Connect with us

Calédosphère

Actualité

SCOOP : le projet que les indépendantistes nous cachent !

La rédaction de Calédosphère s’est procurée le document confidentiel préparé par l’UC-FLNKS dans le cadre de ses fameuses rencontres bilatérales avec l’Etat. Il s’agit-là d’une bombe politique. Celui-ci décline en effet les véritables revendications du camp indépendantiste : fin du système institutionnel actuel, fin de tous les mandats politiques en cours, rapatriement des prisonniers incarcérés en métropole, « amnistie » de tous les prisonniers de droit commun, règlement des dettes « coloniale », « écologique » et « nickel » par la France pour financer l’indépendance, gestion des « citoyens français sur le sol calédonien », « pouvoirs renforcés » du président du gouvernement…. Quelle que soit votre sensibilité, si vous pouvez voter le 4 octobre prochain, il est de votre devoir de lire ce document !

Il y a les brochures de campagne pour le grand public et il y a les accords confidentiels de négociation. Dans les premières, les photos sont superbes : des plages, du soleil, des cases sous le ciel bleu azur calédonien, des femmes et des enfants de toutes origines qui sourient devant l’objectif de la caméra. Il est vrai que les seconds documents sont moins agréables à regarder et surtout à lire : pas d’images, du noir et du blanc, des revendications sourdes, des menaces et un style abrupt. De même, dans les brochures gracieusement distribuées dans toutes les manifestations pour le OUI à l’indépendance (et financées par l’Etat), on trouve aussi de grands mots, de jolis mots comme « société plus juste », « nation pluriculturelle et solidaire », mais aussi le « bien commun », « le souci du développement humain » ou encore la « protection de la nature ». C’est très, très, très beau. Dans les missives transmises de façon confidentielle à l’Etat, par contre, la nature est aux abonnés absents et les termes sont un peu plus laids. Plus de petits oiseaux sous le soleil couchant d’une « société multiculturelle » et plus de « vivre ensemble », car sous la plume de Daniel Goa, ça parle uniquement d’argent, d’intérêts stratégiques, de « sang français » et de « réparations » financières. Sous la plume de Daniel Goa, c’est la revendication d’indépendance kanak et socialiste qui s’exprime et se déploie. Et il semble qu’elle soit essentiellement mue par le ressentiment.

Une parole, un ton (et un style) qu’on connait bien en Nouvelle-Calédonie, mais que le FLNKS avait perdu l’habitude d’utiliser depuis le massacre d’Ouvéa. Or, c’est ce ton que l’on retrouve dans le document que l’UC-FLNKS a réalisé en vue d’établir les bases des discussions « bilatérales » avec l’Etat et que nous nous sommes procurés. Des discussions que le mouvement indépendantiste veut voir enclencher après le prochain référendum. Totalement secret, celui-ci a été négocié et élaboré par la COMEX de l’UC (la Commission Exécutive constituée des principaux dirigeants du parti de feu Jean-Marie Tjibaou) sous les ordres de son président Daniel Goa en début d’année, le 18 février exactement, soit avant la crise du COVID19 et le remaniement ministériel. Dénommé « Bilatérales ETAT-UC-FLNKS, Projet de document d’orientation », celui-ci dresse les exigences du camp indépendantiste à l’égard de l’Etat et les « grands principes fondamentaux » sur lesquels reposeront les discussions entre le Gouvernement français et le FLNKS.

Assuré de son authenticité et considérant l’importance des informations que ce document de treize pages renferme, la rédaction de Calédosphère a décidé de le rendre public et de le diffuser (en l’état et avec les fautes d’orthographes d’origine) afin de l’analyser. Disponible en bas de cet article, voici ce qu’il faut en retenir :

1/ Pour l’UC, si c’est « OUI » c’est l’indépendance, et si c’est « NON » c’est l’indépendance aussi…

« Plus rien ne sera comme avant ». Le ton est donné à l’Etat dès le préambule du document. Fort de son score de 43% au dernier référendum et surtout de l’homogénéité du vote parmi la population kanak (on estime que 85% des personnes d’origine kanak ont voté OUI lors de la dernière consultation), l’Union Calédonienne explique en premier lieu que les résultats du prochain vote ne changeront rien à ses revendications :

« Quelque soit le résultat des consultations référendaires à venir, une période de transition s’ouvrira et s’installera inéluctablement dans le paysage politique calédonien pendant une période dont la durée sera à définir. « Plus rien ne sera comme avant » et la Nouvelle-Calédonie aura, de toute façon, avancé irréversiblement vers une forme nouvelle d’émancipation (Ext. Bilatérales ETAT-UC-FLNKS, projet de documentation d’orientation ; COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Dans ce préambule qui ne cite aucune communauté vivant en Nouvelle-Calédonie à l’exception du « peuple colonisé », l’UC-FLNKS pose ses conditions qui apparaissent en contradiction avec son discours officiel. Ainsi, les indépendantistes évoquent désormais le « non-retour à la situation institutionnelle actuelle » après les référendums et une émancipation future à « marche forcée », que le résultat du vote soit « OUI », ou « NON » à l’indépendance :

« Il est nécessaire de poser en préalable à toutes les discussions, plusieurs grands principe fondamentaux : 1/Le premier est celui du non-retour à la situation institutionnelle actuelle dès le dernier référendum, quelque soit le résultat des deux dernières consultations, et nous devrons aller, fusse-t-il à marche forcée, vers plus d’émancipation et vers un train de réformes fondamentales pour remodeler et déformater la société calédonienne actuelle. Toutes nos relations devront être repensées et redéfinies (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

S’agissant de la transformation de la citoyenneté en nationalité, l’UC-FLNKS précise qu’un nouveau passeport devra être donné aux citoyens même « en cas de non à la future consultation ». Pile je gagne, face tu perds ?

« 2/Le second grand principe est celui de l’intangibilité du corps électoral citoyen et il conviendra d’aller vers plus de citoyenneté institutionnelle aux confins de la nationalité (passeport, identité, etc…) en cas de non à la future consultation (Ext. Bilatérales ETAT-UC-FLNKS, projet de documentation d’orientation ; COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Quant aux partis susceptibles de mener les négociations et légitimes à « conduire le pays vers sa souveraineté », l’UC-FLNKS n’y va pas par quatre chemins puisque le front indépendantiste s’octroie toutes les prérogatives. Du côté indépendantiste, fini donc l’UNI-Palika, le MNSK, le RDO ou encore l’UPM puisque le FLNKS sera le seul mouvement à pouvoir négocier avec l’Etat :

« 3/Le troisième grand principe, le FLNKS, seul mouvement de libération reconnu internationalement pour la Nouvelle Calédonie doit mener les négociations avec l’ETAT et c’est lui seul qui doit conduire le pays vers sa souveraineté (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Et qu’en est-il alors des partis loyalistes qui représentent 58% des inscrits sur la liste spéciale et plus de 65% des Calédoniens inscrits sur la liste générale ? La revendication de l’UC-FLNKS est simple : ils viendront à la table des négociations lorsque les indépendantistes le voudront bien. Trop sympa !

« Le cinquième grand principe concerne la participation des non-indépendantistes car nos adversaires ne peuvent, pour le moment, penser autrement sans la France. Les indépendantistes définiront un cadre et commenceront les discussions. (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Pour rappel : sur les 174.995 Calédoniens appelés à voter lors du premier référendum du 4 novembre 2018, 78.361 électeurs avaient dit NON à l’indépendance (56.4%) et 60.573 avaient dit OUI (43.6%). Sachant que 41.394 personnes inscrites sur la liste générale calédonienne sont exclues du droit de vote et que 99% d’entre elles sont contre l’indépendance, cela signifie que près de 120.000 personnes souhaitent que la Nouvelle-Calédonie reste dans la France. Les indépendantistes sont donc DEUX fois moins nombreux sur le territoire mais le gel du corps électoral et les modalités d’inscription sur les listes électorales ont permis de masquer cette réalité. Pour combien de temps… ?

2/ Droits des « citoyens français », Europe et traités internationaux…

Le sort des « citoyens français » est l’un des premiers points que l’UC-FLNKS souhaite aborder avec l’Etat, notamment « les droits des citoyens français sur le sol calédonien et réciproquement des citoyens calédoniens sur le sol français » après le référendum (notons que le FLNKS se fout comme de sa première chemise du résultat démocratique de l’exercice…). L’UC-FLNKS demande donc à l’Etat de pouvoir participer aux négociations qui auront lieu sur l’usage ou non de la double nationalité laquelle bénéficiera à « certains ressortissants » :

« Discuter des conditions d’un accord futur de double nationalité comme le précise notre projet politique (…) Cet accord vise à préserver aux citoyens français leur droit de séjour et leur droit à travailler et à contribuer à la vie calédonienne (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Ainsi, l’UC-FLNKS précise qu’après l’indépendance, les citoyens français perdus en « Kanaky » pourront avoir « un droit de séjour », mais auront aussi le « droit de travailler » et de « contribuer à la vie calédonienne ». Ce qui est pour le moins épatant. S’agissant de l’Europe (on imagine que c’est de l’Union Européenne dont il est question), le FLNKS propose que la future « Kanaky » représente l’Union Européenne dans la zone Pacifique et que Nouméa devienne ainsi « la capitale océanienne de l’Europe en Océanie ». Comme quoi, si l’éloignement vis-à-vis de la métropole, située à 18.000km, est toujours un argument utilisé par les indépendantistes pour rejeter la présence française, des accords avec l’Europe sont, eux, plébiscités. Peut-être pour garantir d’éventuels financements de la part de Bruxelles ? Voire. Reste que pour le FLNKS, l’Union Européenne qui réunit 26 états indépendants est considérée comme une seule et même nation : qué s’appelerio « l’Europe ».

« Définir une nouvelle relation avec l’Europe et notamment la libre circulation des ressortissants des deux pays. Il s’agira également de proposer à l’Europe un accord éventuel de représentation dans la zone Pacifique, objectif Nouméa capitale océanienne de l’Europe en Océanie (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Concernant les traités reliant l’espace français aux autres nations du monde et aux organismes internationaux, les indépendantistes expliquent qu’il existe des « accords et traités nous engageant mais qui ne nous concernent pas directement » et « les accords et traités où nous sommes concernés ». Et dans ce listing à la carte, l’UC-FLNKS exige d’obtenir l’ensemble des traités internationaux signés par la France pour « connaitre le périmètre d’influence de ces engagements et évaluer quels intérêts la Nouvelle-Calédonie aura à les signer » :

« 1/Etablir une liste des différents accords, traités et conventions politiques signés entre la France et des pays étrangers, pour connaître le périmètre d’influence de ces engagements et évaluer les intérêts la Nouvelle Calédonie. 2/Connaitre l’ensemble des accords de souveraineté, identifier les conventions internationales nous liant et nous concernant directement et que nous devrons de signer où d’adhérer. Il s’agit en autre des questions touchant au plateau sub­continental, aux fréquences, aux accords sur le ciel et les océans, ainsi que ceux touchant à la reconnaissance internationale (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Notons que parmi ces traités, les sujets environnementaux et climatiques n’intéressent pas franchement le FLNKS, alors que mouvement indépendantiste cite nommément les domaines permettant une exploitation des sous-sols marins et terrestres du territoire. En effet, si la « Kanaky » indépendante souhaite, un jour, octroyer des autorisations d’exploitation à des multinationales étrangères (asiatiques notamment), il lui sera nécessaire de se désengager des accords conclus naguères entre la France et ses voisins… Le texte évoque ensuite « la situation des populations premières » (c’est-à-dire les kanaks) et demande à l’Etat de recenser les « déséquilibres persistants » parmi elles. A noter que le président de l’Eveil Océanien, Milakulo Tukumuli (qui ignore certainement l’existence de ce cahier de revendications) n’aura pas réussi, malgré son alliance avec l’UC, à faire évoquer par le FLNKS la communauté wallisienne et futunienne, laquelle est totalement zappée du document (mais est-ce vraiment une surprise ?)

3/ L’UC-FLNKS exige l’amnistie des auteurs de délits de droit commun et le rapatriement des délinquants incarcérés dans les prisons métropolitaines

Pour la première fois, on apprend à la lecture de ce document la stratégie du FLNKS quant au devenir des auteurs d’infractions et des prisonniers du Camp Est ou incarcérés en métropole. Ainsi, en premier lieu, l’UC-FLNKS souhaite amnistier les auteurs de délits de droits commun (qui ne sont pas considérés comme des crimes). C’est ainsi que toutes les personnes récemment condamnées pour – par exemple – abus de confiance, atteintes à la vie privée, corruption et trafic d’influence, diffamation, discrimination, entraves à l’exercice des libertés publiques, fraude fiscale, escroquerie, etc… pourront être amnistiées au lendemain de l’indépendance. En d’autres termes, et pour éclairer cette information, tous les responsables politiques calédoniens condamnés par le passé par la justice ou sous le coup d’une mise en examen seraient amnistiés… Une information importante à connaitre lorsqu’il s’agira d’identifier les responsables politiques qui soutiendront cette mesure :

« 1/Le régime d’amnistie des auteurs de délits de droits commun, le transferts des prisonniers français et le rapatriement des prisonniers calédoniens en métropole, la situation des inéligibles issus du système judiciaire français. La situation commune concernant les prisonniers auteurs de crimes de sang français et calédoniens, non amnistiables ; 2/La coopération judiciaire et douanière, l’utilisation des données et informations échangées après la période transitoire, le renseignement ; 3/Protection et récupérations des droits de propriétés intellectuelles et brevets concernant l’endémisme calédonien ou autres productions intellectuelles (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020)»

On apprend également que l’UC-FLNKS fait la différence entre les auteurs de « crimes de sang français » et de « crimes de sang calédonien », c’est-à-dire une différence entre les victimes, selon que celles-ci sont de « sang français » ou non… Ça fait rêver. De même, le « rapatriement » des prisonniers calédoniens incarcérés en métropole enclencherait le retour de Brice Kamodji et de ses complices sur le sol calédonien. En effet, après plusieurs condamnations et tentatives d’évasion à leur actif, plusieurs « profils dangereux » purgent actuellement leurs peines en métropole et dans des prisons de haute sécurité, notamment depuis les derniers événements autour de la tribu de St-Louis.

4/ L’UC-FLNKS veut l’argent de la France

Si les responsables indépendantistes disent publiquement et sur tous les médias qu’il leur sera aisé de financer l’indépendance sans jamais expliquer comment ils comptent s’y prendre, le document de l’UC-FLNKS nous livre la seule solution qu’ils nous cachent : c’est-à-dire faire payer la France. Ainsi, dans la partie 4 du document (page 5), l’UC-FLNKS évoque le « droit à réparation » et les « différents passifs » que la France et les contribuables devront honorer. Parmi ceux-ci, figure la fameuse « dette coloniale » dont le coût n’est pas évoqué (mais on l’imagine inestimable) mais aussi deux nouvelles dettes tout récemment sorties du chapeau indépendantiste : la dette écologique et la dette nickel.

« 1/La dette coloniale qui a pour but le rétablissement des déséquilibres toujours persistants au sein de la population Kanak qui a subit le colonialisme. Il s’agira en autre des liens à la terre et du statut foncier, de la mise à niveau des tribus déplacées par le colonisateur, du transfert des populations déracinées. 2/La dette écologique doit prendre en compte les impacts irréversibles laissés par l’activité nickel et celle de l’homme dont la France assumait totalement la compétence (…) 3/La dette nickel dont la ressource est non renouvelable et dont le partage n’a jamais été équitable (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

S’agissant de la « dette nickel », les indépendantistes ont établi une méthode de calcul super-simple pour évaluer le montant du chèque qu’ils attendent – ou espèrent – obtenir de l’Etat. Le résultat s’obtient en additionnant les coûts de reconstitution de gisements inscrits dans les bilans des 50 dernières années des différentes sociétés minières et par le « préjudice » lié à « l’évasion fiscale » organisée par ces mêmes sociétés ces 50 dernières années :

« 1/D’une part une indemnité équivalente à la provision pour reconstitution de gisements, déjà inscrite dans les bilans de sociétés minières ces 50 dernières années. 2/ D’autre part une évaluation du préjudice de l’évasion fiscale organisée par les opérateurs miniers ces 50 dernières années (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

A noter que le FLNKS ne semble pas faire de distinction entre les différents opérateurs miniers et donc qu’il place la SMSP d’André Dang dans les mêmes dispositions. On ignore pour l’heure si la société endettée jusqu’à l’os y trouvera à redire… Plus habituel, le FLNKS demande à l’Etat qu’il lui mette à disposition, au lendemain de l’indépendance, des « experts indépendants » chargés de « conseiller, de proposer et de valider les options », c’est-à-dire ceux qui devront travailler concrètement pour mettre en place les bases d’un nouvel Etat (L’UC-FLNKS sous-entendant par-là ne pas disposer des ressources idoines en la matière, ce qui est tout de même un peu paradoxal pour des gens réclamant leur indépendance…)

5/ Fin de tous les mandats et nouveaux pouvoirs pour le « nouveau président »

A ceux qui estiment qu’un OUI ne changerait pas grand-chose à la situation calédonienne, l’UC-FLNKS met les points sur les « i ». En effet, les indépendantistes exigent de l’Etat une attitude « plus positive » concernant la préparation du « OUI » en faisant connaitre un calendrier précis de la période de transition un mois après le référendum (et peu importe le résultat du vote) et précisent les obligations du congrès. Parmi celles-ci on peut noter la fin de tous les mandats politiques en cours (provinciales, municipales, députations, sénatoriales, etc…) et de nouvelles élections générales un mois après le référendum. Dans l’attente, les institutions actuelles géreraient les « affaires courantes » en attendant que le congrès décide qui aura le droit de voter. Dans le même temps, le nouveau président du gouvernement recevra « des pouvoirs renforcés » durant toute la période :

« Prononcer la fin de tous les mandats politiques en cours et convoquer à des élections générales dans un délai de 1 mois. Dans l’attente de la mandature transitoire issue de cette consultation, les institutions géreront les affaires courantes. Le nouveau président du Gouvernement recevra des pouvoirs renforcés durant cette période de transition (Ext. COMEX UC-FLNKS, 18/02/2020) »

Conclusion : le discours public des indépendantistes est bidon

En définitive, ce que ce document nous révèle, c’est que s’il est toujours très rare de percer le mensonge, lorsque cela advient, la vérité apparait alors dans sa pleine lumière. En effet, les exigences et les « grands principes » déclinés par l’UC-FLNKS dans cette lettre rédigée dans le plus grand secret, nous démontrent que l’ensemble des discours apaisants, pacifiques, progressistes et bienveillants des responsables indépendantistes ne sont en vérité que du vent. Tout est bidon, n’en déplaise aux médias calédoniens qui continuent à relayer le robinet de bobards que les dirigeants indépendantistes n’arrêtent jamais d’ouvrir… En effet, comme tous les Calédoniens le savent déjà, ou comme tous le pressentent, les responsables du FLNKS veulent et ne préparent qu’une seule indépendance : l’indépendance Kanak-socialiste. Aucune trace des autres communautés dans leur vision de l’indépendance et aucune place pour la société multiculturelle. Pour eux, le « sang français » est différent des autres, et notamment du leur. Et pour financer la « Kanaky », les indépendantistes n’ont qu’une seule solution : exiger un chèque et un accord de financement unilatéral de la France au titre de la « dette coloniale » alors que sur toutes leurs brochures de campagne pour le prochain référendum est inscrit à chaque page « Nous sommes en capacité de gérer notre propre pays »…

La seule question qui vaille désormais est celle-ci : l’UC-FLNKS reconnaitra-t-il l’authenticité de ce document au risque de sortir du bois trop tôt, ou choisira-t-il de nier son existence en rêvant que cela n’ait pas d’incidence sur la réalisation de sa « marche forcée » vers l’indépendance ?

Afficher la suite

La rédaction de Calédosphère



465
Laisser une réponse

avatar
84 Comment threads
381 Thread replies
0 Followers
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récents plus anciens plus de votes
metro
metro

A quelques jours du referendum et compte tenu de l ideologie socialisante des independantistes qui seront obligés d interdire ou de limiter les transferts d argent vers l exterieur, compte tenu du risque de devaluation de la monnaie Kanak d environ 50% par rapport au fcfp, il y a une fuite de capitaux de NC vers l exterieur enorme ces derniers mois. Les 1000 milliards de PIB vont s effondrer mecaniquement en cas de oui dans l annee qui suit….ayez confiance…seul slogan concernant le risque economique en cas d independance. C est maigre

Mister Eric

99% de leur électeurs ne comprennent rien à tout cela. Déjà, à la base, si ce pays ne vivait pas sous la menace permanente de l’indépendance kanak socialiste, beaucoup plus de capitaux resteraient ici. Si j’avais 3000 millions, j’aurais la lucidité de ne pas tous les garder ici pour que les idéologues haineux et abrutis de la Kanaky socialiste me les prennent au nom de je ne sais qu’elle “justice”. Certains n’ont pas des centaines de millions, mais ils ont des centaines d’hectares…. la richesse ça se crée… avec la condition préalable de comprendre le monde dans lequel on vit…… Lire la suite »

XYY
XYY

metro.
“il y a une fuite de capitaux de NC vers l exterieur enorme ces derniers mois”.
Et quelles sont vos sources ?
“enorme”, c’est combien?
“ces derniers mois”, lesquels ?

LedZep
LedZep

@XYY
““il y a une fuite de capitaux de NC vers l’exterieur énorme ces derniers mois”.”.

“Et quelles sont vos sources ?
“énorme”, c’est combien?
“ces derniers mois”, lesquels ?”.

J’abonde dans votre sens.
Il se dit beaucoup de choses inexactes, depuis belles lurettes sur ce sujet. Les seules sources fiables qui pourraient nous donner ce genre d’information sont l’IEOM et les banques de la Place et aucunes autres.
Nos [ir]responsables politiques locaux de tout poil les ont certainement ces chiffres, correspondant aux mouvements de capitaux entrant et sortant de cette bande de terre. Ce qu’ils en font ou pas, affaire de dialectique ou de “dialiectik”.

XYY
XYY

LedZep.
“Nos [ir]responsables politiques locaux”.
Qui vont débattre d’un sujet super important:
le changement de fuseau horaire…
On croit rêver…
De toutes façons, notre plantureuse Présidente de la Province Sud est déjà battue, elle joue petit bras.
https://www.cnews.fr/monde/2020-09-24/les-habitants-dune-petite-ile-du-pacifique-pourraient-bientot-voyager-dans-le-temps#:~:text=Lors%20du%20changement%20de%20fuseau,donc%20jamais%20exist%C3%A9%20l%C3%A0-bas.

Tout aussi futile, mais qui risque peut-être de me concerner au premier chef (c’est le cas de le dire…)
https://youtu.be/b3kKZM8Shv4
(SRV en a fait une excellente reprise)

LedZep
LedZep

« De toutes façons, notre plantureuse Présidente de la Province Sud est déjà battue [sur le sujet du changement d’horaire], elle joue petit bras. ». Il y a des jours je me demande si je ne devrais pas, comme il est écrit dans HAGAKURE, Le livre du Samouraï : « … Pour ma part, j’aime dormir. Et j’ai bien l’intention de demeurer de plus en plus reclus dans mes quartiers et de passer le reste de ma vie à dormir ». Histoire d’ignorer cette engeance qui n’est pas la seule sur cette… (la suite est connue). Moi ça me fout… Lire la suite »

ditou
ditou

Au vu de l’état actuel des choses. Je me dis que finalement avec le covid 19 en France et vu mon âge, que je vais peut être voir la fin d’un grand pays et par ricochet celui de la Calédonie. Si çà continue et je crois que çà continuera en 2021, on pourra dire que finalement même sans voter l’indépendance, la Calédonie l’obtiendra par la l’extinction de la France. Une indépendance forcée en quelque sorte. C’est le seul moyen pour que la Calédonie devienne indépendante. Je ne sais pas, si les imprimés de vote sont bien parvenus de France. Vu… Lire la suite »

Alikantitra

Pour les fans de Mathias Chauchat, ses deux premières prestations pour le “oui” sur la page FB du “FLNKS Officiel” :
https://www.facebook.com/watch/FLNKSOfficiel/

Les fans de Jacques Lalié pourront également y trouver un discours de campagne très récent de celui-ci.
Bonne écoute.

LedZep
LedZep

@Alik “Pour les fans de Mathias Chauchat“. Un débat sur NC News auquel il participait, avec Ismet Kurtovitch, Didier Leroux et Pierre Bretegnier. https://youtu.be/N5HInB5DlQE J’ai vraiment du mal à comprendre cet homme, soit c’est un naïf né soit, c’est un sacré manipulateur ou je ne sais quoi d’autre. Je n’irai pas jusqu’à dire que ca relève de la “science Freudienne” mais, pour moi ça y ressemble. C’est à se demander ce qui le motive pour qu’il passe son temps, à essayer de nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Ismet fait preuve de beaucoup plus de nuance et de… Lire la suite »

Alikantitra

Le livret programme détaillé de l’UNI est disponible :
https://fr.calameo.com/read/0064269255756e70a02c3

Je me demande s’il sera lu par plus de gens que l’Accord de Nouméa …

Bonne lecture, et à vos claviers pour les commentaires.

comment image

Clark
Clark

Je retiens un premier truc du livret “chaque calédonien a le droit à une terre” Ils vont donc donner des terres à ceux qui n’ont qu’un appart en location à Nouméa, ou bien?

J’aime bien le graphisme de la couverture: tout le monde est… noir…

Bon, j’ai vraiment du mal à lire, je m’y remets demain.. c’est tellement rempli de vide que ça m’endort…

Alikantitra

Clark : “Ils vont donc donner des terres à ceux qui n’ont qu’un appart en location” Clark, tu es d’une mauvaise foi époustouflante. Le fait que tu aies droit à l’éducation n’implique pas qu’on te donnera le bac (quoique …). ” tout le monde est… noir…” Autre exemple de ta mauvaise foi. Moi, je vois aussi deux silhouettes jaunes. L’une à droite et à pied, indique à la file de personnages la route à suivre. L’autre à gauche, à cheval en ligne de crête, surveille le mouvement. A cette distance on ne peut pas voir s’il a une carabine. Peut-être… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik “Bonne lecture, et à vos claviers pour les commentaires. [sur le projet du “NON” de l’UNI]“. Les miens, “les premiers” et non “les derniers” si je puis me le permettre. Sur le point « II. Au lendemain du OUI, il y aura une phase de transition. ». L’UNI nous dit vouloir rassembler le pays pour construire les fondations d’un projet commun de société. Nous sommes loin, en théorie, de l’Indépendance Kanak Socialiste, bien. Mais, entre les intentions et leurs réalisations… Le tout sera de savoir à quel pays fait allusion l’UNI. Le futur pays légal, ethnocentrée raciste voulu par… Lire la suite »

Rigoberto
Rigoberto

Autre question aux indépendantistes, si le OUI l’emportait le 4 octobre, quid de Matthew et Hunter ? Va t-on offrir 300 000 km carrés de ZEE aux vanuatais ? Le FLNKS est pour mais LKU est contre.

Mister Eric

LKU est contre céder Mathew et Hunter ! Ah ben voilà un vrai nationaliste, parce qu’un nationaliste refuse de céder des bouts de son territoire !

Les autres indépendantistes qui se disent nationalistes… ben … prenez la leçon… ne sont que des nationalistes de nakamal…

Rigoberto
Rigoberto

Scoop, voici comment l’aide du colonisateur a diminué comme une peau de chagrin entre 1981 et 1988 au Vanuatu. Une aide passée de 920 millions de Vatu en 1981 pour disparaitre en 1989. Edifiant non ?

vanuatu 3.jpg
vanuatu 2.jpg
vanuatu 1.jpg
Alikantitra

Pas encore de commentaires parmi les heureux inscrits sur la LESC au sujet de la prestation d’hier soir sur NC 1ère, qui a vu s’affronter sous le regard sévère de Maîtresse Nadine trois mâles alpha blancs issu du peuple colonial et trois mâles alpha noirs issus du peuple colonisé.

J’ai bien aimé par contre la prestation de Louis Mapou ce matin sur NC Radio, lequel a tordu le cou à la légende urbaine du trou noir du 5 octobre au matin.
Evidemment, sur le moyen terme …

Eric

Les prestations de certains et certaines ces derniers jours sur les différents médias sont pour le moins misérables chez les défenseurs du OUI, qui pour certains d’entre eux nous ont habitués à mieux… On a comme le sentiment qu’ils perdent pieds, qu’à bout d’arguments ils retombent dans les travers des phrases d’un autre temps du type : l’indépendance c’est le sens de l’histoire….. C’est comme pour la propagande papier qu’on vient de recevoir par la poste…!!! On peut lire si le papier du front qu’il a manqué 9000 voix en 2018 ??? Alors que c’est 18000, le double…!!! Je suis… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “C’est comme pour la propagande papier qu’on vient de recevoir par la poste…!!!” [des indépendantistes] Je ne voudrais pas me faire l’avocat du diable, néanmoins … La page 26 du livret programme des Loyalistes distille la peur. On peut, à la lecture, penser qu’en cas de “oui”, l’indépendance sera proclamée le 05/10/2020 au matin (ou éventuellement après recomptage des bulletins en cas de contestation). Je cite : “Le financement … cesseront immédiatement en cas d’indépendance … Il est faux de faire croire … à une période transitoire où la France continuerait à soutenir financièrement …” “Dès l’indépendance, la… Lire la suite »

Eric

Alik, Oui tu as raison pour ce qui est de certains loyalistes… Et c’est bien pour çà que je ne suis pas souvent d’accord avec cette frange là du NON… Pour le coup ce n’est pas faire le jeu de la peur que de dire les choses qui serait à très court terme une réalité… Si le 5 au matin, ce ne serait pas la fin des relations et la fin des mouvements de pognon, on en serait quand même pas loin… La NC n’étant plus un Territoire de la République… Cela dit, çà pose la question pratique de l’immédiateté… Lire la suite »

Alikantitra

Eric : “ce n’est pas faire le jeu de la peur que de dire les choses qui serait à très court terme une réalité…” Pour te faire plaisir, je vais faire un peu de politique fiction, étant bien entendu que je ne crois pas à une victoire du “oui” au 2ème référendum. J’ajoute que la prestation de Louis Mapou ce matin a tendance à me conforter dans mon point de vue sur l’aspect technique. Pour simplifier, je vais utiliser le futur, mais qu’il soit clair qu’il s’agit d’une fiction. Il me parait évident qu’en cas de “oui”, il y aura… Lire la suite »

LedZep
LedZep

« Il me parait évident qu’en cas de “oui”, il y aura une période de transition, et compte-tenu de la complexité actuelle des systèmes administrativo-financiers, elle durera plusieurs années. ». J’acquiesce à cette idée à l’appui de laquelle, je rajouterai que l’évolution statutaire du Pays ne pourra en aucun cas se référer à ce qui s’est fait dans tous les micros-états de la région qui ont accédé, à la souveraineté après avoir été tous, sous tutelle Anglo-saxonne, celle de la Reine du Royaume Uni (moins reluisant sans la Barbade), de l’Australie voire de la Nouvelle-Zélande ou des USA. Donc se… Lire la suite »

Alikantitra

LedZep : “l’évolution statutaire du Pays ne pourra en aucun cas se référer à ce qui s’est fait dans tous les micros-états de la région …” Tout à fait, et à mes yeux la raison principale en est le fait que le peuple premier soit minoritaire sur son sol, ce qui ne s’est produit nul part ailleurs lors des indépendances depuis la vague des années 1950-1960. Comme contre-exemple, je ne vois guère que Singapour, et surtout la Papouasie de l’Ouest. Le Royaume Uni avait accordé l’indépendance de fait à ses colonies de peuplement avant la 1ère guerre mondiale, leur laissant… Lire la suite »

LedZep
LedZep

“Le système colonial britannique, privilégiant le gouvernement indirect en s’appuyant sur les aristocraties locales, permettait un abandon plus facile. “. Effectivement, les sujets du Royaume Uni étaient plus présents dans ses colonies, pour faire du commerce que pour s’évertuer à faire des “Premiers”, des British bon teint si je puis dire. Faire du Business sans plus et exploiter « leurs richesses ». “Parmi les handicaps du futur état, il y a sa francophonie au sein d’un océan anglophone, et il est surprenant que les politiciens indépendantistes n’aient pas exigé que l’état colonial finance les études des futurs cadres davantage dans… Lire la suite »

Clark
Clark

“Les ressources de la NC proviennent en majorité de ses propres collectes d’impôts et taxes, qui continueront à être assurées par des nationaux kanak” Moi ça me fait bien marrer… tu crois vraiment que les gens qui paient ces impôts et taxes aujourd’hui seront encore là??? le fond du problème est là: pour rentrer des taxes et impôts, il faut créer de la richesse. Et les créateurs de richesse vont se casser. PAs tous, mais ceux qui vont rester vont discuter le bout de gras pour payer le moins possible, justement en menaçant de se casser. et t’auras bien quelques… Lire la suite »

Alikantitra

Clark : “Moi ça me fait bien marrer… tu crois vraiment que …”

Je te rappelle que j’ai écrit cette politique fiction pour faire plaisir à notre ami Éric.
Moi, je ne crois rien, je suis Zoreille, et je m’en fous …
Disons que je pratique une simple gymnastique intellectuelle pour retarder le gâtisme menaçant.

LedZep
LedZep

@Alik “La page 26 du livret programme des Loyalistes distille la peur. On peut, à la lecture, penser qu’en cas de “oui”, l’indépendance sera proclamée le 05/10/2020 au matin (ou éventuellement après recomptage des bulletins en cas de contestation“. Sous toute réserve, et par avance mes plates excuses dans le cas où je me serai trompé, j’ai sous les yeux, le document officiel “des Loyalistes”, que j’ai pu télécharger en format pdf, j’ai beau le parcourir dans tous le sens, je ne trouve rien qui fasse allusion à ce que tu y aurais lu : “Le financement … cesseront immédiatement… Lire la suite »

Alikantitra

LedZep : “A quel(s) document(s) fais-tu allusion ?”

C’est le même :
https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/les-loyalistes-ont-presente-leur-projet-de-societe-868556.html
https://drive.google.com/file/d/1lt8rtealQeAFZ7qGPog3jCUtaXco_7Lv/view
image 14/19

C’est l’heure de la sieste.
@+

LedZep
LedZep

@Alik
C’est l’heure de la sieste.“.

Mes excuses, renouvelées (suite à celles du 23 septembre 2020 12:51).

L’effet de la Bière MANTA Spéciale, 250 mL, un dès à coudre. Résultat, la première pour se mettre le goût en bouche, la deuxième pour étancher sa soif, la troisième pour confirmer le goût… C’est un coup à en devenir disciple de Jacques.
comment image

Allez tiens, un des maîtres de Jacques ? philosophons https://www.youtube.com/watch?v=uXeZGu1zWrU

Eric

Alik, Y a pas de page 26 ??? Cela dit sur la page 14, il n’est pas question du 5 au matin… Il est dit “en cas d’indépendance”… Sauf erreur de ma part, l’indépendance ne serait pas effective dans la minute qui suivrait la proclamation du OUI… Il faudrait d’abord que la France et le nouvel Etat définissent les détails de cette passation de pouvoir !!! Et donc c’est à ce moment là que les financements cesseraient sur la base de ce qu’ils étaient vers ce qui aurait été nouvellement négocié… Du coup, je suis d’accord avec cette information, qui… Lire la suite »

LedZep
LedZep

@Alik “Je ne voudrais pas me faire l’avocat du diable, néanmoins … La page 26 du livret programme des Loyalistes distille la peur.“. Mes plates excuses (mon commentaire du 23 septembre 2020 12:25) effectivement “les Loyalistes” ont quelque peu “dérapé” dans le chapitre “Le Rôle de l’Etat” et sur le point “La monnaie et le crédit”. Là où sur le fond ils ont raison (la forme, je le veux bien l’admettre reste un peu caricaturale), toujours sur ce point de la monnaie et du crédit, c’est lorsqu’ils affirment : “Dès l’indépendance, la Nouvelle-Calédonie perdra son statut de territoire associé à… Lire la suite »

metro
metro

Certains jeunes disent l independance c est la liberté. Ils ne sont pas libres ? Slogan creux…on en reparlera si le oui passe dans qq annees lorsque la coutume prendra le pas sur la politique. On en reparlera de la liberté

LedZep
LedZep

@Alik “J’ai bien aimé par contre la prestation de Louis Mapou ce matin sur NC Radio, lequel a tordu le cou à la légende urbaine du trou noir du 5 octobre au matin. “. Je n’ai pas eu l’opportunité de l’écouter, cette émission. En revanche, je viens de le faire pour celle diffusée en Podcast, par RRB, toujours avec Louis Mapou interrogé dans l’émission “Transparence” de ce jour. Tout son développement sur “l’économie mixte” qui s’appliquerait en NC grâce à l’UNI et au “Front” et qu’il [Louis Mapou] voudrait revisiter pour « un meilleur avenir » économique sans doute, en… Lire la suite »

Voir plus dans Actualité

Tendances

Les derniers comm’s

To Top