciens locaux qui sont derrière vos claviers !?

Alikantitra

XXX : “@Alikantitra et l’autre roquet (couillon) d’Inforétif”

Vous dérapez, très cher.
Mais tant que vous n’abordez pas le problème de mes relations intimes avec ce cher Inforétif, comme le fit l’autre folle …

“Ah, parce que sur ce blog, ce sont aussi les politiciens locaux qui sont derrière vos claviers !?”
Ah, parce que ce sont mes quelques commentaires sur ce blog confidentiel, et non les prestations télévisuelles de vos politiciens, qui ont poussé les Mélanésiens à s’exprimer en masse.
Je ne me savais pas si influent.

XXX
XXX

@Alikantra- Je crois que dans le sud de la France on irait même jusqu’à “Grand couillon” avec cette petite pointe de compassion que l’on peut avoir à l’égard des demeurés. Mais revenons aux choses sérieuses. Je ne dis pas que la pression exercée par les “exclus” des votes aux élections locales fut la seule raison au resserrement des liens entre les Mélanésiens et leurs leaders indépendantistes, mais ce tapage conduit depuis tant d’années a participé au retour de ce sentiment d’une volonté politique de mise en minorité des descendants du peuple premier dans leur propre pays. Et je constate que… Lire la suite »

Inforétif

“Il est me semble-t-il aussi de votre intérêt que le non à l’indépendance soit consolidé.”

En parlant d’intérêt :
“et c’est donc à l’Etat qu’on demandera un coup de pouce “, clic sur JT du 21/11/2018, voir entre 8 mn 40 et 10 mn 45 :
https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/emissions/19h30
Tant que les “Caldoches” et leurs politiciens verront essentiellement une tirelire dans la France, c’est évident qu’elle ne fera pas rêver les indépendantistes non plus (pour répondre aussi à ton “Et je constate que pour vous et quelques autres la responsabilité est toujours à rechercher chez l’autre”).

Alikantitra

Inforétif : “Tant que les “Caldoches” et leurs politiciens verront essentiellement une tirelire dans la France”

J’avais entendu ça.
Pour la 2 fois 2 voies jusqu’à Koné, il serait peut-être bon de prendre langue avec les Chinois qui viennent de réaliser une superbe 2 fois 3 voies à Port Moresby.
Mais c’est vrai que la France n’aura aucun problème pour trouver les crédits nécessaires. Il suffirait par exemple de supprimer les pensions de réversion plutôt que de les réduire comme le bruit en court.

P.S. (11:34) : Y a pas qu’à Port Moresby :
https://www.reuters.com/article/us-china-silkroad-europe-montenegro-insi/chinese-highway-to-nowhere-haunts-montenegro-idUSKBN1K60QX

Alikantitra

XXX : “Mais revenons aux choses sérieuses.” Je ne demande que ça. “Je ne dis pas que la pression exercée par les “exclus” des votes aux élections locales fut la seule raison au resserrement des liens entre les Mélanésiens et leurs leaders indépendantistes … Je ne pense pas vraiment que cela ait été un des principaux arguments, ni même un argument tout court. D’autant, et je vous le rappelle, que la seule élection locale actuellement en cause est celle des provinciales (donc du Congrès). “ce tapage conduit depuis tant d’années a participé au retour de ce sentiment d’une volonté politique… Lire la suite »

Clark
Clark

Dire que XXX a une carte de journaliste!

XXX
XXX

Eh oui, Clarck, nul n’est pas parfait !

XYY
XYY

XXX.
“nul n’est pas parfait”. ???.
nul n’est pas parfait = personne n’est imparfait = tout le monde est parfait.
Et ça veut dire ?

Alikantitra

XYY : “Et ça veut dire ?”

His name is Nobody
https://www.youtube.com/watch?v=2RYq1PLdT0s

XXX
XXX

@XYY- “Et ça veut dire ?” Que je ne suis pas un prof…

Demandez à Clarck ! Il sait qui je suis lui.

XYY
XYY

XXX.
“Que je ne suis pas un prof…”. Ça on le sait. On sait même que vous avez pissé de la ligne pendant 40 ans.
La question, c’est: “nul n’est pas parfait”, ça veut dire quoi…

Alikantitra

XYY : “La question, c’est: “nul n’est pas parfait”, ça veut dire quoi…”

C’est un manque flagrant de charité chrétienne que de persécuter un bègue.
Et je ne le dirai pas une seconde fois.

XXX
XXX

@XYY- Je ne peux que vous répéter que je ne suis pas prof… Faites preuve d’un peu d’imagination que diable !

Je ne sais pas si j’ai “pissé” de la ligne, comme vous dites, mais bon j’en ai bien vécu et cela m’a parfois bien amusé.

Ah ! Les maux !

Inforétif

” 𝑱𝒆 𝒏𝒆 𝒔𝒖𝒊𝒔 𝒑𝒂𝒔 𝒑𝒓𝒐𝒇…𝑭𝒂𝒊𝒕𝒆𝒔 𝒑𝒓𝒆𝒖𝒗𝒆 𝒅’𝒖𝒏 𝒑𝒆𝒖 𝒅’𝒊𝒎𝒂𝒈𝒊𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒒𝒖𝒆 𝒅𝒊𝒂𝒃𝒍𝒆!”
Ben oui, XYY, de l’imagination, encore de l’imagination !

“𝒄𝒆𝒍𝒂 𝒎’𝒂 𝒑𝒂𝒓𝒇𝒐𝒊𝒔 𝒂𝒎𝒖𝒔𝒆́ ”
mais le plus amusant fut quand même de ne pas renouveler le contrat d’un subalterne zoreille qui eut l’outrecuidance d’énoncer qu’il avait compris comment fonctionnaient les Kanaks alors qu’il n’était en NC que depuis un an.

XXX
XXX

@Inforétif- Et pour vous faire plaisir, le grand nigaud de service :

Et si je devais le refaire, je le referais avec un plaisir non dissimulé.

J’espère qu’ainsi, je rentre bien dans vos codes. (Contredire un imbécile qui s’ignore est toujours une prise de risque)

Inforétif

” 𝒃𝒊𝒆𝒏 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒗𝒐𝒔 𝒄𝒐𝒅𝒆𝒔. ”

Toujours dans la diversion, je vois.

XXX
XXX

@Inforétif – Décidément, on ne peut rien vous cacher.

40 ans à écrire sur la vie de ses concitoyens et à “pisser” des lignes pour reprendre cette expression qui cache une âme si poétique, que voulez-vous, ça laisse forcément des traces.

XYY
XYY

XXX.
“… “pisser”…pour reprendre cette expression qui cache une âme si poétique”.
http://www.unjourunpoeme.fr/poeme/baignade-2

Et quelques haïku:

Merveille !
Pisser debout
Sous un déluge de grêle ! (Kobayashi Issa)

Quel est le con qui est allé
Pisser
Sur cette neige fraîche (Takarai Kikaku)

Alikantitra

XYY : “Et quelques haïku”

On s’éloigne du Café du Commerce pour voguer vers le Cercle des Poêtes Disparus.
Restons dans le Pacifique :
http://simonu.blog.lemonde.fr/files/2013/10/uku1-300×274.jpg

On peut aussi aller dans le ch’Nord :
https://www.youtube.com/watch?v=Pv5yE-3B_3M

LedZep
LedZep

@Alik
“On s’éloigne du Café du Commerce pour voguer vers le Cercke des Poêtes Disparus.”.

Pour rester dans notre kontexte, notre cercle à nous… https://www.youtube.com/watch?v=iXTmT4-6oV8

Alikantitra

XXX : “Je ne peux que vous répéter que je ne suis pas prof…”

Mais le fûtes-vous ?

XYY
XYY

XXX.
“Faites preuve d’un peu d’imagination que diable !”. Nul problème d’imagination. Juste un problème de syntaxe et d’algèbre booléenne.
Mais bon, je n’aurais pas du trop en demander à quelqu’un qui fait des serments d’ivrogne.

XXX
XXX

@XYY- Sur ce dernier point, je vous donne raison.

Dans le fond existe-t-il vraiment une différence entre le “Café du commerce” et un blog comme celui-ci ?

Un peu de prétention peut-être…

Alikantitra

XXX : “existe-t-il vraiment une différence entre le “Café du commerce” et un blog comme celui-ci ?” C’est un peu réducteur. Déjà, le “Café du Commerce” n’est pas vraiment une tradition locale, les lieux de convivialité ne pullulant pas dans votre capitale. Tant qu’à faire, je préfère la définition de Fermela : un salon de thé pour le troisième âge. Quoique cela me paraisse davantage se rapprocher d’un club londonien : fauteuils profonds, vieux alcools et cigares, personnel stylé (et misogynie). Au Café du Commerce on alignait (avant l’invasion de la télévision et celle d’Internet) les lieux communs et les… Lire la suite »

XXX
XXX

@Alikantitra – L’on peut être calédonien et avoir eu une certaine expérience de la France, qu’il me semble.

Mon expérience de quelques cafés du commerce, des sports ou de la place furent très riches, en son temps, je vous assure.

Et sincèrement, j’y trouve bien des points communs avec les blogs ou les coups de gueules en radio devenus si populaires en Calédonie.

Maintenant, reste l’idée que chacun se fait de soi…

LedZep
LedZep

@Alik “Pour en revenir au référendum, j’ai tendance à croire que le bon résultat des indépendantistes (n’en déplaise à Eric) est dû d’une part (et surtout) à la bonne campagne (même sans arguments “logiques”) presque unitaire qu’ils ont menée, et d’autre part à la cacophonie des non-indépendantistes…”. Avis totalement partagé. Pour reprendre votre propos, les non-indépendantistes n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes pour expliquer ce médiocre score du “non” au référendum. Cette mésentente affichée avant et après la consultation a été plus que désastreuse et totalement nocive. Je reste persuadé que cette attitude irresponsable du camp non-indépendantiste a eu une… Lire la suite »

Eric

LedZep,

Je n’ai jamais dit que les indépendantistes non pas fait une bonne campagne, c’est même l’inverse, j’ai expliqué qu’ils avaient utilisé les outils des loyalistes qui avaient fait leurs preuves…

Ce que je maintiens par contre c’est que les indépendantistes n’ont pas progressé…
Le fait est qu’ils ont fortement mobilisé, et c’est pour cette raison que le chiffre est celui que l’on connait.
Si les abstention avait été forte comme souvent, on aurait sans doute été plus proche des 60 ou 65 annoncés…

XYY
XYY

XXX.
“Mais peut-on vraiment se prétendre exclu d’un droit auquel on a pas encore accédé ?”
Si l’on vous suit, les femmes et les canaques par exemple n’ont jamais été exclu(e)s du droit de vote…

XYY
XYY

XXX.
“droit de vote”. D’ailleurs, pour parler français, on est privé de droit de vote et exclu du corps électoral.

Clark
Clark

Une pensée pour mon ami cycliste / tireur sportif/ motard: Didier Michel-Villaz. Au contraire de beaucoup ici qui ne font que blablater, il agissait au quotidien pour son pays, ne ménageant pas ses efforts. Si vous voulez des politiciens propres: et bien on vient d’en perdre un, qui avançait vers les responsabilités auxquelles ses capacités personnelles auraient amené une nouvelle façon de faire la politique ici. Il travaillait beaucoup pour s’améliorer, lui qui n’était pas spécialement doué pour se mettre en avant. Mais il persévérait de façon admirable et courageuse. Seulement voilà: la passion de la moto est une passion… Lire la suite »

Mister Eric

Moi aussi j’ai été vraiment attristé par cette nouvelle. Je ne le connaissais que peu mais son dévouement pour la Calédonie était remarquable.

Clark
Clark

Y’a des gens qui moinzunent tellement pathologiquement mes posts, qu’ils en arrivent à le faire là. Pitoyables cons.

simla

Clark, je suis désolée pour ton copain qui a trouvé la mort aussi tragiquement….désolée pour toi, ses amis et sa famille. On dit que ce sont toujours les meilleurs qui s’en vont les premiers, à force, je me demande si ce n’est pas la réalité.

Eliot Nenesse

Le prochain referendum: en saison fraîche comme ça la bourgeoisie des quartiers Sud ira voter au lieu d’aller passer le week end sur les îlots en se disant que les autres votent pour elle.

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top