Connect with us

Calédosphère

Actualité

Mythes et légendes de l’indépendance

Depuis près de quarante ans, le quotidien des Calédoniens se vit au rythme d’une question qui occulte tous les autres débats : la Nouvelle-Calédonie doit-elle devenir indépendante ? Des tentatives de réponses ont été autrefois apportée, fort heureusement en vain, par la lutte armée, mais par le truchement de l’accord de Nouméa c’est désormais au travers des urnes dans un processus démocratique qu’elle sera donnée. Cela étant, dans ce premier quart de 21ème siècle, que recouvre cette notion d’indépendance et ce concept recèle-t-il encore aujourd’hui une réalité ?

La seconde moitié du XXème siècle aura été le temps des indépendances. Fragilisés par la seconde guerre mondiale, les grands empires coloniaux, en particulier ceux de la Grande-Bretagne et de la France nés de la Révolution Industrielle du 19ème siècle, se sont effondrés, accordant l’indépendance à leurs ex-colonies soit volontairement soit au terme de véritables guerres comme en Indochine, en Algérie, au Kenya et dans d’autres régions du monde. Ce mouvement massif et planétaire de lutte pour la pleine souveraineté, était en fait la résultante de la politique interventionniste américaine mise en œuvre dès 1917 par Woodrow Wilson dans ces fameux Quatorze Points. Le 28ème président des États-Unis préconisait ainsi « un ajustement libre, ouvert, absolument impartial de tous les territoires coloniaux. » Si la plupart de ces fameux points sont restés lettre morte, y compris celui-ci, pour ce qu’il avait de vision mondiale, il avait néanmoins suscité un immense espoir de libération dans les colonies. Espoir pour les uns et tragédie pour les autres qui ont donc finalement pris corps après 1945 sur les ruines d’un monde ancien et les fumées de la Bombe atomique. Pour ce qui est de la Nouvelle-Calédonie, il est certain que l’arrivée de 17 000 GI’s américains à Nouméa le 12 mars 1942 et le déploiement de la puissance industrielle et technique américaine (ils construiront 1960 kilomètres de route en moins de deux ans) qui contraste avec la faiblesse de la France vaincue de 1940, va contribuer à faire germer la graine de l’indépendance d’abord à l’UICALO et l’AICLF, puis l’UC, les Foulards rouges, et on connait la suite.

L’indépendance partout ?

Les indépendances se sont forgées dans le contexte particulier de la Guerre Froide, opposant les démocraties occidentales, capitalistes et coloniales, aux dictatures communismes qu’elles fussent staliniennes, maoïstes ou castristes. Cet état de guerre froide pour des raisons tout à la fois politiques, idéologiques et économiques, a conduit les nombreux nouveaux pays à se positionner pour un camp ou un autre, et parfois dans le conglomérat des non-alignés, mais cette initiative à la longue n’a débouché sur rien, sans doute parce que pendant très longtemps et quel que soit l’option politique choisie, la plupart de ces états émergents s’est dotée de régimes autoritaires qui montraient à l’évidence que l’indépendance se satisfaisait bien de la dictature. Le vaste mouvement de décolonisation qui s’est étalé sur 50 à 60 ans, a redessiné la carte du monde, parfois de manière complètement erratique au bon vouloir des colonisateurs, ce qui a conduit à d’épouvantables conflits ethniques confinant au génocide en particulier en Afrique noire (Biafra, Rwanda, Zimbabwe, Centrafique…) mais également en Inde (la partition, le conflit au Bengladesh). Pour autant et d’une manière générale, on peut dire que grosso modo, les grands ensembles ethniques ou territoriaux, souvent issus de la colonisation, mais pas tous, ont obtenu leur indépendance. Sous couvert d’une sorte de mystique de l’indépendance, et notamment en France, les luttes ont suscité des élans de sympathie chez des intellectuels, généralement de gauche, mais ont aussi vu naitre des gestes aventurières comme celle de Bob Denard au Biafra aux Comores, ou encore commettre des ignominies ainsi celle de George Boudarel en Indochine bien qu’il ne fût jamais condamné. On a retrouvé ces dernières décennies, des relents de ces engagements intellectuels chez certains au profit de Kanaky, qui d’ailleurs survivent toujours, on pense à Edwy Plenel, Alban Bensa, Christian Blanc, Mathias Chauchat et quelques autres, qui y trouvent là sans doute quelques élans romanesques. Il s’avère, aujourd’hui encore, qu’un peu partout dans le monde et sur les cinq continents, il existe une myriade d’organisations, de mouvements ou de groupes armées qui revendiquent l’indépendance du territoire sur lequel ils vivent ou de l’ethnie dont ils sont l’émanation. Cela présente parfois un caractère anecdotique voire folklorique comme la revendication de l’indépendance du Frioul en Italie ou de la Scanie en Suède et bien d’autres encore, mais plus souvent cela se développe en conflit armé comme la guerre en Birmanie avec les Karens, au Maroc avec le Front Polisario ou en Indonésie avec le mouvement de libération papou West Papua. Hormis la situation de la Nouvelle-Calédonie et de la Polynésie, l’Océanie est également concernée. Ainsi l’Australie avec la revendication d’indépendance de la République aborigène de Murrawarri, la Micronésie avec la volonté séparatiste de l’état de Chuuk et des iles Falchuk, la Papouasie Nouvelle-Guinée empêtrée dans le conflit à Bougainville ou bien encore les Salomons secouée au début des années 2000 par une guerre civile contre les Aigles de Malaita à Guadalcanal.

L’interdépendance, ça n’est pas l’indépendance

Depuis le début des années 80, les accessions à la pleine souveraineté se sont raréfiées et à quelques exceptions près, ainsi celle du Timor Oriental en 2000, les Nations Unies semblent avoir adopter une attitude plus que prudente, voire même une certaine surdité, à l’égard des revendications dont on parle encore aujourd’hui. Pour ce qui est de la Nouvelle-Calédonie, l’ONU se contente d’envoyer des observateurs pour s’assurer que les opérations de vote référendaires se passent du mieux possible. Il faut dire aussi que les choses ont bien changé dans notre monde. En effet, à la guerre froide ont succédé la mondialisation et la mainmise des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) sur le quotidien de 8 milliards d’êtres humains. Ça a fondamentalement modifié les paradigmes. Si les états colonisateurs ont tenté un temps de maintenir une sorte de « cogestion » de leurs ex-colonies (la Françafrique), ces tentatives ont été balayées par la mondialisation des échanges de biens, de technologies et de personnes. Depuis la chute du mur de Berlin, le nouveau visage du monde montre combien la totale souveraineté des peuples et des Nations, telle que les plus anciens la connaissaient, est devenue bien fragile. L’heure n’est plus à l’indépendance, mais aux interdépendances. Et si Gilbert Tyuienon explique que « l‘indépendance, c’est négocier nos interdépendances », il faut bien comprendre et admettre que les interdépendances, ça n’est pas l’indépendance, mais bien parfois une soumission d’un genre nouveau à des technologies (Internet) ou à d’autres pays comme en témoignent les agissements de la Chine en Afrique.

La liberté et la dignité

La mondialisation et ses effets viciés et mortifères sur le fonctionnement souverain des Nations, l’autonomie des peuples et la survivance des cultures, ont un impact durable et fort sur la revendication d’indépendance d’où qu’elle émane, ruinant ses fondements et ses idéaux. Or, quelle que soit la forme prise par la lutte, l’indépendance est toujours présentée comme un idéal supérieur et une espérance par ses promoteurs, en règle générale les élites intellectuelles ou politiques. Le moteur de la revendication repose sur un immuable duo de valeurs transcendant les époques et les courants : la liberté et la dignité. Ce diptyque a cours encore aujourd’hui ainsi dans la bouche de Gilbert Tyuienon invité du JT du 22 aout : « nous on nous dit trop souvent que c’est de l’idéologie, déclarait-il, mais non, c’est une question fondamentale de liberté, de dignité, c’est de l’être dont il s’agit. » Partant de ce principe défini comme intangible, que la liberté et la dignité légitiment la sécession, on mesure combien les questions liées à l’économie, à la santé, l’éducation, la défense, la justice, bref au fonctionnement du futur nouvel état, peuvent être présentées comme superfétatoires auprès du peuple, puisque là n’est pas l’essentiel. Pour l’indépendance point de salut hors la liberté et la dignité. Au demeurant, nous pourrions gloser sur la définition de la liberté comme essence de l’indépendance. Il y a loin en effet entre l’indépendance, et donc la liberté, telle que les percevait Charles de Gaulle le 22 mai 40 au micro de la BBC lorsqu’il lançait « vive la France libre, dans l’honneur et dans l’indépendance », et celle qu’il envisage dans son discours du 14 juin 1960 sur l’évolution vers l’indépendance : « il est tout à fait naturel que l’on ressente la nostalgie de ce qui était l’empire, disait le général, comme on peut regretter la douceur des lampes à huile, la splendeur de la marine à voile, le charme du temps des équipages. Mais quoi ? Il n’y a pas de politique qui vaille en dehors des réalités. » Si la réalité des années 60 était celle de la fin d’un temps, celle des années 2020 ne serait-elle pas la fin des indépendances ? Parce ce que le problème bien entendu, et la mondialisation a exacerbé cette difficulté tangible, c’est que la réalité finit toujours par s’imposer. De par le monde, au nom de la liberté et de la dignité, nombre de pays ont en effet été créés, parfois de toutes pièces, mais voient leurs populations vivre désormais dans le dénuement le plus complet et leurs perspectives de développement, en dépit parfois qu’ils recèlent de richesses inexploitées, pillées ou détournées, être nulles ou réduites à néant. La mondialisation, au même titre d’ailleurs que la colonisation, c’est un pouvoir établi par le plus développé, que cela soit un état ou une multinationale, sur le moins avancé, c’est aussi simple que cela. Et c’est bien cette réalité qui aujourd’hui régi le monde que les indépendantistes le veuillent ou non.

L’indépendance multiraciale

Et pourtant, on voit bien dans cette troisième et dernière campagne qui s’amorce dans la perspective du 12 décembre que, comme ils le faisaient il y a 30 ou 40 ans, les indépendantistes calédoniens prônent toujours la liberté et la dignité pour faire triompher le OUI, loin de toute considération sociale ou économique. Dans ce contexte, le peuple peut bien marcher le long du chemin les pieds nus et le ventre vide dès lors que ce chemin est celui de la liberté et de la dignité. Alors évidement ce discours ne peut a priori parler qu’aux seuls kanak, d’autant que dans l’esprit des indépendantistes la dignité et la liberté vont de pair avec le droit à l’autodétermination. C’est ce que précisait l’accord rédigé mais non signé à Nainville-Les-Roches, lorsqu’il évoque « la reconnaissance de la légitimité du peuple kanak, premier occupant du Territoire, se voyant reconnaître, en tant que tel, un droit inné et actif à l’indépendance, dont l’exercice doit se faire dans le cadre de l’autodétermination prévue et définie par la Constitution de la République Française. » C’est le même positionnement que celui établi lors de ce mois de juillet 1983 à Nainville-Les-Roches, qu’a récemment défendu Gilbert Tyuienon qui, évoquant le référendum, déclarait : « on ne veut pas faire d’amalgame pour dire que c’est un rendez-­vous pour le seul peuple kanak, mais cʹest vrai que c’est essentiel pour nous puisque, quoi qu’on en dise, c’est le droit inné et actif à l’autodétermination des peuples colonisés dont il s’agit. » Mais si l’indépendance outre qu’elle soit socialiste, n’est que kanak, comme le stipule y compris le sigle FLNKS, comment peut-elle l’emporter ? C’est ce qui motive les indépendantistes à rêver de « l’ouverture » non plus seulement vers les « victimes de l’Histoire », mais vers toutes les autres communautés. Ce qu’indiquait encore Daniel Goa en juin dernier au comité directeur de l’UC à Houaïlou : « non seulement nous gagnerons cette dernière consultation avec tous les Calédoniens dont la vie est ici, déclarait-il, mais aussi parce que nous avons parié sur l’intelligence et sur notre capacité de convaincre. » C’est là que se pose un nouveau problème : nulle part dans le monde, il est possible de faire état d’un exemple réussi d’indépendance multiraciale ! Demandez à un Kabyle s’il se sent Algérien, à un Rohingya s’il a l’impression d’être Birman, ou à un Indien de Suva s’il pense être un Fidjien à part entière, sans omettre le fait que la Nation Arc-en-ciel est morte en même temps que Nelson Mandela ! Une indépendance, ça ne rétablit pas des équilibres, cela créé de nouveaux déséquilibres sociaux, économiques, politiques et très souvent ethniques, les exemples sont légion. Il suffirait donc de presque rien que pour qu’un ersatz de Bainimarama ou un succédané de Mugabe s’installe dans une Nouvelle-Calédonie éventuellement indépendante, pour qu’une ethnie prenne la primauté sur toutes les autres et fasse de la coutume, à l’instar de la charia, la loi fondamentale.

L’indépendance, une vision à risque

« Dieu existe, je l’ai rencontré », écrivit André Frossard, mais si les indépendantistes ont une légitimité à exister, quid de l’indépendance ? Existe-t-elle vraiment ? N’est-elle pas aujourd’hui au lieu d’un espoir, plutôt une vision surannée que l’Histoire et notre époque ont vidé de sa substance ? En témoignent ainsi les enfants, petits-enfants et souvent arrières petits-enfants de ces indépendances qui, aux termes de périples ô combien dangereux, s’installent dans les villes de France à la recherche d’une vie meilleure que les indépendances n’ont justement jamais été capables de leur octroyer. Voilà qui interroge, car le problème de l’indépendance est que sa réalité ne repose que sur les présupposés de la liberté, de la dignité retrouvées et d’une meilleure vie, ce qui rend inhérents à elle les risques et les dangers. Comme s’il y avait dans le choix du 12 décembre un quelque chose du chat de Schrödinger : l’indépendance est-elle viable ou non ? Le problème est que lorsque l’on s’en rendra compte, il sera trop tard…

Afficher la suite
Hubert B

Hubert B. a rejoint Calédosphère au tout début de l’année 2015. Enfant du pays, il a grandi à Nouméa et a ensuite bourlingué durant près de vingt ans au gré de ses envies et des hasards de la vie. Fils d’une bibliothécaire/documentaliste, il a été tour à tour enseignant, pigiste, formateur mais c’est finalement vers l’écriture qu’il a choisi de revenir. Succinct, précis, parfois laconique, si son style est volontiers direct, ses intérêts sont éclectiques et toujours tournés vers l’actualité. Sa citation favorite : « Le journaliste doit avoir le talent de ne parler que de celui des autres »

0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
198 Commentaires
plus récents
plus anciens plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Mister Eric
Mister Eric
16 septembre 2021 20:34
Dernière modification 1 jour plus tôt par Mister Eric
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   XYY .
16 septembre 2021 07:36

XYY “Contrat mythique et légendaire. [« Contrat du siècle » : l’Australie souhaite annuler sa commande de sous-marins français]”. Sacré coup de Jarnac de la part des USA et de la perfide Albion. Il n’y a pas que cette bande de terre qui fait partie des “petits”, Jupiter devra s’y résoudre l’Hexagone aussi. Il y en a des articles sur ce coup de théâtre. Ce camouflet est lourd de conséquence. Les USA ne font-ils plus confiance à la France pour contrer les velléités expansionnistes de la Chine dans le Pacifique Océanien au vu de la manière dont elle a traité… Lire la suite »

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
Mister Eric
Mister Eric
Répondre à   LedZep4096
16 septembre 2021 08:09

“Le retrait unilatéral d’Afghanistan est resté en travers de la gorge de beaucoup d’Européens”.

-Ben ouais, les Européens ne changent pas, c’est toujours les Américains qui doivent se battre pour les autres !
-et le Mali? La France qui se demeure seule, où est l’Europe? à part un peu d’aide logistique l’Europe laisse la France se battre toute seule contre l’avancée islamiste.

L’Europe n’a aucun avenir, les Européens sont des poltrons.

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   LedZep4096
16 septembre 2021 09:03

LedZep : “perfide Albion

Points de vue anglophones :

https://news.in-24.com/business/166792.html
“stabbed” Emmanuel !

https://www.defensenews.com/congress/2021/09/15/new-pact-with-the-us-and-uk-is-set-to-sink-australias-historic-submarine-buy-from-france/

Objectivement, un axe indo-pacifique allant de Londres à Pitcairn en passant par Diego Garcia, Kochi et Darwin, ça ne manque pas de logique …

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   alika-antitra
16 septembre 2021 09:35

Alik “stabbed” Emmanuel ! Pas très rassurant personnellement en ce qui nous concerne sur cette bande de terre comme je l’ai déjà évoqué (en toute modestie) dans mon précédent commentaire. Maître de notre destin en NC ? Désormais j’en doute de plus en plus. Les USA feront-ils tout pour “dégager”, à terme, la France du Pacifique Océanien quel que soit le résultat du 12 décembre prochain ? https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/biden-embarque-l-australie-et-le-royaume-uni-dans-une-nouvelle-alliance-strategique-e134be4cb0a14869891366a351391ac8 Néanmoins, à partir du moment où l’Australie s’était acoquinée avec les USA pour renouveler sa flotte “d’avions de chasse” en achetant des F-35, la rupture de contrat avec NAVAL Group semble logique à… Lire la suite »

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
john john
john john
Répondre à   LedZep4096
17 septembre 2021 16:46

l’Australie A fait un choix de raison.Il vaut mieux avoir les Américains comme allié qu’une Europe désarmée.Commercialement pour les Américains c’était très facile si vous n’achetez pas chez nous vous vous débrouillerez avec les fromages qui puent et leurs sous marins écolos.
A pleurer de rire.
Croyez bien que je le regrette
Peut -être que dans une trentaine d’années on aura une base américaine en Nouvelle-Calédonie .

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   john tazar
17 septembre 2021 17:02

John John : “Peut -être que dans une trentaine d’années on aura une base américaine en Nouvelle-Calédonie .

Autant commencer l’entraînement …
comment image

john john
john john
Répondre à   alika-antitra
17 septembre 2021 18:01

Cela me rassure .

XYY .
XYY .
Répondre à   alika-antitra
16 septembre 2021 11:33

Alik.
“stabbed” Emmanuel !”.
Purée merde Alik, remonter à la source, quoi …
https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/sous-marins-la-france-poignarde-par-ses-allies-australiens-et-americains-892437.html

 un axe indo-pacifique allant de Londres à Pitcairn en passant par Diego Garcia, Kochi et Darwin, ça ne manque pas de logique …”
Je sais pas, peut-être qu’ils ont donné un crayon et du papier à Pierre-Chanel et qu’ils lui ont dit :”Dessine nous un axe”.(Je sais, c’est bas d’autant qu’à la radio j’ai entendu que Pwäräiriwa venait d’enregistrer ses 2 premiers cas covid.

Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   XYY .
16 septembre 2021 12:05

XYY : “remonter à la source, quoi …

Me suis fait eu !
Je vérifierai la signature la prochaine fois.

Ai oublié sur mon axe de faire figurer Pago Pago, pourtant bien placée près de Fiji (et WF).
Apparemment, les USA n’y ont pas de base.

Je sais, c’est bas

Dans le genre bas, et retour aux sources, grâce aux facilités offertes par la continuité territoriale, “la maladie” remonte le courant, de Nouméa à Lifou, et de Lifou à Tiga (pour garder les vieilles appellations).

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   XYY .
16 septembre 2021 12:43

XYY ““stabbed” Emmanuel !” [Axe Indopacifique vs QUAD suite]”. Terminé les sous-marins. Encore une fois la perfide Albion nous a niqués en beauté (n’en doutons pas cela vient d’elle). Heureusement, Il nous reste ce lot de consolation : https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/la-france-pres-de-vendre-64-mirage-f1-aux-etats-unis-741119.html “La France devrait vendre 64 vieux Mirage F1 à une des deux sociétés de services américaines, Draken International ou Airborne Tactical Advantage Company (ATAC).”. Non pas pour consolider la flotte de F-35 de l’Oncle Sam (une grosse merde entre () https://www.journaldemontreal.com/2021/05/22/le-f-35-un-canard-boiteux-inapte-au-vol) mais pour permettre la formation de ses pilotes de chasse. “C’était sur le bureau de la ministre des Armées Sylvie Goulard,… Lire la suite »

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   alika-antitra
16 septembre 2021 16:26

Alik “Points de vue anglophones [“stabbed” Emmanuel !]”.

Celui d’une des antipodes, Dame Jacinda la première de la NZ.

https://www.lecourrieraustralien.com/les-sous-marins-nucleaires-australiens-seront-exclus-des-eaux-neo-zelandaises/

Les sous-marins nucléaires australiens seront exclus des eaux néo-zélandaises“.

comment image

Un sacré fouteur de merde ce Joseph Robinette Biden Jr !
79 ans notre comique. Je n’ai rien contre, j’espère les atteindre un jour néanmoins
comment image

Il peut bomber le torse Xi Dada !
comment image

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   XYY .
16 septembre 2021 14:52

.

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   XYY .
16 septembre 2021 15:27

XYY “Contrat mythique et légendaire. [suite et non fin]”. http://www.opex360.com/2021/09/15/laustralie-torpille-le-francais-naval-group-en-optant-finalement-pour-des-sous-marins-a-propulsion-nucleaire/ “L’Australie torpille le français Naval Group en optant finalement pour des sous-marins à propulsion nucléaire“. Les avis (contributions) qui suivent l’article, valent leur pesant de cacahouètes (© Alik) : “Ah Ca ! […] Ah ça ! … quelle bande de baltringues dans ce gouvernement Macron…. Ils sont prêts à signer un contrat léonin fallacieux à une société américaine et à payer rubis sur l’ongle pour un élixir assassin, mais incapable de ficeler un contrat industriel. La réponse devrait être directe et forte… Naval groupe continue sur la trame du contrat initial… Lire la suite »

IMG_0070.JPG
Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
Inforétif
Inforétif
Répondre à   LedZep4096
16 septembre 2021 16:28

laustralie-torpille-le-francais-naval-group-en-optant-finalement-pour-des-sous-marins-a-propulsion-nucleaire/

On a manqué d’audace sur cette affaire, il fallait récupérer nos révolutionnaires machines à vapeur sur nos locos et proposer à la marine australienne d’en équiper les cuirassés plongeants qu’ils nous avaient commandés.

https://www.leparisien.fr/rhone-69/ce-sont-les-dernieres-locomotives-a-vapeur-a-circuler-en-france-27-03-2017-6798594.phpcomment image

Blague à part, que vaut au 21° siècle une flotte de sous-marins sans l’autonomie conférée par la propulsion nucléaire, fallait pas rêver façon ditou non plus !

Dernière modification 1 jour plus tôt par Inforétif
Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   Inforétif
16 septembre 2021 16:39

Inforétif : “”que vaut une flotte de sous-marins sans l’autonomie conférée par la propulsion nucléaire, fallait pas rêver façon ditou non plus !

Dans les spécifications d’origine, c’étaient des sous-marins de surveillance côtière (de la ZEE au maximum).
Il était prévu qu’ils rentrent faire le plein tous les soirs, et que les équipages disposent de leurs week-ends.

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   alika-antitra
16 septembre 2021 17:29

Alik “Dans les spécifications d’origine, c’étaient des sous-marins de surveillance côtière (de la ZEE au maximum).
Il était prévu qu’ils rentrent faire le plein tous les soirs…”

Et d’ailleurs, le contrat prévoyait aussi l’installation “de pompes à Diesel” sur Darling Harbor.
comment image

Et il y a de la place !

COTV8633.JPG
Alika-antitra
Alika-antitra
Répondre à   LedZep4096
16 septembre 2021 18:34

LedZep : “Et d’ailleurs, le contrat prévoyait aussi l’installation “de pompes à Diesel” sur Darling Harbor.

Parait que le même modèle sera installé en plusieurs exemplaires à Wanaham International Airport (côté piste pour les Airbus A220 d’Air Oceania, et côté parking pour les voitures).

XYY .
XYY .
Répondre à   alika-antitra
16 septembre 2021 18:53

Alik.
“Parait que le même modèle sera installé en plusieurs exemplaires à Wanaham”.
Moquez vous, moquez vous…
JZL, un visionnaire.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Diamond_DA42
Vers un axe We – St Petersbourg ?
http://blogfr.privatejetfinder.com/avion-diesel/

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   alika-antitra
16 septembre 2021 19:17

Alik “Parait que le même modèle sera installé en plusieurs exemplaires à Wanaham International Airport (côté piste pour les Airbus A220 d’Air Oceania...”. Les saillies de JZL, rafraîchissantes finalement. Ils sont des hommes comme les nous autres, nos politiques. Faillibles finalement nonobstant, certains d’entre eux ont en des failles ! Le tout est de garder bon pied bon œil. Nonobstant ², aucune nouvelles fraiches de ces A220. En tout cas dommage pour nos “submersibles” fonctionnant au Mazout. Il aurait pu être les vecteurs de cet axe Indopacifique Jupitérien en ayant de plus, la possibilité de faire leur refueling dans le port… Lire la suite »

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Inforétif
16 septembre 2021 17:04

Inforétif “Blague à part, que vaut une flotte de sous-marins sans l’autonomie conférée par la propulsion nucléaire, fallait pas rêver façon ditou non plus !“. Objection votre honneur. Certes, il s’agissait de Mazout mais, comme tu le sais, non pas pour actionner directement, comme sur la première pétrolette venue (qu’il est loin le temps où, pour aller à l’île de l’Oubli il fallait utiliser “La Pétrolette de Nouville”), son arbre d’hélice mais pour charger des batteries pour faire fonctionner des moteurs électriques non doutant pas (des plus) performants reliés à ce même arbre d’hélice. 😎 Blague à part, si je… Lire la suite »

Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
XYY .
XYY .
Répondre à   LedZep4096
16 septembre 2021 23:20

LedZep.
“pour charger des batteries pour faire fonctionner des moteurs électriques”.
Il y a quelques années chez Royal Motors Montagne Coupée, j’étais tombé en arrêt devant des photos d’un monstre de camion. Je dis au gérant : “Mais quel système d’embrayage peut supporter une telle puissance ?”. Le gars rigole: “Y a pas d’embrayage. Moteurs électriques alimentés par des générateurs diesel”. 🤯

https://www.tf1.fr/tf1/auto-moto/news/belaz-75710-decouvrez-plus-grand-camion-monde-9368110.html

Inforétif
Inforétif
Répondre à   LedZep4096
17 septembre 2021 05:15

“pas pour actionner directement, comme sur la première pétrolette venue (qu’il est loin le temps où, pour aller à l’île de l’Oubli il fallait utiliser “La Pétrolette de Nouville”), son arbre d’hélice mais pour charger des batteries pour faire fonctionner des moteurs électriques non doutant pas (des plus) performants reliés à ce même arbre d’hélice“ Suis pas très au courant des technologies “sous-marinières” (et le resterai tant qu’on ne fera pas de sous-marins à voiles…) mais je suppose (en fait j’en sais rien: ton avis, LedZep ?) qu’un sous-marin à carburant classique naviguant en surface (ce qui doit arriver souvent,… Lire la suite »

XYY .
XYY .
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 06:33

Inforétif.
:d’un bien meilleur rendement de propulsion disponible puisque les pertes provoquées par la conversion énergie chimique –> énergie électrique sont évitées.”
Un moteur électrique a un rendement supérieur à 90%, cela peut aller jusqu’à 98%.
In fine, un sous-marin dit “à propulsion nucléaire “, fait partie de la marine à vapeur.
Pour être complet
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Classe_Attack_(sous-marin)
Mais faut lire, y a pas que le dieu phocéen dans la vie.

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 08:32

Inforétif “Suis pas très au courant des technologies “sous-marinières” (et le resterai tant qu’on ne fera pas de sous-marins à voiles…) mais je suppose (en fait j’en sais rien: ton avis, LedZep ?) qu’un sous-marin à carburant classique naviguant en surface…“. Loin de moi l’idée, par le biais d’un commentaire un peu potache je le reconnais, de vouloir te faire la leçon. Boutade scripturale sans plus. Mes connaissances en matière de processus en aérobie ou en anaérobie s’arrête à çà https://youtu.be/sc6hKW15N8c 👍 Nonobstant, désormais tout de suite maintenant là que va faire NAVAL Group de la centaine de cadres, d’ouvriers… Lire la suite »

Inforétif
Inforétif
Répondre à   LedZep4096
17 septembre 2021 16:17

“te faire la leçon.” Déception, je comptais réellement sur tes lumières. Parce que du côté troll, c’est calme plat: croire que le très bon rendement du moteur électrique qui propulse un sous-marin permet de consommer moins de gas oil par rapport à une navigation au moteur diesel en prise directe sur l’arbre d’hélice, c’est plutôt léger: faut d’abord la produire cette énergie électrique ! Par contre en effet, renseignement pris, cette possibilité de transmission directe, mécanique, entre le moteur diesel et l’hélice n’est pas utilisée sur les sous-marins en navigation de surface. J’ignore pourquoi (économie de masse, celle de l’embrayage… Lire la suite »

Dernière modification 10 heures plus tôt par Inforétif
XYY .
XYY .
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 16:36

Inforétif.
“tout en restant caché sous la surface”.
Jamais entendu parler des oreilles d’or et de la signature acoustique des sous-marins ?
Y a pas que Marseille et son Chris Waddle de l’infectiologie dans la vie…

Inforétif
Inforétif
Répondre à   XYY .
17 septembre 2021 17:46

“oreilles d’or et de la signature acoustique des sous-marins ?”

Archi connu et hors-sujet, troll XYY: un sous-marin naviguant sous la surface, même à seulement quelques mètres, est forcément moins détectable par un radar qu’au-dessus, tout en pouvant, grâce à son schnorchel déployé, recharger ses batteries et renouveler l’air utilisé par l’équipage.

Quoiqu’il en soit, l’obsolescence par perte inéluctable de furtivité des sous-marins, même à propulsion nucléaire, n’est qu’une question de temps:

https://youtu.be/cfivh7IvG0M?t=207

et surtout:
http://www.opex360.com/2018/11/01/la-chine-developpe-un-satellite-pour-detecter-les-sous-marins-en-plongee/

Dernière modification 8 heures plus tôt par Inforétif
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 19:16

Inforétif “Quoiqu’il en soit, l’obsolescence par perte inéluctable de furtivité des sous-marins, même à propulsion nucléaire, n’est qu’une question de temps” .

Mon message du 7 septembre 2021 18:35 se “télescope” quelque peu avec le tien (j’avais pas lu les modifications) !

XYY .
XYY .
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 23:04

Inforétif. “Archi connu et hors-sujet, troll XYY: un sous-marin naviguant sous la surface, même à seulement quelques mètres, est forcément moins détectable par un radar qu’au-dessus, tout en pouvant, grâce à son schnorchel déployé, recharger ses batteries et renouveler l’air utilisé par l’équipage.” 😂😂😂😂😂😂😂 Vous m’avez l’air aussi compétent en technologie des submersibles que l’autre louzeur en avionique. Les oreilles d’or bossent au sonar pas au radar . 😂😂😂 Pour les radars, faut surtout avoir une bonne concentration visuelle, l’auditive c’est uniquement pour la phraséologie de comm, mân dieu… Demandez aux gus qui bossent sur NWWW ou NWWM ( sur… Lire la suite »

Dernière modification 3 heures plus tôt par XYY .
LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 18:35

Inforétif “Déception, je comptais réellement sur tes lumières.”. C’est sympathique mais, mes lumières depuis quelques années déclinent. A vérifier mais parait-il que l’insulinothérapie à terme, grilleraient quelques neurones. Je n’irai pas jusqu’à dire que Alzheimerise de plus en plus mais bon, plus la même vivacité d’esprit il me semble qu’il y a… un certain temps (je ne m’en souviens plus). Nonobstant, je n’en suis pas encore à “une intensité lumineuse d’esprit” digne d’un lampe tempête à piles (pour rester dans le sujet de l’énergie électrique) “made in China” (comme il est loin le temps du léger bruissement, apaisant de la… Lire la suite »

2021-09-17_183017.jpg
Dernière modification 7 heures plus tôt par LedZep4096
Mister Eric
Mister Eric
Répondre à   Inforétif
17 septembre 2021 20:52

La propulsion électrique c’est surtout en mode combat pour être plus silencieux.

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   XYY .
16 septembre 2021 16:05

XYY “Contrat mythique et légendaire.”. https://www.smh.com.au/world/europe/emmanuel-macron-has-good-reason-to-feel-angry-and-deceived-by-australia-20210916-p58s0z.html Extrait (traduit par Google) : “Pas plus tard qu’en juin de cette année, il [E Macron] a défendu l’Australie dans sa lutte qui s’aggravait avec la Chine. Debout à côté de Morrison dans la cour du palais de l’Elysée, Macron a déclaré que la France s’était engagée à “défendre l’équilibre dans la région indo-pacifique” et a souligné “à quel point nous considérons que le partenariat que nous avons avec l’Australie est au cœur de cet indo-pacifique”. stratégie”.   “Ce que Macron ne savait pas, c’est que quatre jours plus tôt, Morrison avait profité d’une… Lire la suite »

vaste.gif
Dernière modification 1 jour plus tôt par LedZep4096
LedZep4096
LedZep4096
15 septembre 2021 19:14

Du mythe, en passant par la légende… la réalité vraie s’impose inévitablement. Article disponible ce soir sur le site en ligne des “Nouvelles-Calédoniennes : Amende pour non-vaccination : les secteurs “sensibles” sont définis Ce n’est pas sur le titre et son déroulé sur lesquels je vais m’attarder, si je puis l’écrire ainsi, mais sur çà (inclus dans l’article) : “Budget : 3,5 milliards pour le Ruamm Le gouvernement a voté un “financement exceptionnel” pour soutenir le Ruamm jusqu’à fin novembre. Des prêts seront contractés auprès de trois établissements : l’OPT (2,73 milliards), le Fonds Nickel (500 millions) et le Port autonome (1 milliard). Pour financer le Ruamm au mois… Lire la suite »

Dernière modification 2 jours plus tôt par LedZep4096
Alika-antitra
Alika-antitra
15 septembre 2021 08:19

Pour les fans de JZL, nombreux sur ce site :

https://www.youtube.com/watch?v=pepIzS2TZYc

ditou
ditou
9 septembre 2021 10:55

Le point sur les cas en NC. Aujourd’hui, on peut rajouter la FOA 3 CAS. La mairie de Païta n’a pas perdu de temps pour fermer. Ah ces fonctionnaires tout est bon pour fermer. Le président du sénat coutumier se fait vacciner. La peur est plus forte que la coutume. https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/live-covid-19-troisieme-jour-confinement-nouvelle-caledonie-etat-urgence-sanitaire-declare-suivez-notre-direct-991903.html Pour finir une nouvelle qui m’a touchée personnellement. Ma famille est cas contact depuis hier. Pour tout vous dire mes enfants et petit enfant. La personne cas positif ne sait même pas ou elle a pu l’attraper. Si vous pensez que çà n’arrive qu’aux autres et bien vous avez… Lire la suite »

Luc
Luc
Répondre à   ditou
9 septembre 2021 18:09

Je me souviens surtout des messages que tu envoyais, Ditou, au sujet de vantardises sur la Calédonie free covid et de son avanir radieux rempli de touristes ravis et welcome, parce que free covid, tu ne voyais donc rien venir et n’écoutais pas les scientifiques ? Tu donnes ton avis sur tout et bien souvent tu écris des sottises comme celles d’un sabotier qui donnerait son avis sur le travail du chapelier ! Tes opinions se contredisent plus vite que le vent ne tourne…

ditou
ditou
Répondre à   Luc
9 septembre 2021 19:49

“Tu donnes ton avis sur tout et bien souvent tu écris des sottises “ C’est toi qui écris n’importe quoi. Car je vous avez prévenu au mois de mai 2021, sur ce même site calédosphère, que la Calédonie serait envahie de cas de covid 19. Et je vous ai prévenu que ” Nous allons rapidement le savoir. C’est bien un rêve prémonitoire,” Tu peux vérifier il se trouve comme par hasard dans l’article que j’ai cité dans mon commentaire donc : Le sondage qui inquiète – chap1 : 21% des Calédoniens partiraient en cas d’indépendance ! Voici le texte en question. Si… Lire la suite »

Luc
Luc
8 septembre 2021 19:54

A–t- on une idée de la façon dont le Covid est arrivé semble-t-il aux Loyautés en premier lieu, malgré les restrcitions strictes, couteuses et anti déplacements en place? Par le Vanuatu? Des arrivées de bateaux en catimini sont évoquées ? Une rumeur? On se questionne, qui a une idée? Qui va payer l’abysse du cout médical ( sanitaire global) que la croissance prévisible comme exponentielle dans une ile non préparée et tellement sensible par sa population fragile, va causer? Les impots métro ? et le réfrendum à venir , comment vont ils défendre le oui à l’indépendance avec encore et… Lire la suite »

LedZep4096
LedZep4096
Répondre à   Luc
8 septembre 2021 20:10

Luc “Qui va payer l’abysse du cout médical…”. L’Etat. Et quoi de plus normal, à ce jour la NC fait partie de l’Ensemble Français et doit être traitée comme les autres régions d’Outremer comme la Corse (dirigée par des indépendantistes), la Martinique, la Réunion… “le référendum à venir , comment vont ils défendre le oui à l’indépendance [les caciques chenus du FLNKS] avec encore et encore et encore la France qui va payer ?“. La revendication identitaire Kanak échappe à tout raisonnement cartésien. Elle est bien ancrée dans nombres d’esprits de nos compatriotes canaques. Un revirement d’opinion ne pourra se… Lire la suite »

Dernière modification 9 jours plus tôt par LedZep4096
Mister Eric
Mister Eric
Répondre à   LedZep4096
8 septembre 2021 20:42

“Qu’ils ont isolée des autres communautés”
Juste de le voir, bien de le rappeler.
Cf. Mon article “peut-on sortir de l’impasse calédonienne.
https://caledosphere.com/2020/11/25/peut-on-sortir-de-limpasse-caledonienne/

Naif
Naif
Répondre à   LedZep4096
9 septembre 2021 08:12

C est a la marge qu il faut gratter des voix pour le non. Jusqu a preuve su contraire le non etait majoritaire

oui
oui
Répondre à   Luc
9 septembre 2021 04:02

Comme le dit sans ambages Emile BARRENCOUILLE le meilleur pote de la concierge du 6ème qui est d’ ailleurs très copain , avec Gertrude JMELAPETTE concessionnaire Trabant à Saint Bougnard les Olivettes, je cite ” bin saperlipopette avec tout ce charivari, c’est pas demain l’avant, avant, avant……..veille de l’ indépendance!!!! Emile sacré fripon, tu assures grave!!!

Voir plus dans Actualité

Top du moment

Commentaires récents

To Top